Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Supercoupe
  3. // Real Madrid/FC Barcelone (2-1)
  4. // Notes

Higuain, supplice et délice

Gonzalo Higuaín a tout fait : il a marqué, s'est procuré des situations dangereuses et a foiré beaucoup trop d'occasions... Sinon, Pepe a été très bon, Messi a tenté de porter le Barça, tandis qu'Adriano et Mascherano ont été désastreux lors de la fatale première demi-heure.

Modififié
REAL MADRID

Casillas (6) : Coupable d'avoir mal placé son mur sur le coup franc de Messi, il s'est ensuite bien rattrapé avec cette parade XXL sur Pedro. C'est la seule parade qu'il a dû accomplir. Mais elle est sacrément décisive.

Sergio Ramos (7) : Il a bien failli se faire prendre par Pedro comme Coentrão à l'aller. À part cette hésitation, il a été impeccable, et a même sauvé le résultat en revenant à toutes enjambées sur Jordi Alba. Les cheveux courent.

Pepe (7) : « Je m'appelle Pablo. Qu'est-ce que je fais ici? » Bah, tu es ici pour empêcher le Barça de marquer trois buts à chaque Clásico.

Arbeloa (6) : Pas mal. À l'aller, cela avait été très dur pour lui. Là, c'était beaucoup mieux. Bon, après, quand on a Pepe et Ramos autour de soi, c'est toujours plus simple.

Marcelo (7,5) : Quelle première période ! Cramé la semaine dernière, Marcelo a couru comme un dingue, au top de sa forme. Et que je fais des talonnades, et que je t'humilie les défenseurs... Lorsqu'il est comme ça, il est tout simplement inarrêtable.

Xabi Alonso (6) : Un tacle de brute épaisse, des ouvertures folles, des interventions rugueuses, des passes précises, une frappe dans les gradins. Un match normal dans la vie de Xabi Alonso.

Khedira (6,5) : Oui, Khedira, à qui l'on reproche souvent d'être inutile, a bien failli marquer un but « à la Messi » . À part ça, il a mis une ouverture décisive à Cristiano Ronaldo. Mais à part ça, il est inutile, non ?

Özil (5,5) : Un peu en dedans. À l'inverse de ses gros yeux.

Di María (6,5) : Son début de match a été totalement fou. Ses jambes n'étaient plus connectées avec le haut de son corps, un peu comme Claude François. Néanmoins, il aurait pu avoir sur la conscience son occasion à la dernière seconde de la première période, qui aurait certainement évité de se faire peur en deuxième.

Cristiano Ronaldo (7) : Il paraît qu'il n'est jamais présent dans les grands rendez-vous. Bon, bah ça fait cinq buts sur les cinq derniers Clásicos, dont trois qui offrent des trophées au Real.

Higuaín (7... ou 3) : D'accord, il marque. D'accord, ça fait trois buts en trois matches. D'accord, il se procure des occasions. Oui, mais un vrai grand attaquant n'a pas le droit de rater trois face-à-face sur quatre lors d'un Clásico. On n'ose imaginer ce qu'il aurait pris sur la gueule si le Barça avait égalisé...

Remplaçants : Callejón est entré, mais n'a quasiment rien fait. Benzema est entré et a offert un caviar à Modrić, qui, lui, est entré et a déjà gagné plus de trophées en deux jours à Madrid qu'en quatre ans à Londres.


FC BARCELONE

Víctor Valdés (7 - 2) : Pas serein sur le deuxième but de CR7, il a ensuite effectué quelques parades décisives, empêchant le Real de prendre le large. Mais bon. Personne ne pourra s'empêcher de penser que si les Madrilènes ont empoché ce trophée, c'est, quelque part, un peu grâce à lui.

Adriano (2) : Qu'Adriano soit potentiellement le maillon faible de la défenseur catalane n'est un secret pour personne. Mais là, c'est carrément la cata. Un seul être vous manque (Dani Alves)...

Piqué (5) : Une première mi-temps cauchemar, avec une errance folle sur le but de CR7 ( « Je vais où ?? Dans les cages ?? Ouais OK !! » ). Par contre, après la pause, il s'est ressaisi. Mais bon... Piqué de l'Euro > Piqué de ce soir.

Mascherano (4) : 2 pour sa première demi-heure, 6 pour la suite du match. Ça fait une moyenne de 4. Sur le premier but, il fait n'importe quoi, mais ensuite, il est providentiel sur Higuaín. Cela restera toutefois son pire match depuis qu'il est au Barça.

Jordi Alba (6,5) : Ah, Jordi... Si tu n'avais pas autant poussé ton ballon... Si tu l'avais magistralement conduit comme lors de la finale de l'Euro, on serait là en train de célébrer le triomphe du Barça. Le gamin a toutefois clairement les capacités pour s'imposer dans cette équipe.

Iniesta (5) : Il avait marché au-dessus du ciel au match aller. Visiblement, il s'est paumé en chemin. Quand il ne joue pas, le Barça déjoue. Bah non, ce n'est pas une coïncidence.

Xavi (5,5) : Un tout petit mieux que son compère, mais on dirait presque que les deux sont liés. Si l'un marche, l'autre aussi. Si l'un déconne, etc.

Busquets (6) : En fin de première période, c'est lui, avec son expérience (d'un mec qui n'a que 24 ans, hein), qui relève le Barça, en gardant le ballon, en réussissant des passes. Ce que son équipe avait été incapable de faire avant.

Alexis Sánchez (non noté) : Le petit Faudel (oui oui, on peut faire cette vanne toute l'année) n'a pas touché le ballon et a été remplacé suite à l'expulsion d'Adriano. Robert Pires compatit.

Messi (6,5) : Son coup franc est dans la lignée de la panenka de Pirlo : un geste magique, capable de provoquer un électrochoc chez les siens. Effectivement, ce but stoppe l'hémorragie, mais ne renverse pas la tendance. Mais si sa frappe rentre à la 92e minute, on dit quoi ?

Pedro (6) : Fantomatique pendant la pemière période, il a offert deux actions de très grande classe en début de seconde période. C'est lorsqu'il est apparu enfin en jambes que Vilanova l'a fait sortir. D'accord.

Remplaçants : Non, mais sans déconner, Montoya ? Tello, lui, n'a servi strictement à rien, et Alex Song aurait pu fêter ses grands débuts avec une passe décisive folle pour Messi. « Aurait pu » , seulement.



Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3