1. //
  2. //
  3. // Départ Lucho González

Hasta siempre, comandante Lucho

Neuf ans après son arrivée sur le continent européen, Lucho González a fait ses valises. Direction le Qatar, où un contrat juteux l'attend. Il laisse derrière lui de beaux souvenirs, mais aussi un casse-tête...

Modififié
17 28
Porto est en deuil depuis samedi. Son commandant, Lucho González, a précipitamment quitté le navire pour rejoindre le club d’Al-Rayyan au Qatar. Un départ aussi douloureux qu’imprévisible pour le peuple portista d’autant que quelques jours plus tôt, l’intéressé envisageait encore de terminer sa carrière chez les Dragons. Langue de bois, l’Argentin ? Peu probable quand on sait à quel point il aime le club et sa ville. De fait, Lucho lui-même ne s’attendait certainement pas à partir. Pas plus que Paulo Fonseca, qui l’avait convoqué pour la réception de Maritimo en Coupe de la Ligue ou ses coéquipiers, qui comptaient encore et toujours sur leur capitaine pour les guider vers de nouveaux titres. Mais malgré le brassard, malgré les attentes et l’amour du public - qui d’ailleurs comprend la décision du joueur -, l’Argentin ne pouvait pas refuser une pré-retraite d’un an et demi à 4,5 millions d’euros. Car il ne faut pas se leurrer. À 33 ans, l’ancien Marseillais arrive au crépuscule d’une carrière rythmée par des buts, des caviars, quelques sélections et surtout pas mal de titres.

Lucho et Lisandro comme « les deux doigts de la main »

Comme pour bien des gamins en Argentine, cette carrière commence sur les potreros de Buenos Aires, que Lucho qualifie lui-même de champs de patates. « Pour te donner une idée des conditions de jeu, il nous arrivait de jouer à 14 contre 14 sur un terrain un peu plus petit qu'un vrai terrain de foot » , racontait le commandant dans le numéro 103 de So Foot. Huracán le matin, potreros l’après-midi, telle est la recette qui permet au petit Luis Oscar de se faire un nom dans son pays. Après avoir gagné le championnat de D2 avec son club de toujours en jouant attaquant, El Comandante débarque à River Plate. Là-bas, il se sacre champion d’Argentine à deux reprises et se paie le luxe de planter quelques pions face à Boca. La classe et la vista du milieu de terrain séduisent le FC Porto, qui voit en lui le digne successeur de Deco. Pinto da Costa sort le chéquier et se paye une histoire d’amour à 3,6 millions d’euros.

La romance entre Lucho et sa nouvelle ville ne commence pourtant pas de manière idéale : « Peu après mon arrivée à Porto, on nous a donné une voiture à Lisandro et moi pour nous déplacer en ville un soir. Licha et moi, on en a profité pour faire un tour et visiter les lieux, sauf qu’on a fini par se perdre. On ne savait pas comment rentrer à l’hôtel, donc on a tourné en rond pendant plusieurs heures avant d’abandonner. On a laissé la voiture dans un parking et on est rentrés en taxi. Le pire, c’est qu’aujourd’hui, je sais où on s’est perdus. C’était à quoi... maximum 500 mètres de notre hôtel ! » Il ne le sait pas encore, mais le gars avec lequel il sillonne les rues de la cidade invicta va devenir son meilleur pote sur et en dehors du terrain. Entre 2005 et 2009 au Portugal, le football est un sport qui se joue à onze, où Lucho délivre des caviars pour Lisandro et à la fin, c’est Porto qui gagne. Le duo Licha-Lucho rafle quatre titres de champion du Portugal et finit même par s’en lasser. 2009 marque la dissolution du tandem, bien que ces deux-là demeurent en réalité inséparables. En quittant Porto, il se sont retrouvés en Ligue 1, et voilà qu’ils se croisent à présent en terres qataries.

