En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Hoeness démissionne

Hoeness : démission et prison !

Condamné à de la prison ferme pour fraude fiscale, Uli Hoeness avait une semaine pour interjeter appel, mais n’en fera rien. Ce matin, Hoeness a, en effet, annoncé publiquement sa volonté de purger sa peine et donc sa démission du Bayern.

Modififié
Condamné à trois ans et demi de prison pour fraude fiscale hier après-midi par le tribunal de Munich, Uli Hoeness avait une semaine pour interjeter appel, mais n’en fera rien. Ce matin, Hoeness a, en effet, annoncé publiquement sa volonté de purger sa peine de prison. Une décision qui surprend en Allemagne au vu de l’attitude de ses avocats qui avaient dans un premier temps clairement laissé entendre qu’un recours serait déposé.

L’homme condamné pour fraude fiscale pour une somme s’élevant à 27,2 millions d’euros purgera donc sa peine de 42 mois de prison et, de fait, démissionne avec effet immédiat de la présidence du Bayern de Munich. Une décision qui lui permettra selon beaucoup en Allemagne de partir s’isoler et de mettre le temps passé derrière les barreaux à profit pour écrire un livre relatant le déraillement d’un personnage que personne n’imaginait tomber dans pareil tourment en Allemagne.

Parce qu’avant d’être Uli le fraudeur, Hoeness s’est construit une carrière qui en fait aujourd’hui encore l’un des plus beaux palmarès du football allemand. Même s'il est champion d’Europe 1972, champion du monde 1974, Uli Hoeness n’est pas l’attaquant le plus prolifique de la RFA – il ratera même le tir au but décisif en finale de l’Euro 1976 contre la Tchécoslovaquie — mais incontestablement un meneur d’hommes incomparable. Un statut qui, pendant neuf années, en fera également un incontournable du Bayern de Munich des années 70. Triple champion d’Allemagne, triple champion d’Europe, le Bayern d’Hoeness, c’est celui de Sepp Maier, Gerd Müller et Franz Beckenbauer. Une équipe qui régale autant qu’elle impressionne.

Mais il fera encore mieux en tant que dirigeant. Embauché directement après la fin de sa carrière (à 27 ans !) comme manager, il occupera ce poste jusqu'en 2009, pour prendre la présidence du club. Uli Hoeness en costard-cravate, c'est 18 titres de champion d'Allemagne (16 en tant que manager, 2 en tant que président), 9 Coupes d'Allemagne, 2 Ligue des champions, 1 Coupe de l'UEFA, 1 championnat du monde des clubs et d'innombrables supercoupes en tout genre.


Au-delà des trophées, il formait depuis près de 20 ans avec Karl-Heinz Rummenigge et Beckenbauer un trio d’influence au sein du football européen.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) il y a 3 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 37
il y a 4 heures Dupraz quitte le TFC 118 il y a 5 heures Robinho en route vers Sivasspor 41 il y a 8 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7