1. //
  2. // 1/2 finale aller
  3. // Juventus/Inter

Hernanes, de Prophète à boulet

Les mots sont forts, mais témoignent d'une situation pourtant bien réelle. Depuis son départ de l'Inter et sa signature à la Juve en toute fin de mercato estival, Hernanes a troqué son costume de Prophète pour celui de bouche-trou d'Allegri. Un rôle ingrat, presque gênant, pour l'ancien patron de la Lazio reconverti en bouffon du roi.

Modififié
240 17
Jeudi 30 janvier 2014, centre d'entraînement de Formello, Rome. Après une séance somme toute classique à trois jours d'un déplacement à Vérone, Hernanes s'engouffre dans sa Volvo blanche, boucle sa ceinture de sécurité et commence à quitter le centre sportif laziale. Quelques mètres plus loin, une poignée de tifosi l'attendent, écharpes autour du cou et appareils photo en main. Tout sourire, le Prophète s'arrête. Juste avant, il venait de s'entretenir avec le directeur sportif de la Lazio. La suite, filmée par un supporter, a fait le tour du monde. Après trois photos, le Brésilien se décompose, baisse les yeux et fond en larmes derrière son volant. Dix secondes plus tôt, un tifoso sommait le Prophète de ne pas partir, de ne pas les abandonner, là, maintenant. Parce qu'avant d'être le bouc émissaire du Juventus Stadium, Anderson Hernanes a été aimé, pour de vrai, par des supporters laziali à qui il a beaucoup donné durant trois saisons et demie. Et qu'il n'aurait probablement jamais dû quitter, du moins pas de cette manière, en sachant ce qu'il allait perdre, mais pas ce qu'il allait gagner.

Au mauvais endroit au mauvais moment

Quand il signe à l'Inter Milan pour 18 millions d'euros à l'hiver 2014, le milieu brésilien n'est assuré de rien. Alors coaché par Walter Mazzarri, le club lombard sort de cinq matchs sans victoire et pointe à une délicate sixième place après le 3-1 concédé à Turin. Mais ça, le Prophète s'en fout. S'il a rejoint l'Inter, c'est parce que « les perspectives y sont plus élevées » , dit-il en conférence de presse. Ce qu'il sait moins, en revanche, c'est qu'après un départ canon, les Nerazzurri vont piétiner et finir la saison cinquièmes, à 42 points de la Juve de Conte. Sans billet pour la Ligue des champions donc, et encore moins de Scudetto. Mais qu'importe. Après tout, le club est en reconstruction, et Hernanes a signé pour trois ans et demi.

En remportant la Coupe d'Italie l'année d'avant, le Brésilien s'est senti pousser des ailes. Ainsi, en signant dans la grande Inter, Hernanes se prend à rêver des titres que la Lazio ne semblait pas en mesure de lui offrir. Au moment de justifier son départ, l'intéressé se fend d'une déclaration choc sur les ondes de la radio locale : « Quand je suis arrivé à Rome, je voulais tout gagner. Je rêvais même de remporter le Scudetto. En mai dernier, nous avons gagné la Coupe d’Italie face à la Roma, un moment inoubliable. Mais j’ai compris que ce trophée était le maximum que je pouvais espérer ici. » Deux ans après cette diatribe, Hernanes ronge désormais son frein sur le banc de la Juventus. Les tifosi ne le somment plus de rester au club, et les titres, eux, se font toujours attendre.

Juste une photo de moi

Ce 30 janvier 2014, le Brésilien a dû pas mal le ressasser depuis son départ de la Lazio. Car depuis, la réputation du Prophète a pris du plomb dans l'aile. À l'Inter – sous les ordres de Mazzarri d'abord, puis de Mancini ensuite –, Hernanes peine à convaincre malgré un temps de jeu honnête et un repositionnement salvateur en trequartista. Les séquences décisives se font rares (10 assists en 50 matchs), les buts encore plus (7 en 18 mois), mais le moral reste au beau fixe. À un match du terme de la saison, alors que l'Inter est empêtrée à la 8e place, Hernanes, droit dans ses bottes, se livre à la Gazzetta dello Sport : « Je n'ai aucune intention de partir avant d'avoir une photo de moi en train de soulever un trophée. » Encore une occasion manquée de se taire puisque, comme on le sait, le Brésilien s'engage pour trois saisons avec la Vieille Dame quelques heures avant la clôture du dernier mercato estival. Les tifosi bianconeri attendaient Draxler ou Götze, ils auront finalement Hernanes et Lemina. Une manière comme une autre de boucher les trous.

