1. //
  2. //
  3. // Départ de Ranieri

« Aujourd'hui, Monaco n'a pas d'identité de jeu »

À l'heure où les lunettes d'expert scientifique de Claudio Ranieri viennent de se fracasser contre le Rocher, un bilan de la saison de l'ASM s'impose. Entre ceux qui voyaient dans le coach italien une personnalité attachante et les autres qui ne décelaient toujours pas d'identité de jeu propre au club princier, les gros sous de Dmitri Rybolovlev ont pris la décision finale. Honteux ou judicieux ? On a demandé à d'anciens joueurs de l'ASM : Hidalgo, Ettori et Licata.

Modififié
0 11
Michel Hidalgo : « J’aimais bien la personnalité de Ranieri »
(Joueur de l'AS Monaco entre 1957 et 1966)

« Ça me paraît un peu dur. Après quand on n’est pas au milieu de ces affaires-là, on ne peut pas non plus prendre parti parce qu’on ne sait pas tout ce qui se passe, comment étaient les relations entre les uns et les autres... Mais de l’extérieur, c’est dur de voir un entraîneur être limogé après avoir donné la deuxième place à son club. C’était loin d’être une saison catastrophe. Et puis, j’aimais bien la personnalité de Ranieri. Après, est-ce qu’il y a autre chose ? C’est toujours très délicat à savoir. De toute façon, je ne suis pas là pour mettre des bons ou des mauvais points, mais à partir du moment où il y a eu des résultats, on peut se poser des questions. Pour la succession, il y a plein de noms, plein de gens plus ou moins bons, plus ou moins capables de faire quelque chose, mais c’est à eux de choisir, pas à nous. Quoi qu’il en soit, je ne vois pas comment le bilan de Ranieri pouvait être meilleur. On ne peut pas comme ça de prime abord dire on va passer devant le PSG. Il y a une équipe et des joueurs de qualité à Paris qui sont tout à fait exceptionnels. Finir deuxième, c’est donc pas si mal parce que Paris reste supérieur au niveau de la qualité des joueurs. »

Jean-Luc Ettori : « Aujourd'hui, Monaco n'a pas d'identité de jeu »
(Gardien de l'AS Monaco entre 1975 et 1994)

« On va dire que Monaco a fait l'essentiel. Ils ont fait un parcours correct dans les deux coupes, et ça me semblait prématuré de les voir aller chercher le PSG cette saison. Il faut le dire, il n'y avait pas photo entres les deux clubs. D'une certaine façon, la logique a été respectée. Il faudra encore un peu de temps pour concurrencer le PSG. Une victoire en Coupe de France aurait bouclé une très bonne saison. Là, c'est simplement une bonne saison. Compte tenu des moyens qui ont été mis dans cette équipe, c'est bien et normal à la fois. Selon moi, le club devra investir de nouveau pour viser le titre et surtout passer les poules en Ligue des champions, c'est le minimum syndical. Concernant l'entraîneur, il faut se poser la question de savoir si l'équipe avait évolué depuis que Ranieri était là, de savoir s'il y a une vraie identité de jeu ou pas. Aujourd'hui, Monaco n'a pas d'identité de jeu, alors que quand on voit Paris, on sait à quoi s'attendre. Ranieri a respecté les objectifs fixés c'est sûr, il a fait monter le club en L1 et l'a qualifié directement pour la Ligue des champions. Mais voilà, les dirigeants sont les seuls juges et en football, on sait que le mot patience n'existe plus trop. »

Alexandre Licata : « J'ai entendu parler de Diego Simeone, pourquoi pas ! »
(Joueur de l'AS Monaco entre 2006 et 2009)