L’héritier

Pendant que Lucho González et son vieil ami s’amuseront au Qatar, le FC Porto devra résoudre un problème (la succession) qui en sous-tend d’autres. Le premier concerne l’identité du digne héritier. Sur ce terrain, il devrait y avoir lutte entre Steven Defour et Josué, avec un léger avantage pour le premier, qui possède des capacités physiques et tactiques un poil plus intéressantes que le Portugais. Annoncé sur le départ avant la sortie de Lucho, le Belge a vu Porto refuser une offre intéressante de la part de Fulham il y a quelques jours. Tout porte donc à croire que Defour - qui pourra enfin évoluer à son poste de prédilection - sera chargé de substituer son ancien capitaine.

Vient ensuite le problème du brassard. Le défenseur Maicon, désigné capitaine lors du dernier match des Dragons, n’est pas une option viable. Il est en concurrence avec l’habituel titulaire Otamendi. Restent Hélton, Fernando, et Quaresma. Le premier a déjà porté le brassard mais se fait vieux et ne devrait pas tarder à retourner au pays. Il peut dépanner sur le court-terme, mais pas plus. Fernando a la gueule du patron, mais sauf miracle, il devrait s’envoler vers un grand championnat. Au final, Ricardo Quaresma pourrait bien hériter du statut de leader sur le terrain du fait de son ancienneté au club et de son âge. Mais Porto peut aussi craindre de ne pas réussir à remplacer son commandant. Ça ne serait pas la première fois que le champion en titre éprouverait quelques difficultés pour trouver un successeur à son maestro. Le FCP avait notamment dû attendre un an après le départ de Deco pour trouver Lucho. À Defour, Josué et compagnie de prouver que les supporters portistas n'auront pas à patienter autant cette fois-ci.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Simon 1661 Niveau : DHR
Defour sera le parfait successeur de ce superbe joueur qu'est Lucho!
Je comprendrai jamais pourquoi il est devenu l'ombre de lui même après le titre de L1.


byby Lucho
Lucho dans l'équipe type du dimanche?
letitbe53 Niveau : DHR
C'est l'éternel problème, avec des meneurs de jeu comme Lucho. Ils sont très talentueux, mais ils ont besoin d'un schéma tactique particulier pour s'exprimer correctement. Il faut que toute l'équipe soit organisée autour d'eux, et alors, ils donnent la pleine mesure de leur potentiel. Mais pour un entraîneur, ce n'est pas toujours possible de procéder ainsi. Et c'est pourquoi il y a de moins en moins de meneurs de jeu dans le football moderne.
Message posté par Janklod Pino
Je comprendrai jamais pourquoi il est devenu l'ombre de lui même après le titre de L1.


byby Lucho


Peut être l'absence des appels de Niang, ils s'entendaient bien sur le terrain ces deux là et ni Gignac, ni Remy n'avait son profil.
letitbe53 Niveau : DHR
Pour compléter mon propos et celui de Niko Pathe, on s'aperçoit quand même qu'un meneur de jeu est beaucoup plus efficace quand il joue avec deux avants-centres devant lui.

A l'OM, l'année du titre, Lucho avait Niang et Brandao devant lui. Cela lui a permis d'être efficace.

De même, on parle beaucoup de Marvin Martin, et qui s'était rendu célèbre en terminant meilleur passeur du championnat en 2011 avec Sochaux, et qui n'a jamais confirmé ensuite. Mais cette année-là, il avait deux avants-centres devant lui : Ideye Brown et Modibo Maïga.

