Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Juventus-Tottenham (2-2)

Higuaín, l'éternel coup de barre

Face à Tottenham, Gonzalo Higuaín aurait pu devenir le héros de ce huitième de finale aller de Ligue des champions avec son doublé inscrit en neuf petites minutes. Mais, comme souvent lors des rencontres décisives, l'attaquant argentin a gâché cette énorme performance avec un penalty envoyé sur la barre transversale d'Hugo Lloris.

Modififié
C’est l’histoire d’un homme né pour marquer des buts à la pelle, mais dont le grand public ne retient finalement que les matchs décisifs vendangés. L’élimination du Real Madrid par l’Olympique lyonnais en huitièmes de finale de Ligue des champions en 2010 ? La faute à sa frappe sur le poteau alors que la cage était vide. La défaite de l’Argentine en finale de Coupe du monde 2014 ? La faute à son occasion gâchée. Les deux défaites de l’Albiceleste en finale de Copa América 2015 et 2016 face au Chili ? La faute à son tir au but manqué et à son face-à-face avec Claudio Bravo perdu. Lui, c’est Gonzalo Higuaín et, malgré les erreurs de Cristiano Ronaldo – avec le Real Madrid – et de Lionel Messi – avec l’Argentine –, lors de ses défaites mémorables, c’est Pipita qui enfile à chaque fois le costume de bouc émissaire.

C'était pourtant du grand Higuaín


Un costume de bouc émissaire que Gonzalo Higuaín pourrait une nouvelle fois endosser, en cas d’élimination de la Juventus à Wembley à cause de ce penalty raté, alors que Serge Aurier avait offert l’occasion de tuer la rencontre juste avant la pause à des Bianconeri en souffrance. Outre le fait qu’il souligne à quel point les Franco-Argentins aiment fracasser la barre transversale, ce penalty prouve que Pipita n’est pas totalement guéri de ces maux. Et pourtant, l’ancien buteur du Real Madrid avait réalisé une première période de rêve, ouvrant la marque d’une sublime demi-volée, avant d’ajuster Hugo Lloris sur penalty. Le tout en neuf petites minutes. Mais, plus que son doublé, les supporters de l’Allianz Stadium ont pu se délecter de son jeu dos au but toujours aussi précieux et ont même pu s’apercevoir que Pipita avait perdu quelques kilos lorsqu'il a réussi à prendre de vitesse le jeune et véloce Davinson Sánchez à plusieurs reprises. Autant de feux verts dont personne ne se souviendra à cause de cette sortie de route directement dans les bois d'Hugo Lloris.

Souviens-toi mai 2015


Un doublé et un penalty manqué : outre les tifosi de la Juve, Gonzalo Higuaín a dû faire remonter des mauvais souvenirs à ceux du Napoli. 31 mai 2015, dernière journée de Serie A. Quatrième, le Napoli reçoit la Lazio pour une qualification en Ligue des champions. La mission est simple : une victoire et le Napoli termine troisième. Sinon, c’est la bande de Marco Parolo qui garde son siège. Dominés au San Paolo, les Napolitains sont logiquement menés 2-0 à la pause, avant que celui qui n’était pas encore devenu Judas à leurs yeux ne claque un doublé en neuf minutes, déjà. La suite ? Un penalty manqué par Higuaín et deux buts en fin de match d’Ogenyi Onazi et Miroslav Klose pour offrir la place de barragiste en C1 à la Lazio. Au grand dam de Pipita, qui ne pensait pas que cette soirée allait se répéter trois ans plus tard. La grande différence, cette fois-ci, c'est qu'Higuaín aura l’occasion de se rattraper au match retour.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 3 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5