Hatem Ben Arfa foudroyé

Double fracture tibia péroné. Signé : Nigel De Jong, Oranje mécanicien... Dramatique coup dur pour Ben Arfa, hier, contre Manchester City, sévèrement agressé au bout de quelques minutes de jeu. Comme disait feue Romy Schneider: « Qui me dira pourquoi la vie frappe toujours si fort ? » .

0 12
Welcome in England !

Par quoi on commence ? Par le cynisme made in England. Qu'on trouve ça dégueulasse ou non, Nigel De Jong vient de gagner pour de bon ses galons de tough guy. Déjà, son agression kung-fu contre Xabi Alonso en finale de Coupe du Monde lui avait fait une pub mondiale conséquente. Mais De Jong a assuré le coup en découpant Ben Arfa. « Boucher assumé » (aucun regret, aucune excuse de Nigel !), ça compte beaucoup dans le foot anglais. Avoir dans ses rangs un tough guy est un must dont les entraîneurs de Premier League se satisfont, malgré leur fair-play hypocrite... A preuve la réaction à chaud de Brian Kidd, assistant de Roberto Mancini : «  Il n'y avait aucune méchanceté dans le tacle de Nigel » . Ben, voyons ! Et Mancini himself ? Même pastaille : « Nigel n'est pas ce type de joueur » (sous-entendu : du type « charcleur » ). CQFD. Flash-back... Derby MU vs Man City (2001) : Roy Keane détruit la jambe du Norvégien Alf Inge Haaland. Sans attendre le carton rouge de l'arbitre, Roy Keane rentre au vestiaire en marchant, content de son coup, ponctué d'un crachat sur son adversaire se tordant de douleur. On rappelle que Haaland ne rejoua plus jamais de sa vie au ballon...

Dans le cas de Hatem, on n'en est pas encore là : il pourrait reprendre d'ici 6 à 8 mois. Et puis il faut reconnaître que malgré la brutalité incroyable du Batave, on ne peut pas parler vraiment d'attentat délibéré pour « casser » Ben Arfa. Bon, le résultat est le même et rien n'excuse la charge débile du Citizen. Mais la préméditation est discutable. Enfin, toujours est-il que voilà la réputation bien établie de De Jong en championnat anglais : ses adversaires sont désormais prévenus. Dans la guerre psychologique qui a cours en Angleterre (et dans le reste de la planète foot), on saura que De Jong est un « client » sérieux. Rien que pour ça, le Hollandais a gagné puisqu'il sera craint.

On exagère ? Pas du tout. La réputation de bad boy de Roy Keane, « craint donc respecté » a fait beaucoup dans le prestige de MU. Avoir pareil killer dans son équipe n'a jamais déplu à Sir Alex, jeune syndicaliste bagarreur dans sa jeunesse... Idem à Arsenal : Arsène Wenger ne s'est jamais plaint du jeu dur de son boss sur le terrain, Pat Vieira. Un type qui a collectionné aussi les cratons rouges. On pourrait multiplier les exemples à l'infini. Vinnie Jones, Stuart Pearce, Joe Barton, Muscat, etc. Qu'on ne s'y trompe pas : les supporters adorent ! Welcome in England, Hatem !... And sorry for your leg ? Non, ça fait partie du jeu. De Jong n'a concédé ni carton, jaune ou rouge... Reste que le club de Newcastle peut saisir la commission de discipline de la FA qui peut statuer a posteriori. En passant, on saluera une autre joyeuseté du cynisme made in England. La vidéo de l'agression de De Jong sur Ben Arfa est indisponible sur You Tube. C'est comme ça : la Premier League déteste montrer des images qui nuisent à son prestige médiatique. Très mauvais pour l'image de marque, pour le « produit » Premier League... OK, on peut trouver quand même les images de l'incident, mais faut faire l'effort. Un bon point pour Nigel, donc, vainqueur aux points.


Série noire pour Hatem

Bon, déjà, c'est la jambe gauche qui a morflé. La célèbre « patte gauche » hatémienne, celle qui a fait parler la foudre contre la Norvège et surtout à Everton (1-0). Son but décisif contre les Toffees lui avait valu adoption immédiate des supporters des Magpies qui l'avaient baptisé le « new Ginola » ... Fini. Rideau. On ne reverra plus Ben Arfa avant le printemps, en avril mai. Si Dieu le veut, parce qu'on ne récupère pas sa « jambe forte » comme ça, même avec la meilleure des rééducations. Il y aura des séquelles minimum qui le priveront du plein usage de son membre gauche. Pour au moins un bout de temps. Sans compter l'appréhension, la peur de rechuter, de la blessure « à nouveau » qui paralyse souvent les artistes du ballon qui font leur retour. On espère déjà pour l'ancien Lyonnais d'avoir le mental d'acier d'un Djibril Cissé, bousillé deux fois, à chaque jambe et qui est revenu encore plus fort. Il semblerait qu'il soit apte à se battre, selon son agent Michel Ouazine : « J'ai eu Hatem alors qu'il était dans l'ambulance et j'avais l'impression que j'étais plus marqué que lui. Il m'a dit qu'il n'avait qu'une chose à faire : se battre pour revenir » . Et là, évidemment, on repense à la tarte à la crème qui dégouline sur son CV : sa fameuse référence à Nietzsche (qu'il se targuait d'avoir lu, mais qu'il ne fit pas jusqu'au bout), « tout ce qui ne tue pas te rend plus fort » . On prie pour que Nigel ne t'ait pas « tué » la jambe, Hatem... « Je reviendrai, a-t-il confié aujourd'hui. Je vais travailler très dur dès aujourd'hui pour revenir et jouer à nouveau sous le maillot de Newcastle. Le chemin sera long, mais je dois rester positif » . Aux dernières nouvelles, il fera sa rééduc à Newcastle, pas à Marseille. Un geste fort...

[page]
Romanesque

Année pourrie... Une fin de saison en queue de poisson avec l'OM où il fait partie des acteurs majeurs de la remontée olympienne, mais qu'il achève sur le banc des remplaçants. Champion de France mais avec un goût amer à la bouche. Bonne occase pour partir ! L'OM dit « Banco ! » puis se ravise : il est déclaré intransférable alors que le mercato est sur le point de s'achever. Bras de fer avec Dassier et exil à Paris où il s'entraîne seul. Le feuilleton s'achève sur un prêt à Newcastle. Un prêt qu'il souhaite voir convertir en transfert définitif pour briller en Angleterre et débarquer dans un grand club, plus huppé que le trou noir océanique de la côte Est. Problème : l'option d'achat (5 à 6 millions d'Euros) ne pouvait être levée que si Hatem disputait au moins 25 matches chez les Toons. Explication : pour cause de longue blessure et d'indisponibilité, l'achat définitif est ajourné. Hatem sera encore Marseillais ! A moins que... A moins que les dirigeants des Magpies choisissent de le garder. A suivre... Sale affaire pour ses aventures en Bleu. On passe sur le Mondial en Afsud : il a été déçu de ne pas être appelé par Ray Strange, mais vu la merde de Knysna, c'était plutôt un mal pour un bien. Non, le plus hard, c'est qu'il a été aussi « non appelé » par Blanc pour les matchs contre la Roumanie et le Luxembourg. Alors qu'il demeure quand même très apprécié du sélectionneur. Hatem va être écarté de la course aux places en équipe de France au moment où tout est vraisemblablement en train de se jouer. A son retour, si retour il y a, il risque de se retrouver dans la même situation que Cantona, « doublé » par ZZ en 1996-97, avec la bénédiction d'Aimé...

Dur, dur... Une carrière plus romanesque que footballistique. Un bon bouquin à écrire ou un bon film à faire. A 23 ans, Hatem Ben Arfa est un héros digne des meilleurs storytelling, à la fois glorieux (palmarès conséquent : 5 fois champion de France, OL et OM, Coupes de France et de la Ligue) et dramatique. Ce qui doit lui faire une belle jamb...euh, non ! Pas drôle... Il doit s'en cogner de toutes ces péripéties. Parce que la blessure terrible que lui a infligé cet abruti de De Jong prolonge ce constat sans appel qui résume le « footballeur Ben Arfa » : sa carrière n'a toujours pas réellement commencé. Putain de karma...