Voir Turin et mourir

Depuis le 31 août, le natif de Recife est donc un joueur de la Juventus. Un choix qui a surpris tout le monde, à commencer par le Prophète lui-même, qui se voyait continuer son aventure à l'Inter. À Turin, c'est peu dire que l'annonce du transfert d'Hernanes a jeté un froid. Car pour pallier les départs de Pirlo et Vidal, les tifosi s'attendaient à peu près à tout sauf à voir débarquer un trentenaire sur le déclin moyennant 11 millions d'euros. Sans surprise, les débuts sont chaotiques pour Hernanes, pour ne pas dire calamiteux. Depuis son premier match face au Chievo le 12 septembre dernier, l'ancien laziale a déjà été blessé un mois, expulsé une fois et laissé sur la touche à neuf reprises. Le reste du temps, il a alterné entre prestations moyennes, ballons perdus et frappes dans les nuages. Si bien qu'après cinq mois passés au club, le Brésilien fait figure de mouton noir dans un effectif où même Mario Lemina s'est montré plus à son aise. Ce mercredi, la Juve reçoit l'Inter pour la session aller des demi-finales de Coupe d'Italie. En l'absence de Khedira (laissé au repos), Lemina et Pereyra (blessés), et alors que Marchisio est sous la menace d'un carton, Allegri pourrait laisser les clefs du jeu à l'international brésilien. Histoire de rappeler, à ses anciens et nouveaux coéquipiers, qu'il n'y a encore pas si longtemps, Hernanes était bel et bien Prophète dans ce pays.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Un joueur qui n'arrive même pas à s'imposer à l'inter comment il serait arriver à la juve? C'était couru d'avance que ce mec allait être un boulet. Un achat panique après l'échec draxler, dont beppe aurait pu s'en passer.

En tout cas j'espère que l'on arrivera à se débarrasser cet été.
prtcl2x89 Niveau : DHR
quel dommage que ce joueur d'une élégance rare soit allé se perdre dans un club qui n'avait pas de place à lui offrir (oui car cirer le banc n'est pas sa place). je le revois encore sous le maillot laziale, quel joueur quand il est au top, bref que des regrets
Je l'ai trouvé moins perdu lors de ses dernières apparitions. Bien sur, c'est un achat qu'il aurait mieux valu éviter mais il a quand même débarqué dans une équipe qui se cherchait et avec un accueil des supporters pour le moins frais.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Je ne suis pas fan du joueur mais il pourrait quand même rendre service en milieu/ fin de saison.
Message posté par Trap
Je l'ai trouvé moins perdu lors de ses dernières apparitions. Bien sur, c'est un achat qu'il aurait mieux valu éviter mais il a quand même débarqué dans une équipe qui se cherchait et avec un accueil des supporters pour le moins frais.


@Trap

Durant tout l'été t'as priorité c'est un trequartista, on te vend du gotze, du draxler, et à la fin on te ramène un déchets qui n'est pas foutu de s'imposer chez le 8eme du championnat.
C'est à ce demander si Beppe n'est pas un agent infiltré: Lucio, guarin et maintenant hernanes que des boulets.

D'autant que les supporters n'oublie pas ses déclarations sur la Juve quand il a signé chez les merda.

Pour moi c'est à débarasser au plus vite, mandragora (en espérant qui ne soit prêter) fera le vice-marchisio, et que cette été Beppe finisse enfin par nous recruter ce milieu offensif tant demandé par Allegri: pereyra + saponara ou vasquez, ou eriksen (cela serait le rêve) cela fera l'affaire.
Barry Allen Niveau : CFA2
C'est un peu le défaut de Marotta ça.

Cibler un poste à renforcer en priorité et ne pas être capable de conclure, pour au final se rabattre sur une solution au rabais.
Ça avait déjà était le cas il y'a quelques années, quand le club voulait un très bon buteur et qu'on se retrouve avec Bendtner. Où sous la 1ere année de Conte, où il voulait un ailier gauche et finalement c'est Elia qui débarque alors que Conte n'en voulait pas.
Là pareil, Allegri fait savoir qu'il veut un trequartista, des 10aines de noms sont évoqués, et au final c'est Hernanes qui arrive pour une grosse somme en plus.

Après, il faut reconnaitre que lors de ses dernières sorties y avait du mieux mais bon c'est pas glorieux.
Je crois même qu'il était question, avec le retour d'Asamoah, de l'exclure de la liste pour la C1.
Note : 1
Un bon joueur, percutant et doté une assez bonne lecture du jeu, mais émotif, débarque en provenance de l'Inter. La curva le méprise d'emblée, Allegri n'a pas le temps de l'intégrer proprement,il fait un bouc émissaire parfait.
Comme Trap, j'ai l'impression qu'il est un peu mieux dans sa tête maintenant et il aura son utilité dans le turn over.

