1. // En route vers l'Euro
  2. // Top 100 Angleterre
  3. // n°5

He Scholes when he wants

C'était le plus intelligent, de loin. En vingt-deux ans de foot à la Scholes, le monde a découvert le jeu au ralenti. Une conception différente tirée d'un joueur différent. Paul Scholes était comme ça : rien ne devait lui ressembler, alors il poussa la singularité jusqu'au bout, en accentuant sa sortie de scène par un rappel de dix-sept mois. Dernières foulées du Ginger Genius.

Modififié
C’est le Théâtre des Rêves, le bureau des légendes. Matt Busby aimait en parler comme d’un paradis. Old Trafford a toujours été déconnecté de l’espace-temps. L’histoire y est pour quelque chose. La belle Manchester aussi. Elle est caractérielle, artistique et névrotique. Il y a la musique, le bruit, la foule. Manchester est un tout qui se bute à la motivation de gagner. Peu importe le temps, peu importe le jour, peu importe l’heure, il faut vaincre. Ce 12 mai 2013, il faut, en plus, honorer. Pour vivre une dernière fois l’un des chapitres dorés d’un club mythique : le Manchester United Football Club, ses titres et ses larmes, sa tragédie et ses gamins. Car quatre jours plus tôt, Sir Alex Ferguson a fait savoir qu’il ne cracherait plus son chewing-gum en bas de la nouvelle tribune Bobby Charlton, l’ancienne tribune Sud d’Old Trafford. Un point final sur 27 ans de vie commune entre un club qu’il a reconstruit, déminé, et un homme passionné, passionnant. Ferguson était une idée, un concept et des méthodes. Son arrivée sur le banc de United sera une bascule. Dans l’histoire du club, dans sa gestion et même dans sa querelle de voisinage avec Liverpool. Son départ aussi, au printemps 2013, avec un dernier titre en date : un titre de champion d’Angleterre assuré, ce 12 mai 2013, contre Swansea (2-1). Ce jour-là, pourtant, face à son peuple, il avait promis que « Manchester United continuerait à gagner » . L’entraîneur écossais savait alors ce qu’il allait laisser derrière lui, pas forcément comment son travail serait utilisé.



Depuis son départ, Sir Alex Ferguson n’est jamais vraiment loin. Il regarde ses fondations et se souvient : de ses treize titres de champion d’Angleterre, de ses deux C1 ou encore de sa dizaine de coupes nationales. Son succès n’a pas de secret : c’est celui d’une génération, ses Fergie’s Fledgling, des gosses vainqueurs de la FA Youth Cup en 1992. On parle de Neville, de Giggs, de Beckham, de Butt et d’un génie : Paul Scholes. Un gamin débarqué à Manchester United à l’âge de 14 ans, en 1988, agrippé par le système de recrutement de Ferguson, qui a balancé ses premières paraboles avec son mentor et qui rangera sa légende en même temps que lui. Le 12 mai 2013, donc. Un jour où le Ginger Genius n’osera pas prendre la parole. Son entraîneur de toujours lui rendra hommage dans son discours d’adieu. Paul Scholes, 38 ans, préfère, lui, ranger timidement son menton dans sa veste. Il n’aime pas les hommages. Il n’aime pas les louanges. Il n’aime pas parler. Ce n’est pas son truc, au point qu’on pourrait penser qu’il est muet. Et puis, il n’y a qu’à le regarder jouer pour boire ses paroles. Notre chance est certainement dans ce détail : avec Scholes, l’histoire retiendra qu’on a eu le droit à une double ration.

Et s'il n'en reste qu'un...