L'intérêt du 4-4-2 avec milieu en losange (qui revient à la mode ces temps-ci) est justement de permettre à un meneur de jeu de jouer avec deux avants-centres devant lui. Le problème, c'est que ce schéma présente beaucoup de contraintes, notamment une certaine fragilité défensive à la perte du ballon, et la nécessité d'avoir des arrières latéraux performants. On peut pallier ces difficultés avec une grande discipline collective, mais ce n'est pas toujours facile. Et c'est pour ça que ce schéma tendait à disparaître depuis quelques années, et qu'on voyait de moins en moins de meneurs de jeu performants.
Message posté par letitbe53
Pour compléter mon propos et celui de Niko Pathe, on s'aperçoit quand même qu'un meneur de jeu est beaucoup plus efficace quand il joue avec deux avants-centres devant lui.

A l'OM, l'année du titre, Lucho avait Niang et Brandao devant lui. Cela lui a permis d'être efficace.

De même, on parle beaucoup de Marvin Martin, et qui s'était rendu célèbre en terminant meilleur passeur du championnat en 2011 avec Sochaux, et qui n'a jamais confirmé ensuite. Mais cette année-là, il avait deux avants-centres devant lui : Ideye Brown et Modibo Maïga.

L'intérêt du 4-4-2 avec milieu en losange (qui revient à la mode ces temps-ci) est justement de permettre à un meneur de jeu de jouer avec deux avants-centres devant lui. Le problème, c'est que ce schéma présente beaucoup de contraintes, notamment une certaine fragilité défensive à la perte du ballon, et la nécessité d'avoir des arrières latéraux performants. On peut pallier ces difficultés avec une grande discipline collective, mais ce n'est pas toujours facile. Et c'est pour ça que ce schéma tendait à disparaître depuis quelques années, et qu'on voyait de moins en moins de meneurs de jeu performants.


Bon Martin il joue avec Roux et Kalou devant lui à Lille, et ce n'est pas fou...
ToxikCheese Niveau : Loisir
J'étais et je suis toujours franchement fan de Licha, Lucho je connais de réputation et de ce que j'ai pu voir dans le championnat de France.

2 joueurs qui jouent avec les tripes, c'est beau, c'est fort ! En plus ils sont argentins... Grinta, enfance difficile etc...

Superbe tableau !

Mais voilà, le hic, c'est que ces mecs faut arrêter de trop les idolâtrés et de croire qu'ils sont des mecs parfaits sous tout rapport... LES MECS SONT FOOTBALLEURS PROFESSIONNELS avec des carrières plus que correct, dans des championnats réputés, dans des clubs friqués et ont surement touché des salaires de fous pendant quasiment 10 ans entre leur bail à Porto et OL/OM !

Ils ont absolument pas besoin de se barrer au Qatar pour se faire de l'oseille avant la retraite, ILS EN ONT de la thune ! Arrêtons le délire !

Les supporters de Porto qui "comprennent" son choix mais allez ! Ouvrez les yeux ! C'est des mecs ils mangent l'argent !

Après, je les juges pas, ils ont le droit etc... Mais si c'était des mecs réellement amoureux de leur club, ils seraient restés jusqu'à la fin de leur carrière. Surtout que pour Porto, Lucho n'était pas transférable à la base...

Lisandro c'est pire, le mec avait même pas 30 ans quand il a quitté Lyon ! Il avait des offres en Espagne, en Italie et en Angleterre, et le mec choisi le Qatar... Après, l'OL ne pouvait plus le payer, donc il était transférable contrairement à son pote d'aventure...


Alors attention, je le redis, j’adore Licha, il m'a tellement fait kiffer etc, si j'avais été Marseillais ou pour Porto, j'adorerais surement Lucho, mais de là à "comprendre" leur choix, faut pas me prendre pour un jambon ! Si ils avaient vraiment eu "l'amour du maillot", ils auraient fait d'autre choix ! Comme un maldini à Milan, un Giggs à Man U, un Buffon à la Juve et j'en passe !



Message posté par ToxikCheese


Mais voilà, le hic, c'est que ces mecs faut arrêter de trop les idolâtrés et de croire qu'ils sont des mecs parfaits sous tout rapport... LES MECS SONT FOOTBALLEURS PROFESSIONNELS avec des carrières plus que correct, dans des championnats réputés, dans des clubs friqués et ont surement touché des salaires de fous pendant quasiment 10 ans entre leur bail à Porto et OL/OM !

