En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // En route vers l'Euro
  2. // Top 100 Angleterre
  3. // n°5

He Scholes when he wants

C'était le plus intelligent, de loin. En vingt-deux ans de foot à la Scholes, le monde a découvert le jeu au ralenti. Une conception différente tirée d'un joueur différent. Paul Scholes était comme ça : rien ne devait lui ressembler, alors il poussa la singularité jusqu'au bout, en accentuant sa sortie de scène par un rappel de dix-sept mois. Dernières foulées du Ginger Genius.

Modififié
C’est le Théâtre des Rêves, le bureau des légendes. Matt Busby aimait en parler comme d’un paradis. Old Trafford a toujours été déconnecté de l’espace-temps. L’histoire y est pour quelque chose. La belle Manchester aussi. Elle est caractérielle, artistique et névrotique. Il y a la musique, le bruit, la foule. Manchester est un tout qui se bute à la motivation de gagner. Peu importe le temps, peu importe le jour, peu importe l’heure, il faut vaincre. Ce 12 mai 2013, il faut, en plus, honorer. Pour vivre une dernière fois l’un des chapitres dorés d’un club mythique : le Manchester United Football Club, ses titres et ses larmes, sa tragédie et ses gamins. Car quatre jours plus tôt, Sir Alex Ferguson a fait savoir qu’il ne cracherait plus son chewing-gum en bas de la nouvelle tribune Bobby Charlton, l’ancienne tribune Sud d’Old Trafford. Un point final sur 27 ans de vie commune entre un club qu’il a reconstruit, déminé, et un homme passionné, passionnant. Ferguson était une idée, un concept et des méthodes. Son arrivée sur le banc de United sera une bascule. Dans l’histoire du club, dans sa gestion et même dans sa querelle de voisinage avec Liverpool. Son départ aussi, au printemps 2013, avec un dernier titre en date : un titre de champion d’Angleterre assuré, ce 12 mai 2013, contre Swansea (2-1). Ce jour-là, pourtant, face à son peuple, il avait promis que « Manchester United continuerait à gagner » . L’entraîneur écossais savait alors ce qu’il allait laisser derrière lui, pas forcément comment son travail serait utilisé.



Depuis son départ, Sir Alex Ferguson n’est jamais vraiment loin. Il regarde ses fondations et se souvient : de ses treize titres de champion d’Angleterre, de ses deux C1 ou encore de sa dizaine de coupes nationales. Son succès n’a pas de secret : c’est celui d’une génération, ses Fergie’s Fledgling, des gosses vainqueurs de la FA Youth Cup en 1992. On parle de Neville, de Giggs, de Beckham, de Butt et d’un génie : Paul Scholes. Un gamin débarqué à Manchester United à l’âge de 14 ans, en 1988, agrippé par le système de recrutement de Ferguson, qui a balancé ses premières paraboles avec son mentor et qui rangera sa légende en même temps que lui. Le 12 mai 2013, donc. Un jour où le Ginger Genius n’osera pas prendre la parole. Son entraîneur de toujours lui rendra hommage dans son discours d’adieu. Paul Scholes, 38 ans, préfère, lui, ranger timidement son menton dans sa veste. Il n’aime pas les hommages. Il n’aime pas les louanges. Il n’aime pas parler. Ce n’est pas son truc, au point qu’on pourrait penser qu’il est muet. Et puis, il n’y a qu’à le regarder jouer pour boire ses paroles. Notre chance est certainement dans ce détail : avec Scholes, l’histoire retiendra qu’on a eu le droit à une double ration.

Et s'il n'en reste qu'un...


C’est simple : Paul Scholes n’a jamais connu l’excès. Ballon au pied, il vivait dans la justesse. Il donnait, beaucoup. Toujours un peu plus que les autres. Dès l’échauffement, il dictait son propre football. Sur le terrain, il inventait et dessinait son monde. Celui d’un seul club pour lequel il traversa des diagonales pendant vingt-deux ans. L’annonce de son arrêt en mai 2011 fracassa les esprits, alors que Manchester United venait de prendre une leçon par le Barça en finale de C1. Scholesy avoua alors que « le football lui manquerait, pas la vie de footballeur » . Logiquement, à cet instant, Scholes fut dirigé vers l’encadrement technique de United. Pour que Ferguson le garde à ses côtés, comme Giggs, afin de transmettre une vision et l’idéologie maison. Ce qu’on appelle la culture club. Car Paulo est l’âme de Manchester United, le cœur de son jeu et le cerveau de ses idéaux. Comme souvent, on n’en a jamais assez avec les héros. On en veut toujours plus. Scholes aussi, son flottant numéro 18 avec. Alors le 8 janvier 2012, vers l’heure de l’apéro, un communiqué réveilla l’histoire : « J’ai décidé d’accepter de revenir pour apporter encore un peu plus à ce magnifique club qu’est Manchester United. » L’infirmerie pleine, Sir Alex Ferguson avait réussi à convaincre son relais de revenir pour l’accompagner dans ses derniers mois. La mission a de la gueule, le messager a encore les jambes.



« C’est la marque des grands. C’est une nouvelle fantastique pour nous et je n’ai aucun doute sur ses capacités à nous aider, car Paul a toujours continué à entretenir son corps » , expliquera Ferguson. Alors Scholes éclatera de nouveau à la gueule du Royaume un jour de derby en FA Cup face à Manchester City (3-2). Le 8 janvier 2012, pour trente minutes, le chewing-gum dans la bouche, un triste numéro 22 sur le short. L’histoire devait reprendre son cours. Alors quelques jours plus tard, Paul Scholes claquera un but contre Bolton (3-0) réussissant l’exploit de marquer, en Premier League, pendant quatorze saisons d’affilée. La preuve est en images : le chirurgien rouquin a encore les jambes, la forme, donc il prolonge le plaisir d’un an. Il sait que Ferguson ne dépassera pas le printemps 2013, alors il fixe son arrêt à la même date. Histoire de se dire au revoir, ensemble. Et d’offrir quelques transversales, glissades bien senties et belles volées avant de claquer la porte. La grande porte.

La vie selon Paul Scholes


Old Trafford a souvent eu raison : « Paul Scholes, he scores goals galore, he scores goals… He scores goals my lord, he scores goals… Paul Scholes, he scores goals. » Lors de sa saison de sortie, Scholes marquera contre Wigan, parlera de son intelligence de jeu - « celle qui me fait encore avancer » - et giclera la cheville de son ancien coéquipier, Darron Gibson, lors d’un match contre Everton. Scholes avait inventé l’art du jeu au ralenti tout en se réveillant pour lâcher son instinct animal. Toujours à la limite, le relayeur de United était aussi un homme à ramasser des cartons, c’est comme ça. Sa dernière rencontre, à West Bromwich, sera marquée par un quatre-vingt-dixième jaune. Entre la douceur du jeu et la force de l’impact. Comme la tendresse de ce deuxième acte après un arrêt trop précoce et des mois à réfléchir sur sa condition physique. Le lyrisme de son départ douchera à jamais les esprits d’un peuple conquis. Cette tête baissée dans la vie, relevée sur le terrain. Cette assurance perdue comme si Paulo ne vivait qu’en jouant. C’était le foot d’hier, celui de Paul Scholes, de sa bande, de sa Class of '92. Une autre idée du foot, une autre vision des adieux, en deux temps. Car, définitivement, rien n’est jamais normal avec Scholes. Old Scholes.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Top 100 Angleterre
Paul Scholes (5e)




Dans cet article


Hier à 21:22 Le très joli but d'Olivier Giroud 21
Hier à 11:57 Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 26
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:59 Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 29 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport)