1. //
  2. //
  3. // Red Star leader de National

Hollande et le Red Star : le coït interrompu du foot populaire ?

François Hollande ne manque jamais l'occasion de souligner son amour sincère du foot. Une passion authentique et sans arrière-pensée qui se voudrait le contre-pied des gesticulations bling-bling de son prédécesseur dans les tribunes présidentielles du Parc des Princes. Il a pour sa part jeté son dévolu sur le Red Star, pensionnaire de National au passé prestigieux et à l'image politique qui fleure bon ce peuple laborieux que la gauche a semble-t-il perdu (de vue et électoralement). Sauf qu'une fois encore, à ne pas glisser au bout du délire, quelque chose sonne creux dans la communication présidentielle.

Modififié
1k 24
Lorsque François Hollande a reçu un parterre de journalistes sportifs le 26 mars dernier, il se trouvait une étonnante « intruse » dans le dîner élyséen. Pauline Gamerre, la directrice générale du Red Star. Comme le raconte avec gourmandise Pascal Praud sur son blog, cette présence donna prétexte à tailler le bout de gras sur cette institution patrimoniale du foot français et, pour le président de la République, la possibilité de se répandre sur son affection pour le club audonien, aujourd'hui bien parti pour monter en Ligue 2. « Il se souvient du Red Star des années 1970, avec Di Nallo et Combin qui renforçaient l'équipe. » Quand Pauline Gamerre, « belle et jolie » comme le souligne si finement l'éditorialiste du Point, aborde le délicat problème de la rénovation du stade Bauer, le chef de l'État s'en étonne avec une naïveté et un sens économique qui ferait s'arracher les cheveux à Emmanuel Macron : « Deux millions ? Ce n'est pas beaucoup pour une commune comme Saint-Ouen. » Les gestionnaires des budgets sociaux des communes du 9-3 et grévistes de l'éducation nationale séquano-dionysienne apprécieront ! Peut-être ne s'agissait-il d'ailleurs que d'une pique envoyée à la nouvelle majorité municipale de droite qui a ravi au PC cette ville communiste depuis 1945, si convoitée par les socialistes.

Un Red Star dépolitisé


Ce n'était en tout cas pas la première fois que François Hollande manifestait de l'intérêt pour ce « Leyton Orient » francilien. « Ce sont deux grands clubs avec une grande histoire. C'est une belle image que cette rencontre entre une ville ouvrière et le Red Star, qui est l'histoire du football. Le fondateur de la Coupe du monde a créé ce club. Quand j'étais jeune, j'allais voir le Red Star au stade Bauer » , confessa-t-il au micro d'Eurosport à la mi-temps d'un Red Star-ASSE en Coupe de France où sa venue avait quasi éclipsé la rencontre qui se tenait à Jean-Bouin. On notera au passage l'étrange inversion des représentations, où le Red Star dépolitisé se résume quasiment à une identité locale, quasi hip-hop, et un fonds d'archives, face à des Verts devenus emblèmes de la classe ouvrière (pour un club d'origine patronale). Toutefois, son coup de cœur connaît ses limites face aux dures réalités de la France d'en bas. Peu de temps avant, il n'avait pas sauté le pas et franchi le périph pour un Red Star-Strasbourg en National, devant la crainte exprimée par les services de renseignements de la présence de supporters d'extrême-droite venant de la capitale alsacienne, et les risques d'affrontements (finalement évités, et qui se limitèrent à une bizarre affaire de bâche) avec leurs homologues d'en face et de l'autre bord…

Néanmoins, ces signes d'affection répétés envoyés du plus haut sommet de l'État ne laissent pas indifférents les Audoniens : « C'est la preuve que nous ne sommes pas un club comme un autre, explique Steve Marlet, directeur sportif. Que notre histoire nous rend unique. Le président aime le foot, il ne s'en est jamais caché, et il a connu le club à sa grande époque, quand il évoluait en première division. Nous sommes flattés qu'il s'y intéresse encore. Nous espérons aussi que cela concerne notre actuel parcours et notre envie de revenir dans l'élite. Nous sommes aussi très contents qu'il valide ainsi l'idée, comme il l'a déjà déclaré publiquement, qu'il faille au moins un autre club à Paris et dans ses alentours. »

