1. // Sélection
  2. //

Hiddink l'incorruptible

0 3
Guus Hiddink n'est pas un rigolo. Des sélections nationales, il en a coachées: Pays-Bas, Corée du Sud, Australie, Russie et depuis un an maintenant, la Turquie. Sauf qu'il n'entend pas s'en laisser compter.

"Si je remarque quoi que ce soit (entendre corruption, ndlr), je démissionne!", a prévenu le Néerlandais dans le quotidien de gauche De Volkskrant. Pourquoi cet avertissement? Parce que la Fédération turque de football (TFF) a décidé le 25 juillet de différer d'un mois le début de la saison en raison d'une enquête judiciaire sur des matches truqués et le versement de pots-de-vin dans les première et deuxième divisions. Quelques 30 personnes ont été inculpées et emprisonnées en attendant d'être jugées dans le cadre de cette enquête.

"Le football est une grande et belle industrie qui donne du travail à beaucoup de gens, mais cela ne veut pas dire qu'on peut se permettre de faire ce genre de choses. Au contraire", a déclaré Guus Hiddink, qui s'est dit "étonné par l'ampleur" du fléau. Le sélectionneur a toutefois rappelé que jusqu'ici, "l'enquête n'avait relevé aucun élément de corruption au sein de l'équipe nationale".

Guus, inflexible et incorruptible.

AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est lui le meilleur entraineur !
si seulement monsieur ovrebo n'en avait pas décidé
autrement !!!
punaise, on dirait un coureur du tour de france qui parle du dopage...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3