1. //
  2. // Gr. F
  3. // Islande-Hongrie
  4. // Interview

Helgason : « L'Islande a autant d'habitants que Leicester »

Écrivain, peintre, dessinateur, Hallgrimur Helgason est un peu de tout ça. Mais c’est surtout un observateur avisé du football islandais. Depuis Reykjavik, l’auteur de Seasick in Munich livre un avis éclairé sur sa sélection.

Modififié
746 1
8,5% de la population islandaise a acheté des billets pour l’Euro, et beaucoup d’autres Islandais ont prévu de venir en France. L’île est vide pendant le tournoi ?
Presque. Il ne reste que les personnes âgées, et ces trois personnes qui n’aiment pas le football et vivent dans une ferme perdue loin à l’est du pays.

Vous attendez quoi de votre équipe nationale ? Il y a beaucoup d’attente ?
Pas vraiment. En fait, on se prépare juste à prendre du plaisir. On espère des résultats corrects. D’après l’expérience islandaise, la première fois, le plus important est toujours de se qualifier, et ensuite, la machine est enclenchée. C’est un facteur psychologique, j’imagine. Nos équipes de jeunes et féminines ont perdu tous leurs matchs lors du premier tournoi qu’ils disputaient. Mais maintenant, avec le succès de Leicester, les gens ont commencé à rêver d’un titre en France. La population de Leicester est exactement la même que celle de l’Islande : 330 000 personnes. Est-ce une coïncidence ?

L’addition salée de Szalai

La participation au tournoi, c’est le plus grand exploit de l’histoire du sport islandais ?
Je ne pense pas, mais c’est facilement dans le top 5. Le plus grand moment de l’histoire du sport islandais est arrivé lors des JO de Pékin en 2008, quand nous avons remporté la médaille d’argent en handball. On avait perdu contre la France en finale. On n'arrive toujours pas à croire que c’est vraiment arrivé.

En juin, la température à Reykjavik atteint péniblement 10 degrés la plupart du temps. Tu penses que la chaleur peut gêner les joueurs ?
Non, juste nos fans éventuellement ! Aucun joueur de la sélection n’évolue en Islande. Ils jouent tous en Angleterre, en Allemagne, en Hollande, en France ou en Italie. Ils sont habitués à la chaleur.

« Notre seule grande star en ce moment, c’est Gylfi Sigurdsson, et il joue juste pour Swansea. Un joueur de Swansea qui détruit une chambre d'hôtel, ça serait pathétique. »Hallgrimur Helgason

C’est quoi l’état d’esprit en ce moment en Islande ? Les gens pensent-ils encore au foot après les révélations des Panama Papers ?
Le football va sauver l’été. Les gens sont devenus malades de toute cette corruption politique, ils veulent penser à autre chose, même si j’espère que nous n’oublierons pas cette histoire. Espérons que les joueurs puissent nous rendre à nouveau fiers d’être islandais après que le gouvernement corrompu et le président ont abîmé notre image. Il a été décidé que des élections se déroulent à l’automne, donc nous allons faire une pause sur ce scandale, et y revenir une fois l’automne venu.

Comment les Islandais perçoivent la France ? Quels sont les clichés les plus communs sur les Français ?
On pense que vous êtes des gens difficiles. Un peu comme votre langue. Je pense sincèrement que les Islandais ont un peu peur des Français. Votre culture est franchement différente de la culture germanique, qui est plus proche de la nôtre. Vos manières de cuisiner et de vivre nous sont étrangères. Et certains d’entre vous s’imaginent encore que Paris est la capitale du monde.

Certains de vos joueurs clés comme Sightorsson ont fait des saisons franchement moyennes, c’est un problème pour vous ?
Sightorsson joue toujours bien sous le maillot islandais. Il marque presque à tous les coups, même s’il ne marque quasiment pas pour son club. Finnbogason avait du mal à l’Olympiakos, il a bien rebondi à Augsburg, il a énormément marqué en Bundesliga depuis mars. Et ensuite, nous avons Sigurdsson, qui a sans doute effectué sa meilleure saison en Premier League et qui fait partie des 20 meilleurs joueurs du championnat anglais. On n'est pas très inquiets à ce niveau-là.


On parle aussi du comportement exemplaire de vos joueurs. Ça vient d’où ?
Tout le monde connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un en Islande. Il n’y a pas vraiment de « stars » . Notre seule grande star en ce moment, c’est Gylfi Sigurdsson, et il joue juste pour Swansea. Un joueur de Swansea qui détruit une chambre d'hôtel, ça serait pathétique.

Qui sera la prochaine star du football islandais, le joueur à suivre pendant l’Euro ?
Arnór Ingvi Traustason, qui a été champion de Suède avec l’IFK Norrköping, est un mec à suivre…



Propos recueillis par Arthur Jeanne
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Ca ct'un regard qui dit rase les murs sinon j'enfile mon Drakkar et jviens te débiter le tronc à coup de hache.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
À Witsel ouvert
746 1