1. //
  2. // 19e journée
  3. // Southampton/Chelsea (1-1)

‏Hazard ne suffit pas à Chelsea

‏Rapidement menés au score par les Saints, les Blues ont égalisé sur un exploit personnel d'Hazard, mais n'ont pas su arracher la victoire malgré une supériorité évidente. Ces deux points perdus pourraient coûter cher en fin de compte.

Modififié
11 11

So'ton - Chelsea
(1-1)

S. Mané (17') pour Southampton , E. Hazard (45') pour Chelsea.


Sir Alex Ferguson, un homme qui en connaît un rayon sur la Premier League, avait coutume de dire que « le titre ne se gagne pas durant les fêtes, mais il peut en revanche s'y perdre » . José Mourinho, qui n'aime finalement rien d'autre que la victoire, est bien conscient de cela. Si jamais les Blues remportent le titre en fin de saison, il pourra se rappeler qu'Eden Hazard lui a offert un point précieux en cette fin d'année 2014. Dans le cas contraire, il se souviendra que personne n'a réussi à lui en donner deux de plus. Une certaine histoire de verre à moitié vide ou à moitié plein. Cela aura été finalement une histoire de quelques centimètres, mais c'est souvent beaucoup. Au pire, José a déjà son coupable tout trouvé : l'arbitre, qui aurait pu et dû siffler un penalty sur Fàbregas.

Le talent contre l'opportunisme


Après un petit round d'observation, la machine bleue semble se mettre en route. En un râteau, Fàbregas rappelle pourquoi il peut aussi jouer en 10. En un tacle, Matić démontre pourquoi, quand il joue, Chelsea gagne. Forster, de son côté, n'est pas plus rassurant, et Southampton saute allègrement le milieu de terrain, négligeant l'influence de Schneiderlin. Pourtant, les Saints sont les premiers à se montrer dangereux, sur un corner brouillon sur lequel les Blues manquent d'envie. Encore mieux, ils ouvrent le score : déviation de Pellè, Mané se l'emmène de la tête et lobe Courtois. Chelsea, habitué aux clean sheets, doit à présent courir derrière le résultat. D'autant plus difficile que les Blues sont en disposition « contrôle » avec Mikel dans l'axe et Fàbregas à la place d'Oscar. Surtout, le jeu penche trop fortement à gauche avec la paire Filipe Luís-Hazard, alors qu'Ivanović et Schürrle ne touchent que trop rarement le ballon. De fait, Diego Costa n'est jamais servi dans de bonnes conditions et commence à s'énerver. En face, Mané montre qu'il a lui aussi du ballon et n'est pas un poisson, pendant que Pellè se balade sur le front de l'attaque, mettant de petites poitrines au passage. Chelsea manque clairement de contrôle, mais parfois, le talent suffit. Hazard est servi dans le dos de la défense à gauche, repique, efface deux joueurs et égalise du droit.

‏Un bon gâchis


Mourinho, qui n'aime pas trop les fantômes, sort donc Schürrle à la pause et lance Willian. Une entrée qui a le mérite de rééquilibrer le jeu des Blues, même si Hazard reste l'option prioritaire. Malgré tout, Southampton se contente de rester bien en place. Il faut aussi dire que les passes de Schneiderlin et surtout de Wanyama manquent de précision, ce qui n'aide pas vraiment à construire quoi que ce soit. Logique en cette période de fête, le sort vient en aide aux Saints : Fàbregas est déséquilibré dans la surface, mais l'arbitre décide d'une simulation de l'Espagnol. Dans ces conditions, la frustration monte, les duels se font plus musclés, et les cartons se multiplient. Koeman remplace alors Tadić par Ward-Prowse, un nom extraordinaire et beaucoup de talent si l'on en croit FM. Pendant ce temps-là, Hazard est tout proche de donner l'avantage aux siens, mais son enchaînement contrôle de la poitrine dos au but-frappe en pivot du gauche passe juste à côté du cadre. Une occasion regrettable, tant Chelsea fait le siège des buts de Forster sans trouver la faille. Matić casse toutes les lignes, Filipe Luís et Ivanović jouent ailiers. Toujours pas assez au goût de José, qui lance Drogba en place de Mikel. Le match devient une véritable attaque-défense, les Saints dégageant loin devant dès qu'ils parviennent à mettre le pied sur le ballon. Schneiderlin finit même par se faire expulser pour un deuxième jaune après avoir descendu Fàbregas sur un contre. Pour respecter le quota français, José envoie Rémy à la place de Costa, alors que Drogba rate la madjer de match sur un énième centre d'Hazard. Les balles de match se multiplient, mais aucune ne fait mouche. Manchester City jubile.

⇒ Revivez le live de Southampton/Chelsea

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Drogba qui tente une Madjer au lieu de mettre un plat du pied a la fin du match --'
Note : 1
YES!! Match nul de City contre Burnley , toujours 3 pts d'avance donc .
city qui se fait rejoindre par Burnley à domicile quand même...#faiblard
ne pas se faire avoir par la réaction indignée de fabregas: il simule très finement, l'arbitre n'est pas tombé dans le panneau
Docteur Brain Niveau : District
je sais pas s'il y avait un concours de dribbles today, mais hazard doit apprendre à frapper à un certain moment, il doit s'inspirer de ronaldo.
Fabregas est spécialiste de la simulation même s'il passe souvent entre les goutes.
Heureusement l'arbitre c'est pas fait avoir mais sa mériterai un match de suspension.
Romansochaux Niveau : National
Note : 2
Message posté par russell westbrick
Fabregas est spécialiste de la simulation même s'il passe souvent entre les goutes.
Heureusement l'arbitre c'est pas fait avoir mais sa mériterai un match de suspension.


Il est clairement touché sur le coup.
Sinon, il a fait un match absolument monstrueux, en enchaînant les caviars et les récup. Clairement au dessus du lot aujourd'hui.
gündojeanne Niveau : Loisir
c'est fou comment fabregas a la gueule d'indurain
Footinator Niveau : DHR
Message posté par boulaouane
ne pas se faire avoir par la réaction indignée de fabregas: il simule très finement, l'arbitre n'est pas tombé dans le panneau


Bien parlé!
Message posté par boulaouane
ne pas se faire avoir par la réaction indignée de fabregas: il simule très finement, l'arbitre n'est pas tombé dans le panneau


https://vine.co/v/OHLv367dxY9
même si on ne voit pas hyper bien,
je laisse chacun se faire une idée,
mais à partir du moment où il y a doute (et contact indéniable), il ne devrait pas y avoir carton.

le commentateur de la BBC qualifiait cette action de "stonewall penalty". Pas spécialement fan de chelski (mais assez agacé par l'anti-mourinhisme comme par tous les anti-) je l'aurais, j'avoue, accordé.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
11 11