1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Bordeaux/Benfica (2-3)
  4. // Notes

Harlem Cheick Diabaté

Les Girondins n’ont pas cru longtemps à la qualification pour les quarts de finale de la Ligue Europa, jeudi soir. Pourtant, ce sadique de Jardel a tout fait pour leur permettre d’espérer.

Modififié
45 18
Bordeaux


Carrasso (3) : Une parade folle du pied droit devant Salvio à la 21e, puis une sortie ratée sur l’ouverture du score fatale de Jardel qui bousille tous les plans des Girondins et met fin à tout suspense dès la demi-heure de jeu. Lâché par sa défense sur les deux pions de Cardozo.

Mariano (2) : Le Brésilien a tout raté ce soir. Intimidé par la vitesse d’Ola John, il n’a quasiment rien tenté offensivement. Défensivement, il offre un beau duel face à Salvio en couvrant toute l’arrière-garde bordelaise.

Sané (5) : Marc who ? Cette saison, le taulier des Girondins, c’est lui. Et ce n’est pas forcément rassurant. Rapide, costaud, propre techniquement, intraitable dans les airs, il ne lui manque qu'une belle frappe de balle. Parce que seul face au but, faut la tenter, Lamine.

Henrique (4,5) : A éteint Rodrigo en moonwalk, puis a tenté une coupole devant Cardozo qui s’en est débarrassé d’un crochet avant de planter son premier but de la soirée.

Trémoulinas (5) : Le hipster du côté gauche bordelais a pas mal combiné avec Maurice-Belay, son partenaire de couloir à qui il a laissé le soin de centrer la plupart du temps, préférant se concentrer sur Salvio. Une partie sobre.

Sertic (5,5) : Le petit Grégory a enfin trouvé son meilleur poste. Presser, récupérer, colmater les brèches, intercepter, autant de nouveaux hobbies qui font son bonheur. Par contre, seul face au gardien dans la surface, faut frapper.

Plašil (4) : Utiliser le Tchèque comme un vulgaire gratteur de ballon, c’est gâcher. Le capitaine bordelais n’aime pas jouer devant la défense et cela se voit.

Saivet (6) : Kirikou n’est pas grand, mais il est vaillant. Percussion, dribbles, frappes… Le jeune milieu offensif a tout tenté sans être récompensé.

Obraniak (4) : Peu en réussite sur ses coups de pied arrêtés, peu influent dans le jeu, le tatoué aura essentiellement usé ses cordes vocales ce soir.

Maurice-Belay (6) : Le cauchemar d’Almeida. Tous ses centres ont amené le danger devant les buts d’Artur.

Diabaté (8) : Non, le Harlem Cheick n’est pas encore has-been. Il est même sur le point de passer un nouveau cap. En multipliant les appels, en s’arrachant sur chaque duel, le Malien a fait vivre l’enfer aux centraux benfiquistes qui devait s’attendre à livrer des combats en haute altitude. Oui mais voilà, le colosse d’1,94 mètre est plus à l’aise avec ses pieds qu’avec son crâne. Ce qui n’était visiblement pas le cas de Jardel et Roderick.

Poko (3) : A suppléé Sertic, cramé, pour faire la même chose en moins bien. Laissé seul face à Cardozo sur le dernier but, il a pu faire admirer son plus beau faciès de victime. Dur.

Ben Khalfallah (2) : Entré au poste d’arrière droit, juste le temps de couvrir Cardozo sur le second but des Rouges. Fahid Benfikallah.

Sacko (3) : C’est en mars, maintenant, les stages de 3e ?



Benfica


Artur (4) : Un jeudi soir avec Artur, c’est une soirée un peu chiante pendant laquelle tu ramasses deux fois les ballons dans tes filets sans que cela n’ait la moindre conséquence.

André Almeida (4) : S’est fait posséder par Maurice-Belay.

Jardel (3) : Se fait offrir l’ouverture du score par Carraso avant de rendre la politesse à Diabaté et de tromper son propre gardien. Plaisir d’offrir, joie de recevoir. Normal pour un type qui jouait avec le #33.

Roderick (4) : Un homme qui ne joue que les coupes. Jamais aligné en championnat, le Golgoth a fait la connaissance de Cheick Diabaté. Formateur.

Melgarejo (5) : Le latéral gauche paraguayen a eu fort à faire avec Saivet qui l’a obligé à limiter son apport offensif.

Matić (5) : Tellement triste que ses parents ne l’aient pas appelé Otto.

Gaitan (8) : Un régal. Le capitaine du Benfica a tout fait ce soir. Son amour de passe lobée pour Cardozo sur le deuxième but de son équipe est un modèle du genre.

Salvio (5) : Son face-à-face raté avec Carrasso en début de match l’a visiblement perturbé. Discret, il s’est contenté par la suite de tenter de contenir Trémoulinas.

Perez (5) : Pris dans l’étau Sertic-Plašil, l’Argentin a eu du mal à peser sur le jeu de son équipe. Donc il a laissé faire Gaitan.

