1. //
  2. //
  3. // Metz-Lyon

Horda Contrôle

Lyon revient à Metz pour boucler une bonne fois pour toute cette affaire de pétard. Sur le terrain, du moins. Car en tribune, le cas des supporters messins de la Horda Frénétik est loin d’être réglé, toujours en conflit avec une direction qui leur a mis beaucoup sur le dos.

Modififié
« Les encouragements de la Horda nous manquent forcément. » Invité ce lundi de Graoully Mag sur Mirabelle TV, Philippe Hinschberger donne un signe de soutien attendu depuis longtemps par la Horda Frénétik 1997. Depuis quatre mois et le match Metz-Lyon, les ultras sont persona non grata dans les travées de Saint-Symphorien. La faute à deux pétards, touchant Anthony Lopez et un soigneur lyonnais, projetés depuis la Tribune Est-Basse, où la HF97 a installé son kop depuis vingt ans maintenant. La détonation résonnait encore dans l’enceinte messine que tout le stade pointait déjà du doigt la Horda. « Ce n’est jamais agréable de voir tout un stade vociférer à notre encontre, alors qu’on est d’habitude appréciés » , se remémore Olivier, un des historiques du groupe. « Pendant quatre jours, ça a été un vrai déferlement. Il y a eu des articles sur nous jusqu’au Brésil ! »


Les sanctions ne se font pas attendre : le club est condamné par la Ligue à un retrait de trois points au classement dont un avec sursis (réduit à trois points en sursis après appel), le match face à Lyon devant être rejoué, et l’ensemble de la Tribune Est est fermée à titre conservatoire. Sans attendre les conclusions de l’enquête, le président Bernard Serin incrimine la Horda Frénétik, ne la reconnaissant plus comme un groupe officiel de supporters du FC Metz. « Le club était persuadé de notre implication et on sait que les dirigeants ont rapidement travaillé sur la dissolution du groupe » , se désole Olivier. Sauf que l’auteur du délit ne faisait pas partie de la Horda.

Freiner la frénésie


« Il faut comprendre que le noyau dur de la Horda, c’est 50 à 60 personnes » , resitue Raphaël-Anthony Chaya, fondateur de la Section Graoully entre 1991, dont sont issus plusieurs membres de la Horda. « Mais comme c'est une tribune ouverte, 300 à 400 personnes gravitent autour sans être encartées. » D’où la difficulté de contrôler chacun des supporters qui se massent dans leur parcage. « Il faut arrêter avec cette image d’Épinal qui dit qu’on sait tout ce qu’il se passe dans sa tribune » , fulmine Olivier. Antiracistes, aux valeurs d’ouverture, de mixité sociale et culturelle, les responsables de la Horda savent que pour vivre leur passion, mieux vaut être irréprochable. « Au point qu’à chaque manif, les leaders demandent à ce qu’aucune canette ne soit laissée par terre » , abonde Maître Chaya, qui en plus d’être supporter grenat, a déjà défendu des membres de la Horda devant la justice.


Aujourd’hui, la Horda Frénétik se considère clairement victime d’un jugement hâtif. Que cela soit par communiqué ou même à vif, les porte-parole des ultras ont toujours condamné ce geste. « Sur les images, on voit bien les capos engueuler tout le monde dès le premier pétard lancé, sachant tout de suite que ce geste allait pénaliser tout le monde. Ils n’incitent en aucun cas à envoyer le deuxième pétard » , argumente Raphaël-Anthony Chaya. L’affaire n’a d’ailleurs pas été portée sur un terrain juridique, mais fait place au silence. Les semaines passent et la Horda se rabat sur les matchs de la CFA et des U19 pour ne pas perdre la main.

Comme des hors-la-loi


C’est seulement au mois de février que le dialogue a été rétabli, « sous la pression du public qui demandait notre retour » , selon Olivier. « On a été invités à trois réunions où on nous a exposé des mesures ultra-sécuritaires. » Au programme : pose d’un filet protecteur couvrant toute la tribune, instauration d’une billetterie nominative, réimplantation de sièges dans la partie basse et délocalisation de la Horda Frénétik en partie haute. Des dispositifs qui ne conviennent pas aux représentants du groupe, qui décident de boycotter le stade jusqu’à la fin de la saison. « On sait qu’il y aura un avant et un après Metz-Lyon » , concède Olivier. « Pour les billets nominatifs, on comprend que Bernard Serin veuille savoir qui est dans le stade. Mais il est dans la quête absolue du risque zéro. Nous recaser en tribune haute, c’est une manière d’éloigner le danger. »