« C'est une saison très satisfaisante pour une première année en Ligue 1. Même s'ils sont restés assez loin derrière Paris, ils finissent deuxièmes au classement. Avec le gros recrutement effectué cet été, je pense que la mayonnaise a bien pris cette saison. Ce recrutement a été bénéfique puisqu'ils se qualifient directement pour la Ligue des champions. Au cours de la saison, la grave blessure de Falcao contre Chasselay a fait défaut au club. S'il avait été sur le terrain, peut-être que Paris aurait été champion plus difficilement. Maintenant, s'ils veulent viser plus haut au niveau national comme européen, il va encore falloir recruter, surtout au niveau défensif. D'après moi, Ranieri n'a pas à rougir, car Monaco fait la meilleure saison en tant que dauphin dans l'histoire du championnat de France... J'ai entendu parler de Diego Simeone, pourquoi pas ! Et quand je compare à mon époque, c'est une autre chose. À l'époque, Ricardo testait beaucoup de jeunes joueurs. Aujourd'hui, ils ont recruté des profils avec une grosse expérience internationale et sur la scène européenne. Actuellement, il reste encore Kurzawa ou Germain issus du centre de formation. Je pense que c'est un point positif pour l'ASM qui ne doit pas oublier cela. »

Édouard Cissé : « Ranieri n'est pas un winner »
(Joueur de l'AS Monaco entre 2003 et 2004)

« Son bilan, franchement, c'est pas qu'il est insignifiant, mais il a fait ce qu'on attendait de lui. Il fallait remonter, il est remonté. Et cette année, il n'a pas fait d'exploit. Il avait le deuxième meilleur effectif de France et il finit deuxième. Il y a eu la blessure de Falcao à sa décharge, mais je n'ai pas senti un Monaco vraiment étincelant, ça ne m'a pas fait vibrer, alors qu'au début de l'année, j'y croyais. Dans le contenu, je m'attendais à mieux. Ranieri est aussi quelqu'un qui n'a jamais rien gagné, même si tout le monde n'aurait pas pu accepter le défi de faire remonter Monaco en Ligue 1. Ce qui me déçoit en temps que supporter, c'est qu'il a dit tout au long de l'année : "On va être 2es, on va être 2es." J'ai pas l'impression qu'il voulait vraiment être champion. Ranieri est un bon entraîneur, mais pas un winner. À un moment, faut jouer le jeu et se lâcher. Il a été important pour mener le projet, mais je pense que les dirigeants se sont aperçus qu'il fallait autre chose. Il faut vraiment un mec qui a l'habitude de gagner, qui a une méthode et qui arrive pour insuffler quelque chose de positif. Les Russes attendent maintenant une grosse bataille avec Paris. Disons je ne suis pas surpris qu'il parte, je ne crie pas au scandale. »

Dominique Bijotat : « Monaco veut évoluer »
(Joueur de l'AS Monaco entre 1979 et 1991)

« Ranieri est arrivé avec des moyens, certes, mais il fallait pouvoir les combiner avec les joueurs de haut niveau, ce qu'il a fait. Il a atteint son premier objectif avec la montée en Ligue 1, ainsi que le deuxième cette saison. Après, est-ce l'échec en demi-finale de Coupe de France qui amène ces décisions, je ne sais pas. Sur la qualité du jeu des sept premiers mois de l'année et de la saison dernière, il a atteint ses objectifs. Mais c'est possible aussi que Monaco veuille évoluer. Ça fait deux ans que Ranieri y est et c'était pas simple pour un entraîneur réputé de venir en Ligue 2. Il l'a fait et a été très bon joueur. Si les gens en place décident qu'il doit partir, c'est qu'ils pensent que c'est possible de faire mieux. Aujourd'hui, faire mieux, c'est battre le PSG en championnat. Et, pour ça, va falloir qu'ils s'accrochent. Je me souviens qu'Ancelotti était aussi beaucoup critiqué l'année dernière et, à l'arrivée, il finit champion. Aujourd'hui, on lance des objectifs aux entraîneurs et, quand ils réussissent, on ne peut pas parler d'échec. Que la deuxième partie de la montée en puissance de Monaco soit effectuée avec un autre entraîneur, c'est leur choix. Mais il ne faut pas dire que Ranieri n'a pas été une réussite. »

Éric Cubilier : « Je ne vois pas pourquoi Ranieri devrait partir »
(Joueur de l'AS Monaco entre 2001 et 2003)

