En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Hoeness attaque la Fifa

Uli Hoeness passe à l'attaque. Le Président du Bayern Munich n'y va pas par quatre chemins et tire à boulets rouges sur la Fifa, qu'il accuse ouvertement de corruption.



Dans une interview parue dans le magazine Sport Bild, Hoeness invite les fédérations de football de toute l'Europe à exercer une pression afin d'arriver à de profondes réformes au sein de la Fifa.

« Ça ne peut pas continuer ainsi. La manière dont les choses ont évolué est scandaleuse. L'image du football est écornée. C'est le moment pour les grandes fédérations, comme celles de l'Allemagne, de l'Angleterre, de l'Espagne ou de la France, de mettre les choses au clair et de taper du poing sur la table. Je pense que le Président de la Fifa, Joseph Blatter, et les autres responsables, devraient commencer à se demander si tout peut continuer ainsi » a-t-il polémiquement déclaré.



Le Président du club bavarois fait ainsi clairement référence à l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, s'alignant sur les propos tenus par Beckenbauer lors de l'annonce définitive. L'Allemagne n'est pas près d'accueillir à nouveau une Coupe du Monde.




EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Un buteur en conditionnelle