Foot populaire


Au-delà de l'affect et des souvenirs de jeunesse, le positionnement de François Hollande sur le sujet ressemble malgré tout beaucoup à du story telling politique appliqué au champ sportif. Le président socialiste – dit libéral - dont le camp semble avoir perdu le contact avec son électorat populaire, rengaine chantée à l'unisson par la presse et tous ses opposants, de droite comme de gauche, met donc en avant ses émotions élégiaques pour cette équipe « musée vivant » installée dans ce – feu - bastion de la ceinture rouge (une osmose, qui comme le raconte Tai-Luc, chanteur de La Souris déglinguée, date de bien avant l'épisode Doumeng, « mon grand-père a été maire adjoint de la ville de Saint-Ouen après la Libération, et du coup, j'ai même retrouvé des documents sur le Red Star dans ses archives. » ) Les choses se sont inversées – un Paris « rose » cerné d'un environnement proche de plus en plus « bleu » -, pas les symboles – le kop qui rebaptise sa tribune « Rino Della Negra » en hommage à cet ancien et éphémère joueur audonien, jeune résistant antifasciste, fusillé de L'Affiche rouge. Alors la démarche du président ne serait qu'un maquillage pour tenter de ressusciter, le temps d'un match, la bataille de la gauche sociale du foot populaire contre la droite des milliardaires du foot business (suivez mon regard vers la porte de Saint-Cloud), les tribunes normalisées du PSG qatari contre le chant des partisans des ultras de Bauer ?

« François Hollande recourt souvent au symbolique, et pas seulement dans le foot, explique Claude Askolovitch, journaliste et surtout ancien supporter du Red Star. Cependant, il le fait souvent maladroitement, par exemple en confondant les époques pour les joueurs. Il faut accepter l'idée qu'un homme politique puisse avoir des moments de sincérité, ce qui est sûrement le cas ici, mais qu'inévitablement ils soient également mis en scène. » Dans le cas qui nous intéresse, cette ambivalence semble d'autant plus plausible que, faute de se livrer totalement, comme s'il ne s'agissait que d'une banale digression de fin de soirée entre amis, il finit par s'emmêler les pinceaux dans le sens du détail si cher aux vrais amoureux du club. « Il explique que le Red Star fut une équipe fabuleuse. C'est un contre-sens. Tu es supporter du Red Star quand tu acceptes l'idée que ton équipe n'est pas géniale et ne l'a jamais été de ton vivant. Courageuse certes, mais pas brillante » , s'amuse l'éditorialiste d'I-télé. François Hollande se sent donc obligé de projeter sur le Red Star des critères sportifs pour justifier, ou camoufler, ses intentions premières, faute d'oser aller sur le terrain vraiment politique, ou d'en assumer les conséquences (une belle et involontaire métaphore finalement de sa conduite à la tête du gouvernement ?). Le président normal rattrapé par son ombre de gauche les soirs de match ? « Il ne peut pas social-démocratiser le Red Star. Ce n'est pas son histoire. Elle est bourgeoise à ses racines et communiste ensuite. C'est ainsi » , conclut Claude Askolovitch. Et comme pour le reste, on jugera sur pièces ce que valent les engagements de l'homme ! Notamment quant, à la fin de la saison, le Red Star vivra peut-être, qui sait, un scénario à la Luzenac. Faire plier la LFP à défaut d'y arriver avec le MEDEF ? Ce serait l'équivalent du « mariage pour tous » , mais pour les banlieusards ?

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Très bel article! Merci NKM
Un article ovni. Qui dit tout et son contraire.

