Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // TdC
  2. // Lille/OM (4-5)
  3. // Notes

Hazard superstar

Suite à des matchs pas franchement folichons, M6 a préféré revendre sous le manteau les droits du Trophée des Champions à Canal +. Bien mal leur en a pris, la rencontre s'est fini sur un festival de buts où bon nombres de joueurs se sont illustrés. Pas tous de la même manière.

Modififié
Bouchaib El Arhach (9) : Enfin un arbitre qui prend ses responsabilités. Qui applique le règlement sans se soucier du statut des joueurs sur le terrain. Encore le meilleur moyen de ne rien fausser. C'est, tout du moins, ce qu'on doit se dire sur le Vieux Port.

Rémy (8) : C'est devenu un monstre devant. Un 9 capable de jouer seul devant, dos au but, à attendre les renforts ou à planter à bout portant. Avec lui, on a le sentiment que l'OM peut marquer à tout moment.

Debuchy (8) : Très offensif, Debuchy a multiplié les centres et les montées, ayant apparemment convaincu au préalable son vis-à-vis que c'était mieux de le regarder faire. Cool. Question : on est sûr qu'il est plus fort le mec qui est titulaire à sa place en équipe de France ?

Hazard (8) : S'est offert une grosse action à l'heure de jeu, comme ça, pour montrer qu'il était le meilleur, puis s'est contenté de ne pas subir les représailles de Diawara. A noter : un petit excès d'orgueil à la Mario Balotelli en voulant centrer en coup du foulard...

Payet (7) : Principal artisan de l'ouverture du score, avec sa feinte qui donne l'impression qu'il joue dans cette équipe depuis trois ans. Comme quoi, quand on est bon...

Morel (7) : Une activité débordante. Pas super tranchant défensivement, mais enthousiaste devant. C'est comme ça qu'il amène le troisième but, après avoir planté le deuxième d'une belle prune du gauche. Qu'on arrête de le comparer à Bonnart, c'est dégradant.

A.Ayew (7) : Très discret en première période, il lance son match à l'heure de jeu : premier défenseur sur les coup-francs adverses, il marque ensuite un but où il est le seul à croire à l'action avant de convertir deux pénos. Ce qui n'est pas rien quand on est ghanéen.

Obraniak (7) : Si c'est Hazard qui fait la passe décisive à sa place sur le troisième but, on crie au génie.

J.Ayew (7) : Son entrée, qui gratifie son club de deux penalties, en fait un très gros joker en Ligue 1. Peut-être même un bon outsider dans le titre de meilleur jeune attaquant à crête, derrière Neymar et Balotell bien sûr.

Balmont (7) : Buteur (très probablement chanceux) dès le début du match, il a réussi à jouer au milieu tout en couvrant les montées de Debuchy. Pas mal.

Sow (6,75) : Bien pris en tenaille par la charnière marseillaise, il n'a pas démérité, s'offrant un but sur un très bon appel en profondeur.

Diarra (6) : Quand les Lillois ont disjoncté sur le penalty accordé aux Marseillais à la 94e minute, il est allé calmer son monde. Un exercice qu'il maîtrise visiblement bien puisque ses coéquipiers l'ont laissé se démerder tout seul, entre six Dogues affamés et l'arbitre.


Messaoud Benterki (6) : C'est vrai, il a failli appeler Margarita Louis-Dreyfus, Robert. Mais, il a réussi à meubler la mi-temps tout seul, face caméra, en parlant des loges du stade de Tanger. Mieux que n'importe quel membre du Jamel Comedy Club.


Lucho (6) : Après une ouverture lumineuse en fin de première mi-temps, le Commandant a donné deux balles de but en seconde. Les apparences sont quand même trompeuses, on ne compte plus les actions dans le match où il s'est contenté de regarder les autres jouer.

Amalfitano (6) : En début de match, il a régalé de spontanéité. Le joueur fraîcheur dans toute sa splendeur, qui ne se pose pas de questions. Ribéry sans les cicatrices. Mais il s'est vite éteint.

M'Bia (6) : Part sur de très bonnes bases cette saison. Un patron. Il s'essaie même aux coup-francs. Désolé pour son melon, mais son équipe prend quand même quatre buts.


Landreau (5,5) : Bon en première mi-temps, il est très moyen sur le premier but d'André Ayew : le ballon est quand même sur lui à distance respectable. Surtout, en fin de match, le micro de Paganelli capte un « C'est bien de délocaliser, mais il faut assumer derrière » . Presque aussi tendancieux que Michaël Llodra et son « on n'est pas au souk » à l'attention d'un arbitre marocain à Roland-Garros. Alors Martine Aubry, on exhibe toujours son écharpe du LOSC ?

Mavuba (5) : N'a jamais été aussi remuant que lorsqu'il a fallu aller se plaindre à l'arbitre, à Thiriez, aux hôtes marocains...

Pedretti (5) : Une petite faute, ça a beau être dans la surface, c'est une faute quand même.

Mandanda (5) : Toujours aussi immobile sur coup-franc, il a aussi encaissé un but entre les jambes. Et puis un gardien qui soulève un trophée, c'est jamais super esthétique.

Cheyrou (5) : Trop peu de solutions proposées dans le jeu. Il a la chance d'avoir Lucho à côté de lui pour ne pas être désigné comme le plus feignant de l'entrejeu marseillais.

Basa (5) : Ok, il marque de la tête en fin de match, pour ramener son équipe à 4-4. Mais Basa, le fameux meilleur défenseur du championnat russe, c'est un stoppeur qui s'est fait mettre à terre par un mouvement de bras de Loïc Rémy. Ça la fout mal.

Diawara (5) : A pris dix ans sur l'accélération (et le but) d'Hazard. Attention à ne pas finir comme Cris.

Chedjou (5) : Alors que jusque-là, ça allait, il pète les plombs à cinq minutes de la fin en tirant grossièrement le maillot de Jordan Ayew dans la surface. Adil Rami doit sûrement lui manquer.

Cissé (NN) : Et alors Doudou ? Qu'est-ce qu'on fait à poser sur la photo du trophée comme si on était concerné ? Le penalty décisif, c'était l'an dernier... il faut laisser la place aux autres maintenant.

Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Micmac à l'argentine