Sujet vaguement corrélé : je bénis régulièrement les supporters nerazzurri qui ont organisé la bronca qui a fait échouer le transfert de Guarin.

Et sinon Sofoot, par pitié réglez ce problème d'envoi des commentaires. J'arrive à poster au max deux commentaires par jour.
Le problème c'est que de tous les noms évoqués par la presse on ne sait pas qui a été ou pas contacté.

Ceci dit, j'aurais préféré que Marotta respecte sa parole et fasse ce qu'il avait après "l'affaire" Guarin, à savoir ne pas faire d'affaire avec des gens qui ne tiennent pas leurs engagements.

Et comme Re-David, je bénis les tifosi interistes qui ont bloqué Guarin à l'époque et je maudis les bugs du site.
Barry Allen Niveau : CFA2
Assez d'accord avec toi Trapp.

Puisque le joueur sur lequel Marotta avait jeté son dévolu c'était Hamsik (confirmé par De Laurentiis et le joueur), soit le seul nom qui a pas était évoqué par la presse.
En revanche, c'est aussi dans son intérêt de minimiser le cas du transfert de Draxler.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : 1
Il a montré du mieux dernièrement. Avec un bulldog proche de lui, il assure en deep-lying playmaker remplaçant.

Message posté par Trap
Et comme Re-David, je bénis les tifosi interistes qui ont bloqué Guarin à l'époque


Certainement.

Et par l'occasion, avons-nous une petite pensée pour celui qui aurait pu faire le chemin inverse le même jour, ce joueur à la fois inconstant mais terriblement séduisant ?

aaaaah Mirko, ...
Message posté par Claude le Gentil
Il a montré du mieux dernièrement. Avec un bulldog proche de lui, il assure en deep-lying playmaker remplaçant.



Certainement.

Et par l'occasion, avons-nous une petite pensée pour celui qui aurait pu faire le chemin inverse le même jour, ce joueur à la fois inconstant mais terriblement séduisant ?

aaaaah Mirko, ...


Ils ont raté un truc c'est sur.

Pensée partagée, aaaaah Mirko, ...
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Note : 1
Message posté par Barry Allen
C'est un peu le défaut de Marotta ça.

Cibler un poste à renforcer en priorité et ne pas être capable de conclure, pour au final se rabattre sur une solution au rabais.
Ça avait déjà était le cas il y'a quelques années, quand le club voulait un très bon buteur et qu'on se retrouve avec Bendtner. Où sous la 1ere année de Conte, où il voulait un ailier gauche et finalement c'est Elia qui débarque alors que Conte n'en voulait pas.
Là pareil, Allegri fait savoir qu'il veut un trequartista, des 10aines de noms sont évoqués, et au final c'est Hernanes qui arrive pour une grosse somme en plus.

Après, il faut reconnaitre que lors de ses dernières sorties y avait du mieux mais bon c'est pas glorieux.
Je crois même qu'il était question, avec le retour d'Asamoah, de l'exclure de la liste pour la C1.


La pour le coup c'est Allegri qui a demande Hernanes.

A demain tout le monde. C'etait surement le seul comm que j'arriverais a poster aujourd'hui.
Message posté par Trap
Le problème c'est que de tous les noms évoqués par la presse on ne sait pas qui a été ou pas contacté.

Ceci dit, j'aurais préféré que Marotta respecte sa parole et fasse ce qu'il avait après "l'affaire" Guarin, à savoir ne pas faire d'affaire avec des gens qui ne tiennent pas leurs engagements.

Et comme Re-David, je bénis les tifosi interistes qui ont bloqué Guarin à l'époque et je maudis les bugs du site.


4 ou 5 noms, au moins, sortis de la bouche de Marotta ou Allegri (Oscar, Isco, Götze, Draxler...), donc ce n'étaient pas seulement des vues de journaliste. Et il faut se souvenir des déclarations du premier, au lendemain de la finale à Berlin, disant que la Juve reviendrait l'année prochaine pour gagner, que l'équipe serait renforcée, etc.

J'espère seulement qu'Allegri ne quittera pas Turin sans avoir pu mener son projet de jeu à terme, comme Conte avant lui.

Je suis volontairement un peu dur, le discours mansuet ayant déjà belle tribune.
Message posté par TheFifthBeatle
4 ou 5 noms, au moins, sortis de la bouche de Marotta ou Allegri (Oscar, Isco, Götze, Draxler...), donc ce n'étaient pas seulement des vues de journaliste. Et il faut se souvenir des déclarations du premier, au lendemain de la finale à Berlin, disant que la Juve reviendrait l'année prochaine pour gagner, que l'équipe serait renforcée, etc.

J'espère seulement qu'Allegri ne quittera pas Turin sans avoir pu mener son projet de jeu à terme, comme Conte avant lui.

Je suis volontairement un peu dur, le discours mansuet ayant déjà belle tribune.


J'ai toujours l'impression que ces noms ont été cités par les journalistes dans leurs questions et que Marotta et Allegri ont à chaque fois répondu que surement c'était des joueurs talentueux et que logiquement un club comme la Juventus pouvait être intéressé par ces profils. Je note quand même que cette année, il n'y a pas d'hystérie, ni des tifosi ni même des journalistes pour le mercato. Bonne chose

J'espère aussi qu'Allegri restera encore un an. Ensuite...

Je vais me déconnecter/reconnecter pour la quatrième fois aujourd'hui en espérant que le commentaire passe...
Message posté par Claude le Gentil
Il a montré du mieux dernièrement. Avec un bulldog proche de lui, il assure en deep-lying playmaker remplaçant.



Certainement.

Et par l'occasion, avons-nous une petite pensée pour celui qui aurait pu faire le chemin inverse le même jour, ce joueur à la fois inconstant mais terriblement séduisant ?

aaaaah Mirko, ...


http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2013/04/ … 34x435.jpg

Mirko !
Hernanes était content de venir à la juventus pour donner un coup de main en tant que trequartista.
"Ho lavorato come trequartista e dovrei proprio giocare nel 4-3-1-2 dietro alle punte"
http://www.tuttosport.com/news/calcio/s … quartista/
(oui ce Tuttosport ça pue la merde, on est d'accord)

Plus récemment :
http://www.gazzetta.it/Calcio/Serie-A/1 … 1210.shtml
Et comme il le dit dans cet article de la gazzetta, il a plus joué Regista que trequartista.

Si on est en accord avec cette définition de trequartista,
http://www.sofoot.com/blogs/fautetactiq … 48637.html
On peut se rendre compte que Hernanes en a bien le profil. Il est attiré vers le but (belle frappe) et c'est un faux lent qui sait distribué, et qui est technique.

=> A ce titre, son recrutement est plutôt bien vu. c'est un profil rare dont Allegri avait besoin dans son effectif. Profil qui différencie de celui de Pereyra qui est plus dans l'impact.
ça n'est effectivement pas le meilleur choix, mais qui y avait il sur le marcher à prix raisonnable pour ce poste ? En se référant à la définition de l'article sofoot ci dessus, et en voulant éviter d'avoir un pereyra bis, on se rend compte qu'il arrive assez vite dans la liste. De plus le joueur connait le championnat italien et le pays, ce qui est censé amener une adaptation plus rapide.


Toutefois, les difficultés du début de saison (blessures, mauvais rendement, intégration de nouveaux joueurs) + l'arrivée de Cuadrado changent la donne. (et le schéma tactique)
cf : http://www.sofoot.com/cuadrado-a-deja-c … 10188.html
Hernanes se retrouve en Mezzala sur plusieurs matchs... Il doti donc s'habituer à sa nouvelle

alors que les supporters l'attendent au tournant!

Et la tout ce complique : Le joueur manque de protection de balle. En trequartista, il a des milieux pour le couvrir, en Mezzala c'est plus compliqué, surtout sur les phases de distribution ou les défenseurs montent sur les ailes.
Bien moins à l'aise que ne peuvent l'être Pirlo et Marchisio qui savent très bien garder le ballon, il compense à l'énergie et est appliqué. Pourtant, son jeu semble fébrile et manque cruellement de confiance. A compenser à l'énergie il se prend bêtement un rouge, et en plus il se blesse.

On en est là. Il semble besogneux et appliqué, il ne se plein pas du changement de poste et de son rôle, alors qu'il diffère complètement de ce qu'on lui avait annoncé. Pour ces raisons il m'est sympathique. S'il se sent aussi bien qu'il le dit dans le groupe, Je crois en sa montée en puissance progressive, en lui laissant le temps.

Temps qu'on ne lui a pas donné depuis qu'il est arrivé.
aaaaah, Mirko...

https://www.youtube.com/watch?v=LEzt8wvlG60

...



Je ne l'oublierai pas, non plus. Il a ranimé la fantaisie dans l'attaque turinoise, après des années sécheresse (Amauri, Iaquinta, Matri...). Tout d'un coup, regarder la Juve n'était plus une épreuve. Et tout ça, sans manquer d'être déterminant dans la conquête du premier titre, bien sûr.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Liverpool tient sa finale
240 17