Ils ont absolument pas besoin de se barrer au Qatar pour se faire de l'oseille avant la retraite, ILS EN ONT de la thune ! Arrêtons le délire !



Tu n'as pas tort sur le fond mais sur la forme les majuscules c'est un peu fatigant.

Juste sur les salaires, ok ces mecs sont sans doute déjà plein de blé et devraient avoir honte face aux smicards de demander plus, tout ça tout ça. Mais ce sont des choix de vie et de carrière. Entre une possible fatigue mentale du football de haut niveau et de ses exigences, des enjeux familiaux qu'on ne connait pas (venant d'Argentine je suis pas sûre que leurs familles respectives soient multi-millionnaires, y'a peut être derrière la signature de ces gros contrats une volonté d'assurer leurs conforts) et une envie d'être pépère dans un pays chaud à siroter des cocktails en étant payer des millions. Y'a pas de honte à avoir quoi, on demande toujours aux footballeurs de se mettre à la place du mec qui galère financièrement et qui cravache pour se payer à bouffer et assurer son loyer.

Mais nous à la place de ces footballeurs on ferait quoi?
Notre réalité n'est pas comparable à la leur.
Nous en gagnant 2000€, on bouge pour en gagner 2300 avec des chèques déjeuners mais eux, ça chiffre en millions pour les plus chanceux.

Lucho a eu une opportunité pour aller gagner plus et compenser la perte financière entre l'OM et Porto (parce que oui, il a accepté de baisser son salaire pour revenir)

On ne peut pas lui reprocher ça et encore moins le traiter de mercenaire. Il a toujours fait le job et fait preuve d'un professionnalisme et d'une gentillesse admirable. Un Argentin qui s'est senti plus PORTISTA que certains portugais du club.. MERCI COMANDANTE !

Pour ce qui est du tactique, je pense que Defour va continuer de payer pour sa polyvalence et Josué plus habitué aux méthodes de Fonseca va prendre le relais. La Grinta et l'agressivité (peut être trop poussée parfois) sont là. Lucho jouait depuis le début de la saison en 10 avec plus ou moins (plutôt moins) de réussite et Quintero devrait en profiter pour grapiller du temps de jeu..
Defour ne peut pas partir sous peine de se retrouver avec seulement 1 milieu défensif dans le groupe (Fernando).
letitbe53 Niveau : DHR
On ne peut pas juger Lucho. Peut-être qu'à sa place, nous aurions fait pareil !

En plus, il n'est pas certain que Lucho ait gagné énormément d'argent à Porto. En effet, le FC Porto est un club qui a l'habitude de vendre ses meilleurs joueurs aux grands clubs européens : si les dirigeants de Porto ont adopté ce modèle économique, c'est parce qu'ils n'ont pas les moyens de proposer des salaires mirobolants aux meilleurs joueurs européens.

A l'OM, il avait un gros salaire, qui a d'ailleurs pesé sur les finances du club. Mais les clubs français ne sont pas réputés comme étant ceux qui payent le mieux en Europe.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Les gars, vous avez raison on ne sait pas ce qu'on aurait fait à leur place... c'est bien pour ça que je ne les juge pas (c'est dit dans mon post).

Comme le dit Deco10, on parle là de job, pas de famille. Qu'un se barre pour gagner plus ailleurs, au détriment du sportif, c'est complétement pas nouveau (coucou QPR !)

Mais qu'on en fasse un article à la sauce mélodrame du style "Olala quel déchirement pour le joueur, comme pour le club, comme pour les supporters !" alors qu'en réalité, les seuls que ça affectent vraiment sont ceux dont l'avis ne comptent pas, et qu'en plus ces même personnes (que je respecte pour leur fidélité et leur amour envers leur club) "comprennent" et acceptent le choix de leur idole... Moi perso j'ai du mal.

