Hong Kong : un pays, deux footballs

Alors qu'Hong Kong vient de fêter le vingtième anniversaire de sa rétrocession à la Chine, les ingérences croissantes de Pékin ces dernières années ont réveillé la fièvre identitaire d'une jeunesse révoltée. Et qui trouve dans le football et l'équipe nationale hongkongaise un nouveau terrain d'expression politique.

Modififié
Désormais, quand l'hymne de Hong Kong résonne dans un stade, c'est une autre mélodie, moins harmonieuse, qui lui fait souvent écho. Une vague de sifflets et de huées, qui ne viennent pas des supporters adverses, mais bien des fans hongkongais. Des spectateurs qui ne sont pas fâchés contre leur sélection, bien au contraire. Mais qui marquent leur désapprobation à l'encontre de La Marche des volontaires, l'hymne national de la République populaire de Chine, imposé à leur sélection depuis 1997 et symbole à leurs yeux de l'oppression du pouvoir central chinois.

Révolutions


Depuis la révolution des parapluies de 2014, où les Hongkongais s'étaient mobilisés en masse pour protester contre un projet de réforme institutionnelle à visée autoritaire de Pékin, un vent de révolte anime la population et plus spécifiquement la jeune génération. Un souffle qui a trouvé en l'équipe nationale hongkongaise un vecteur de résistance face à la pression croissante de la Chine. Les fans hongkongais savent que lorsqu'ils conspuent leur propre hymne national – comme face au Qatar en 2015 ou lors d'une rencontre amicale face au Cambodge en septembre dernier – leur action bénéficiera d'une certaine résonance médiatique. Pour la simple raison que, malgré le déclin du championnat local, la sélection nationale, elle, bat des records de popularité ces dernières années. « Il y a eu deux tournants majeurs qui expliquent cette popularité » , analyse Tobias Zuser, enseignant-chercheur à la Hong Kong University School of Business et créateur du site offside.hk, dédié au football hongkongais. « D'abord, en 2009, Hong Kong remporte à domicile les Jeux de l'Asie de l'Est, en battant le Japon en finale, un match référence pour le pays. Ensuite, il y a évidemment la rivalité avec la Chine qui s'est renforcée depuis 2014. Quelques mois après les manifestations, les gens ont vu en l'équipe nationale un moyen d'exprimer et d'affirmer leur identité hongkongaise et l'intérêt pour la sélection s'est largement agrandi. » Point culminant de la rivalité avec Pékin, la double confrontation opposant en 2015 Hong Kong à la Chine dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2018. Deux sommets où l'équipe nationale hongkongaise tient la dragée haute aux Chinois, obtenant deux matchs nuls, dont l'un à domicile, dans un stade politisé comme jamais. Ce jour-là, de nombreux fans locaux brandissent des banderoles où l'on peut lire « Hong Kong n'est pas la Chine » , tout en se fendant de slogans orduriers contre les Chinois, prononcés en cantonais. « Ne pas perdre contre la Chine, ça a été une grande fierté pour les gens ici, même si la sélection ne s'est finalement pas qualifiée pour le Mondial » , poursuit Tobias Zuser.

« Ici, beaucoup de jeunes ne s'identifient même plus vraiment comme chinois »


Deux matchs vexants pour Pékin, qui n'a pas tardé à prendre des mesures jugées punitives côté Hong Kong. Fin 2015, la Fédération chinoise de football annonce que les joueurs hongkongais, qui sont nombreux à évoluer en Chine, auront désormais le statut de joueurs étrangers au sein du championnat chinois. Un sacré bâton dans les roues des footballeurs hongkongais, alors que seuls trois étrangers par équipe sont autorisés à jouer simultanément lors des matchs de Chinese Super League. Dans ce contexte tendu, sur comme en dehors du pré, difficile de croire que les fans hongkongais supporteront la Chine si elle se qualifie pour la Coupe du monde 2018 en Russie. « La majorité de la jeune génération va certainement espérer voir la Chine perdre et même se faire humilier, confirme Tobias Zuser. Ici, beaucoup de jeunes sont très critiques envers Pékin et ne s'identifient même plus vraiment comme chinois. Par exemple, beaucoup d'étudiants ne commémorent plus le mouvement du 4 juin (mouvement contestataire qui exigeait des réformes politiques et démocratiques, mais réprimé dans la violence le 4 juin 1989 à Pékin, ndlr), alors que les activistes à Hong Kong ont l'habitude d'entretenir la mémoire de l'événement. »

Crise identitaire


Cependant, le ressentiment à l'égard du pouvoir chinois que les Hongkongais expriment à travers leur sélection reste malgré tout nuancé. « D'abord, au-delà de la jeune génération, les gens sont moins virulents envers la Chine. Sans soutenir l'équipe chinoise, ils ne vont pas forcément souhaiter sa défaite. Ensuite, il faut bien comprendre que l'identité hongkongaise est complexe et difficile à appréhender » , pose Tobias Zuser. « L'identité, c'est quelque chose de fluide. S'identifier comme Hongkongais, comme Chinois, ou les deux, dépend du contexte et des circonstances, analyse Justin Kwan, chercheur à l'Asia Pacific Foundation. Et si vous considérez le contexte dans lequel se sont joués les derniers matchs de foot, l'identification est devenue bien moins difficile pour les Hongkongais, dans l'optique de choisir quelle équipe ils doivent supporter, en l'occurrence Hong Kong. » Ainsi, après les Jeux olympiques de Pékin en 2008, dans un contexte plus pacifié qu'aujourd'hui entre Hong Kong et la Chine, le chercheur en sciences politiques, Sonny Lo, relevait que « les athlètes issus de Chine continentale étaient considérés comme des héros par les habitants de Hong Kong. » « Dans ce cas-là, le soutien aux deux côtés n'est pas contradictoire, mais il démontre plutôt la complexité de la double identité hongkongaise » , précise Justin Kwan. Une double identité qui n'a pas fini de muter. En septembre 2016, le leader révolutionnaire Joshua Wong a fondé le parti Demosisto, qui réclame pour Hong Kong le droit à l'autodétermination en 2047, et collabore avec d'autres nouveaux partis plus radicaux, prônant l'indépendance. De quoi alimenter pour de nombreuses années encore la fibre protestataire qui anime les fans de l'équipe nationale hongkongaise.



Par Adrien Candau Propos de Tobias Zuser recueillis par AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Super article, que j'enverrai bien a tout mes anciens prof de littérature et de philo (des snobinards en somme) qui prenait de haut mon amour pour le foot.

De gauche, ils ont juste vu une des expressions les plus moches du capitalisme, en oubliant que le footballeur devrait etre leur idéal, tant il est le prolétaire qui reussit le mieux.

Franchement comme moyen d'expression populaire, le foot y'a pas mieux. Là il permets à une jeunesse de revendiquer une identité et un désaccord politique de maniére frontale, sans chichi : 70 000 mecs avec des pancartes "hk is not china" en direct à la télé ca laisse peu de place au doute.

En france on adore les manifs, y'en a pas une qui a foutu plus de bordel que l'algérie qui siffle la marseillaise, là aussi l'expression directe d'une population qui se sent légitimement délaissée.

Meme si comme ici, il faut apporter de la nuance, ca me fait grave vibrer le court de voir ce genre de truc à l'autre bout du monde, ou du moins, bien éloigné du lieu de naissance de ce sport.
roue doux roux Niveau : DHR
+1 sur la france et ses intellectuels qui snobent le foot, c'est vu leurs positions une faute porfessionnelle...

et dire de haut de sa posture d'intellectuel "ribery il sait pas parler"

mais ferme ta gueule! t'es meme pas foutu d'etre un pilosophe correct et tu sais pas jouer au foot
1 réponse à ce commentaire.
kim jung kill Niveau : National
 //  10:37  //  Supporter du Chili
Je les trouvent un peu contradictoire les Hong Kongais. Ils disent ne pas faire partie de la Chine mais se plaignent que leurs joueurs soit considérés comme étrangers. Du côté chinois j'ai souvent entendu dire que les Hongkongais se sentent plus développé et supérieur au reste de la Chine grâce à leur passé coloniale . Et que certains aimerais bien être à nouveau une colonie britannique.
Beaucoup de "vieux" sont encore très très attachés à la Chine, d'une manière presque flippante.
Genre un coup j'étais là-bas chez un tailleur assez sympathique et bonhomme, je lui ai dit que je partais quelques jours visiter Tokyo, son visage s'est fermé, il est devenu beaucoup plus froid, et m'a dit que je ferais beaucoup mieux de visiter la Chine continentale, qu'on y trouve tout...
Et les jeunes, ils ont tenté de se révolter, les étudiants se sont faits passablement réprimer. Et sur place, tu ne vois plus la jeunesse contestataire, malheureusement.
Hk à unz sorte de statut privilégié parce qu'ils rapportent beaucoup de thunes à là Chine, genre t'as intenet non censuré, et toute la "culture" occidentale à portée de main, mais t'es quand même sous le beau joug de la dictature.
roue doux roux Niveau : DHR
j'y suis passé 24h, hong kong c'est vraiment ouf à voir mine de rien Oo
Ui, c'est assez impressionnant.
Même si beaucoup de choses y sont faites en dépit du bon sens.
Ca contribue ptet à ce sentiment remarque.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Vous conseillez cette ville pour la visiter ? Combien de temps est nécessaire pour ça ?

