En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Milan-Juventus (0-2)

Higuaín incendie San Siro

Un doublé d'Higuaín a permis à la Juventus de s'imposer 2-0 chez le Milan en ouverture de cette onzième journée de Serie A. Pipita a passé la barre des cent buts en Serie A. La Juve est première.

Modififié

AC Milan 0-2 Juventus

Buts : Higuaín (23e et 63e) pour la Juve

Son centième but, il l'avait déjà fêté contre la SPAL mercredi. Mais la VAR ne fait pas de sentiments et l'avait justement annulé pour une position de hors-jeu. Cette fois, c'est la bonne. Dybala le sert plein axe, Pipita réceptionne dans la surface, se joue de Romagnoli et enchaîne une frappe du droit imparable. Optagliatelle al ragù nous informe qu'Higuaín (101 buts en Serie A, 107 en Liga) est le second joueur après Ibra (Serie A et Ligue 1) à inscrire cent buts dans les cinq Top Leagues ces vingt dernières années. On va être mesquin et affirmer qu'il est surtout le premier à le faire dans les quatre top Top Leagues. Ce doublé permet surtout à la Juve d'être leader provisoire, pas mal pour une équipe considérée en perte de vitesse.

Super Pipita et San Gigi


Une citrouille d'Halloween. Un cimetière et sept tombes sur lesquelles sont gravées les années où la Juve a perdu ses finales de Ligue des champions. Une banderole : La coupe, le rêve et le grand cauchemar. Y en a qui collent des stickers antisémites et d'autres qui se creusent la tête pour des tifos mémorables. C'est parti pour Milan-Juve, Montella continue avec son 3-4-2-1 et Kalinić en pointe, Allegri met les titulaires devant, mais laisse Alex Sandro au repos. L'absent de marque est évidemment Bonucci, suspendu. Ce sont les Rossoneri qui démarrent le mieux la rencontre, ils ont la possession, font tourner, penchent étrangement à gauche alors que Suso, leur meilleur homme, est de l'autre côté. Ils obtiennent deux situations intéressantes : un coup franc excentré de Rodríguez et un cafouillage dans la surface que Kalinić ne réussit pas à conclure.

Mais la Juve gère et sort de sa tanière petit à petit, d'abord un coup franc détourné de Pjanić, une lourde frappe de Dybala et l'ouverture du score à la 22e. Elle a parfaitement optimisé sa dépense d'énergie et peut de nouveau adopter une attitude attentiste. Malgré la tripotée de manieurs de ballons alignés, le Milan peine à faire la différence techniquement, le premier tir cadré est une frappe toute molle de son numéro 8 espagnol, tandis qu'un centre de Borini traverse la surface. Kalinić est trop court, mais pas sur la dernière action de la seconde période... Çalhanoğlu prolonge un centre de la gauche, le Croate contrôle et frappe, mais Buffon sort et dévie sur la barre. Super Gigi.

Et de 100 qui font 101


Rebelote en seconde mi-temps, la Juve continue parfaitement d'obstruer les espaces. Le Milan est dans l'impasse. À l'heure de jeu, Montella abat sa première carte : Locatelli pour un Biglia sifflé (Antonelli supplée aussi Abate). On parle beaucoup de Bonucci, mais l'ancien compère de Chiellini est lui aussi une grosse déception pour le moment. Rien n'y fait, la Juve double la mise à la suite d'une action collective magistrale. Gros travail de Dybala au milieu qui ouvre sur Asamoah, le Ghanéen crochète Borini, évite le tacle, puis repasse à la Joya, feinte de corps pour Higuaín, feinte de corps de Pipita sur Rodríguez, frappe à ras de terre, poteau rentrant. Terminares pour les Rossoneri, qui disparaissent de la rencontre. Buffon s'emmerde dans les cages et n'a qu'un ballon à boxer en toute fin de match. André Silva est la dernière chance du Milan, un joueur à 38 millions, rappelons-le. Nada. Le parcage juventino chambre entre « Tous à la maison » et « Vous gagnerez le Scudetto » . Le Milan peut se retrouver à douze points de la quatrième place synonyme de qualification en Ligue des champions demain soir. C'est donc bien parti pour une cinquième absence d'affilée dans cette compétition, de quoi finir par faire passer l'envie à ses ultras de chambrer leurs rivaux sur leur thème de prédilection.

Milan (3-4-2-1) : Donnarumma - Zapata, Romagnoli, Zapata - Abate (61e Antonelli), Kessie, Biglia, Borini - Suso, Çalhanoğlu (76e A.Silva) - Kalinić


Juventus (4-2-3-1) : Buffon - Lichtsteiner (65e Barzagli), Rugani, Chiellini, Asamoah (71e A.Sandro) - Pjanić, Khedira (80e Matuidi) - Cuadrado, Dybala, Mandžukić - Higuaín


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi, à San Siro
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon coeur et de toute mon âme » 1
    PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 3 il y a 5 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 13
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4