Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Hoeness a la haine

Après des semaines de tractations, Arturo Vidal a finalement choisi l'Italie et la Juventus. Le grand perdant de cette histoire est le Bayern Munich, qui souhaitait s'attacher les services du Chilien. Pour Uli Hoeness, le boss du Bayern, il s'agit quasiment d'une trahison. « Il y a une parole qui n'a pas été tenue. Mais je n'avais pas donné beaucoup de valeur à cette parole. Il y avait un agent de joueurs sud-américain impliqué dans l'affaire, et donc je n'avais plus beaucoup d'espoir que les paroles comptent vraiment » , a déclaré Hoeness à bild.de.

Directement visé, Fernando Felicevich, l'agent de Vidal. Celui-ci avait promis qu'il ferait tout pour que Vidal aille en Bavière. Un deal manifestement impossible, selon le joueur lui-même: « Il y avait beaucoup d'équipes qui me voulaient, parmi lesquelles le Bayern. Mais le Bayer Leverkusen ne voulait pas me vendre à un club allemand. Avec la Juve, il n'y a eu aucun problème » .

Comme il n'a pas eu le joueur qu'il voulait, Hoeness fait tout pour sauver la face: « Ce transfert, je lui donnais moins de 50% de chances qu'il se réalise. Je me disais: si ça marche, c'est bien, sinon, tant pis, pas grave » .

Mouais...


AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Sammer critique Neid