C'est parce qu'y'a les départementales?
vivien75019 Niveau : Loisir
Mon père m'à toujours dit que quand il était enfant c'était le club des italiens , des portugais, de bretons des auvergnats, des algériens (les immigrés de l'époque) et des ouvriers en générale. Que y avait des tribunes en kop faites avec une motte de terre ou on voyait pas bien, que le stade était entouré de terrains vagues et que le prix était risible.

Aujourd'hui c'est le club des jeunes gauchistes bobo qui écoutent du hip hop, vont à des manifs ou on casse tout au nom de la lutte contre la haine et qui se croient révolutionnaires en allant à Saint Ouen une fois toutes les 2 semaines.
Ronaldo McDonald's Niveau : CFA2
Message posté par vivien75019
Mon père m'à toujours dit que quand il était enfant c'était le club des italiens , des portugais, de bretons des auvergnats, des algériens (les immigrés de l'époque) et des ouvriers en générale. Que y avait des tribunes en kop faites avec une motte de terre ou on voyait pas bien, que le stade était entouré de terrains vagues et que le prix était risible.

Aujourd'hui c'est le club des jeunes gauchistes bobo qui écoutent du hip hop, vont à des manifs ou on casse tout au nom de la lutte contre la haine et qui se croient révolutionnaires en allant à Saint Ouen une fois toutes les 2 semaines.


Ou alors le club des gens qui le supportent ?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par vivien75019
Mon père m'à toujours dit que quand il était enfant c'était le club des italiens , des portugais, de bretons des auvergnats, des algériens (les immigrés de l'époque) et des ouvriers en générale. Que y avait des tribunes en kop faites avec une motte de terre ou on voyait pas bien, que le stade était entouré de terrains vagues et que le prix était risible.

Aujourd'hui c'est le club des jeunes gauchistes bobo qui écoutent du hip hop, vont à des manifs ou on casse tout au nom de la lutte contre la haine et qui se croient révolutionnaires en allant à Saint Ouen une fois toutes les 2 semaines.

Que les généralités se rassurent, elles ont encore de l'avenir avec les mecs comme toi.
Note : 4
Le 8ém de finale du Red Star face à l'ASSE est symptomatique de ce qui menace ce club de région parisienne.

Une délocalisation de leur stade fétiche dans le but non pas d'accueillir plus de monde mais d'offrir des petits fours et coupes de champagne aux casuals.

Si un jour le Red Star à le bonheur de retrouver l'élite cela risque d'être un grand malheur pour ces supporters fidèles qui verront aussitôt arriver des hordes de supporters aimant "le foot populaire".
Evidemment le paradoxe de ces gens la c'est qu'ils ne savent pas ce qu'est le foot populaire et qu'en général ils en sont l'anti-thèse au niveau des valeurs morales.

Et les politiques de gauche viendront certainement fourré leur nez dans les affaire du club dans le seul intérêt d'en récupérer l'image popu comme notre président.

Certain s'imagineront sans doute même une rivalité avec le PSG , rivalité à sens unique vu que nombre de sup du PSG seront surement pour le Red Star 36 matchs sur 38 ....

Mais bon j'extrapole quand même beaucoup car rien que la montée en ligue 2 semble un casse tête sans nom.
Ça sent déjà le feuilleton de l'été ...

En espérant que nos voisins ne prennent pas trop cher et puissent continuer à vivre leur passion.
Ne nous mentons pas, c'est vrai que Pauline Gamerre n'est pas désagréable à regarder.
Note : 8
Message posté par vivien75019
Mon père m'à toujours dit que quand il était enfant c'était le club des italiens , des portugais, de bretons des auvergnats, des algériens (les immigrés de l'époque) et des ouvriers en générale. Que y avait des tribunes en kop faites avec une motte de terre ou on voyait pas bien, que le stade était entouré de terrains vagues et que le prix était risible.

Aujourd'hui c'est le club des jeunes gauchistes bobo qui écoutent du hip hop, vont à des manifs ou on casse tout au nom de la lutte contre la haine et qui se croient révolutionnaires en allant à Saint Ouen une fois toutes les 2 semaines.


