1. // Les pelouses du Tour
  2. // Étape 6 : Vesoul > Troyes

Hector Maison : « C'était vraiment un beau gabarit, le général de Gaulle »

Le Tour traverse aujourd'hui Colombey-les-Deux-Églises avec une petite pensée pour Charles de Gaulle, mort et enterré dans cette commune où il avait élu domicile. Mais le 21 mai 1967, le général était au Parc des Princes pour assister à la finale de Coupe de France en tant que président de la République. Ce jour-là, le Lyonnais, Hector Maison, a eu la bonne idée de dégager un ballon un peu trop loin en tribune, jusque sur les genoux de l'homme du 18 juin. Voyage cinquante ans en arrière avec celui qui a joué au football avec Charles de Gaulle.

Modififié
Vidéo : Résumé de la finale de la Coupe de France 1967. À 2min58, Charles de Gaulle relance le ballon sur le terrain.

https://www.youtube.com/watch?v=OWHhmpx9ZpQ


Vous êtes né en Argentine, puis vous êtes arrivé en France à l'âge de vingt-cinq ans en 1961.
J'ai joué professionnel en Argentine, à Buenos Aires, et un ami du club m'a proposé à l'OGC Nice. J'avais deux sélections avec l'Argentine à l'époque, et on a proposé mon dossier à Nice qui l'a accepté. Mon gros avantage, c'est que mon arrière-grand-père était de Toulon, donc je pouvais faire une demande de nationalité française, puisqu'à l'époque, il n'y avait droit qu'à trois joueurs extra-communautaires dans l'effectif. Finalement, je n'ai pas eu à le faire à Nice et j'ai conservé la nationalité argentine. Mais quand je suis parti à Lyon, pour faire jouer un autre joueur, j'ai demandé ma naturalisation.

Votre acclimatation à Nice, ça a été simple ?
Non, ça a été un peu compliqué, les gens de la région sont chauvins ! Mais j'avais des amis italiens en Argentine, donc je parlais déjà un peu italien. Et comme le niçois, la langue, s'approche de l'italien, j'ai vite réussi à me faire des connaissances. Et comme je parlais aussi espagnol, j'ai appris le français sur le tas en six mois environ. J'ai des facilités pour les langues, le français est vite venu !

Et donc en 1967, vous jouez à Lyon, et il y a cette finale de Coupe de France contre Sochaux. C'était le match le plus important de votre carrière ?
Oui, ça a été le plus gros match. J'avais déjà connu une montée de D2 en D1, mais la finale de la Coupe de France, c'est le moment le plus fort de ma carrière.


En plus, Lyon a un sacré parcours cette année-là en Coupe. Presque que des équipes de D1, un derby contre Saint-Étienne en seizième de finale...
Surtout qu'on n'était pas bien classés en championnat à cette époque-là ! Le derby a été un match important, on le gagne 2-0.

Le jour de la finale, le général de Gaulle est là et il vient serrer la main des joueurs sur la pelouse avant le coup d'envoi. Un frisson ?
Serrer la main à De Gaulle... C'était très important. Il avait une main immense ! C'était vraiment impressionnant, ça a été un grand honneur.

« En conférence de presse d'après-match, j'ai déclaré que j'avais joué avec le général de Gaulle, que je l'avais cherché et que je lui avais donné la balle ! »

Mais pour un jeune expatrié comme vous, il représentait quoi le général ? Quel regard vous portiez sur lui ?
Ça représentait la France. Pour moi, c'était un rêve d'être ici. En plus, c'est la terre de mes ancêtres. Puis être là, à côté du président... Mais le plus marquant, c'était sa poigne. Je vous dit, quand il m'a serré la main, ça m'a beaucoup marqué. Cette grande main qui a recouvert la mienne, ça a été un honneur énorme.

Le match en lui-même, vous vous en souvenez ?
Je ne sais plus si on était menés ou pas au début. Je sais qu'il y a longtemps eu égalité, moi j'ai eu la chance de faire une passe décisive pendant le match, j'ai été l'un des meilleurs joueurs du match avec Fleury Di Nallo. C'est un très grand souvenir, gagner une finale en faisant en plus un match abouti.