John (6) : Hakeem Ola John, la roquette du côté gauche du Benfica, a probablement prévu de rentrer à Lisbonne en courant.

Rodrigo (2) : L’avant-centre du Benfica a rappelé au public de Chaban les plus belles heures de Jussiê tant il fut transparent.

Cardozo (8) : « Tu marques, je marque, et c’est pas autrement. » La définition de l’expression « jouer à sa main » personnifiée.

par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ralph Louren Niveau : DHR
Carrasso mais qu'elle saligaud!!! Sinon le commentaire sur Rodrigo est dur pour Jussiê qui avait beau être particulièrement irrégulier, n'en était pas moins génial à l'occasion
joeystarr Niveau : DHR
"et MAIS fin"?? voyons !!!
@ joeystarr

Moi aussi ça m'a piqué les yeux...ça a même piqué très fort !
J'ai hésité a regarder la 2eme mi temps et je n'ai pas regretté. Merci Oscar pour ton sang froid et ta précision sur tes 2 buts. Un régal.
Putain la vanne du U cartonne, c'était pourtant une belle daube.
motherfucker Niveau : CFA
reprendre la vanne d'hervé mathoux les gars sérieux ? ahahahaha
Qu'il est lointain le temps de ou Saivet martyrisait toutes les catégories de jeunes tant le mec était costaud. Il niqait tout sur son passage. Mais suite à ses blessures à répétition il a été freiné vulgairement tel un kakuta.

youtube.com/watch?v=DV2pbAwzXJI

Mais bon, il n'a que 22 ans et son match de ce soir m'encourage à dire qu'il peut certainement dépasser le statut de bon joueur de ligue 1. J'y crois, t'es un bon henri, lache pas prise
J'espère que c'est ironique le 8 pour Diabaté. Ok, le mec s'est battu comme un diable, mais il est quand même mauvais non ? (contrôles foireux, frappes à côté, conduite de balle en état d'ivresse...) 6,5 en étant brave pour la frappe appuyée dans la boite adversse, mais bordeaux sort perdant non ?
Message posté par Bolox
J'espère que c'est ironique le 8 pour Diabaté. Ok, le mec s'est battu comme un diable, mais il est quand même mauvais non ? (contrôles foireux, frappes à côté, conduite de balle en état d'ivresse...) 6,5 en étant brave pour la frappe appuyée dans la boite adversse, mais bordeaux sort perdant non ?


ouais Diabaté c'est un peu l'Ibra du pauvre, un peu gauche mais courageux.
Je ne comprends pas cet acharnement sur Diabaté, ici et là sur les commentaires de so foot, on dit que c'est une chèvre mais bordel vous avez vu les ballons qu'il a à jouer, des putains de missiles des défenseurs centraux ou de carasso qu'il arrive tout de même à contrôler de la poitrine. Voilà ce sont ça les caviars de Diabaté. Donc j'trouve qu'il s'en sort pas trop mal, et que vu la manière dont joue Bordeaux c'est un très bon point d'appui, qui permet au bloc de remonter et à Bordeaux de mieux jouer (chose rare mais chose faite hier)).
En tout cas, hier ben kaffalah, très mauvais, mais pourquoi le faire rentrer en arrière droit?!, a bien réusmé l'élimination. Contre Kiev, il n'y aurait rien eu à a dire, contre Benfica, c'est assez sévère sur le contenu des 2 matchs.
P.S: c'est la 1ère fois que je vois Cardozo bon en dehors de son championnat, pas de bol pour Bordeaux. Ce joueur me faisait penser à Kezman de l'époque PSV qui, à chaque fois qu'il jouait contre un club français, était présenté comme une terreur qui claquait 30 buts par saison, et au final, on se disait assez déçu "ha c 'est ça Kezman?"
PeleGood-MaradonaBetter-GeorgeBest Niveau : CFA2
Un seul commentaire après la vue de ce match : putain* ça doit pas être simple d'être supporter bordelais...
Sympa le clin d'oeil à Hakeem Olajuwon !
ola john c'est un monstre... mais il fait quoi a benfica?
Les clubs portugais battent quasi systématiquement les clubs français, quand es ce qu'on va finir par s y habituer...?
footchampagne Niveau : Ligue 2
Merci Oscar j'ai vu ce qu'était un GRAND attaquant hier soir. Quel joueur...
footchampagne Niveau : Ligue 2
Merci Oscar j'ai vu ce qu'était un GRAND attaquant hier soir. Quel joueur...
Brian möZer Niveau : District
Rien sur le coach du Benfica qui se déguise en ramasseur de balle avec son chasuble là??
J'ai pas compris perso... (Ah!ça faisait parti du "Harlem Cheick"??!.. Autant pour moi,alors^^)
suis-je le seul à trouver que Ola John ralentit le jeu par moment? il tarde a donner le coup de rein, la bonne passe et temporise un peu trop. Potentiel de dingue par contre! accélérations, dribbles...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
45 18