De toute façon tôt ou tard les Joysriders devront saccager le siège social de Ledus là bas, alors autant planifier le voyage...
Bah ça dépend ce que tu aimes...
Si tu passes dans le coin, ça peut valoir un petit détour, mais hk ne justifie pas un voyage en soi.
C'est le paradis du libéralisme et du capitalisme.. tu montes en haut de l'attraction touristique, le Peak d'où t'as une vue sur tout Hong Kong, et bah qu'est-ce que tu trouves en haut? Un centre commercial..
Culturellement, c'est très pauvre.
Historiquement, peu de choses à voir..
Les bars, c'est fréquenté que par des expats en finance qui pensent être les rois du monde..
Mais bon, sinon, y a des jolis coins, on y mange bien, tu peux y vivre une atmosphère bien dépaysante, t'as quelques randos sympa, et tu peux accéder facilement et pas cher par bateau aux îles autour.
Si t'es large et que t'as du budget, vas y, sinon privilégie ptet autre chose.
Mais ça n'est que mon avis.
Lamma Island. Tu peux dormir sur la plage comme un hippie.
Ouais et genre tranquillement, vu que la délinquance n'a pas l'air d'exister dans cette partie du monde..
Je me suis fait voler mes chaussures en dormant sur un banc en attendant le premier ferry du matin pour lamma island (sur main island donc.)
Criminalité rampante et fausses adidas à 50 rmb.
Sinon les new territories c'est cool, tsim sha tsui ça sent bon le film de Wong Kar Wai (et les pakis vendent du bon teushi), bref HK en évitant les coins friqués c'est super sympa.
Ah merde (pour tes grolles). C'est vraiment pas de bol, je ne crois pas que ça soit courant. Mais je me trompe peut-être.
Et oui, en sortant des sentiers battus, c'est + cool
9 réponses à ce commentaire.
Chatperché Niveau : CFA2
Interessant... car en effet, Hong Kong c' est pas vraiment la Chine, clairement.

Du temps des Anglais, l' enseignement du Mandarin n' était pas obligatoire et les HongKongais parlaient davantage Cantonais, Anglais.

L' erreur de la Chine est de vouloir "imposer" a Hong Kong sa politique plutôt que de laisser une forme d' autonomie qui finalement benificierai a tout le monde plutôt que de raisonner dans le rapport de force politique.
Ce n'est pas vraiment une erreur de la part du gouvernement chinois, au contraire, c'est volontaire: ils sont strictement fidèle à la politique très stricte "d'une seule Chine".

Hong-Kong est une puissance économique et dispose certains privilèges.
Hors, le PC chinois ne peut tolérer sur le long terme la présence d'une entité rebelle sur son territoire qui aurait la fâcheuse tendance de contester.

Donc le gouvernement joue avec 2 leviers de vitesse: serrer l'étau dans l'un, temporiser et jouer la montre dans l'autre.
Ce n est pas une erreur, c est juste que "un pays deux systèmes "ne leur sert plus à rien. Le PC a toujours préféré Shanghai, produit authentique des mutations de la RPC depuis les 1980's. Ils savent très bien qu'ils sont en train de vider Hong Kong de sa substance, ce qui est contre-productif pour les locaux et arrive à faire émerger ce sentiment identitaire "distinct" plutot que chinois, courant qui n était pas là lors de la "rétrocession". La Chine est suffisamment puissante pour se passer d HK, ce que le régime va faire, par orgueil. HK, à terme, est condamné, et va devenir une grosse ville chinoise plus ou moins comme les autres, ce qui est triste au vu des particularismes locaux/de la diversité du territoire.
Chat perché, c'est un beau parallèle avec le côté souverainiste de Mélenchon.
3 réponses à ce commentaire.
Ces 155 ans de souveraineté britannique ont bien évidemment forgé une mentalité à l'opposé de celle du reste de la Chine, surtout depuis la proclamation de la RPC en 1949.
Les habitants de Hong-Kong n'ont certainement pas envie d'être soumis à un contrôle extrêmement étroit de la part de Pékin. C'est un peu pareil pour Taïwan qui a également développé une identité propre.
Le cas taiwanais est encore plus complexe, meme avant la colonisation japonaise ce n 'était qu une marge sans importance de l empire, sauf dans la dernière décennie Qing. Le sentiment "particulariste" taiwanais est plus ancien que celui d HK, bien plus ancré et c est lui qui a porté la démocratie de l ile. Meme si celle-ci est économiquement très dépendante de la Chine aujourd'hui, le PCC passe son temps à se taper la tete contre un mur car il ne sait absolument pas comment faire pour que les Taiwanais aient envie de devenir chinois. C'est pas en multipliant les humiliations qu'il va y arriver...
kim jung kill Niveau : National
 //  16:41  //  Supporter du Chili
Beaucoup de jeune taiwanais ne se sentent pas du tout chinois, même si ils sont quand même de l’ethnie Han. Mais en même temps ils veulent "reconquérir" la Chine.
Non le coup de la "reconquete" du continent c est fini depuis un bon moment :-) c était le discours officiel de la période autoritaire et la fiction a pris fin avec la démocratisation. D ailleurs meme à l époque ils n y croyaient pas vraiment (disons qu à partir du moment où la Chine a eu la bombe nucléaire ca paraissait bidon) mais pour des raisons de politiques doméstiques il a fallut continuer.
Maintenant, au mieux, c est un sujet de blagues. Et oui, le nationalisme Han n'est pas du tout à la mode chez les jeunes, justement car il était imposé sous la dictature. C est le nationalisme taiwanais qui marche bien, la jeune génération est plus indépendantiste que les précédentes / vit son indépendantisme de manière différente que les anciens des années 70. Du coup depuis peu t as une espèce de "jeunesse connexion" entre jeunes HKgais désabusés et jeunes taiw politisés, le socle commun = le rejet de la Chine. Autant pour Taiwan ca reste viable (et passer à 0 pays allié ne va rien changer, à l heure actuel l allié le plus important c est le Paraguay...), autant pour HK à mon avis la messe est dite.
kim jung kill Niveau : National
 //  18:38  //  Supporter du Chili
Je comprend que les jeunes taiwanais ne se sentent pas chinois au niveau de la nationalité mais je comprend pas leur rejet au niveau de l'ethnie Han. J'ai croisé quelques taïwanais qui à se sujet étaient complètement de mauvaise fois car ils se considéraient comme le seule peuple de Taiwan , alors que avent eux il y avait déjà des populations autochtones sur l'île.
Pas un rejet ,juste que ce n est pas du tout un thème porteur à cause de la dictature d hier et du nationalisme de la RPC aujourd'hui. Depuis le début des années 1990, la question de l ethnicité (zuqun et pas xiaoshu minzu comme en Chine) a donné naissance à la "division entre 4 grands groupes ethniques" aka Minnan/taïwanais, Hakka et Waishengren/continentaux tous Han et les autochtones, 3 à 5% pop. Les nombreuses conversations qui en découlent s inscrivent dans un contexte très différent de celui de la Chine- l autochtonie on pourrait en parler des heures, y a de tout, ca a été fait à toute les sauces genre dans tous les prospectus touristiques alors que comme tu dis ca reste les dominés(même si c est ultra generalisateur qe dire ça)
kim jung kill Niveau : National
 //  19:14  //  Supporter du Chili
la seule chose que j'ai compris à propos des autochtones c'est qu'ils vivent dans les montagnes et s'en foutent de la politiques. J'ai même entendu dire que certains taïwanais voulais un rapprochement avec le Japon, tu sais si c'est vrai ou pas ?
En fait si tu compares le ratio population générale/pop autochtone et le nombre d élus au lifa yuan qui leur est réservé, tu vois qu ils sont surepresentes. Un organe comme le conseil des affaires autochtones est ultra politique. C est assez cliché que dire que les aborigènes ne font pas de politique ~aussi t as bcp d artistes aborigènes qui ont un message politique, de même les anthropologues abo etc . Pour l habitat oui bcp de villages sont dans les montagnes ou à l Est (là où les Hans leur ont foutu la paix) mais y en a aussi dans les grandes villes, sont habillés comme tout le monde etc...les costumes et les dances c est pas tous les jours. Pour le Japon, sans parler d union avec le Japon (position ultra minoritaire de quelques allumés sans parti politique) les Taiwanais sont effectivement bien plus favorables à tous ce qui est japonais que les chinois,les Japonais de même donc en général les deux s entendent très bien. Tourisme etc...bcp d echanged et jamais entendu devplainte lesvtouristes japonais alors que les touristes chinois prennent chers
kim jung kill Niveau : National
 //  22:49  //  Supporter du Chili
Ça m'étonne pas certains chinois considère Taïwan comme l'un de leur territoire. Il y a même des légendes urbaine qui raconte que des marins taïwanais saute du bateau pour rejoindre le continent à la nage. Mais la plupart des classes moyennes en ont rien à carré de Taïwan et considère que ça leur regarde pas
Haha le coup des marins taiwanais qui sautent des bateaux ca doit dater de la guerre froide, y a la meme histoire mais de ce coté ci du détroit - et les mecs finissaient en tole car ils passaient pour des espions, mauvais plan.
Ben c est cool que tu dises que la plupart des Chinois s en foutent, car on n entend que la propagande nationaliste et les excités du bulbe du coup on a l impression que les Chinois en font toute une affaire, alors que les Taiwanais veulent juste qu'on leur foutent la paix. J'ai croisé qq touristes (individuels, pas groupe) chinois ici, ils étaient assez sympas, loin du cliché ultra négatif qui est servi par la presse locale (aussi les gars ils le cherchent genre à faire pisser leur gosse au milieu d une table de resteau, alors paf ca passe à la télé directos ca). Ils avaient une lecture plus fine que "Taiwan= Chine", du coup y avait moyen d'échanger avec eux.
J'sais pas d'où tu tires ton info sur les opinions de la classe moyenne chinoise. Je bosse là-bas depuis trois ans et je peux t'affirmer que personne ne plaisante avec Taïwan, que c'est un sujet de politique intérieure majeur et une priorité absolue pour une grande partie de la population. Il suffit d'essayer d'aborder le sujet avec eux pour les voir radicalement changer d'attitude. Autant la jeune génération parvient très très progressivement à s'émanciper, autant les Chinois en général restent hyper endoctrinés.
10 réponses à ce commentaire.
Denoueix-touch Niveau : CFA2
Hong Kong ou le cauchemar ultra capitaliste mondialr comme toute ces grandes villes asiatiques, mixer avec le capitalisme d'Etat autoritaire de la Chine et.vous avez la situation actuelle.
mais je me refuse à voir dans Hong Kong le gentil de l'histoire cette enclave britannique étant comme toute les ex colonies britanniques un facteur de désordre économique et écologique à travers le monde, quant à la Chine bah c'est tristement la Chine qui reproduit l'URSS c'est à dire loin du communisme.
roue doux roux Niveau : DHR
y'a un peu de ça...hong kong je ne l'ai vu que comme un endroit où les expats viennent faire du fric...faut voir la gueule deSOHO...on se croirait dans un BDE d'esc...et les expat plus vieux sont vraiment cliché, mais bon là je dis ça à premiere vue...
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
The Admiral Niveau : DHR
J'ai ai été à Hong Kong il y a genre trois semaines. J'y suis resté deux jours avec une cousine qui y habitait (elle est déjà partie) avant d'aller au Japon. Franchement j'ai pas beaucoup aimé. J'attendais à ce que la ville m'en mette plein les yeux mais au lieu de ça j'ai vu beaucoup de vieux bâtiments. Peut être que ma cousine ne m'a pas amené aux bons endroits.

En tout cas, j'ai bien cherché le maillot de l'équipe nationale pour l'acheter- complètement introuvable. Ma cousine me disait que là bas le foot est pas très populaire ; à ce qu'il paraît, ils sont plus rugby. J'aurais voulu acheter le maillot de l'équipe de rugby donc, mais ça aussi, introuvable.

La même chose m'est arrivé en Chine : pas de maillot de l'équipe nationale. Mais au moins à Hong Kong les gens me comprenaient quand je leur demandais en anglais. Je suis pas sûr qu'ils m'aient vraiment compris en Chine !
Jeune quille Niveau : CFA
De toute façon tout cela finira au Drop autour d'une ligne de cocaïne.
il y a 4 heures Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 142 il y a 6 heures Droit de réponse "Mistral Gagnant" 29 il y a 7 heures La praline de Castillo au Mexique 1
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 16:33 Reading présente ses maillots en réalité virtuelle
Hier à 14:59 Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 52 Hier à 14:36 Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 Hier à 13:52 Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 Hier à 11:08 Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 Hier à 09:53 Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43