Bon, on va en arriver au fameux moment où vous dégagez un ballon sur le général de Gaulle, qui était tranquillement assis en tribune présidentielle. Racontez-nous tout.
C'est à la fin du match, et je voulais gagner du temps. J'étais au duel avec un joueur sochalien sur le bord de la ligne de touche, au milieu de terrain, et je dégage en tribune simplement pour gagner du temps. C'est drôle, parce qu'en conférence de presse d'après-match, j'ai déclaré que j'avais joué avec le général de Gaulle, que je l'avais cherché et que je lui avais donné la balle ! Mais la réalité est tout autre, je voulais simplement gagner du temps et le ballon est tombé sur les genoux du général, qui s'est levé et qui a renvoyé la balle. Et tout le stade s'est mis à crier.

Il paraît qu'en relançant le ballon, De Gaulle aurait déclaré : « Je dois tout faire moi-même dans ce pays ! » C'est vrai ou c'est un légende ?
Je ne sais pas du tout, je ne peux pas le confirmer. Mais à ce moment-là, on s'est tous les deux fait un signe de la main !

Quand vous voyez votre ballon arriver sur De Gaulle, vous avez eu peur de lui faire mal ?
Quand le ballon est tombé, j'ai pensé à me replacer. Et c'est en entendant les gens crier et le général se lever que je me suis rendu compte que le ballon avait atterri sur lui.

« Chaque année, L'Équipe fait des articles sur les moments forts de la Coupe de France et je suis classé premier. »

Ensuite, vous avez réussi à vous concentrer à nouveau sur le match ?
Bien sûr, j'étais dans mon match. On était quand même professionnels, même si c'est un autre temps par rapport au football moderne.


À la fin du match, après la victoire de Lyon, au moment où le général remet le trophée, vous lui en parlez ?
Non, pas du tout. Je suis quelqu'un de modeste, je n'aurais jamais osé plaisanter comme ça avec le général de Gaulle. On s'est serré la main, Fleury Di Nallo a récupéré le trophée, et j'ai eu la chance de faire le tour du stade avec. Et aujourd'hui, au moment de la finale de la Coupe de France, chaque année, L'Équipe fait des articles sur les moments forts de la Coupe de France et je suis classé premier. Il y a cette image de De Gaulle qui se lève, et qui me jette le ballon en contrebas...

D'ailleurs, au Parc des Princes la tribune présidentielle n'est pas tout près de la pelouse. Il a dû faire une sacrée touche, le général, pour vous renvoyer le ballon !
Oui, c'est vrai, elle est un peu haute. Il a envoyé le ballon des deux mains, et jusqu'en bas, il y est arrivé. Mais c'était vraiment un beau gabarit, le général de Gaulle. Quand je lui ai serré la main, c'était très impressionnant parce qu'il était le président, mais aussi quand j'ai senti sa poigne... Ça m'a vraiment marqué.

Quelques années plus tard, quand le général quitte le pouvoir en 1969 puis décède en 1970, vous avez eu une émotion particulière ?
Bien sûr, j'ai coulé une petite larme. Pour les étrangers, De Gaulle c'est une institution. De l'avoir rencontré, c'était génial. Alors de l'avoir perdu, forcément... Quand on s'attache à un souvenir émotionnel fort autour d'une personne, c'est un peu comme s'il faisait partie de la famille. Quand il est décédé, bien sûr que ça m'a marqué.



Propos recueillis par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

ElNinoFerrer Niveau : CFA2
J'ai vraiment du mal à comprendre l'engouement et l'amour que lui porte certain français, à la rigueur ceux qui ont connu la guerre avec lui mais bon ça reste un président controversé
Allah Votre Niveau : Loisir
Vu ce qu'on s'est tapé ensuite, moi je le comprends parfaitement!
GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
Tout le monde est sujet à controverse. De nos jours même Mère Théresa on peut lui trucs "mauvais" (et dans quelques années Simone Veil on lui trouvera des casseroles). Mais De Gaulle représente, sans vouloir le plagier, une certaine idée de la France que beaucoup de personnes (notamment ceux qui l'ont connu) regrettent : la France considérée comme victorieuse de la guerre. C'était loin d'être gagné, il a fallu qu'il bataille ferme pour se faire reconnaitre comme légitime, d'ailleurs quand on lui a demandé de rétablir la République suite à la Libération de Paris il me semble, il a refusé en disant que la République n'avait jamais cessée d'exister et que donc il n'y avait rien à rétablir. Il représente les 30 Glorieuses également, ainsi qu'une France qui savait se faire entendre sur la scène internationale (arme atomique, reconnaissance de la Chine communiste ...).

