En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Télévision

Hélène Harder : « Au Sénégal, le foot féminin reste quelque chose d'incongru »

Alors que l'équipe sénégalaise de football féminin vient de se qualifier pour la CAN pour la première fois de son existence, ARTE diffuse le documentaire Ladies' Turn, consacré à l'association éponyme, dont le but est d'organiser un tournoi de foot féminin tous les deux ans « au sein des quartiers » . Rencontre avec sa réalisatrice, Hélène Harder.

Modififié
Comment tu t'es retrouvée dans l'aventure Ladies' Turn ?
C'est une série de rencontres. Au départ, je n'étais pas du tout branchée foot. Pour tout te dire, je n'ai même pas regardé la Coupe du monde 98, donc je partais de très loin. J'ai fait des études aux États-Unis et là-bas, j'ai rencontré Jennifer Browning, qui a été l'initiatrice du projet avec Seyni N'Dir Seck, la capitaine de l'équipe nationale féminine du Sénégal. Browning, qui travaillait pour l'ONU à l'époque, voulait se rapprocher du football, ne sachant pas trop à quoi ressemblait le foot féminin sur place : comment les filles jouaient, comme elles s'organisaient, etc. Au Sénégal, quand tu arrives dans Dakar, tu as des terrains de foot partout. C'est ce qu'on appelle des « terrains de quartier » . Des terrains de sable, pas très bien entretenus... Où les garçons jouent. Mais jamais les filles. Tous les étés, il y a des navétanes : des tournois de foot de quartier réservés aux garçons, très visibles, centraux. C'est une institution nationale et les héros de chaque équipe voient leurs fresques se dessiner sur les murs au fur et à mesure du tournoi. Certaines équipes n'osent même pas traverser le quartier voisin parce qu'elles ont perdu. Ça fait partie intégrante de la vie sociale au Sénégal. Sauf que ça n'est jamais mixte. Quand Jennifer et Seyni se sont rencontrées, cette dernière lui a expliqué que ça faisait trois ans qu'il n'y avait plus de championnat féminin – créé en 2002 – en partie à cause de la crise du football sénégalais de 2007 parce que l'équipe nationale masculine s'était cassée la figure et que la lutte sénégalaise apparaissait et brassait beaucoup d'argent. Donc leur priorité était de remonter un championnat national, principalement sur les terrains de quartier, là où les filles ne sont pas visibles. C'était une nécessité. Dans ce projet, deux choses m'ont intéressé : cet énorme enthousiasme de la part des joueuses, avec des équipes qui réussissaient à se structurer grâce au tournoi ; et l'aspect spectaculaire du tournoi, du fait que ça se passait dans des lieux connus et populaires, avec beaucoup de monde autour.

Qu'entends-tu par « nécessité » ?
Au Sénégal, le football féminin existe depuis 1975. Ça a commencé dans des lycées, puis dans les quartiers. Il n'y a aucun soutien institutionnel pour ça, c'est essentiellement du bénévolat, autant féminin que masculin, puisque beaucoup de coachs sont des hommes. Il y a toujours eu et il y aura toujours des filles qui voudront faire du foot, mais au Sénégal, le foot féminin reste quelque chose d'incongru. Dans le football sénégalais, les choses ont commencé à se structurer en 2001-2002, avec la création de l'équipe nationale féminine qui suit un peu la fameuse victoire du Sénégal contre la France à la Coupe du monde. Cet acmé du foot sénégalais a profité au foot féminin. Ils ont voulu impulser un mouvement, surtout. C'est ce qu'a demandé la FIFA : que chaque pays qui a une équipe masculine monte une équipe féminine à côté, pour toucher un plus grand public.

Si la FIFA n'avait pas été là, le Sénégal n'aurait rien fait ?
Probablement, oui. Comme le dit Seyni, ça fait quinze ans qu'elle se bat pour ça. Pour Diaby Bassouaré, le coach de l'équipe nationale féminine, c'est la même chose. Il y a une anecdote qu'on n'a pas mis dans le film, mais il m'a raconté que pour leur premier match officiel contre le Nigeria, les filles n'avaient même pas d'équipements pour jouer. Elles ont dû emprunter les maillots, shorts et chaussettes des garçons, donc pratiquement rien n'était à leur taille. Ils ont trouvé deux, trois mécènes sur le bord de la route, mais bon... Elles sont parties au Nigeria dans des conditions indescriptibles, qui font aussi le charme du foot africain. À peine arrivées à l'aéroport de Dakar, après avoir perdu, la Fédération leur a demandé de rendre les maillots. Elles se sont changées dans l'aéroport. Elles sont parties de très loin. Il y a énormément de sexisme dans le foot, sénégalais comme mondial, ça n'est pas nouveau. Ça n'est pas lucratif de développer le football féminin non plus. En 2009, quand le tournoi Ladies' Turn commence, les gens voient ça comme une nouvelle opportunité à développer et ne ménagent pas leurs efforts pour l'événement. Le concept, c'est que chaque équipe reçoit dans son quartier. Bien sûr, l'association donnait le minimum pour que ça se passe bien : l'eau, les ballons, les filets...

Justement, on voit dans le documentaire les difficultés logistiques rencontrées : les maillots sont des maillots du Brésil ou de l'Argentine customisés, certaines équipes n'ont même pas de ballon pour s'entraîner, etc.
Oui, c'est très fréquent. Pour une équipe, avoir un ballon, c'est déjà un énorme avantage. Tout le travail de Seyni a été de donner des ballons à toutes les équipes. Deux par équipe, je crois. Bon, pas les chaussures malheureusement. Mais je crois que l'année prochaine, elles vont réussir à décrocher les chaussures. Ça va être une grosse avancée parce que les terrains sont dangereux, il y a des bouts de verre, et elles jouent parfois en chaussettes.