Pour résumé :

Le joueur par en héros, va gagner plus, reviendra en idole.

Le club vendeur se pose en victime du fric, encaisse un chèque, déduis un salaire

Le club acheteur claque un peu de thune mais récupère un bon joueur vitrine et à tout les coup le retour sur investissement sera positif

Le Supporter perd son idole et n'a que ses yeux pour pleurer.


et bim ! la réalité frappe !

Oué "il ne pouvait pas refuser", lui aussi a une famille à nourrir c'est ça?

Qu'on dise que c'est une bonne opération financière ok, dire que ça ne se refuse c'est une connerie...
Lucho et Lisandro, quel bonheur de les voir jouer ensemble à Porto...
Message posté par ToxikCheese
Les gars, vous avez raison on ne sait pas ce qu'on aurait fait à leur place... c'est bien pour ça que je ne les juge pas (c'est dit dans mon post).

Comme le dit Deco10, on parle là de job, pas de famille. Qu'un se barre pour gagner plus ailleurs, au détriment du sportif, c'est complétement pas nouveau (coucou QPR !)

Mais qu'on en fasse un article à la sauce mélodrame du style "Olala quel déchirement pour le joueur, comme pour le club, comme pour les supporters !" alors qu'en réalité, les seuls que ça affectent vraiment sont ceux dont l'avis ne comptent pas, et qu'en plus ces même personnes (que je respecte pour leur fidélité et leur amour envers leur club) "comprennent" et acceptent le choix de leur idole... Moi perso j'ai du mal.

Pour résumé :

Le joueur par en héros, va gagner plus, reviendra en idole.

Le club vendeur se pose en victime du fric, encaisse un chèque, déduis un salaire

Le club acheteur claque un peu de thune mais récupère un bon joueur vitrine et à tout les coup le retour sur investissement sera positif

Le Supporter perd son idole et n'a que ses yeux pour pleurer.


et bim ! la réalité frappe !



Ouais mais on ne peut pas soutenir la thèse de Licha qui se sacrifie parce, Gomis et Briand n'étant pas partis, Aulas avait besoin de se débarrasser d'un gros salaire et de réaliser une opération financière un an avant la fin de son contrat. Ce serait donc pour rendre service au club que Licha serait allé au Quatar, à contre-coeur (bien que très bien payé)!
Non mais j'espère bien que tout le monde ici saurait quoi faire à leur place: s'en mettre plein les fouilles avant la retraite ! Ils ont 10 à 15 ans de carrière pendant lesquelles ils gagnent plein pot, il faut prendre l'oseille avant de se barrer, ils seraient bien sots d'agir autrement.
L'amour du maillot et autres concepts adolescents, ça va une seconde. Maldini et le Milan, Buffon et la Juve, Zanetti et l'Inter, ils avaient juste pas de meilleur endroit où être dans le monde, ni au niveau salaire, ni au niveau compétition. L'argument du coeur est un mythe qui n'existe que pour les losers romantiques
oliver e benji Niveau : DHR
Je vais chialer je reviens.

Chao El Comandante
Pas un mot sur son passage à l'OM? Aussi partagés sont les avis, le fait d'en parler aurait permis de débattre sur son niveau. Puis le point de vue de l'auteur est important, c'est un peu tomber dans la facilité que de ne pas le donner. Ce passage correspond tout de même à 3 ans de sa carrière, c'est dommage.
Ciao Lucho El Commandante!
@sospao : c'est par respect pour les fans de l'om. Ca sert à rien de retourner le couteau dans la plaie. Ils sont pas prets de revoir un type comme ça porter leurs couleurs.
D'ailleurs pour tous les autres fans de club de L1 c'est triste aussi...on avait pas souvent la chance de se régaler en regardant des joueurs comme lui.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
17 28