1. // 7 mai 1986 – Le jour où…

Helmuth Duckadam, le héros de Séville

Une finale de Ligue des champions entre Barcelone et le Steaua Bucarest à Séville, 120 minutes d'ennui jusqu'à la loterie des tirs au but qui va révéler un héros dans les rangs roumains : le gardien Helmuth Duckadam, qui repousse toutes les tentatives catalanes pour permettre aux siens de conquérir un titre historique. Quelques minutes de gloire pour des années de malheur. C'était il y a 29 ans jour pour jour.

Modififié
La Ligue des champions, à l'époque, n'avait rien à voir avec la formule d'aujourd'hui. Il faut la prendre au sens littéral du terme, avec une opposition entre champions nationaux et basta, sans phase de poules. La France, par exemple, n'était représentée lors de cette saison 1985/86 que par son champion en titre Bordeaux, éliminé dès le premier tour en deux manches par les Turcs de Fenerbahçe. Les Anglais, eux, étaient carrément bannis de la compétition suite au drame du Heysel qui venait de se produire. Quant aux Espagnols, il n'y avait pas d'armada de Liga comme aujourd'hui au début du tournoi, mais le seul FC Barcelone. Un Barça pas flamboyant qui plus est, emmené par Terry Venables sur le banc et Bernd Schuster sur la pelouse. Pas une machine de guerre comme actuellement, mais néanmoins un niveau de jeu suffisant pour se hisser jusqu'en finale, après un parcours difficile et des qualifications obtenues à chaque fois à l'arrachée face au Sparta Prague, à Porto, à la Juve et à l'IFK Göteborg (qui menait 3-0 à l'issue de la demi-finale aller pour finalement se faire sortir aux tirs au but). Voilà le FCB en finale, organisée en plus en Espagne, au stade Sánchez-Pizjuán de Séville, avec a priori une opposition abordable face au Steaua Bucarest.

Un parcours facile, une finale fermée


Là encore, il faut bien se remettre dans le contexte de l'époque. Dans l'ambiance de guerre froide et de suspicion qui règne alors, plus de trois ans avant que le Mur ne tombe, les formations du bloc de l'Est sont une énigme et suscitent bien des fantasmes, entre fascination et suspicion. Difficile, à l'orée de cette finale, de mesurer le vrai niveau de cette équipe roumaine qui a eu jusqu'à présent un parcours facile – et qui prête à sourire aujourd'hui : élimination des Danois de Vejle au premier tour, puis les Hongrois du Honvéd Budapest, puis les Finlandais de Kuusysi en quarts (!) pour finalement sortir Anderlecht en demies, la seule vraie perf de sa campagne avant cette opposition face au Barça, abordée forcément en qualité d'outsider à grosse cote. Bernd Schuster et ses coéquipiers évoluent devant un public acquis à leur cause, face à une équipe roumaine dont ressortent tout de même quelques fameux noms : le maître à jouer Marius Lacatus, le buteur Victor Pițurcă, le milieu László Bölöni ou encore le jeune défenseur central Miodrag Belodedici. Le gardien ? Personne ne le connaît alors. Un inconnu nommé Helmuth Duckadam, qui n'est pas encore entré dans l'histoire… En attendant, la partie se joue et l'ennui gagne les tribunes avec aucun but marqué et très peu d'occasions. Barcelone domine, mais ne parvient pas à déstabiliser ces Roumains parfaitement organisés et collectivement solidaire, façon bloc de l'Est, si on veut céder à la caricature facile. Après 90 minutes de jeu, 0-0. Idem après 120 minutes, la coupe aux grandes oreilles va se jouer en cette saison 1985/86 à la loterie des tirs au but.

Deux tirs marqués pour huit tentatives


C'est là que l'inconnu Duckadam devient un héros. Pour toujours, « le héros de Séville » . Pas même un quart d'heure de gloire, une petite dizaine de minutes comme dans un rêve, façon joueur de loto qui voit les bons numéros s'afficher à la télé le soir du tirage. Voici comment il le racontait il y a quelques années lors d'une interview accordée au site de l'UEFA : « Alexanko était le premier tireur. J'ai choisi de partir à droite, il a tiré de ce côté, j'arrête cette première tentative » . Heureux hasard. « La seconde tentative, j'ai essayé d'imaginer ce que pensait le tireur, Pedraza. Il devait s'imaginer que comme j'avais arrêté un ballon à droite, j'allais plonger à gauche, alors je suis encore parti du même côté droit et j'ai encore réussi l'arrêt. » Belle intuition. « Le troisième tir était pour Pichi Alonso. Là, ce fut simple de choisir : tout gardien qui fait deux arrêts à sa droite finit par choisir de plonger à gauche, alors j'ai décidé d'aller à l'encontre de la logique et de partir encore à droite, à raison. » Un calcul payant. « Avec le quatrième tir, j'avais un problème. Je me demandais ce que Marcos allait faire. Allait-il copier les tentatives toutes échouées de ses coéquipiers ? Je me suis dit que non et je suis cette fois parti à gauche. » Quatrième tir et quatrième arrêt pour Duckadam, qui offre le titre aux siens sur le score famélique de 2-0 aux tirs au but, les deux premières tentatives roumaines ayant également échoué ! Le Steaua est champion d'Europe à la surprise générale, pour la première fois de son histoire, grâce à un portier de 27 ans promis, c'est évident, à la gloire. Ce match de Séville est pourtant le dernier de haut niveau auquel il prend part.

Son éloignement : thrombose ou torture ?


Car si Helmuth Duckadam est aujourd'hui dans la légende, ce n'est pas seulement pour cette miraculeuse séance de tirs au but, mais pour ce qui s'ensuit le concernant. Une histoire mystérieuse, typique de l'époque, avec des questions sans réponse et pas mal de fantasmes pour essayer de combler les vides. La version officielle, approuvée par Duckadam en personne, est la suivante. En rentrant en Roumanie après cette finale victorieuse, le portier s'accorde des vacances au bord de la mer Noire, qu'il doit écourter à cause de fortes douleurs au bras droit. Les examens médicaux détectent une thrombose qu'il faut opérer en urgence. « J'ai eu de la chance de jouer la finale, alors que, déjà à l'époque, je ressentais une gêne sans savoir ce que c'était. Diagnostiqué plus tôt, je n'aurais sûrement pas été autorisé à jouer à Séville » , analysait-il, toujours lors de l'interview pour l'UEFA. Diagnostiqué plus tard, ça aurait pu lui valoir carrément une amputation, toujours d'après la version officielle. Duckadam aurait ensuite subi d'autres opérations, ce qui l'aurait empêché de poursuivre sa carrière sportive, qui ne reprend que trois ans plus tard en 1989, pour deux dernières saisons anonymes en D2 roumaine. L'autre version évoquée ci et là, la voici : le gardien se serait vu remettre une belle Mercedes après la finale par le président du Real, tout heureux de la non-victoire du rival Barcelone. Berline de luxe qui aurait été réclamée par Nicu Ceaușescu, le fils cadet alcoolique et violent du président Nicolae. Face au refus de Duckadam de la lui céder, il aurait reçu la visite de la Securitate, qui aurait fait en sorte que le gardien ne puisse plus mettre les gants, lui brisant mains et poignets… Dans la Roumanie de l'époque, une telle histoire ne serait pas étonnante, mais rien n'a jamais pu prouver qu'il soit arrivé telle aventure à Duckadam, lequel s'en est toujours tenu à la version officielle, alors même qu'il y a aujourd'hui largement prescription.

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Pascal Pierre Niveau : Loisir
Histoire assez connue désormais, une sorte de "The Americans" version UEFA. Mais bon, le petit cul de Nina est un peu plus sexy que les moustaches d'Elmut.
Message posté par Pascal Pierre
Histoire assez connue désormais, une sorte de "The Americans" version UEFA. Mais bon, le petit cul de Nina est un peu plus sexy que les moustaches d'Elmut.





Excellente série, je valide. Elizabeth est pas mal non plus ceci-dit.
Jean-Luc Pontère
Cette histoire est devenue un classique du football (et de So Foot). Mais je remarque que vous êtes moins affirmatif que ça ne l'a été dans le mensuel. J'ai quand même du mal à y croire à cette histoire, juste pour une mercedes!?
Quand on voit les palais que se faisaient construire le daron, je pense que son fils pouvait aisément s'en acheter une par week-end... Et en plus, je ne vois pas pourquoi Duckadam aurait encore peur de dire la vérité aujourd'hui.
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Cette finale était clairement la plus grosse purge jamais vécue en finale européenne.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 4
J'ai rien contre le Barça-Bayern qu'on a vu hier mais faut avouer que c'est super répétitif les rencontre de LdC maintenant.
Avant, chaque pays d'Europe avait son gros club qui pouvait le faire briller voire aller au bout. On découvrait des villes inconnues et des stades surchauffés.
Je dis pas que le jeu était mieux c'est sur, mais au bout du 850ème article sur Guardiola-Messi-CR7-Mourinho, ça fait du bien de se rappeler cette époque
"Difficile, à l'orée de cette finale, de mesurer le vrai niveau de cette équipe roumaine qui a eu jusqu'à présent un parcours facile – et qui prête à sourire aujourd'hui : élimination des Danois de Vejle au premier tour, puis les Hongrois du Honvéd Budapest, puis les Finlandais de Kuusysi en quarts (!) pour finalement sortir Anderlecht en demies"

Certains réacs veulent nous faire croire, avec tout ça, qu'avant c'était mieux...

Retournez-y les gars!!
Message posté par djadjo
"Difficile, à l'orée de cette finale, de mesurer le vrai niveau de cette équipe roumaine qui a eu jusqu'à présent un parcours facile – et qui prête à sourire aujourd'hui : élimination des Danois de Vejle au premier tour, puis les Hongrois du Honvéd Budapest, puis les Finlandais de Kuusysi en quarts (!) pour finalement sortir Anderlecht en demies"

Certains réacs veulent nous faire croire, avec tout ça, qu'avant c'était mieux...

Retournez-y les gars!!


Il faut contextualiser les choses.La règle à l'époque (pré-Bosman) n'autorisait pas plus de 3 joueurs non nationaux alignés par match.Les grands clubs des différents pays étaient composés des meilleurs joueurs nationaux.Des clubs comme etoile Rouge Belgrade Marseille Anderlecht Bordeaux Steaua Bucarest ont pu profiter de talents comme Prosinecki Savicevic Jugovic Mihajlovic Scifo Nilis Tigana Giresse Hagi Popescu Papin ou Sauzee pendant des périodes plus ou moins longues parce qu'il était alors beaucoup plus difficile de rejoindre un championnat étranger vu la limite de joueurs non nationaux pouvant être alignés.Marseille Anderlecht ou le PSV Eindhoven avec les meilleurs joueurs français belges ou hollandais actuels serait autrement plus dangereux sur la scène européenne.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
À lire ensuite
La der d'Highbury