Raphaël-Anthony Chaya estime que cet incident était l’occasion pour la direction de régler ses comptes avec des ultras un peu trop encombrants : « La Horda neutralisée, c’est moins de risques d’amendes. » Les incidents de Metz-Lyon ont également soulevé la question de la responsabilité du club envers le comportement de ses supporters. « Le club est l’organisateur de l’événement, donc responsable civil et pénal » , clarifie l’avocat. « À cela s’ajoute un élément supra-juridique : le FC Metz a eu plus peur des sanctions de la Ligue que de la justice. » Comme à chaque cas de tensions entre les clubs et leurs ultras, tout le monde en sort perdant. Ce mercredi, les Grenats rejoueront leur match contre Lyon dans un stade vide. « Ça va laisser des traces et Metz n’avait pas besoin de ça » , regrette Raphaël-Anthony Chaya. « La Horda a pris beaucoup de coups sans pouvoir en rendre. La réponse qu’elle doit apporter à cette crise est d’être mieux structurée à l’avenir. » En septembre, la Horda Frénétik fêtera ses vingt ans, qu'elle compte célébrer depuis son parcage d'origine, avec pour seul filet entre eux et le terrain celui du but de Thomas Didillon et pour seules mèches allumées celle de ses bougies.

Par Mathieu Rollinger Propos d'Olivier et Raphaël-Anthony Chaya recueillis par MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Bien évidemment le jet de pétard des supporters messins doit être condamné. Maintenant je pense qu'Aulas a particulièrement bien joué son coup car il a mis une telle pression sur les diverses institutions parties prenantes que la sanction m'a semblé totalement disproportionnée.

D'autant que, Sofoot, vous n'avez fait aucune brève sur le stadier qui s'est fait amputé d'un doigt fin mars des suites des séquelles de la blessure qu'il avait subie lors du match Lyon-Sainté de novembre 2015 (un pétard qui lui avait explosé dans la main).

Là comme par hasard j'ai beaucoup moins entendu Aulas pleurnicher un peu de partout et demander des sanctions exemplaires. Mais peut être que comme il s'agit d'un stadier on s'en fou à côté d'un joueur? Pourquoi l'OL ne s'est pas fait sanctionner (à part un malheureux huit-clos partiel)? Et surtout, la lourdeur de la sanction pour Metz (match à rejouer, huit-clos, retrait de points) s'expliquerait, face à la légèreté de la sanction pour Lyon, uniquement par le fait que le pétard est tombé sur le gardien plutôt que sur un stadier?

Je sais que Sainté s'était fait rétamer sur ce match et je m'en fou de ça. Je me demande juste pourquoi il y a deux poids deux mesures. Bref éclairez moi car peut être aussi que je fais fausse route et/ou que je mélange beaucoup de choses.
Tylerhamilton Niveau : District
Pas faux, je te rejoins pour le début de ton commentaire.

Mais là, et je parle de l'article, pas de ton commentaire ne le prends pas pour toi, la principale interrogation est : pourquoi punir un groupe ultra pour un geste commis par une personne externe à ce groupe ultra? C'est une question rhétorique tant la solution choisie suite à ce geste créé d'autres problèmes. Elle résout une partie de l'origine du problème mais tant qu'il y aura des cons, des conneries seront faites.
Lacucaracha Niveau : Loisir
Pourquoi?

Parce que l'amalgame est toujours plus simple que l'approfondissement.

Et permet, en s'appuyant sur la réaction hostile de l'ensemble du public messin à chaud ce soir là, sur tout le battage médiatique et sur le sensationnalisme les semaines suivantes, de régler des comptes et de faire payer à un groupe l'ardoise que ses activités peut engendrer (pyro interdite, jets de projectiles, comportements violents) Voire, peut-être, également, sa "philosophie" affichée et ses idées politiques sous-jacentes qui dérangent (banderoles revendicatrices, certains logos utilisées & cie).

Le sujet "ultras/supporters" est épineux pour un club dans le contexte du foot moderne. Ils font partie de l'équation mais sont une variable très instable.

C'est sympa d'en avoir sous la main pour créer une valeur ajoutée: un spectacle dans les tribunes qui anime les matches et qui crée une émulation générale (cf: la côte que la Horda semble avoir auprès du public "passif"). Le festif fait vendre. Une petite pincée de piment, ça fait toujours bander les clients.

Mais?

Combien rapporte, financièrement parlant, un groupe de supporters d'à peine une centaine de membres? Un groupe autogéré qui ne consomme pas de merchandising officiel, a des abonnements à tarifs réduits, se déplace en marge des structures officielles, etc.

Et combien coûte-t-il en terme d'amendes, de sanctions diverses et de préjudice à l'image du club quand ça dérape?

Le calcul est vite fait et si le résultat penche vers le débit, un président, pas spécialement fin et rôdé au gros bizness, tranchera comme c'est le cas à Metz quand l'occasion se présente.

Pour la Horda, c'était Damoclès en permanence et juste une question de temps.

Le bras de fer avec l'industriel était perdu d'avance.

Papa Serin a juste mis une fessée aux garnements turbulents et jeunes rebelles frénétiques. Fessée qu'il n'attendait que de pouvoir mettre. Et que certains cherchaient à recevoir?

Il n'y a pas de fumée sans feu.

Cette symbolique (il y en a d'autres) est forte et pourrait servir de trame à une réflexion de fond pour les responsables et les membres, relativement jeunes et inexpérimentés, de ce groupe.

Si la Horda dégageait une image plus mûre, plus responsable, plus cohérente et plus forte (avec, notamment, des capos au charisme et à l'aura bien plus développés), si le nombre de ses membres cartés était plus important (et imposant), si une gestion et une structuration plus élaborées avaient émergées en son sein, si le dialogue avec les instances du club était plus soutenu et équitable (quand tu pèses, on t'écoute), si les sympathisants éphémères ne se sentaient pas pousser des ailes de stupidité dans un contexte trop permissif (la Haze et la bière, c'est sympa mais, certains ne se gèrent pas spécialement bien avec), en cas d'incident de ce genre, la réaction du club n'aurait-elle pas été bien différente?

Et même si l'onde ultra-sécuritaire en vogue n'aurait pas épargnée St-Symphorien quoi qu'il arrive, ce ne serait pas tout un groupe, toute une tribune et tout un mouvement (ultra pour ne pas le nommer) qui auraient morflés.

Juste les responsables du dérapage, face à leurs actes et leur conscience.

Quant au futur…

Comment continuer à supporter un club qui ne vous aime pas, ne vous respecte pas pleinement (il n'y a qu'à visionner les conférences de presse de votre président suite à ce match maudit: il se fout de votre gueule, vous traite comme des sous-merdes irresponsables et tente de vous ridiculiser en public), ne veut pas de vous tel que vous êtes, dont le public opportuniste retourne sa veste dès que possible et vous chie dessus quand il le peut?

"Quand un vase se casse, on a beau recoller les morceaux, la fêlure se verra toujours"
Helmut Rahn Niveau : Ligue 2
C'est pas tout à fait la même chose quand même. On parle d'un pétard lancé volontairement en direction d'un joueur ouen tout cas qui l'a touché directement. Si tu regardes l'action avec le stadier il a perdu sa main en ramassant le pétard, dont il n'était pas la cible
Après je trouve la sanction de Metz clémente quand même, pour moi c'est match perdu (même si après ce soir ça change rien). C'est juste inadmissible, on va devoir attendre un mort pour prendre une mesure correcte? Après il aurait fallu sanctionner l'OL aussi (au même titre que l'OM pour le pendu de Valbuena et les jets de bouteilles sur la pelouse) mais c'est quand même pas exactement la même chose.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Merci pour vos retours.

Et oui je sais que mon commentaire est en décalage par rapport au sujet de l'article, et je m'en excuse, mais après le débat présidentiel moi aussi quand je vois un sujet je commence à parler d'autre chose ^^

4 réponses à ce commentaire.
cul-terreux Niveau : CFA2
Dans la Charte des supporters, signé par M. Serin, il est clairement indiqué que le groupe ne peut être tenu responsable des agissements individuels. Alors agir de la sorte sans présomption d'innocence ou quelque recul que ce soit, c'est tout bonnement injuste. Les ultras, il est a à la botte depuis le début de toute manière, il suffit de se remémorer toutes ses déclarations.. L'occasion était trop belle pour ne pas la saisir, bravo président. En attendant, des centaines de personnes ont été sanctionnées pour 2 crétins même pas cartés Horda et on se fait chier comme un rat mort à St Symphorien, les autres groupes ultras n'étant que l'ombre de ce qu'ils étaient ne serait-ce que l'année précédente.

Sinon à noter aussi que Metz a demandé l'avis du CNOSF concernant les 3 points avec sursis et ira probablement jusqu'au TAS si avis favorable.
cul-terreux Niveau : CFA2
Je sais que la HF97 et la GL98 sont proches mais de là à illustrer l'article avec une photo des gueuzes de Lautern, c'est bizarre.
Azillas
Après.. Pour moi la GG n'est plus ce qu'elle était. Et sans la Gruppa on se ferait vraiment chier dans les tribunes.
Après la réaction de Serin est absurde. Ça fait des mois qu'on sait que le mec était pas de la Horda et pourtant, il est pas capable de faire quoi que ce soit pour que notre Saint-Symphorien n'ait plus d'ambiance. Bref, c'est désolant.
1 réponse à ce commentaire.
AlvaradoRecoba Niveau : DHR
Le président veut les mettre Hord'atteinte pour finir la saison Sereinement..
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4
mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41