Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Burnley-Chelsea

Hazard, la gestion du brouillard

Mal à l’aise dans le schéma offensif frileux installé par Antonio Conte, Eden Hazard prend son mal en patience et évite de faire des vagues en public. En attendant un éventuel transfert... ou l’arrivée d’un nouvel entraîneur.

Modififié

Le problème quand on est aussi travailleur et exigeant qu’Antonio Conte, c’est qu’il y a un risque de lasser les joueurs à force de leur réclamer constamment davantage de kilomètres et de sueur. Le souci quand on privilégie à outrance le jeu de contres à celui de possession, c’est qu’il y a une probabilité de frustrer les footballeurs qui adorent manier la sphère. À Chelsea, le constat n’en est peut-être pas totalement rendu à ce point. Mais il faudrait être malhonnête pour ne pas envisager qu’Eden Hazard commence à en avoir ras la casquette d’évoluer dans une équipe où l’entraîneur a imposé des convictions défensives prenant le pas sur la liberté offensive.

3-4-3 pas fou, 3-5-2 à vomir


Avant de revenir à un 3-4-3 observé actuellement (avec, souvent, le trio Hazard-Willian-Morata devant), les Blues évoluaient ainsi parfois en 3-5-1-1, avec le Belge tournant autour d’une seule pointe. Symbole paroxystique des frileuses intentions de Conte (qui sont, cette année en tout cas, toujours plus ou moins présentes selon la composition), ce schéma reflétait à l’extrême l’idée prioritaire de l’Italien. À savoir attendre l’adversaire tout en essayant de bien défendre. Problème : fatigués et diminués par rapport à l’exercice précédent, les ex-champions d’Angleterre ont eu beaucoup moins de réussite qu’en 2016-2017.


On a alors pu voir l’ancien Lillois, bien que régulièrement performant, traîner sa peine à maintes reprises sur les terrains britanniques, certains de ses coéquipiers attendant sans bouger un exploit de leur partenaire englué dans l’arrière-garde ennemi. Conséquences directes : sans les victoires qui procurent le plaisir, il est beaucoup plus difficile de s’éclater pour un attaquant dans ce contexte-là – « Je veux juste être heureux sur le terrain, et quand vous gagnez, vous êtes heureux, et quand vous ne gagnez pas, vous n’êtes pas heureux » , a d’ailleurs sorti le meilleur joueur 2015 de Premier League sur Sky Sports en toute simplicité.

Bouillonner de l'intérieur


Comme il l’avait déjà fait un soir européen de 2014 quand il devait obéir aux ordres stricts de José Mourinho, Hazard n’a donc pas pu s’empêcher, quelques fois, de sous-entendre son agacement. « J’ai l’impression d’avoir couru, mais pas d’avoir joué au football. C’est dommage. Nous aurions pu jouer pendant trois heures, je n’aurais pas touché plus de ballons  » , a-t-il par exemple balancé à Het Laatste Nieuws après une défaite contre Manchester City durant laquelle Chelsea, ridicule, n’a lutté que pour éviter une raclée.


Mais c’est tout. Lorsqu’il est interrogé sur les rumeurs de transfert et ses envies de départ, le bonhomme s’applique à ne pas faire de vagues et à plaider son investissement pour Londres. « Il ne fait effectivement pas beaucoup de bruit. À l’extérieur, on ne l’entend pas. Il est sûrement demandé, on ne sait pas ce qui va se passer en fin de saison, mais il gère quand même bien le truc, ne s’étonne pas Florent Balmont, partenaire du bleu au LOSC entre 2008 et 2012. Il sait très bien qu’il doit faire attention à ce qu’il dit. Il est assez intelligent pour comprendre qu’un mot de trop peut faire le tour des réseaux sociaux en quelques minutes et que ça peut partir en vrille. Là-dessus, il est vraiment vigilant.  »

Fuir Conte, quitter Chelsea ou les deux ?


Adroit sur la pelouse avec le ballon, Hazard l’est désormais tout autant à l’extérieur avec les micros. S’il rêve certainement de quitter Chelsea pour un club comme le Real Madrid dès le prochain mercato, l’ailier gauche se méfie des médias et préfère envisager l’arrivée d’un autre entraîneur... ou un transfert en douceur, alors même qu’il représente la plus grosse valeur marchande de son club. En d’autres termes, Eden s’efforce de rester concentré sur son métier tout en gardant à l’esprit que des changements s’apprêtent à survenir.


Ce qui n’est pas nouveau, selon Balmont : « Quand il était à Lille, il savait très bien qu’il allait partir vu qu’il avait conscience d’être un gros potentiel, une pépite. Mais il a continué de s’éclater et de se donner à fond pour le club. Il est resté dans l’esprit et a joué le jeu jusqu’au bout. Lors du dernier match, il a notamment inscrit un doublé pour bien terminer son aventure. En grandissant, il a vite compris l’importance du respect envers l’entité à laquelle il appartenait. » La motivation de finir sur une bonne note – un triomphe en FA Cup ? – est donc bel et bien là. Comme celui d'achever son cycle avec Conte ou avec Chelsea.



Par Florian Cadu Propos de FA recueillis par FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 58
Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 74 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 25 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15