Et puis De Gaulle, c'est une stature, une voix quine laisse pas ces gens la indifférent. Dans l’interview il revient beaucoup sur les grandes mains et la taille du bonhomme, ça marque. C'est un courage physique certain (blessé lors de la 1 GM, il donne personnellement de la personne en 40 lorsqu'il mène une contre-offensive avec ses chars à Montcornet, il a survécu à plusieurs tentatives d'assassinats), un charisme important et surtout comme le dit mon compère juste au dessus, quand on voit ce qu'il y a eu après, beaucoup le regrette.

On a souvent tendance, au bout de quelques années, à croire que c'était mieux avant (peut être ça l'est vraiment), et De Gaulle représente une image de la France qui savait où elle allait, qui était mené par un vrai meneur d'homme. Aujourd'hui, ce sentiment semble s'être perdu pour une partie des français et on peut voir en De Gaulle est des derniers représentants de la France "grande".

Ca n'occulte en rien ses pages "sombres" (rien que les harkis ...) mais dans l'imaginaire collectif pour beaucoup je pense il représente une image de sincérité dans son engagement (d'ailleurs, il est en tête des classements sur les personnalités les plus importantes de l'Histoire de France, et les militaires sont parmi les plus respectés par les français aujourd'hui de part leur sens du devoir et le travail qu'ils font) et par opposition à ceux d'aujourd'hui quand on sait qu'il payait lui même ses factures de l’Élysée, vu le climat actuel autour des politiques en France ça donne une bonne image.
Ce commentaire a été modifié.
ElNinoFerrer Niveau : CFA2
Merci pour ce retour très complet,
Je suis né 30 ans après sa mort donc c'est vraiment loin
Pour moi il symbolise justement tout un tas de mensonge, non toute la France n'était pas résistante, la France n'a pas gagné la guerre, mais tout ça lui a permis de devenir une idole et avec ces mensonges répandus la France ne s'est pas réellement remise en question après la guerre
Alors que on aurait du site non à toute guerre après ça et à toute haine raciale, religieuse ou politique. Les mentalités n'ont que très peu changé à cette époque. Ma grand mère n'aime toujours pas les allemands par exemple.
En conclusion au lieu de s'unir après la barbarie nazi, on s'est porté en vainqueur et nous sommes resté "entre nous"
Et je ne parle pas d'économie
GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
Oui il a menti, mais à sa décharge, il fallait reconstruire un pays meurtri aussi bien physiquement que matériellement et spirituellement. Des fois, mentir permet aussi de souder une nation et de repartir sur des bases plus saines pour améliorer sa condition. Sinon, on aurait eu peut être une épuration x1000 avec des règlements de compte à foison et le pays aurait été impossible à reconstruire. Cela a permis de donner une fierté commune à tous les français et c'était important car la France sortait d'une humiliation militaire, d'une occupation de 4 ans avec un régime politique collaborationniste et un pays matériellement au plus bas car la majeure partie des infrastructures ont été détruites. A posteriori il aurait peut être mieux fallu qu'il dise la vérité, mais sur le moment perso j'aurai fais pareil que lui. On dit que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, je dirai plutôt qu'elles sont bonnes à dire à un certain moment.
Après oui, la France a gagné la guerre, et c'est sa plus grande victoire : il a réussi, lui simple général à titre provisoire, à reprendre la légitimité d'un gouvernement (d'une nation même) pour en symboliser la continuité et déclarer le régime de Vichy comme illégale. C'est un tour de force considérable, surtout qu'il n'avait aucune légitimité pour le faire (pas connu, pas élu). Mais disons qu'elle la gagné plus sur la symbolique que réellement sur le domaine militaire (même si les français pour se prévaloir de beaux exploits, en Afrique ou en Italie notamment).