Chérif Ghemmour

PS : Chiotte ! !!! Le prénom Nigel nous rappelle une excellente chanson : le tube des Anglais de XTC, “Making plans for Nigel” (1979). Super morceau dont les paroles collent étrangement au drame de Hatem : «  We're only making plans for Nigel / We only want what's best for him / We're only making plans for Nigel / Nigel just needs this helping hand / And if young Nigel says he's happy / He must be happy / He must be happy in his work » . C'est vrai que Nigel De Jong est heureux dans son job. La vaaaaaaache.

PS 2 : Dernières nouvelles, ça vient de tomber ! Bert van Marwijk a exclu temporairement Nigel de Jong de la sélection néerlandaise suite à son violent tacle, dimanche sur Hatem Ben Arfa. Le sélectionneur néerlandais s'est expliqué : « Je ne voyais pas d'autre solution, a-t-il déclaré lundi dans un communiqué publié par sa Fédération. Je viens d'en informer l'équipe et je leur ai dit pourquoi » . Vive la Hollande, à bas Albion ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
On va encore pleurer que je m'en prend à ce pauvre Chéryl mais est ce que ce commentaire ne mérite pas un bon gros tacle dans les gencives?

" Et puis il faut reconnaître que malgré la brutalité incroyable du Batave, on ne peut pas parler vraiment d'attentat délibéré pour « casser » Ben Arfa"`

Ben non De Jong a juste essayé de prendre le ballon à Hatem... après, que la jambe de Bernard FA soit sur son chemin lorsqu'il est lancé à pleine vitesse les 2 pieds en avant, le Batave (ou bâtard au choix) n'y est absolument pour rien, et puis il n'avait pas qu'à tripoter autant la boule, c'est vrai quoi, au bout de 2 min de jeu faire le bogosse balle au pied, c'est abusé, il aurait du savoir que son tibia péroné était en danger, quel con ce Hatem, je lui conseille le Freestyle c'est moins violent. Les artistes n'ont pas leur place sur les pelouse de PL, place aux hommes, aux vrais, ceux qui aiguisent leur crampons avant le match et qui comptent leur attentat comme certains comptent leur passes décisives pour ensuite les brandir comme un trophée, je suggère à De Jong de faire un collier avec tous les os et articulations qu'il va péter cette année, ça c'est la grande classe!
Et comme tu le dis si bien Chéryl, "Rien que pour ça, le Hollandais a gagné puisqu'il sera craint."
Voilà comment un pseudo journaliste en mal de sensations nous présente une aggression qui peut coûter une carrière à un jeune joueur, en gros ça fait parti du folklore chez les Rosbeefs depuis un siècle, un bel hommage aux bovins et autres charolaises à crampons!
Pitoyable!
J'allais oublier ce commentaire judicieux également :

"En passant, on saluera une autre joyeuseté du cynisme made in England. La vidéo de l'agression de De Jong sur Ben Arfa est indisponible sur You Tube"

La même vidéo que SF n'as pas hésité à mettre à disposition de ses internautes juste en dessous de l'article, niveau cynisme et hypocrisie, on fait pas mieux, bravo Chéryl pour ta remarque très habile!
Au moment où il a posté son article, la vidéo avait effectivement été supprimée.
En plus son article est relativement bon, et pour une fois il n'est pas trop insupportable.
Ipod-Nani

Merci pour la précision sur la vidéo, c'est vrai que la retirer après avoir publié l'article, histoire de ne être cynique ou de mauvais goût, ça change tout, tu ferais un bon avocat!
Avec des gens qui ne savent pas lire, je n'aurais pas besoin d'être spécialement bon pour gagner mes affaires.
Au temps pour moi Ipod, pour une fois, tu n'es pas à blâmer dans l'histoire, c'était juste un mauvais réflexe, sans doute causé inconsciemment par ton sobriquet.
Outre le fait que So Foot se tire de temps en temps une balle dans le pied (ben ouais, la vidéo dispo sur sur votre site, pas terrible quand même...), ça fait du bien de lire quand même quelques vérités sur ce championnat british, "home sweet home" des plus gros cinglés que le foot contient, et il y a du monde au portillon... Mais merde, toutes les semaines on se tape une jambe pétée maintenant, au moins en première league car j'aimerais connaître le détail des divisions inférieures ?? Autant certaines actions sont malheureuses, mais sur celle là, De Jong mérite une suspension aussi longue que l'indisponibilité de Ben Arfa, voire le double ! Bravo au sélectionneur hollandais... On prône le championnat comme La Mecque du football alors qu'il n'est qu'un foutoir indescriptible avec 4 ou 5 méga-équipes sur-friquées et sur-vitaminées (on m'enlèvera pas de l'esprit que le comportement de certains joueurs en Angleterre sur les terrains est plus que louche, suspect...) et une bonne quantité d'équipes moins bonnes que Lorient, (loin de là) et des bourrins aux quatre coins des terrains. Si en Angleterre ils ont viré les cons des tribunes, ils sont désormais sur le pré à brouter méchamment ! La Barclay's League est insupportable...
Juste un commentaire sur le réflexe qui me déplait totalement de sanctionner un tacleur en fonction de la gravité de la blessure occasionnée. Si dans ce cas précis, vu les états de service du bon De Jong, on peut se poser des questions, je me rappelle de Frau par exemple, qui est tout sauf un joueur violent, à qui la campagne médiatique sur une blessure causée avait coûté une longue suspension.

