1. //
  2. //
  3. // Le jour où

Hongrie-France 1927 : La raclée du siècle

Il fut un temps ou les Bleus pouvaient se faire massacrer comme une banale sélection d'Océanie sans que personne ne s'en émeuve. Nous sommes le 12 juin 1927, il y a 90 ans. Le football n'est pas encore professionnel, et l'idée d'une Coupe du monde commence à peine à faire son petit bout de chemin. Cette année-là, notre sélection nationale hexagonale va vivre sa plus grosse humiliation en match officiel : un sanglant treize à un. Dans l'indifférence générale, bien que l'événement laissera quelques traces dans l'histoire du foot et de nombreuses victimes collatérales sur le bord du terrain.

Modififié
Hugo Lloris peut sans doute se consoler en songeant à l'un de ses prédécesseurs dans les cages tricolores. Il s'appelait Maurice Cottenet, le portier de l'Olympique de Paris. Il succédait à Pierre Chayriguès, le goal mythique du Red star, une légende d'alors, à l'échelle du foot français évidemment. En ce beau dimanche du 12 juin 1927, à Budapest, devant 28 000 spectateurs, il va vivre un long cauchemar de 90 minutes. Les locaux vont le crucifier à treize reprises (bien avant leur célèbre 10-1 contre le Salvador lors du Mondial de 1982, ils étaient finalement spécialistes des scores à deux chiffres depuis longtemps). Cet ancien des patros catholiques a dû puiser dans sa foi pour tenir jusqu'à la fin du temps réglementaire. Il en tirera les conséquences qui s'imposaient. « Je crois que je ferais bien de prendre ma retraite. Il faut savoir partir en beauté. » Il raccrochera les gants avec cette dernière cape. Heureusement, la presse tut l'épisode pudiquement et, par la suite, personne ne vint lui rappeler cette conclusion amère d'une pourtant honorable carrière.


Certes, il ne s'agissait que d'un match amical. Toutefois, à l'époque, il n'existait pas vraiment de compétitions internationales pour permettre aux adeptes du ballon rond à travers le monde, et dans ce cas sur le Vieux Continent, de se confronter et de se jauger. Le tournoi olympique pouvait y contribuer. Cependant, les règles très strictes de l'amateurisme éloignaient de nombreux joueurs exerçant dans les championnats déjà passés au professionnalisme. De fait, il faut alors souvent se contenter de croiser le fer et les crampons avec les pays limitrophes ou voisins (ce qui n'est pas souvent simple, un déplacement au Portugal en février 1927 fut reporté à la suite d'une tentative de renversement de la dictature militaire). En 1927, les Bleus disputent donc cinq rencontres, qui se soldent par quatre défaites et un nul. Un bilan qui révèle bien leur niveau. La France reste encore une toute petite nation du foot et il faudra attendre la révolution Raymond Kopa, avec la troisième place en 1958, pour changer de statut et commencer à prétendre à la table des « grands » .

Magyars de rue


Pour en revenir à notre tragédie, le onze tricolore qui débarque en Hongrie est encore marqué par la jeunesse du football français, et le tropisme très fort de l'amateurisme, « marron » ou non. Une sélection affaiblie par le boycott d'un Red Star en conflit ouvert avec la Fédération au sujet du transfert d'un joueur du SC Nîmes. Autres temps, autres mœurs. En face, nos amis magyars se forgent de plus en plus une réputation d'ogres. Ils se sont fait un peu les dents après la Première Guerre mondiale durant les Jeux olympiques, malgré quelques mésaventures comme une élimination par l'Égypte en 1924. Ils ont surtout la chance de bénéficier d'une certaine stabilité sous la houlette de leur entraîneur, Gyula Kiss. Ils peuvent aussi, cette même année, participer à l'édition initiale de la Coupe internationale européenne qui verra s'opposer les meilleures équipes d'Europe centrale (avec également l'Italie et la Suisse). Le pedigree des joueurs reste malgré tout encore modeste : Weinhardt Ferenc était à l’origine un mécanicien automobile, et Pesovnik László étudiait le droit. En défense, deux frères assurent les arrières (il ne seront guère sollicités ce jour-là), Károly et József Fogl, surnommé « Fogl-gát » , pilier d'Újpest, tiennent la boutique.


