Hillsborough : la vérité éclate

Modififié
494 17
Sheffield, 15 avril 1989 : demi-finale de FA Cup entre Nottingham et Liverpool au stade de Hillsborough. Ce jour-là, 96 personnes trouvent la mort dans une énorme bousculade. Quatre ans après le drame du Heysel, les coupables sont tout trouvés : les fans des Reds.

Seulement, des documents confidentiels ont été rendus publics aujourd'hui, grâce à une pétition de 156 000 signatures (il en fallait 100 000 pour les rendre publics, Ndlr). Ces documents attestent que la police a laissé entrer des supporters de Liverpool excités par une seule porte, et ce, alors que la tribune était déjà pleine. Ce qui explique la bousculade.

De plus, la police a empêché des fans de se dégager vers l'avant, croyant à une tentative d'envahissement du terrain et n'a autorisé dans un premier temps qu'une seule des 44 ambulances présentes à pénétrer sur la pelouse. Le ministère public estimait à l'époque n'avoir pas de quoi lancer des poursuites contre la police alors qu'un rapport publié en 1990 avait conclu à « un manque de contrôle de la police » .

Le Premier ministre, David Cameron, n'a pas tardé à réagir : « Il est très clair que beaucoup de découvertes dans ce rapport affligent profondément. » Notamment « l'échec des autorités pour protéger les gens et la tentative de blâmer les fans » .

Un autre rapport présenté ce matin révèle également que 41 personnes auraient pu être sauvées si les secours avaient été mieux organisés, et que la police avait tenté d'incriminer les victimes en modifiant pas moins de 164 procès verbaux. Cameron confirme : « Quelques médias blâmant les fans de Liverpool se sont appuyés sur la version de la police, basée sur l'ivresse et la violence des supporters, et le fait que certains n'aient pas de ticket. Les fans de Liverpool n'étaient pas la cause du désastre. C'est injuste que des familles aient dû attendre si longtemps et se battre si dur pour obtenir la vérité. Je dois aujourd'hui, en tant que Premier ministre, présenter des excuses aux familles de ces 96 personnes pour tout ce qu'elles ont enduré au cours de ces 23 dernières années. Au nom du gouvernement et du pays tout entier, je veux dire que je suis profondément désolé de cette double injustice, qui est restée en l'état pendant si longtemps. »

Le capitaine de Liverpool, Steven Gerrard, a perdu son cousin Jon-Paul dans ce drame. Lui aussi a tenu à réagir : « Personne ne devrait se trouver en position de perdre un proche à un match de foot, et quand je vois le nom de Jon-Paul gravé dans le marbre froid des Shankly Gates (monument édifié à l'entrée d'Anfield en mémoire des victimes, NDLR), je suis rempli de tristesse et de colère. Je ne l'avais jamais dit avant, mais c'est la vérité : quand je joue, c'est pour Jon-Paul. »

Maintenant que la vérité a éclaté, à la justice d'agir... MC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On le savait déjà tout ça. Et c'est bien le plus triste...
Je m'en souviens, c'était horrible à voir au journal TV...

en qques années, le heysel, hillsborough, furiani...

Tendu...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
494 17