Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manchester City/Blackburn

Hart contemporain

Excellent depuis le début de la saison sous les couleurs de Manchester City, Joe Hart devrait, sauf surprise, garder les bois de la sélection anglaise à l’Euro 2012. Nommé parmi les possibles capitaines, le portier citizen pourrait bien être le gardien tant attendu par les Anglais. Pour le plus grand bonheur de David Seaman.

Modififié
«  Joe Hart peut-il échapper à la malédiction du gardien anglais ?  » . Dans un excellent papier publié sur le site du Guardian, le journaliste britannique Barney Ronay, rien à voir avec Wayne, pose les bases d’un problème profond qui touche la sélection anglaise depuis maintenant 20 ans. En effet, malgré tout le respect que mérite la belle moustache à l’anglaise de David Seaman, les Three Lions ne peuvent plus, depuis l’époque dorée de Gordon Banks puis de Peter Shilton, compter sur un dernier rempart de choix. Généralement sélectionnés par défaut plutôt que pour leurs qualités, les gardiens de la reine Elisabeth II ont, depuis de trop nombreuses saisons, la lose qui leur colle aux gants. Cantonné à un rôle de troisième gardien lors de la Coupe du Monde 2010, Sir Hart, à coups de belles prestations avec Manchester City et pourquoi pas, sous le maillot des Three Lions, va tenter de redonner ses lettres de noblesses à un poste où l’Angleterre est devenue en quelques années, la risée de l’Europe.

Les regrets de Ferguson

Joe Hart, le portier du changement. Un slogan efficace qui ferait pâlir d’envie une flopée de candidats à la présidentielle de mai 2012. Il faut dire que le gardien de Manchester City est différent. Ne serait-ce que physiquement. Alors que, sans remonter trop loin, la plupart de ses prédécesseurs avaient plutôt une tête à être mis en scène par Guy Ritchie, lui passerait presque dans un remake de Drive au volant de la Maserati de Mario Balotelli. Plus fin, plus sûr et plus rapide que ses prédécesseurs, celui qui s’était fait remarquer sur la toile à l’occasion d’une course folle vers ses buts lors d’un derby face à Manchester United a su, au fil des entraînements, s’adjuger la confiance de Roberto Mancini. « Rappelez-vous quand j’ai aligné Joe pour la première fois à la place de Shay Given. Vous disiez tous que c’était une énorme erreur. Joe était certes plus jeune, mais j’ai pensé qu’il pourrait être un gardien incroyable pour City et l’Angleterre lors des dix prochaines années. C’est pour cela que j’ai fait ça » confiait l’entraîneur italien au Manchester Evening News.

Portier de la meilleure défense de Premier League (19 buts encaissés) a toutefois enchaîné les prêts avant d’éclore au plus haut niveau. Un mal pour un bien qui, maintenant que le natif de Shrewsbury permet à un City moins souverain qu’en début de saison de sauver les meubles, donne le blues à un certain Sir Alex Ferguson, bavard au micro de la BBC: « Si vous prenez les gardiens anglais sur les vingt dernières années, Hart est de loin le meilleur. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il sera le portier de l’Angleterre lors des dix prochaines années. J’aurais pu l’acheter pour 130.000 euros, à l’époque. On fait tous des erreurs…  » . Des erreurs, le gardien anglais en fait peu. Pas vraiment sous les feux des projecteurs en début de saison, quand son équipe était encore une machine qui écrasait tout sur son passage, Joe Hart permet aujourd’hui aux siens de sauver des points, comme récemment lors de la victoire de City sur la pelouse d’Aston Villa (0-1). Des prestations sérieuses qui, ajoutées à un charisme certain auprès de ses coéquipiers, amènent les observateurs à évoquer son nom au moment où la sélection anglaise se cherche un capitaine.

Cœur de lion


Au revoir Capello, bonjour Pearce. Personne ne sait – à part Harry Redknapp, peut-être – qui sera sur le banc de l’Angleterre à l’Euro 2012. Du coup, les interrogations concernant le capitanat subsistent. Terry est privé de brassard, Rio Ferdinand n’en veut pas, le sélectionneur intérimaire des Three Lions va bien devoir trouver un bras pour la rencontre amicale de mercredi prochain face aux Pays-Bas. Un bras qui, selon la plupart des observateurs, pourrait être celui de Joe Hart. En concurrence avec les tauliers Lampard et Gerrard, le portier de Manchester City s’est dit « flatté » d’être en course, mais ne se fait guère d’illusions. Pourtant, l’idée botterait bien ses partenaires. Au petit jeu des soutiens, James Milner, dans une interview accordée au MirrorFootball est devenu la groupie numéro 1 de Hart : « Joe est un gardien de classe mondiale, le meilleur avec lequel j’ai joué. C’est un mec bien, un personnage. Il n’a pas peur de dire ce qu’il pense et il risque d’être le numéro un pour longtemps. Je pense que ça fait de lui un candidat légitime au brassard » . Même son de cloche chez Gareth Barry, qui « donnerait le brassard à (mon) pote Joe Hart » . Sauf qu’à City, le boss, c’est Vincent Kompany. Et quand on voit la réaction du Belge quand son gardien s’amuse à lâcher des pets dans une voiture, pour le plus grand bonheur de Micah Richards, on comprend pourquoi. Espérons pour lui que ce n’était pas son caleçon porte-bonheur. La malédiction serait tenace.

Vidéo


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Hoarau discret