Hoeness : "Pas dans un pensionnat de filles"

Modififié
0 3
Sorti prématurément lors de la défaite du Bayern Munich face à Bâle (1-0), en Ligue des champions mercredi soir, Franck Ribéry n'a pas serré la main de son entraîneur à sa sortie du terrain. Une attitude qui fait polémique outre-Rhin.

Ottmar Hitzfeld, ancien coach historique du Bayern, a par exemple critiqué le joueur français en expliquant qu'il a "été choqué : le minimum aurait été que Franck lui serre la main. Il a tout intérêt à être plus professionnel à l'avenir".

A l'inverse, le président du conseil de surveillance du club, Uli Hoeness, n'en a rien à foutre de cette affaire : "Je m'en fous complètement de cette poignée de main, a-t-il expliqué, un tantinet énervé. Quand j'étais joueur et que j'étais en colère, je ne serrais pas la main. Nous ne sommes pas dans un pensionnat de jeunes filles. On ne parle que de cette poignée de main et de choses futiles et non du match".

S'ils veulent passer le cap des huitièmes de finale en LDC, ils feraient justement bien d'en parler du match, les Munichois. RL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Papynator Niveau : DHR
Maintenant Suarez sait où il doit signer.
Suarez Ribéry, même combat ?
Hoeness dans le vrai. On s'en tape des poignees de main de faux-culs.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Sochaux est au fond du trou
0 3