Il y aura donc une quatrième édition en 2015 ?
Oui, absolument. Elles ont des difficultés financières pour essayer de monter le projet tous les ans, mais la diffusion sur ARTE arrive à point nommé pour l'association. C'est aussi une question logistique, ça demande beaucoup de ressources humaines.

D'ailleurs, tu as rencontré des difficultés concernant le bon déroulement du tournage ?
Moi, en tant que réalisatrice française, je n'ai pas eu de difficultés parce qu'il y avait des enjeux de pouvoir. Chose dont on était absolument conscientes avec l'association. Le fait qu'une Française arrive avec une caméra, évidemment, ça peut générer des critiques, mais ça peut aussi apporter une certaine adhésion, notamment quand on disait qu'on filmait le tournoi et qu'on refilerait des images à la télé sénégalaise. Peut-être qu'on n'aurait pas décroché un entretien avec le ministre si les deux caméras n'étaient pas là... On en a fait une force. La première fois qu'on était venus tourner, en 2009, il s'est passé quelque chose que l'on n'a finalement pas montré dans le film, parce que c'était trop anecdotique. Trop caricatural, en fait. On voyait des garçons de Saint-Louis refuser de quitter le terrain parce qu'ils voulaient jouer alors que le match du tournoi Ladies' Turn devait commencer. C'était vraiment spectaculaire. T'avais l'impression qu'ils marquaient leur territoire très clairement.

Dans le film, une fille dit : « Mon père, ça va, c'est ma mère qui ne veut pas que je joue au foot. » Si le foot féminin est rejeté, plus qu'une question de sexe, on a l'impression qu'il s'agit d'une question de culture. C'est quelque chose que tu as ressenti ?
Complètement. C'était pour ça qu'il était important de montrer que ça n'était pas un clivage homme-femme. Pour autant, les femmes peuvent être également porteuses du sexisme. Elles reproduisent ce modèle patriarcal avec une division des tâches, notamment économiques. Le Sénégal a beaucoup souffert de la restructuration de la dette économique organisée par le FMI dans les années 90, qui a eu pour principale conséquence de laminer l'économie formelle, officielle. Celle qui est tenue par les hommes. Cette économie étant fragilisée, le seul soutien économique de la maison devient le travail des femmes, donc ça a redonné une place à ce travail. Du coup, ça fait changer les dynamiques de genre au Sénégal. Le football féminin est un symbole de ça. Mais ce conditionnement culturel, on peut le retrouver en France. Les pouvoirs publics donnent depuis plusieurs années au foot féminin, mais avant, ça n'était pas si évident pour une fille de faire du foot, ça n'était pas favorisé à l'école. Ce qui m'a également intéressé, c'est cette représentation du corps. Comment les corps se déplacent dans des contextes où ils ne sont pas forcément acceptés ? Pour les footballeuses, les phrases qui reviennent tout le temps sont : « Ça va les déformer, les transformer physiquement. » On ne l'a pas monté, mais des étudiants en troisième, quatrième année à l'université de Saint-Louis me soutenaient mordicus qu'une femme qui faisait du foot risquait de faire des fausses couches. En 1940, le foot féminin a été interdit par Pétain au nom de l'effort national de reproduction parce que si elles jouaient au foot, elles risquaient de ne plus pouvoir faire d'enfants.

La majorité des joueuses ne veulent pas faire carrière. On a l'impression que c'est plus une question de dignité, une sorte de droit au foot. C'est ça ?
Complètement. Ce qui m'a le plus marqué en faisant ce sujet, c'était, plus que le droit au foot, un droit au loisir. Ça peut passer par un autre sport. Mais la magie du foot fait qu'on peut y jouer très facilement, sans moyen. Donc beaucoup de ces joueuses s'engagent aussi pour dire : « J'occupe cet espace pour faire ce qu'il me plaît. Ça ne va pas rapporter d'argent ni me permettre d'accéder à une reconnaissance sociale. Je le fais pour moi et pour entrer dans une structure sociale autre que la famille. » Beaucoup de joueuses arrêtent très tôt l'école et se retrouvent dans cette économie informelle qui, au final, est celle de la mère. Seyni devait négocier pour aller jouer au foot le dimanche. Donc elle préparait le thiéboudiène, le plat traditionnel sénégalais, avant. Elle se levait à 6h pour ça. Cette même Seyni me racontait qu'au début, quand elle a monté l'équipe de Yoff, elle se déplaçait en groupe avec ses coéquipières dans le quartier pour ne pas se faire attaquer, ne pas se prendre de réflexions. Donc cet accès aux loisirs n'est pas évident. D'ailleurs, l'autre argument utilisé par les parents concernant leur opposition au foot féminin était que si une fille se blesse, c'est plus grave pour la maison que si un garçon se blesse parce qu'il est moins essentiel à la vie quotidienne. Des gens comme Seyni m'ont ému parce qu'elle a imposé cet espace de jeu. Et c'est très sérieux, ce jeu. C'est la grande leçon que j'ai tiré de ce projet. C'est vital. Ça développe la liberté et donc, le fait de se sentir exister vraiment.


Le film Ladies' Turn de Hélène Harder sera diffusé sur ARTE le 16 mai à 15h25
La page Facebook de Ladies' Turn
Le site de l'association Ladies' Turn

Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23