Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Hamouma a-t-il fait le bon choix ?

Il fait partie de l'illustre génération 1987. Mais contrairement à ses comparses, Romain Hamouma ne possède ni sélections en équipe de France, ni casseroles avec les arbitres, ni même quelques rencontres de Coupe d'Europe. A 25 ans, le milieu de terrain a finalement signé à Saint-Étienne. Hamouma a refusé Marseille pour se barrer du côté du Forez. Un manque d’ambition ou le choix de la sagesse ?

Modififié
Un contrat de quatre années, une place de titulaire annoncée. Après avoir longtemps hésité, Romain Hamouma a finalement opté pour un transfert à l'AS Saint-Étienne. Bordeaux, Lille, Rennes, Lyon ou encore l'Udinese, étaient sur les rangs pour s'attacher les services de l'ancien Caennais. Mais c'est surtout Marseille qui peut se mordre les doigts. Au coude à coude avec l'ASSE, l'OM s'est vu montrer une fin de non-recevoir par le milieu de terrain. Les Phocéens n'ont jamais été en mesure d'envoyer une offre conséquente aux Normands pour s'attacher les services de l'ex-Lavallois. Saint-Étienne a ensuite fait la différence en coulisses. Et pourtant, Hamouma n'a pas caché son attirance pour le champion d'Europe 1993. Mais le trio Margarita-Labrune-Anigo peut faire flipper n’importe quel footeux. « Quand on entend Marseille, je ne vous cache pas qu'on a envie, expliquait le joueur dans les colonnes du Progrès il y a une semaine. Mais ça fait un peu peur aussi. Ils avaient un coach, puis plus de coach. Et puis, je dois vous avouer que la rencontre avec le staff de Saint-Étienne a fait pencher la balance. »

Ne pas brûler les étapes

Le choix d'Hamouma n'est pas surprenant. Cet ancien amateur, qui a évolué quatre saisons sous les couleurs de Besançon, a découvert le monde professionnel à Laval. Dix mois au cours desquels le droitier a planté 10 cageots en 35 rencontres de championnat. Romain Hamouma se révèle ensuite au grand public à Caen grâce à ses nombreuses passes décisives et sa capacité à se montrer face aux plus grands clubs de l'Hexagone pendant deux ans. A Saint-Étienne, le natif de Montbéliard souhaite franchir un nouveau palier dans une équipe qui semble lui correspondre. Une décision mûrement réfléchie dans la tête d'un type serein et pas pressé pour un sou. « Si j'ai signé à Saint-Étienne, c'est parce que je suis persuadé que je vais progresser aussi vite que dans ces clubs-là. J'ai senti que l'ASSE était un club serein, qui allait me laisser le temps de me montrer, indiquait Hamouma lors de sa présentation à la presse. J'ai une jeune carrière, je ne veux pas brûler les étapes. A chaque fois que j'ai eu la possibilité de monter d'un échelon, je l'ai fait, mais ça a toujours été des choix mesurés. »

Pas de Ligue Europa


Ce choix de rallier Saint-Étienne peut également s’apparenter à un manque d’ambition. Réussir sa carrière chez les Verts est chose plus aisée que de percer à l’OM. Hamouma aurait pu régaler la chique aux quatre coins de l’Europe avec les Phocéens. Il se contentera de fouler les pelouses de Troyes et de Nancy. La pression sera également moins forte à Geoffroy-Guichart qu’au Vélodrome. Bref, tant de raisons qui font que Romain Hamouma reste seulement un bon joueur de Ligue 1 et pas encore la nouvelle pépite du championnat français. Le nouveau milieu offensif stéphanois tente donc une Éric Carrière. Une belle galère en amateurs, une montée en puissance grâce à des clubs populaires puis l’explosion au haut niveau avec une équipe du Top 3 hexagonal. Reste plus qu’à accrocher un titre de champion et une dizaine de capes avec l’équipe de France. Hamouma pourra alors pavoiser et donner raison à un choix de carrière raisonné, rationnel et réfléchi. Des mots qui ne correspondent pas forcément aux autres membres du millésime 1987.


Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Les chiffres de juillet