« Il a un bilan super positif, le mec ! Il est arrivé en Ligue 2 alors que personne ne voulait venir. Cette année, on lui donne l'objectif de la Ligue des champions, il réussit. Son seul accroc, c'est la Coupe de France. Je pense que la défaite contre Guingamp lui a porté préjudice. Il a quand même embêté Paris jusqu'au bout alors qu'il a un effectif nettement inférieur. Il a su ressortir des joueurs comme Valère Germain qui n'avaient pas joué pas pendant six mois. Sur sa deuxième place, je pense qu'il est inattaquable. Après, Ranieri n'a pas une très bonne image, car il a coaché des très gros clubs, mais n'a jamais rien gagné. On lui a demandé de faire des trucs, il les a réussis, maintenant le club veut passer un cap, donc les dirigeants cherchent quelqu'un d'autre. Mettre un nouvel entraîneur est peut-être plus facile pour attirer certains joueurs. On parlait de Simeone, peut-être qu'il peut faire venir Diego Costa... Je ne sais pas ce qui leur passe par la tête. Sincèrement, moi, j'aurais laissé Ranieri. Je ne vois pas pourquoi, aujourd'hui, il devrait partir. Un entraîneur, on peut l'attaquer sur ses résultats. Sur ce point, je ne vois pas ce qu'on peut lui reprocher. »

Propos recueillis par Antoine Donnarieix, Martin Grimberghs et Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

volontaire82 Niveau : Loisir
J'en viens presque à souhaiter que son successeur se plante pour que ça leur fasse les pieds
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Finalement, on est aussi bons que les consultants TV ou ex jouerus pros. je les soupçonne même d'avoir pompé les meilleurs posts publiés sur sofoot.
Un peu comme Ancelotti, on va le virer alors qu'il a fait le boulot, être à la deuxième place alors qu'on remonte de l2 c'est quand même bien malgré l'effectif de qualité.
Un peu comme Ancelotti, on va le virer alors qu'il a fait le boulot, être à la deuxième place alors qu'on remonte de l2 c'est quand même bien malgré l'effectif de qualité.
Un peu comme Ancelotti, on va le virer alors qu'il a fait le boulot, être à la deuxième place alors qu'on remonte de l2 c'est quand même bien malgré l'effectif de qualité.
Comme j'avais dit sur un autre article, c'est la logique des choses.
Tu tiens pas un vestiaire de C1 quand ton palmarès c'est des coupes nationales.
Ah si, y a l'intertoto ça compte ça ?

Regardons donc avenir, quel coach disponible avec un CV pourra porter une équipe qui a beaucoup d'argent mais aucune ferveur (ça joue vraiment) qui a déjà ses joueurs de base et qui produit du jeu (contrairement au PSG de Kombouaré malgré tout ce que je peux aimer Antoine).

Si on regarde le passé, un profil à la Deschamps, un Gagnant serait le top.
Perso j'aime bien Simeone et je suis quasi certain qu'avec un gros effectif il fera vraiment du jeu lêché. Parce qu'à Madrid il s'adaptait, et putain ce qu'il a bien adapté son schéma tactique.
Un peu comme Kombouaré plutôt ? Parce qu'Ancelotti a plus fait le forcing pour se casser au Real.
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  18:14  //  Amoureux de la VPS
Je les imaginais rencontrer bien plus de difficultés pour accrocher la 2e place.
Ils étaient promus, donc, inévitablement, quelques joueurs qui n'avaient jamais joué en ligne 1 (on ne peut pas non plus recruter tout le 11 de départ).
Ils ont recruter beaucoup de nouveaux joueurs (excellents, certes) mais il faut généralement du temps pour faire tourner un collectif avec autant de nouveaux. Des mois voire une saison complète.
Donc, cette seconde place acquise largement, c'est au-dessus de ce que l'on pouvait attendre.
Ils n'auront sans doute pas un meilleurs entraîneur, juste un meilleur réseau avec le prochain.
Plus dans le sens ou Ranieri est critiqué pour l'absence d'identité de jeu de son équipe, la défaite en coupe etc... Au final le prochain entraîneur profitera de soon travail tout comme Laurent Blanc a profité du travail d'Ancelotti.
Quelle sévérité avec Ranieri!!!
Monaco a été une des plus belles équipes à voir jouer (un peu moins bien sur la fin peut-être), une équipe tournée vers l'attaque.
Ils n'ont pas perdus contre le PSG, Falcao se blesse, ils finissent deuxième à l'aise, c'est une belle saison pour un promu (même si les moyens sont énormes, c'est sûr).
J'aime bien aussi le personnage, sûrement un des entraineurs les plus sympathiques du championnat avec pas mal d'humour et ça ne fait pas de mal.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11