Néanmoins, comment expliquer une pareille déroute ? Si le score dissimule une lente agonie, il donne également l'impression d'assister à un tour préliminaire d'un challenge de printemps. Même le capitaine tricolore, Jules Devaquez, un vétéran qui avait décroché la première Coupe de France en 1918 avec l'Olympique de Pantin, marque contre son camp d'une passe trop appuyée au gardien. Les joueurs ne cessent de permuter, de changer de place et de côté pour essayer d'endiguer l'hémorragie. Las. Rien ne sauvera leur soirée, même pas le but pour l'honneur d'un malheureux capitaine corrigeant sa faute originelle.

Nourriture et boisson en abondance


La seule explication avancée par la suite fut d'imputer ce fiasco aux agapes auxquelles se seraient livrés les joueurs français la veille, lors de leur réception officielle à l'ambassade qui leur aurait servi nourriture et surtout boisson en abondance. D'où les jambes lourdes par exemple d'Urbain Wallet, « le balayeur de l'équipe de France » , un héros de l'Amiens AC où il évolua jusqu'en 1932. Sûrement aussi de quoi alimenter les regrets éternels d'Aimé Durbec, défenseur marseillais, qui venait de remporter la Coupe de France, dont la prestation à l'ombre de la Perle du Danube demeura sa seule et unique cape, à jamais entachée par ce naufrage. À l'instar aussi de Jean Fidon, entré à la 28e minute, respectable amateur du CA Paris, qui ne connut qu'une petite heure en bleu. Deux innocents qui tombèrent sur le mauvais match à la mauvaise époque.


Toutefois, cette petit leçon d'humilité eut un effet positif. Désormais, le foot hongrois est dans le radar français. L'OM recrute même dans la foulée György Orth, du MTK Budapest, qui y finira sa vie de footballeur. Willy Kohut, lui, débarquera cinq ans plus tard dans la cité phocéenne. Son pied gauche magique et foudroyant y nettoiera les lucarnes jusqu'au déclenchement du conflit slovaquo-hongrois. En 1938, il joue même « à domicile » la Coupe du monde avec sa sélection nationale, la Hongrie s'inclinant en bout de course contre les Italiens. La France patientera encore soixante ans pour connaître sa première finale, mais saura la gagner, elle.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

 //  15:47  //  Aficionado du Salvador
j'adore la fiche du joueur : Maurice Cottenet, 122 ans
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Maurice Cottenet surnommé "gardien la Poisse" c'est: 18 sélections, 69 buts encaissés !
1 réponse à ce commentaire.
Altopécore Niveau : Ligue 1
Je crois me souvenir d'un 1-17 contre l'Angleterre et d'un 0-21 contre le Danemark.
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Rayon "branlées" les records en la matière:

Angleterre-France 15-0, 1906 à Paris
Angleterre-France 12-0, 1908 à Londres (7 buts de l'avant-centre Jordan)
Danemark-France 9-0, 1908 au JO de Londres
Danemark-France 17-1, 1908 JO de Londres
Oui, La France en effet décide d'envoyer deux équipes A et B. Cela permettra au football français de ramasser deux "casquettes" au lieu d'une.
Angleterre-France 10-1, 1910 à Brighton
Belgique-France 7-1, 1911 à Bruxelles
Italie-France 9-4, 1920 à Milan
Hollande-France 8-1, 1923 à Amsterdam
Italie-France 7-0, 1925 à Turin
Espagne-France 8-1, 1929 à Saragosse (avec Zamora, Quesada, Quincocès, Lazcano)

