1. // Les restes du monde

Henry dans le dur

Du soccer nord-américain, un soupçon de football africain et l'emballage final sur le continent asiatique : la recette de la semaine.

Modififié
0 0
Etats-Unis – MLS

C'est l'emballage final en MLS, la saison régulière se terminant dans un mois, avec une poignée de matchs encore à disputer. Et ce sera dur jusqu'au bout pour les Red Bulls, qui sont retombés dans leurs travers cette semaine en s'inclinant à domicile devant Real Salt Lake, malgré une équipe au complet (Rost dans les buts, Marquez en défense, Tainio au milieu, Henry, Rodgers et Richards en attaque). Dimanche, le buteur anglais Luke Rodgers avait pourtant signé son retour de blessure en offrant une belle victoire aux siens sur la pelouse de Dallas, la première en MLS pour les New Yorkais depuis début juillet. Thierry Henry, muet depuis la mi-août, va devoir s'employer, alors qu'il ne reste à son équipe que cinq rencontres pour se qualifier (dont un face à face de prestige contre les LA Galaxy début octobre). D'une manière générale, c'est encore très serré dans la conférence Est, avec en haut de tableau quatre équipes – Columbus Crew, Sporting KC, Philadelphie Union, Houston Dynamo – se tenant en deux points. C'est nettement plus clair à l'ouest, avec la bande à Beckham, Donovan et Robbie Keane d'ores et déjà qualifiée. Le Real Salt Lake et les Seattle Sounders devraient également être de la partie.

Canada – NASL

On le rappelle, l'Impact de Montréal intégrera à compter de la saison prochaine la MLS. En attendant, les Québécois vivent une saison pénible en NASL, une antichambre peu glamour et sans grand enjeu. Preuve de la bizarrerie de ce championnat, seules deux des huit équipes participantes sont éliminées à l'issue de la saison régulière. Le règlement ainsi établi, l'Impact, malgré des contre-performances à la pelle tout au long de l'année, est encore en lice pour se qualifier pour les play-offs, avec une ultime rencontre à disputer ce weekend sur la pelouse des très faibles Atlanta Silverbacks. En cas de victoire, Montréal pourrait doubler sur le fil les Minnesota Stars, qui ont dans le même temps à se fader un déplacement bien plus périlleux chez le leader, les Carolina RailHawks. Ce serait inespéré pour les Montréalais qui, fin juillet, ne comptaient que deux malheureuses victoires en dix-sept rencontres disputées.

Afrique – C1

Petit détour par l'Afrique, faire le point sur la C1 locale. La phase de poule a rendu son verdict, avec deux éliminations surprises : le Raja Casablanca et surtout Al-Ahly, qui détient le record de l'épreuve, avec six victoires, la dernière en 2008. Le TP Mazembe mis hors-jeu par les organisateurs (pour avoir aligné un joueur non qualifié, ndlr), on pensait les Egyptiens capables de conquérir un nouveau trophée, mais ils ont été mis hors-jeu par le Wydad Casablanca et l'Espérance Tunis. Dans l'autre groupe, Enyimba, victorieux en 2003 et 2004, représentera le Nigéria, et Al-Hilal le méconnu football soudanais.

Chine – Super League

Guangzhou Evergrande, le promu plein de fric qui a pu notamment se payer les services de Darío Conca, continue son cavalier seul en tête du championnat local. Le milieu offensif argentin comptabilise 5 buts en 9 matchs disputés depuis son arrivée en Chine. A 6 journées de la fin de la saison, Beijing Guoan est deuxième avec 12 points de retard, autant dire que le suspense est définitivement mort. C'est nettement plus tendu pour Philippe Troussier en revanche, qui ne parvient pas à extirper le Shenzen Ruby de la zone rouge. Une relégation n'est pas à exclure. Qu'il est loin le temps du « sorcier blanc » ...

Corée du Sud – K-League

A cinq journées du terme de la saison, Jeonbuk Motors compte une avance confortable de 7 points sur Pohang Steelers et 11 sur le FC Séoul, champion sortant. Rien n'est encore joué pour le club titré en 2009, puisque des play-offs vont succéder au championnat régulier, afin de désigner le vainqueur final. Ce serait tout de même une surprise de ne pas voir Jeonbuk Motors sacré, l'équipe dominant les débats depuis la 11e journée. Saison noire en revanche pour Seongnam Ilhwa Chunma : le club le plus titré du pays, vainqueur sortant de la C1 asiatique, se traîne dans la deuxième partie du classement depuis les débuts en mars.

Japon – J-League

Il reste encore huit journées à disputer d'une saison 2011 qui aura été fortement secouée par la catastrophe du 11 mars et ses conséquences. Quatre équipes sont à la lutte pour le titre : Gamba Osaka, Kashiwa Reysol, Yokohama Marinos et Nagoya Grampus. Soit trois habituées qu'on attendait à ce niveau et une petite surprise : Kashiwa Reysol. Abonnée aux places d'honneur à la fin des 90's et au début des années 2000 sans jamais être sacrée, elle avait fini par sombrer, jusqu'à se retrouver en D2, dont elle s'est extirpée en fin de saison dernière en terminant à la première place. Nagoya Grampus, club champion en titre emmené par le prolifique attaquant australien Joshua Kennedy, va devoir se battre jusqu'au bout pour défendre son titre. En bas de classement, Urawa Red Diamonds, champion 2006 et club le plus populaire de l'archipel, est menacé de relégation.

Asie – C1

La ligue des champions de l'AFC 2011 en est au stade des quarts de finale, avec les matchs aller qui se sont déjà disputés, le retour se jouant la semaine prochaine. Aucun des participants encore en lice n'a pris une option franche et ça reste donc très ouvert pour la succession des Coréens de Seongnam. Trois clubs du pays du matin calme sont d'ailleurs encore en lice : Jeonbuk, le FC Séoul et Suwon Bluewings. Un seul autre représentant de l'est de l'Asie est encore en lice, le Cerezo Osaka pour le Japon. Deux clubs iraniens sont là également, ainsi que les Qataris d'Al-Sadd (où vient d'arriver Mamadou Niang) et les Saoudiens d'Al-Ittihad (avec Wendel, ex-Girondin).

Par Régis Delanoë

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Valence-Barça : Les notes
0 0