Histoire de familles au Mexique (bis)

Modififié
0 0
La non-sélection par Javier Aguirre de Jonathan Dos Santos du FC Barcelone au sein de la sélection mexicaine avait créé dans la fratrie Dos Santos un début de drame familial.


L'arnaque Giovani, son frangin, prêté cette saison à Galatasaray par Tottenham, est lui dans le squad mexicain mais se demande si, séparé de son frère, sa sélection en vaut encore la peine.

Face au camouflet, leur père, Zizinho, ne souhaite tout simplement plus voir ses fistons porter les couleurs d'El Tri.

Dans la même veine, prenez maintenant la famille Hernandez.

Javier “Chicharito” Hernandez, sélectionné par Aguirre, a affolé le championnat mexicain avec les Chivas et jouera d'ailleurs la saison prochaine sous les ordres d'Alex Ferguson.


Son père, Javier “Chicharo” Hernandez, entraînait jusqu'il y a peu la réserve de Chivas.

Il avait demandé l'autorisation d'aller suivre les exploits de son fils en Afrique du Sud.

Chivas refuse et papa Hernandez prend la décision qui s'impose : « J'ai réfléchi pendant deux jours avec ma famille et mes enfants et j'ai pris la décision de quitter Chivas parce que je veux aller à la Coupe du Monde voir mon fiston jouer. C'était une décision difficile mais on n'est pas éternel. Le travail est secondaire » .

Born to be alive...

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0