1. // 7 mai 1986 – Le jour où…

Helmuth Duckadam, le héros de Séville

Une finale de Ligue des champions entre Barcelone et le Steaua Bucarest à Séville, 120 minutes d'ennui jusqu'à la loterie des tirs au but qui va révéler un héros dans les rangs roumains : le gardien Helmuth Duckadam, qui repousse toutes les tentatives catalanes pour permettre aux siens de conquérir un titre historique. Quelques minutes de gloire pour des années de malheur. C'était il y a 29 ans jour pour jour.

Modififié
La Ligue des champions, à l'époque, n'avait rien à voir avec la formule d'aujourd'hui. Il faut la prendre au sens littéral du terme, avec une opposition entre champions nationaux et basta, sans phase de poules. La France, par exemple, n'était représentée lors de cette saison 1985/86 que par son champion en titre Bordeaux, éliminé dès le premier tour en deux manches par les Turcs de Fenerbahçe. Les Anglais, eux, étaient carrément bannis de la compétition suite au drame du Heysel qui venait de se produire. Quant aux Espagnols, il n'y avait pas d'armada de Liga comme aujourd'hui au début du tournoi, mais le seul FC Barcelone. Un Barça pas flamboyant qui plus est, emmené par Terry Venables sur le banc et Bernd Schuster sur la pelouse. Pas une machine de guerre comme actuellement, mais néanmoins un niveau de jeu suffisant pour se hisser jusqu'en finale, après un parcours difficile et des qualifications obtenues à chaque fois à l'arrachée face au Sparta Prague, à Porto, à la Juve et à l'IFK Göteborg (qui menait 3-0 à l'issue de la demi-finale aller pour finalement se faire sortir aux tirs au but). Voilà le FCB en finale, organisée en plus en Espagne, au stade Sánchez-Pizjuán de Séville, avec a priori une opposition abordable face au Steaua Bucarest.

Un parcours facile, une finale fermée


Là encore, il faut bien se remettre dans le contexte de l'époque. Dans l'ambiance de guerre froide et de suspicion qui règne alors, plus de trois ans avant que le Mur ne tombe, les formations du bloc de l'Est sont une énigme et suscitent bien des fantasmes, entre fascination et suspicion. Difficile, à l'orée de cette finale, de mesurer le vrai niveau de cette équipe roumaine qui a eu jusqu'à présent un parcours facile – et qui prête à sourire aujourd'hui : élimination des Danois de Vejle au premier tour, puis les Hongrois du Honvéd Budapest, puis les Finlandais de Kuusysi en quarts (!) pour finalement sortir Anderlecht en demies, la seule vraie perf de sa campagne avant cette opposition face au Barça, abordée forcément en qualité d'outsider à grosse cote. Bernd Schuster et ses coéquipiers évoluent devant un public acquis à leur cause, face à une équipe roumaine dont ressortent tout de même quelques fameux noms : le maître à jouer Marius Lacatus, le buteur Victor Pițurcă, le milieu László Bölöni ou encore le jeune défenseur central Miodrag Belodedici. Le gardien ? Personne ne le connaît alors. Un inconnu nommé Helmuth Duckadam, qui n'est pas encore entré dans l'histoire… En attendant, la partie se joue et l'ennui gagne les tribunes avec aucun but marqué et très peu d'occasions. Barcelone domine, mais ne parvient pas à déstabiliser ces Roumains parfaitement organisés et collectivement solidaire, façon bloc de l'Est, si on veut céder à la caricature facile. Après 90 minutes de jeu, 0-0. Idem après 120 minutes, la coupe aux grandes oreilles va se jouer en cette saison 1985/86 à la loterie des tirs au but.

Deux tirs marqués pour huit tentatives


C'est là que l'inconnu Duckadam devient un héros. Pour toujours, « le héros de Séville » . Pas même un quart d'heure de gloire, une petite dizaine de minutes comme dans un rêve, façon joueur de loto qui voit les bons numéros s'afficher à la télé le soir du tirage. Voici comment il le racontait il y a quelques années lors d'une interview accordée au site de l'UEFA : « Alexanko était le premier tireur. J'ai choisi de partir à droite, il a tiré de ce côté, j'arrête cette première tentative » . Heureux hasard. « La seconde tentative, j'ai essayé d'imaginer ce que pensait le tireur, Pedraza. Il devait s'imaginer que comme j'avais arrêté un ballon à droite, j'allais plonger à gauche, alors je suis encore parti du même côté droit et j'ai encore réussi l'arrêt. » Belle intuition. « Le troisième tir était pour Pichi Alonso. Là, ce fut simple de choisir : tout gardien qui fait deux arrêts à sa droite finit par choisir de plonger à gauche, alors j'ai décidé d'aller à l'encontre de la logique et de partir encore à droite, à raison. » Un calcul payant. « Avec le quatrième tir, j'avais un problème. Je me demandais ce que Marcos allait faire. Allait-il copier les tentatives toutes échouées de ses coéquipiers ? Je me suis dit que non et je suis cette fois parti à gauche. » Quatrième tir et quatrième arrêt pour Duckadam, qui offre le titre aux siens sur le score famélique de 2-0 aux tirs au but, les deux premières tentatives roumaines ayant également échoué ! Le Steaua est champion d'Europe à la surprise générale, pour la première fois de son histoire, grâce à un portier de 27 ans promis, c'est évident, à la gloire. Ce match de Séville est pourtant le dernier de haut niveau auquel il prend part.

Son éloignement : thrombose ou torture ?


