1. //
  2. // Paris Saint-Germain/Marseille

Hoarau : « Les dés sont pipés »

Modififié
7 12
Il n'y aura pas de match ce dimanche soir au Parc des Princes.

C'est en tout cas l'avis de Guillaume Hoarau à propos du Classique entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille, qui se disputera à 21 heures. Pour l'ancien attaquant du club de la capitale, qui s'est exprimé dans France Football, le résultat final ne fait aucun doute : « Quand on voit la différence de classe entre Paris et Marseille aujourd'hui... Les dés sont pipés. Le match de dimanche, je vais le regarder avec un maillot du PSG sur le dos et avec un fort penchant pour les Parisiens, c'est certain. Après, faut faire attention à la réaction d'orgueil des Marseillais, mais bon… Je vois 3-0 pour Paris. Ça peut paraître sévère, mais c'est le tarif. Aujourd'hui, le PSG, ce sont des stars, des joueurs de classe mondiale qui, eux aussi, pour le Classico face à l'OM, ont une motivation particulière. Ils vont faire des dégâts. »

C'est sûr que ce n'était pas exactement la même chanson quand Hoarau participait à ce classique. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Hoareau n'a pas complètement tort. D'ailleurs, c'est amusant de voir à quel point les différents championnats européens rejouent des périodes plus ou moins glorieuses de l'histoire des pays concernés.

En Angleterre, on est clairement dans les guerres de successions du Moyen-Âge telles qu'immortalisées par Shakespeare, avec les glorieuses maisons Plantagenêt, Lancastre et compagnie qui se foutent sur la gueule éternellement tels United, City, Chelsea et Arsenal aujourd'hui.

En Espagne, on se trouve en plein dans la guerre civile, avec un affrontement entre franquistes (le méchant Real, bouh qu'il est vilain) et républicains (Mes que un club !!!).

En Italie, on a l'impression d'être la veille de la chute de l'Empire romain : le passé le plus glorieux de tous les championnats, mais un présent où tout le monde est presque à poil, espérant se refaire, avec un bastion qui résiste (en 475 c'était Rome, en 2015 c'est Turin).

En Allemagne, on assiste à une reconstitution de l'unification sous Bismarck, une équipe bavaroise ayant remplacé la Prusse comme porte étendard, sur fond d'une même montée en puissance sur le plan continental.

Et en France, on se refait la retraite de Russie : dix-neuf fantassins qui en chient derrière un nain à cheval.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Tout le monde reconnaît que ce classico n'aura aucun intérêt sur le plan sportif... Heureusement que se joue Atlético-Real sinon ce dimanche aurait été chiant à partir de la 23ème minute.
Heu de mémoire, Hoarau a plutôt réussi ses matchs contre l'OM non ?
Trolleurdetroll Niveau : District
Je me souviens également qu'Hoarau avait été bon dans les classiques, notamment dans un 4-2 remporté par le PSG au Vél sous les ordres de Leguen.

Pour poursuivre la métaphore historique, il faudra bientôt une coalition de l'ensemble des puissances européennes pour abattre ledit nain. Ca a d'ailleurs commencé avec la 1ère coalition représentée par le FPF, mais ça n'a pas duré longtemps.
Jed mosly Niveau : CFA2
Message posté par Trolleurdetroll
Je me souviens également qu'Hoarau avait été bon dans les classiques, notamment dans un 4-2 remporté par le PSG au Vél sous les ordres de Leguen.

Pour poursuivre la métaphore historique, il faudra bientôt une coalition de l'ensemble des puissances européennes pour abattre ledit nain. Ca a d'ailleurs commencé avec la 1ère coalition représentée par le FPF, mais ça n'a pas duré longtemps.


Ouai et son but génial entre les jambes de Mandanda sur une passe lobé de l'espace de Nêne !
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par .Pelusa.
Hoareau n'a pas complètement tort. D'ailleurs, c'est amusant de voir à quel point les différents championnats européens rejouent des périodes plus ou moins glorieuses de l'histoire des pays concernés.

En Angleterre, on est clairement dans les guerres de successions du Moyen-Âge telles qu'immortalisées par Shakespeare, avec les glorieuses maisons Plantagenêt, Lancastre et compagnie qui se foutent sur la gueule éternellement tels United, City, Chelsea et Arsenal aujourd'hui.

En Espagne, on se trouve en plein dans la guerre civile, avec un affrontement entre franquistes (le méchant Real, bouh qu'il est vilain) et républicains (Mes que un club !!!).

En Italie, on a l'impression d'être la veille de la chute de l'Empire romain : le passé le plus glorieux de tous les championnats, mais un présent où tout le monde est presque à poil, espérant se refaire, avec un bastion qui résiste (en 475 c'était Rome, en 2015 c'est Turin).

En Allemagne, on assiste à une reconstitution de l'unification sous Bismarck, une équipe bavaroise ayant remplacé la Prusse comme porte étendard, sur fond d'une même montée en puissance sur le plan continental.

Et en France, on se refait la retraite de Russie : dix-neuf fantassins qui en chient derrière un nain à cheval.


La question étant de savoir qui est l'équivalent du "nain" ? Le minuscule émirat du Qatar,peut-être ?
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Numéro neuf...Guillaume...POIREAU !
Message posté par Cheric Zghemmfour


La question étant de savoir qui est l'équivalent du "nain" ? Le minuscule émirat du Qatar,peut-être ?


http://s2.lemde.fr/image/2010/06/24/534 … our-le.jpg
Message posté par Jed mosly


Ouai et son but génial entre les jambes de Mandanda sur une passe lobé de l'espace de Nêne !


Non, ce Classique là c'était en novembre 2010 (victoire 2-1 au Parc). La victoire 2-4 au Vélodrome c'était en octobre 2008 et Nene n'était pas encore là. Mais je te rejoins sa passe (en 2010 donc) et le but d'Hoarau derrière était bien sympa.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 12