Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // Lille/PSG (2-1)

Hazard brille encore

Moins percutant que lors de ses démonstrations précédentes, Eden Hazard a quand même trouvé le moyen de faire basculer le match en sa faveur. Buteur, Pastore a une nouvelle fois été triste, tandis que Sakho a définitivement rayé son nom de la liste des joueurs utilisables par Carlo Ancelotti.

Modififié
Lille OSC

Landreau (6): Solide mais sans plus le jour même où Cédric Carrasso réalise une grosse prestation contre Sochaux. Si Laurent Blanc était un salaud, il pourrait lui faire le coup de l’hélicoptère pour la troisième fois.

Digne (6): Tout juste 18 piges mais déjà une saloperie d’étoile sur le bras. Hyperactif, il a bien bloqué son couloir. Pourra acheter des nouvelles jantes pour sa Golf tunée avec sa prime de match.

Chedjou (4,5): Moins serein qu’à son habitude, le Camerounais a plaidé coupable au micro de Laurent Paganelli et ça, c’est mignon. Heureusement qu’en face, on choisissait la mauvaise solution sur chaque contre-attaque.

Basa (6) : Marko n’a joué que 18 rencontres en Ligue 1 cette saison. Il n’en a perdu qu’une.

Debuchy (5,5): Moins offensif et moins foufou que d’ordinaire, « la Buche » a profité de l’expulsion de Sakho pour aller emmerder Tiéné. Ca a marché.

Balmont (7): Si Florent était plus glamour, les émissaires de City et de United seraient également venus au Stadium Nord pour le voir. Un vrai Monsieur Propre en puissance.

Pedretti (4,5): Beaucoup de ballons perdus et, surtout, un duel de bitchs perdu face à la paire Motta-Sissoko. Peut-être le seul joueur de Ligue 1 qu’on aimerait voir porter la crête. Au moins, ça le ferait enfin changer de coupe de cheveux.

Mavuba (6): Costaud à la récup tout au long du match, Rio a fait le taf. Maintenant, il n'y a plus qu’à fêter ça. Mais avec qui ?

Payet (7): Pas emmerdé par la technique, Dimitri Payet a régalé l’audience d’accélérations et de roulettes. Le profil type du mec qui va finir à Newcastle.

Hazard (8): Vexé d’avoir été comparé à Nenê par le CFC, Eden a sorti le grand jeu. Peut-être moins efficace que lors de ses dernières sorties, le prodige belge a profité de la présence des émissaires venus de l’Europe entière pour scorer un péno et lâcher le centre de l’année. Un centre sur lequel tout le monde aurait chié s’il était sorti des pieds de Ricardo Quaresma. C’est peut-être ça, la marque des grands.

De Melo (7,5): Certainement le Lillois le plus sous-estimé. Alors que les playoffs NBA commencent tout juste, il est le seul joueur de Ligue 1 à avoir la détente suffisante pour savoir si le pénalty de Sergio Ramos est enfin redescendu dans notre atmosphère.

Roux (7): L’homme le moins solide du monde, mais aussi le plus malin. Entré en jeu à la place de Payet, il est tombé sur une pichenette de Sakho et a marqué le but décisif. Après la victoire 4 à 0 d’Auxerre sur Brest, ce 29 avril restera comme une très belle journée pour les Roux.

Joe Cole (6): Au moins, les supporteurs de Lille connaissent l’air de "Hey Jude". C’est déjà ça.

Paris Saint-Germain

Sirigu (8): De loin la meilleure recrue du Paris Saint-Germain. Volontaire et décisif, Salvatore a encore sauvé les siens. Impeccable sur les coups de boule de De Melo, il paye cash les erreurs de sa défense. "Vis ma vie de Steve Mandanda".

Tiéné (4): Un semblant de présence offensive qui ne doit en rien masquer ses innombrables pertes de balles. Dommage, l’émissaire de United comptait sur lui pour remplacer Evra.

Alex (4): La lenteur à l’état pur et toujours cette élégance bovine. Une dégaine de vendeur de kebab. Et dire qu’en restant à Chelsea, il aurait certainement joué la finale de C1…

Bisevac (non noté): Le vrai soldat d’Antoine Kombouaré. N’a pas voulu aider les siens à gagner la partie et de ce fait, les a plombés en laissant entrer Sakho.

Sakho (2): Le samouraï qui va avec le vendeur de kebab. Au cas où il restait un peu de suspense autour de son avenir, Mamadou a clarifié sa situation avec l’aide du conseiller d’orientation monsieur Viléo.

Jallet (5,5) : Un mec qui se coltine Payet et Hazard pendant plus d’une heure mérite forcément un peu de respect. Surtout quand ses collègues qui trainent à côté courent le 100 mètres en 28 secondes.


Sissoko (5) : Discret. On le préfère quand même dans son rôle de Robocop.

Motta (3) : Comme la minute à laquelle il a pris son carton jaune. Sa seule action du match.

Matuidi (4) : M’as-tu vu ?

Nenê (3,5) : Tellement désespéré qu’il a tenté de tirer les corners directement dans le but de Landreau. A quitté la pelouse du Stadium Nord en dernier, le visage triste, les protège-tibias dans les mains et en boitillant. C’est donc ça, se faire enculer ?

Pastore (2,5) : Ok, une belle tête exécutée avec la précision d’un sniper. Mais quoi d’autre ? Des passes et des choix d’une énorme tristesse et surtout, une santé qui décline de jour en jour. De plus en plus maigre, de plus en plus de cernes : apparemment, c'est autre chose qu'un rhume.

Gameiro (5) : Champion olympique d’appel dans le vide. Défendra son titre à Londres pendant les JO.

Lugano (non noté) : Les supporteurs parisiens auraient préféré finir le match avec Matuidi dans l’axe. Ou même avec Ancelotti. Mais pas lui, bordel.

Hoarau (4) : Beaucoup trop de transpiration après dix petites minutes de jeu. Futur consultant Canal.

Arbitre

Viléo (1): Platini a raison, l'arbitrage Viléo, c'est vraiment moyen.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE