1. // Ancien
  2. // Michel Hidalgo

Hidalgo et le Barça

Modififié
10 16
Addition de talents ne nuit pas. Au contraire. Et en la matière, Michel Hidalgo, ancien sélectionneur de l’équipe de France ne s’y est pas trompé. En marge de la cérémonie donnée pour Alain Giresse (Légion d’Honneur), le coach de la « génération 82 » a établi un parallèle osé, mais pas con du tout…

« La première fois que j’ai sélectionné Alain Giresse et Michel Platini ensemble, la presse française – je le dis bien – m’a attaqué, a-t-il rappelé. Elle m’a dit que l’on ne pouvait pas faire jouer deux numéros 10 ensemble. Ben, on a démontré l’inverse et on en a même mis un troisième, Bernard Genghini, puis un autre, Jean Tigana, tranchait-il même, fermement. Voilà les quatre milieux de terrain… Et que fait actuellement Barcelone ? Ils en ont quatre comme ça, quatre techniciens… »

Un truc que « Platoche » confirmait de son côté. « À l’époque, on ne pouvait soi-disant pas jouer ensemble, parce que nous étions deux numéros 10. Mais le grand talent de Michel Hidalgo, c’est d’avoir mis des gens qui parlaient le même football et qui le jouaient ensemble, témoigne l’ancien de la Juve. Il a réussi à former cette équipe avec des gens qui, au départ, n’étaient pas destinés à jouer ensemble. C’est pour cela qu’on a eu une formidable équipe, basée sur la technique et l’intelligence de jeu. Ce sont des joueurs comme « Gigi » , qui étaient très intelligents, qui pouvaient compléter cette équipe nationale. Au départ, on était dans un monde stéréotypé où il fallait un numéro 6, un numéro 8, un numéro 10… Et Michel a inventé une nouvelle forme de jeu que l’on retrouve un peu, maintenant, du côté de l’Espagne... »

Cruelle désillusion: ce ne sont donc pas les consoles de jeu qui ont inspiré le Barça… LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je cherche toujours ce que vient faire Anne Hidalgo dans cette article. Si quelqu'un a la réponse...
Beau souvenir que ce mondial 82 en Espagne (malgré l'épique demi finale de Séville), l'équipe était très belle à voir jouer.
Par contre, Jacquet n'aura pas osé Zidane-Cantona-Ginola-Djorkaeff.
On ne peut que lui donner raison au final (puisqu'aucun de ces milieu n'est défensif!) mais putain* quelle gueule ça aurait eu...
Jacquet : trois demi-défensifs dans l'axe et une quiche en pointe.
A première vue c'est moche.

Mais en fait sur les cotés une paire Liza-Zizou et une autre Thuthu-Djorkaeff. En défense centrale : Blanc-Dessailly et dans les trois demis-défensifs Deschamps qui rayonne avec des joueurs de box to box autours de lui.

Bah champion du monde les gars !!!=)
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Rotterdam - juillet 2000

Lemerre pète un câble et finit le match avec quatre joueurs à vocation très offensive devant Zidane.
La Dèche parait tout rabougri à côté du monstre Vieira qui règne déjà en maître sur la ligne médiane.

Bah Champions d'Europe les gars.

Ps : je savais pas que Karembeu et Boghossian étaient des "box to box".
Petit était un box to box ! Je me souviens qu'il a plus joué que Boghossian nan ? Quand à Karembeu c'est vrai qu'en EDF il ne passait pas la moitié de terrain et il faisait quasiment que des passes en retrait, tout le monde rigolait de ça... Mais il ne faut pas lui retirer sa carrière de club, il a fait quelques supers saisons en Italie et il faisait bien plus que de relancer latéralement !

Et puis Vieira fait une petite apparition en finale pour envoyer Petit en orbite =P
J'avoue n'avoir aucun souvenir des débuts en club de Jean Tigana en club, du côté de Lyon je crois, mais je ne l'ai jamais perçu comme un n°10 contrairement à Genghini.
Note : 1
je suis emu en lisant zidane a droite et djorkaeff a gauche ...
vinceletah Niveau : CFA
Le football etait beaucoup plus technique et beaucoup moins physique dans les annees 80, c'etait donc plus facile a nettre 4 tripoteurs au milieu que dans les annees 2000!
Meme si le barca prouve que c'est toujours possible...
Captain_Zissou Niveau : District
Ce n'est un secret pour personne. L'Espagne s'est clairement inspiré de la France des années 80 pour son football. On inventé quelque chose mais pas le football. Avant il y a eu l'Ajax. Et avant le Brésil. Et avant...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Leonardo fait un point
10 16