Pour ce que tu dis sur le "entre nous", par contre il a été le premier à souhaiter la réconciliation avec l'Allemagne et au contraire à ouvert la France au delà des clivages politiques : la reconnaissance de la Chine communiste par la France est un coup de tonnerre dans le monde occidentale. Encore aujourd'hui en Chine son souvenir reste vivace. Il accompagne les décolonisations (avec le recul, on peut l'analyser par contre une colonisation officieuse) et ne laisse pas dicter par les USA. Il pousse également pour la construction européenne, mais pas celle que l'on a actuellement. Il souhaite une Europe des nations qui intégrerait même à terme l'URSS ("l'Europe de l'Atlantique à l'Oural").
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
El nino,

Pour un mec de 17 ans belle maturité d'esprit et d'écriture !
TEENAGE FANCLUB Niveau : DHR
Pour faire court, il me semble que la figure symbolique du sauveur de la France qu'incarnait Charles De Gaulle a effacé dans l'opinion publique les aspects négatifs de son « règne » et de sa personne.

Cependant il est certain que sa stature, son caractère et surtout, son intégrité républicaine laissent aujourd'hui rêveur. Depuis Mitterrand, nos présidents ne sont plus que de petits boutiquiers comptables.
Ce commentaire a été modifié.
@El Nino Ferrer
Intéressante ta remarque. Comme quoi les choses changent; je suis né quelques années après sa mort, et pendant ma jeunesse, je n'ai quasiment jamais entendu de commentaire négatif à son sujet de la part d'adultes - même des gens de gauche le respectaient.
Et même ceux qui avaient été jeunes pendant la fin de son "règne" avaient fini par reconnaître ses qualités, et lui et Pompidou conservaient une image positive.

Sinon, beaux commentaires, Gjhuvan.
"même des gens de gauche le respectaient"
(pas pu compléter à temps mon commentaire)
Je précise qu'à l'époque Mitterand avait un peu perdu de son état de grâce et il y avait peut-être une sorte de nostalgie ambiante alors que la situation générale se dégradait.
Ce commentaire a été modifié.
ElNinoFerrer Niveau : CFA2
Oui mon commentaire est un appel au ressenti de chacun, je fais parti de la génération pour qui même nos parents ne l'ont pas connu ou peu donc le décalage se crée maintenant

Je ne parle pas au nom de ma génération, pour moi l'évolution des choses en France font que je ne me sens pas français, je me sens humain et elle est là la différence avec de Gaulle qui a construit une France ultra patriotique et ça a créé des problèmes car la frontière entre patriotisme et nationalisme est de plus en plus fine
Et pourtant je suis blanc, né en France, de parents et grand parents nés en France, à priori rien qui devrait m'empêcher de me sentir français
9 réponses à ce commentaire.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 1
merci mon petit Hector.je dois tout faire dans ce pays",oui,je l'ai vraiment dit.et c'est encore le cas aujourd'hui.
Pistaches, rhum et l'asticot Niveau : District
1m96 le grand Charles, il aurait pu faire une belle carrière dans les bois.
1 réponse à ce commentaire.
Je ne l'ai pas compris.
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
J'avais vu le match à la télé, commenté par Thierry Roland. Je me souviens de cette séquence, pas du tout du match lui-même: c'était peut-être une belle purge, comme quoi, c'est pas toujours mieux avant.
Quand à de Gaulle, Mitterand et les autres, il y aurait beaucoup de choses à dire, mais ce serait peut-être un peu long.
Ce qu'on ressent surtout, au travers de cette précieuse interview, c'est qu'Hector Maison, au-delà du respect dont il fait montre vis-à-vis du Général a de surcroît eu à son égard,à l'instar d'un saint-Sernin avec Salma Hayek, tandis qu'il sentait sur sa main celle imposante du grand homme...
Je crois oui que l'on peut dire qu'il a eu, à ce moment précis de sa main sur sa main, une demi-molle.
TEENAGE FANCLUB Niveau : DHR
Trivialité quand tu nous tiens.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 2 heures Reading présente ses maillots en réalité virtuelle
il y a 4 heures Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 37 il y a 4 heures Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 22 il y a 5 heures Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 5 il y a 7 heures Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 24 il y a 9 heures Ronaldinho régale au beach soccer 15
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 5 Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24