C’est simple : Paul Scholes n’a jamais connu l’excès. Ballon au pied, il vivait dans la justesse. Il donnait, beaucoup. Toujours un peu plus que les autres. Dès l’échauffement, il dictait son propre football. Sur le terrain, il inventait et dessinait son monde. Celui d’un seul club pour lequel il traversa des diagonales pendant vingt-deux ans. L’annonce de son arrêt en mai 2011 fracassa les esprits, alors que Manchester United venait de prendre une leçon par le Barça en finale de C1. Scholesy avoua alors que « le football lui manquerait, pas la vie de footballeur » . Logiquement, à cet instant, Scholes fut dirigé vers l’encadrement technique de United. Pour que Ferguson le garde à ses côtés, comme Giggs, afin de transmettre une vision et l’idéologie maison. Ce qu’on appelle la culture club. Car Paulo est l’âme de Manchester United, le cœur de son jeu et le cerveau de ses idéaux. Comme souvent, on n’en a jamais assez avec les héros. On en veut toujours plus. Scholes aussi, son flottant numéro 18 avec. Alors le 8 janvier 2012, vers l’heure de l’apéro, un communiqué réveilla l’histoire : « J’ai décidé d’accepter de revenir pour apporter encore un peu plus à ce magnifique club qu’est Manchester United. » L’infirmerie pleine, Sir Alex Ferguson avait réussi à convaincre son relais de revenir pour l’accompagner dans ses derniers mois. La mission a de la gueule, le messager a encore les jambes.



« C’est la marque des grands. C’est une nouvelle fantastique pour nous et je n’ai aucun doute sur ses capacités à nous aider, car Paul a toujours continué à entretenir son corps » , expliquera Ferguson. Alors Scholes éclatera de nouveau à la gueule du Royaume un jour de derby en FA Cup face à Manchester City (3-2). Le 8 janvier 2012, pour trente minutes, le chewing-gum dans la bouche, un triste numéro 22 sur le short. L’histoire devait reprendre son cours. Alors quelques jours plus tard, Paul Scholes claquera un but contre Bolton (3-0) réussissant l’exploit de marquer, en Premier League, pendant quatorze saisons d’affilée. La preuve est en images : le chirurgien rouquin a encore les jambes, la forme, donc il prolonge le plaisir d’un an. Il sait que Ferguson ne dépassera pas le printemps 2013, alors il fixe son arrêt à la même date. Histoire de se dire au revoir, ensemble. Et d’offrir quelques transversales, glissades bien senties et belles volées avant de claquer la porte. La grande porte.

La vie selon Paul Scholes


Old Trafford a souvent eu raison : « Paul Scholes, he scores goals galore, he scores goals… He scores goals my lord, he scores goals… Paul Scholes, he scores goals. » Lors de sa saison de sortie, Scholes marquera contre Wigan, parlera de son intelligence de jeu - « celle qui me fait encore avancer » - et giclera la cheville de son ancien coéquipier, Darron Gibson, lors d’un match contre Everton. Scholes avait inventé l’art du jeu au ralenti tout en se réveillant pour lâcher son instinct animal. Toujours à la limite, le relayeur de United était aussi un homme à ramasser des cartons, c’est comme ça. Sa dernière rencontre, à West Bromwich, sera marquée par un quatre-vingt-dixième jaune. Entre la douceur du jeu et la force de l’impact. Comme la tendresse de ce deuxième acte après un arrêt trop précoce et des mois à réfléchir sur sa condition physique. Le lyrisme de son départ douchera à jamais les esprits d’un peuple conquis. Cette tête baissée dans la vie, relevée sur le terrain. Cette assurance perdue comme si Paulo ne vivait qu’en jouant. C’était le foot d’hier, celui de Paul Scholes, de sa bande, de sa Class of '92. Une autre idée du foot, une autre vision des adieux, en deux temps. Car, définitivement, rien n’est jamais normal avec Scholes. Old Scholes.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Top 100 Angleterre
Paul Scholes (5e)




Dans cet article

L'article est beau tout ça tout ça mais ça manque un peu de fond tout de même. Parler pendant tout l'article de sa saison de retour c'est un peu du gâchis.
Gunner's Dude Niveau : CFA
Le Rouquin méritait un peu plus que cette littérature de comptoir. Dieu, que c'est verbeux!
Gunner's Dude Niveau : CFA
En fait cet article est l'exact inverse de ce qu'était le jeu de Scholes : la capacité à faire simple, à être limpide, presque chirurgical. Le décalage par un geste, un seul, l'accélération soudaine, brutale, d'une action par une simple passe. L'article, lui, préfère manifestement le style d'un vulgaire Giovanni Dos Santos : ça tricote.
Gunner's Dude Niveau : CFA
Allez un dernier petit post pour m'excuser, maintenant que je me suis défoulé : c'est que j'ai beau être un supporter d'Arsenal, il y a un joueur que j'admire plus que tout, un joueur qui aura mon respect éternel. Pas de pot, il est roux.
Et s'il y a un joueur qui méritait une analyse tactique de haute volée, c'est lui. Mais bon, ça viendra peut-être avec d'autres articles.
Message posté par Gunner's Dude
Le Rouquin méritait un peu plus que cette littérature de comptoir. Dieu, que c'est verbeux!


tu fais le pisse froid pour rien, le type fais le parti pris de l'affect et de l'émotion et tu viens quémander un billet tactique, je sais que le sofoot bashing c'est à la mode mais regarde le reste de la presse foot francaise et apprécies la liberté de ton qu'ont les mecs .. et c'est franchement pas si verbeux que ca, on a vu bien pire ici.
Gunner's Dude Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par JoeyTsar
tu fais le pisse froid pour rien, le type fais le parti pris de l'affect et de l'émotion et tu viens quémander un billet tactique, je sais que le sofoot bashing c'est à la mode mais regarde le reste de la presse foot francaise et apprécies la liberté de ton qu'ont les mecs .. et c'est franchement pas si verbeux que ca, on a vu bien pire ici.


Si la liberté ton est l'amoncellement de banalités "bien écrites" comme "Paul Scholes est l'âme du club" alors pisser froid me va très bien. L'article ne dit rien, sinon que Scholes était un grand joueur. Soit. Et cette manie des phrases courtes pour mimer l'émotion, c'est stylistiquement douteux, au pire banal. Et c'est le miracle de cette article : être banal tant sur le fond que sur la forme. Le tout, avec prétention. Moi aussi je peux le faire, regarde :

"Scholes, plus qu'un joueur : un symbole. D'aucuns ont porté le maillot d'une équipe, lui a porté tout un club. Plus qu'aucun autre, Scholes était fait de la même étoffe que les songes. Ce songe porte un nom : il s'appelle football".

Voilà. So Foot, si vous cherchez un stagiaire, j'suis au chômage.
MaximeBrigand Niveau : District
Message posté par Gunner's Dude
Si la liberté ton est l'amoncellement de banalités "bien écrites" comme "Paul Scholes est l'âme du club" alors pisser froid me va très bien. L'article ne dit rien, sinon que Scholes était un grand joueur. Soit. Et cette manie des phrases courtes pour mimer l'émotion, c'est stylistiquement douteux, au pire banal. Et c'est le miracle de cette article : être banal tant sur le fond que sur la forme. Le tout, avec prétention. Moi aussi je peux le faire, regarde :

"Scholes, plus qu'un joueur : un symbole. D'aucuns ont porté le maillot d'une équipe, lui a porté tout un club. Plus qu'aucun autre, Scholes était fait de la même étoffe que les songes. Ce songe porte un nom : il s'appelle football".

Voilà. So Foot, si vous cherchez un stagiaire, j'suis au chômage.


T'es tendu Gunner's Dude.
Andy Millman Niveau : DHR
Message posté par madame zizi
https://www.youtube.com/watch?v=0riaxkFQU5M


Bien sympa ton grigri mais dans le même match Scholes a envoyé ça :

https://www.youtube.com/watch?v=2f0lRnnIUI0

Une belle mine qui envoie MU en finale.

Sinon, qu'est ce que je ne l'aimais pas Scholes quand j'étais gosse. Pourquoi? Va savoir ... (Et pas parce qu'il est roux, hein! J'ai un pote roux)
onlythetruth Niveau : DHR
Pour moi Scholes c'est le joueur qui simulait des blessures avec MU pour ne jouer avec l'équipe nationale. Remporter des trophés quand vous avez les arbitres en votre faveur même Nolan Roux aurait remporté un championnat.
Message posté par Andy Millman
Bien sympa ton grigri mais dans le même match Scholes a envoyé ça :

https://www.youtube.com/watch?v=2f0lRnnIUI0

Une belle mine qui envoie MU en finale.

Sinon, qu'est ce que je ne l'aimais pas Scholes quand j'étais gosse. Pourquoi? Va savoir ... (Et pas parce qu'il est roux, hein! J'ai un pote roux)


Incroyable! T'as un pote roux? Moi aussi. ça doit être le même, non?
Andy Millman Niveau : DHR
Message posté par Papa Ours
Incroyable! T'as un pote roux? Moi aussi. ça doit être le même, non?


Je ne sais pas, il a joué dans Happy Days le tiens?
MYSTIKALITO Niveau : CFA2
Le joueur est sympa tout ça tout ça mais je me demande si on n'en fait pas un peu trop sur Scholes, qui était un bon joueur au demeurant. Le fait qu'il n'ait eu qu'un seul club et que ce genre de comportement détonne dans le foot ultra libéral d'aujourd'hui joue pas mal sur l'esprit des gens, à mon humble avis.
Message posté par Gunner's Dude
Si la liberté ton est l'amoncellement de banalités "bien écrites" comme "Paul Scholes est l'âme du club" alors pisser froid me va très bien. L'article ne dit rien, sinon que Scholes était un grand joueur. Soit. Et cette manie des phrases courtes pour mimer l'émotion, c'est stylistiquement douteux, au pire banal. Et c'est le miracle de cette article : être banal tant sur le fond que sur la forme. Le tout, avec prétention. Moi aussi je peux le faire, regarde :

"Scholes, plus qu'un joueur : un symbole. D'aucuns ont porté le maillot d'une équipe, lui a porté tout un club. Plus qu'aucun autre, Scholes était fait de la même étoffe que les songes. Ce songe porte un nom : il s'appelle football".

Voilà. So Foot, si vous cherchez un stagiaire, j'suis au chômage.


Je suis bien d'accord avec Gunner's Dude.

Le lyrisme de l'article est un pastiche sans le vouloir.

Sur le fond, pourquoi ne pas discuté de l'équipe Nationale ?

La génération Scholes - Lampard - Gerrard - Beckham était talentueuse sur le papier et médiocre sur le terrain.

Manque qui encore dans le classement : Gascoigne, Best, Charlton ?
Message posté par kafkarnum
Je suis bien d'accord avec Gunner's Dude.

Le lyrisme de l'article est un pastiche sans le vouloir.

Sur le fond, pourquoi ne pas discuté de l'équipe Nationale ?

La génération Scholes - Lampard - Gerrard - Beckham était talentueuse sur le papier et médiocre sur le terrain.

Manque qui encore dans le classement : Gascoigne, Best, Charlton ?


Best est Nord-Irlandais
(ça marche bien ces insertions automatiques)
Ce joueur était magique... il n'avait aucun problème à contrôler la balle... Celle-ci, en effet elle Scholes à ses crampons...
Je suis sûrement biaisé par ma passion pour les Reds, mais je serai toujours d'avis que Gerrard est intrinséquement encore un peu supérieur à Scholes. Ils ont des stats comparables mais le Manchester de Ferguson a presque tjs été une super-puissance européenne et un prétendant au titre anglais, alors que Gerrard a souvent joué avec des équipes de milieu de tableau à Pool il faut le dire. Manchester n'a quasiment jamais perdu une de ses stars au top de sa forme, alors que Liverpool n'a jms su les retenir: Owen, Torres, Xabi Alonso, Mascherano, Suarez, Sterling...

Et sa fidélité à Liverpool en est donc d'autant plus remarquable. Pour moi seule la fidélité de Totti à la Roma est comparable au top niveau ces dernières années. Parce qu'honnêtement les Scholes où Giggs qui restent fidèles à MU ou les Xavi et Iniesta au barca, y a quand même bcp de tentation à quitter un club qui rafle un tout quasi chaque année..

Et puis Scholes a tjs eu pas mal de peine en sélection je trouve, il ne s'y est jms vrmt impliqué à 100%, au contraire d'un Gerrard par exemple
Message posté par StevieG8
Je suis sûrement biaisé par ma passion pour les Reds, mais je serai toujours d'avis que Gerrard est intrinséquement encore un peu supérieur à Scholes. Ils ont des stats comparables mais le Manchester de Ferguson a presque tjs été une super-puissance européenne et un prétendant au titre anglais, alors que Gerrard a souvent joué avec des équipes de milieu de tableau à Pool il faut le dire. Manchester n'a quasiment jamais perdu une de ses stars au top de sa forme, alors que Liverpool n'a jms su les retenir: Owen, Torres, Xabi Alonso, Mascherano, Suarez, Sterling...

Et sa fidélité à Liverpool en est donc d'autant plus remarquable. Pour moi seule la fidélité de Totti à la Roma est comparable au top niveau ces dernières années. Parce qu'honnêtement les Scholes où Giggs qui restent fidèles à MU ou les Xavi et Iniesta au barca, y a quand même bcp de tentation à quitter un club qui rafle un tout quasi chaque année..

Et puis Scholes a tjs eu pas mal de peine en sélection je trouve, il ne s'y est jms vrmt impliqué à 100%, au contraire d'un Gerrard par exemple


"*bcp MOINS de tentation à quitter un club qui rafle tout"!!

Bordel il faut la réclamer encore combien de fois la fonction "éditer"!! ;)
Hölderlin Niveau : CFA2
Message posté par StevieG8
Je suis sûrement biaisé par ma passion pour les Reds...


Surement ouais...

Je suis fan de MU (et Scholes est mon joueur favori) et j'arrive pas a me dire que Gerrard est aussi bon qu'on le dit.


Même en y mettant toute la bonne volonté du monde et en reconnaissant toutes ses qualités je trouve toujours qu'on en fait trop sur lui.

Donc je te comprends quelques part.
Message posté par StevieG8
Je suis sûrement biaisé par ma passion pour les Reds, mais je serai toujours d'avis que Gerrard est intrinséquement encore un peu supérieur à Scholes. Ils ont des stats comparables mais le Manchester de Ferguson a presque tjs été une super-puissance européenne et un prétendant au titre anglais, alors que Gerrard a souvent joué avec des équipes de milieu de tableau à Pool il faut le dire. Manchester n'a quasiment jamais perdu une de ses stars au top de sa forme, alors que Liverpool n'a jms su les retenir: Owen, Torres, Xabi Alonso, Mascherano, Suarez, Sterling...

Et sa fidélité à Liverpool en est donc d'autant plus remarquable. Pour moi seule la fidélité de Totti à la Roma est comparable au top niveau ces dernières années. Parce qu'honnêtement les Scholes où Giggs qui restent fidèles à MU ou les Xavi et Iniesta au barca, y a quand même bcp de tentation à quitter un club qui rafle un tout quasi chaque année..

Et puis Scholes a tjs eu pas mal de peine en sélection je trouve, il ne s'y est jms vrmt impliqué à 100%, au contraire d'un Gerrard par exemple


Je vois complètement çe que tu veux dire même si pour moi Paul a une bien meilleure vision du jeu que Steven.

Et malheureusement ta question demeurera à jamais sans reponse.

Et le dernier post sur cette article ne pouvait être un post parlant de Steven Gereard ;)

Désolé.


Je comprends un peu ceux qui disent qu'il manque un truc à cet article mais on a dit tellement de choses sur Paulo ... C'est dur d'innover.

T es le meilleur Paul !
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 1 heure La demi-volée de Gignac 2 il y a 2 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 2 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30