Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Angleterre – Premier League – 11e journée – Aston Villa/Manchester United

Hernandez, c'est dingue !

Auteurs d'une première mi-temps insipide face à une valeureuse équipe d'Aston Villa, les joueurs d'United ont dû s'en remettre au talent de Chicharito pour s'imposer (3-2). Le Mexicain est un génie.

Modififié
Manchester United bat Aston Villa: 3-2

Buts : Weimann (45e, 49e), Chicharito (50e, 53e, 88e)

Quatorze buts encaissés, soit la plus mauvaise défense des Red Devils en championnat depuis 11 ans, l'enjeu principal pour les hommes de Ferguson est de se rassurer défensivement, car offensivement pas d'inquiétude. Même quand Rooney et Van Persie sont décevants, Alex Ferguson dispose sur le banc d'un Mexicain au surnom absurde, mais aux statistiques ahurissantes. Après une première mi-temps insipide, Sir Alex qui a dû faire voler quelques pompes, envoie donc Chicharito sur le pré. 5 minutes après son entrée, Paul Scholes lui offre une ouverture magistrale. Le Mexicain, incontestable supersub des années 2010, trouve le moyen de tromper Guzan dans un trou de souris. Les jeunes Villans, très bons jusqu'alors, commencent à flipper, avec raison, car la machine United est en marche. D'ailleurs Rafael envoie un bon centre au second poteau. Tiens, Chicharito en profite d'une reprise de volée de l'intérieur du pied, légèrement déviée par Vlaar. But. Comme d'hab. Ole Gunnar peut dormir sur ses deux oreilles, son successeur est dans la place. À la 88e, il tuera même le match d'un coup de tête victorieux.

United sans défense

Pour autant, les Villans n'ont pas à rougir de leur performance. Malgré leurs 9 points en 10 matchs, les hommes de Paul Lambert jouent crânement leur chance. Ils amènent le danger en début de match sur une succession de corners où la charnière blanche montre des qualités de relance dignes de Talal El Karkouri. Vidić manque. Clairement, les locaux en profitent pour faire du mal à l'arrière-garde mancunienne, mais ils tardent trop au moment de conclure à l'image de Benteke, parti à la limite du hors-jeu. De l'autre coté, seul Ashley Young semble déterminé à percuter. L'ailier au patronyme de pornstar californienne se moque des sifflets de Villa Park à chaque fois qu'il caresse la gonfle. Pour le reste, Rooney joue comme un vrai avant-centre. Embêtant, car généralement, l'ancien crâne d'œuf redescend plus bas pour alimenter ses potes de bons ballons. D'autant que la défense hyper resserrée des Villans oblige Van Persie and co à jouer dans les petits périmètres. Les Mancuniens n'arrivent pas à trouver leurs avants dans la profondeur et jouent sur un faux rythme, voire à deux à l'heure sans ADSL. Les rares centrent dangereux d'Évra ou Rafael croisent immanquablement les solides guiboles de Collins ou Vlaar impeccables lors du premier acte.


Incroyable Chicharito

Or, sans attaque performante, United livre sa défense en pâture aux Villans. Benteke n'en demande pas tant. Le Belge, auteur d'un début de saison majuscule, dévore Chris Smalling. Coup d'épaule, accélération, crochets, l'ancien joueur de Genk fait un taff monstrueux pour servir l'Autrichien Weimann. 1-0 avant la mi-temps. Weimann double la mise sur un contre éclair. Sur le coup, toute l'arrière-garde mancunienne était partie à la pêche. Agbonlahor qui profite de Movember pour arborer une vilaine moustache adolescente persiste. Seulement voilà, Chicharito est dans la place et score deux fois en trois minutes. Le match devient fou, Weimann, énorme, répond à une frappe de Rooney. Les Red Devils jouent ensuite à arbalètes et catapultes devant la cage de Brad Guzan. Tant pis si les centres de Valencia sont pour une fois moyens, la menace rode. D'ailleurs, Robin van Persie, sans doute jaloux de son camarade mexicain, décide d'enfin mettre du cœur à l'ouvrage. Résultat, deux barres en 3 minutes. D'abord sur un coup de boule, puis sur une merveille de frappe enroulée. On croit alors se diriger vers un match nul, d'autant que Van The Man n'est pas en réussite, mais c'était sans compter sur Chicharito.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 42 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien
À lire ensuite
Lille a oublié le Bayern