Car si Helmuth Duckadam est aujourd'hui dans la légende, ce n'est pas seulement pour cette miraculeuse séance de tirs au but, mais pour ce qui s'ensuit le concernant. Une histoire mystérieuse, typique de l'époque, avec des questions sans réponse et pas mal de fantasmes pour essayer de combler les vides. La version officielle, approuvée par Duckadam en personne, est la suivante. En rentrant en Roumanie après cette finale victorieuse, le portier s'accorde des vacances au bord de la mer Noire, qu'il doit écourter à cause de fortes douleurs au bras droit. Les examens médicaux détectent une thrombose qu'il faut opérer en urgence. « J'ai eu de la chance de jouer la finale, alors que, déjà à l'époque, je ressentais une gêne sans savoir ce que c'était. Diagnostiqué plus tôt, je n'aurais sûrement pas été autorisé à jouer à Séville » , analysait-il, toujours lors de l'interview pour l'UEFA. Diagnostiqué plus tard, ça aurait pu lui valoir carrément une amputation, toujours d'après la version officielle. Duckadam aurait ensuite subi d'autres opérations, ce qui l'aurait empêché de poursuivre sa carrière sportive, qui ne reprend que trois ans plus tard en 1989, pour deux dernières saisons anonymes en D2 roumaine. L'autre version évoquée ci et là, la voici : le gardien se serait vu remettre une belle Mercedes après la finale par le président du Real, tout heureux de la non-victoire du rival Barcelone. Berline de luxe qui aurait été réclamée par Nicu Ceaușescu, le fils cadet alcoolique et violent du président Nicolae. Face au refus de Duckadam de la lui céder, il aurait reçu la visite de la Securitate, qui aurait fait en sorte que le gardien ne puisse plus mettre les gants, lui brisant mains et poignets… Dans la Roumanie de l'époque, une telle histoire ne serait pas étonnante, mais rien n'a jamais pu prouver qu'il soit arrivé telle aventure à Duckadam, lequel s'en est toujours tenu à la version officielle, alors même qu'il y a aujourd'hui largement prescription.

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Histoire assez connue désormais, une sorte de "The Americans" version UEFA. Mais bon, le petit cul de Nina est un peu plus sexy que les moustaches d'Elmut.
Message posté par Pascal Pierre
Histoire assez connue désormais, une sorte de "The Americans" version UEFA. Mais bon, le petit cul de Nina est un peu plus sexy que les moustaches d'Elmut.





Excellente série, je valide. Elizabeth est pas mal non plus ceci-dit.
Jean-Luc Pontère
Cette histoire est devenue un classique du football (et de So Foot). Mais je remarque que vous êtes moins affirmatif que ça ne l'a été dans le mensuel. J'ai quand même du mal à y croire à cette histoire, juste pour une mercedes!?
Quand on voit les palais que se faisaient construire le daron, je pense que son fils pouvait aisément s'en acheter une par week-end... Et en plus, je ne vois pas pourquoi Duckadam aurait encore peur de dire la vérité aujourd'hui.
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Cette finale était clairement la plus grosse purge jamais vécue en finale européenne.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 4
J'ai rien contre le Barça-Bayern qu'on a vu hier mais faut avouer que c'est super répétitif les rencontre de LdC maintenant.
Avant, chaque pays d'Europe avait son gros club qui pouvait le faire briller voire aller au bout. On découvrait des villes inconnues et des stades surchauffés.
Je dis pas que le jeu était mieux c'est sur, mais au bout du 850ème article sur Guardiola-Messi-CR7-Mourinho, ça fait du bien de se rappeler cette époque
"Difficile, à l'orée de cette finale, de mesurer le vrai niveau de cette équipe roumaine qui a eu jusqu'à présent un parcours facile – et qui prête à sourire aujourd'hui : élimination des Danois de Vejle au premier tour, puis les Hongrois du Honvéd Budapest, puis les Finlandais de Kuusysi en quarts (!) pour finalement sortir Anderlecht en demies"

Certains réacs veulent nous faire croire, avec tout ça, qu'avant c'était mieux...

Retournez-y les gars!!
Message posté par djadjo
"Difficile, à l'orée de cette finale, de mesurer le vrai niveau de cette équipe roumaine qui a eu jusqu'à présent un parcours facile – et qui prête à sourire aujourd'hui : élimination des Danois de Vejle au premier tour, puis les Hongrois du Honvéd Budapest, puis les Finlandais de Kuusysi en quarts (!) pour finalement sortir Anderlecht en demies"

Certains réacs veulent nous faire croire, avec tout ça, qu'avant c'était mieux...

Retournez-y les gars!!


Il faut contextualiser les choses.La règle à l'époque (pré-Bosman) n'autorisait pas plus de 3 joueurs non nationaux alignés par match.Les grands clubs des différents pays étaient composés des meilleurs joueurs nationaux.Des clubs comme etoile Rouge Belgrade Marseille Anderlecht Bordeaux Steaua Bucarest ont pu profiter de talents comme Prosinecki Savicevic Jugovic Mihajlovic Scifo Nilis Tigana Giresse Hagi Popescu Papin ou Sauzee pendant des périodes plus ou moins longues parce qu'il était alors beaucoup plus difficile de rejoindre un championnat étranger vu la limite de joueurs non nationaux pouvant être alignés.Marseille Anderlecht ou le PSV Eindhoven avec les meilleurs joueurs français belges ou hollandais actuels serait autrement plus dangereux sur la scène européenne.
il y a 6 heures Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 5 il y a 7 heures Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 il y a 7 heures Le FC Sochi prend une année sabbatique 15
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 119 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4
Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 19 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 27 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 38 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2
Article suivant
La der d'Highbury