Un ramassis de connerie ton commentaire.

Prime spéciale pour le bobo casseur de fin de manif qui montre que tu n'a pas bien saisie le concept de "bobo".
Message posté par GhostPsg
Le 8ém de finale du Red Star face à l'ASSE est symptomatique de ce qui menace ce club de région parisienne.

Une délocalisation de leur stade fétiche dans le but non pas d'accueillir plus de monde mais d'offrir des petits fours et coupes de champagne aux casuals.

Si un jour le Red Star à le bonheur de retrouver l'élite cela risque d'être un grand malheur pour ces supporters fidèles qui verront aussitôt arriver des hordes de supporters aimant "le foot populaire".
Evidemment le paradoxe de ces gens la c'est qu'ils ne savent pas ce qu'est le foot populaire et qu'en général ils en sont l'anti-thèse au niveau des valeurs morales.

Et les politiques de gauche viendront certainement fourré leur nez dans les affaire du club dans le seul intérêt d'en récupérer l'image popu comme notre président.

Certain s'imagineront sans doute même une rivalité avec le PSG , rivalité à sens unique vu que nombre de sup du PSG seront surement pour le Red Star 36 matchs sur 38 ....

Mais bon j'extrapole quand même beaucoup car rien que la montée en ligue 2 semble un casse tête sans nom.
Ça sent déjà le feuilleton de l'été ...

En espérant que nos voisins ne prennent pas trop cher et puissent continuer à vivre leur passion.


Enfin c'est la FFF qui les a forcé à aller se trainer dans cet horrible Jean-Bouin, à priori le Red Star en avait rien à tamponner des prétendues conditions de sécurité déplorables, etc, etc.
Message posté par popeye
Ne nous mentons pas, c'est vrai que Pauline Gamerre n'est pas désagréable à regarder.


tu viens de sortir de ton hibernation ou quoi? il te faut pas grand chose pour bander mec!

PEACE
Bien sur, le mec de Neuilly qui allait voir les matchs du red star...

Donc pour se taper une dg mignonne,claquer 2 millions de fonds public c'est pas enorme, c'est le vrai message?

effectivement au final pour lui c'est gratos
Message posté par Pablo_


Enfin c'est la FFF qui les a forcé à aller se trainer dans cet horrible Jean-Bouin, à priori le Red Star en avait rien à tamponner des prétendues conditions de sécurité déplorables, etc, etc.



Mouais les sup du Red Star c'est clair qu'ils en avaient rien à carrer.

Mais la direction c'est autre chose.

Après c'est mon opinion et peut être que je me trompe et que ça à été un crève cœur pour tout le monde d'aller la bas.
vivien75019 Niveau : Loisir
Message posté par GhostPsg


Un ramassis de connerie ton commentaire.

Prime spéciale pour le bobo casseur de fin de manif qui montre que tu n'a pas bien saisie le concept de "bobo".


lol , on voit que tu connais pas les antifas ni l'histoire ou l'origine sociologique des étudiants de la sorbonne/panthéon/ et du quartier latin en générale (petite pensée pour le pauvre Meric devenu une icone qui justifie tout en mourant alors qu'il en aurait surement préféré s'abstenir).

Pour te résumer avec des mots très simples la pluspart répondent aux critères de ce que 90% de la population (tout le monde sauf eux) identifie comme bobo (en gros ya pas de fils d'ouvrier, d'employés et de non-blancs sauf 2 ou 3 qu'on expose comme des mascottes sur les photos)
"Le président socialiste – dit libéral -"

Un cinglé pour qui tout passe par l'Etat, une liberté d'expression massacrée comme jamais, des dépenses publiques toujours en augmentation, des impots toujours plus élevés, un budget toujours absolu pas maitrisé...
Il faudra m'expliquer à quel moment il applique la moindre recette libérale, ou bien vous avez mal lu Hayek et Bastiat peut être.