Les dernières fessées en date:
Yougoslavie-France 5-1, le 24 avril 1968 à Belgrade en qualif de l'Euro
Angleterre-France 5-0, 1969 à Wembley amical.
Casiraghi75 Niveau : Loisir
et rajoutons la défaite 6-2 face à l'Italie lors de la première confrontation franco-italienne en 1912 je crois ?
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
le 6-2, c'ést en effet le premier Italie-France de l'histoire, le 18 mai 1910 à Milan.
Casiraghi75 Niveau : Loisir
je te remercie pour avoir rectifié tout ça :)
Ce commentaire a été modifié.
Altopécore Niveau : Ligue 1
Merci Casiraghi. Il me semblait bien que le Danemark et l'Angleterre avaient bien martyrisé les Bleus en début de 20e siècle. Mais y'a pas de 0-21 dans ta liste, je l'aurais rêvé?
5 réponses à ce commentaire.
Olympique de Paris, Olympique de Pantin, Amiens AC ... plus que l'article, c'est de découvrir ces noms de clubs qui m'a le plus surpris. En creusant bien, je suis sur qu'on trouverait un Real Juvisy ou une Juventus de Vesoul
On appelait pas cette époque "les années folles" par hasard
Il y avait un club à Mérignac nommé "la Vie au Grand Air du Médoc", disparu en 1953: https://fr.wikipedia.org/wiki/Vie_au_Gr … M%C3%A9doc
@zizou au fait tu étais dans les tribunes ce jour là pour ce match?^^
Note : 1
Non. Zizou assistait au replay du burnley Portsmouth en FA cup
@llewyn olympique de pantin c'est connu quand même c'est le 1er vainqueur de la coupe de france en 1918, les olympiques c'est logique à l'époque de l'amateurisme où la france a réinventé les jo moderne...le AC pareil un jeu qui a été "organisé" par les anglais donc les athletic club on foisonné
4 réponses à ce commentaire.
Rud Sükur Niveau : DHR
Cottenet a donc dit: "Je crois que je ferais bien de prendre ma retraite. Il faut savoir partir en beauté". Le problème c'est que Lloris ne peut pas encore partir en beauté...
Casiraghi75 Niveau : Loisir
de toutes manières les seules nations européennes comptant à l'époque étaient l'Italie (vainqueur de la coupe Internationale en 1927, troisième des JO en 1928), la Hongrie, l'Autriche, la Belgique, les Tchèques. Au niveau Mondial rajoutons l'Uruguay d'alors devançant largement le Brésil et l'Argentine.

Les autres fédérations sportives étaient beaucoup plus amatrices dont la France.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
A propos de Orth et Kohut, à quand un "Ils ont marqué l'histoire du football Hongrois" ?
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Malheureusement j'ai peur qu'il n'arrive jamais...
1 réponse à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Bravo à l'auteur pour cet article très bien écrit et très juste!

Quand on a la chance de voir passer un article sur le football hongrois (mis à part les articles de l'excellent Joël le Pavous), ça parle souvent de la Grande Hongrie, de l'aranyicsapat. A juste titre bien évidemment tant cette équipe était belle et est toujours belle à regarder jouer. Même avec nos yeux désormais habitués à des blockbusters footballistiques sans âme ni sens.

Quelques petites remarques tout de même. En 1927 le champion de Hongrie était le Ferencvaros. La majeure partie de l'effectif en était issue.

Jozsef Takacs est juste l'un des joueurs les plus emblématiques de l'histoire du Ferencvaros. Il avait été transféré à l'été 27 du Vasas au Fradi.

Gyorgy Orth est une légende du MTK

Bon je ne vais pas détailler l'effectif de l'époque. Un dernier mot sur l'ambassadeur français en Hongrie. Le pauvre qui devait se coltiner le gouvernement de Miklos Horthy: Louis de Vienne. Il a écrit plusieurs ouvrages/essais sur la situation de l'Europe centrale dans lEntre-Deux guerre. J'invite les curieux à les lire c'est passionnant.
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
+ 2 pour ton érudition !
On se régalerait avec toi sur un "Top Hongrie" !
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Merci Fred! C'est trop d'honneur! Nulle érudition, juste un intérêt prononcé.

Tu connais peut être Zoltan Opata qui faisait partie de cette équipe et qui a porté les couleurs de Lille. Il a joué un moment dans le bien nommé Attila FC de Miskolc.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
C'est une des plus belles générations du football hongrois. Il y avait vraiment du talent. La plupart est partie jouer en France ou aux Etats-Unis dès la fin des années 20. Ils n'étaient plus sélectionnés. Et je crois (mais ça demande confirmation) que pas un seul des joueurs présents en ce mois de juin 1927 n'était de l'aventure pour la Coupe du Monde en 34.

La France a attendu 29 pour enfin battre la Hongrie. A Colombes. Je n'avais pas l'année en tête j'ai regardé sur le site de la FFF et c'est assez drôle que parmi l'historique des confrontations entre les deux pays, le 13-1 ne soit pas mentionné!
3 réponses à ce commentaire.
Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 14 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 16 Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 27 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2
mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 129 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66