Il faut définir clairement un barème concernant ce type de tacles... par exemple trois matchs par derrière, six les deux pieds décollés avec élan, etc... mais se baser sur la gravité de la blessure ne peut être juste. Si la jambe de Ben Arfa avait tenue, l'agression aurait elle été moins grave ? Non.

Concernant la vidéo, je ne vois pas la faute de sofoot. On a envie de voir la vidéo en tant que public. N'avez-vous pas jeté un coup d'œil ? Qui est hypocrite ? Par contre, ce qui est noté dans l'article, c'est que le cynisme de la ligue anglaise se tient dans le fait de ne pas sanctionner sévèrement ce type d'actions, mais d'en interdire la diffusion sur Internet pour des raisons d'image. Ce qui, implicitement revient à considérer que l'acte est grave et nuisible... mais pourtant non sanctionné... CQFD
Depuis quand une ligue de Football peut arrêter la diffusion d'une vidéo sur Youtube ou autres? On peut maintenant voir n'importe quel match en streaming sur le net, d'ailleurs la vidéo de l'attentat sur Benarfa est dispo sur SoFoot qui l'a d'ailleurs récupéré sur Youtube, alors effectivement le fait d'essayer de l'interdire d'un côté et de ne pas sanctionner l'acte (pour l'instant) de l'autre, est paradoxal et révélateur d'une League de plus en plus malsaine.
Après en ce qui concerne SF, ils ont juste fait comme tous les sites de Football, ils ont relayé la vidéo du tacle ou HBA se fait découper, histoire d'illustrer les propos de ce cher Chéryl, petite touche en plus : "un Top 10 des jambes cassées", bravo la grande classe!
Une petite dédicace à ceux qui ont conseillé Bernard Fa d'aller se refaire la cerise en Angleterre...

Le tricoteur de 35 kilos tout mouillé, c'est typiquement le gabarit pour percer en Premier League...
Concernant Haaland, ça serait bien urbain d'arrêter d'entretenir la légende selon laquelle c'est le tacle de Keane qui l'a forcé à arrêter sa carrière (cf. http://news.bbc.co.uk/sport2/hi/footbal … 288164.stm).
Arrêtez SF vous vous faites du mal:
- Haaland a rejoué
- le tacle de De Jong fait vraiment pitié. C'est un bon joueur mais il fait de sales fautes, il veut trop faire son malin sur le terrain mais moi je veux le voir tacler Essien
- ne le comparez pas à Keano. lui ce n'était pas qu'un joueur aimé par ses supporters et coach juste parce qu'il jouait dur, mais parce qu'il était dur. quand la génération de ronaldo, rooney, fletcher & co a repris le flambeau c'est parce que keane, qui ne jouait plus, juste avant le match MU-Chelsea a parlé après Fergie dans le vestiaire aux joueurs pendant 45 minutes et leur a dit que ce ne sont plus des gosses, mais que si on dépensé autant pour eux c'est qu'ils se devaient d'être efficace immédiatement. résultat: 1-0 pour united
http://www.youtube.com/watch?v=KuxiR4fpJCo
- et Keano a pété la jambe de Haaland pour cette raison:
http://www.dailymotion.com/video/x1b3rv … land_sport

ce n'est pas juste une brute, c'est un capitaine
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Top 10 : Jambes Pétées
0 12