Et quoiqu'il en soit, ce personnage est navrant, le voir frétiller de joie au moindre attentat, la façon dont il a squatté l'espace médiatique lors du crash, alors qu'il n'y avait même pas de français, accroché aux basques de ses homologues étrangers et braillant à tout va... Indécent.
Ce mec est un mensonge permanent, le Roi du Cynisme, son amour pour le Red Star est à l'avenant du reste, du populisme à deux ronds.
Il mérite seulement notre indifférence la plus totale.
Note : 2
Message posté par vivien75019


lol , on voit que tu connais pas les antifas ni l'histoire ou l'origine sociologique des étudiants de la sorbonne/panthéon/ et du quartier latin en générale (petite pensée pour le pauvre Meric devenu une icone qui justifie tout en mourant alors qu'il en aurait surement préféré s'abstenir).

Pour te résumer avec des mots très simples la pluspart répondent aux critères de ce que 90% de la population (tout le monde sauf eux) identifie comme bobo (en gros ya pas de fils d'ouvrier, d'employés et de non-blancs sauf 2 ou 3 qu'on expose comme des mascottes sur les photos)


Manque de bol tu viens de tomber sur un sujet que je maîtrise à 100% haha !!

Je vais donc te répondre en argumentant bien pour que tu comprennes.

Tout d'abord un bobo c'est un bourgeois bohème c'est à dire une personne avec des revenus plutôt aisés qui choisit des activités apparemment en déphasage avec sa condition. Exemple un docteur qui se passionne pour le street art. Evidemment le bobo à une image péjorative parce qu'il se promène dans la street avec des codes éloigné de ceux des classes populaires.Mais il est loin d'être méchant bien au contraire. C'est la genre à être content du plan leproux parce que maintenant il peut emmener son gosse au Parc (avant il pouvait aussi mais il avait la trouille). Donc je peux t'assurer que les casseurs de fin de manif sont à l'opposé des bobos. Complètement incohérent de les rapprocher.

Une grande partie des bobos préférera une bonne expo bien street crédibilité à un match de foot et si il y à match ça sera pour voir Zlatan pas pour se traîner à Bauer mon gars (le bobo a quand même une limite au niveau du "populaire")

Maintenant pour l'origine sociologique des étudiants de la Sorbonne tu ne sais pas visiblement qu'il s'agit d'une différence de filière.

Tolbiac la rouge , la ou sont calé les antifa de la Sorbonne regroupe les filières éco , histoire ,géo , philo etc
Alors que Cujas c'est pus les étudiants de droit.

A la Sorbonne il n'y à plus que les Eco venant de Tolbiac et sont plus à droite que les autres (une majorité vote anti blocage dans les AG).

En gros ta remarque sur les non blanc pas fil d'ouvrier , bah oui les élèves de droits c'est exactement ça ,mais c'est loin d'être le cas pour toute les sections.

Bref tu confonds tout , classe moyenne , classe moyenne supérieur , riches , t'appels tout ça bobo et tu raccroches ça aux 2000 mecs qui soutiennent le Red Star.

Je ne les connais pas ces mecs mais ils veulent surement passer un bon moment de détente avec leur club dans leur stade. Bien loin des revendications pseudo révolutionnaire style South Winner.
Soyez clément nom d'un chien !!
vivien75019 Niveau : Loisir
Tu dois toi même être un fils de bobo qui lorsqu'il est jeune se croit révolutionnaire et refuse de se voir bobo en triturant les mots mais aux yeux de tous est un bobo. Un mec qui n'à jamais fait le moindre travail physique rémunéré de sa vie et qui vit dans un quartier à plus de 8k le mètre carré et se pense de gauche.

Tu devrais suivre l'actualité récente, les anciens d'extrème droite très limite de boulogne tentent de reproduire un mini KOB PSG au Paris FC, et les plus illuminé des Tigris Mystic auto proclamés antifa vont au RedStar . Il y à eu une rixe lors du dernier match et comme pour l'affaire Meric les témoignages relatent une agression des crétins d'extrème gauche sur les crétins d'extrème droite au nom du droit de leur mission sacrée . Bien sur les premiers nient et disent avoir été agressés par les nazillons. La préfecture de Paris n'à pas envie que les 2 clubs montent en Lique 2 car ils craignent un renouvellement du conflit Boulogne/Auteuil.

De plus Saint ouen est en phase à une gentrification déjà très bien avancée depuis 6-7 ans lorsque les grosses entreprises ont commencé à y emménager en masse, à tel point que c'est maintenant devenu trop cher et que pour faire de vrais économie une entreprise va à Saint Denis ou Genevillier.
Note : -1
Message posté par vivien75019
Tu dois toi même être un fils de bobo qui lorsqu'il est jeune se croit révolutionnaire et refuse de se voir bobo en triturant les mots mais aux yeux de tous est un bobo. Un mec qui n'à jamais fait le moindre travail physique rémunéré de sa vie et qui vit dans un quartier à plus de 8k le mètre carré et se pense de gauche.

Tu devrais suivre l'actualité récente, les anciens d'extrème droite très limite de boulogne tentent de reproduire un mini KOB PSG au Paris FC, et les plus illuminé des Tigris Mystic auto proclamés antifa vont au RedStar . Il y à eu une rixe lors du dernier match et comme pour l'affaire Meric les témoignages relatent une agression des crétins d'extrème gauche sur les crétins d'extrème droite au nom du droit de leur mission sacrée . Bien sur les premiers nient et disent avoir été agressés par les nazillons. La préfecture de Paris n'à pas envie que les 2 clubs montent en Lique 2 car ils craignent un renouvellement du conflit Boulogne/Auteuil.

De plus Saint ouen est en phase à une gentrification déjà très bien avancée depuis 6-7 ans lorsque les grosses entreprises ont commencé à y emménager en masse, à tel point que c'est maintenant devenu trop cher et que pour faire de vrais économie une entreprise va à Saint Denis ou Genevillier.


Donc maintenant que je ne vais pas dans ton sens je suis un bobo ? Tu ne comprends juste pas l'utilisation de ce terme et la population qu'il décrit. Mais visiblement inutile de te faire entendre raison sur ce point la.

Après oui je comprend tes allusions sur la politique qui mine les clubs parisien. Et c'est vrai que la guerre peut se déplacer entre les deux clubs en division inférieur.

Je suis d'accord avec toi sur ce sujet, enfaîte c'est juste que ton utilisation du terme bobo n'importe comment m 'a mal aiguiller. Les gosses de riches qui se la joue socialement en colère pour justifier leur besoin de violence ça ne me plait pas plus qu'à toi.
Seigneur, ayez pitié de Vivien7519, qui n'est que le symptôme innocent de la médiocrité et de la paresse intellectuelle des journalistes du Parisien et des stratèges du ministère de l'intérieur, mais n'est certainement pas un méchant garçon... amen...
Ce qui me fait surtout marrer c'est le fait que le bobo attire autant la critique aujourd'hui parce que oui forcément il faut etre pauvre pour ête de gauche, et puis il faut forcément bosser à l'usine ou conduire un engin de chantier.

Bah oui c'est sûr faut bien rester dans les cases et pas déborder...

De mon côté, j'ai plutot un bon salaire, je fais des brunchs, je vais a des brocantes et même des fois je vais boire des coups dans endroits ou il y a plein de gens comme moi...et putain je suis à fond de gauche, merde ! et encore plus con j'aime bien aller au stade, laisser mon cerveau à l'entrée et m'éclater à supporter mon équipe mais bon faut pas que je me fasse répérer par les colleurs d'étiquette.

Ah oui, j'attends également impatiemment d'emmener mon fils au stade, on sera peut etre pas direct dans le Kop mais je lui dirais que c'est sympa comme ambiance et qu'il pourra s'y amuser quand il sera grand...enfin seulement si on le laisse y entrer avec sa condition de fils de cadre...

Vive les clichés !

ça aura au moins eu le mérite de me faire passer le cap du commentaire...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 24