1. //
  2. //
  3. // Bastia-PSG

Hakuna Mottata

Alors que sa fin de saison dernière et son Euro pourraient supposer son déclin, Thiago Motta a au contraire tout pour être un des tauliers du PSG. Son expérience hors norme le rend en effet indispensable aux yeux d’Emery.

Modififié
2k 28
Beaucoup l’ont oublié. Zappé. Balayé. Certains le considèrent même désormais perdu pour le football. Vieux, moche et lent, le Thiago Motta. Aucune chance de le revoir au top en Ligue 1, avec ce Paris Saint-Germain nouvelle génération. Cette année, le milieu de terrain jouera les coupes nationales. Et les journées de championnat contre Nancy, Caen ou Angers. Il ne servira plus qu’à ça. Vraiment ? C’est aller un peu vite en besogne. Car si en apparence, Motta sort d’une saison décevante durant laquelle on a cru le voir éreinté, les chiffres, eux, vont au-delà de l’impression.

Certes, l’Italien a ralenti après plusieurs mois formidables, mais il n’est pas devenu ce méchant papy dont le déambulateur met mal à l’aise. Les statistiques réservent même une belle surprise de jouvence : la saison 2015-2016 de Motta fut la meilleure de sa carrière en matière de matchs disputés en championnat (à égalité avec 2013-2014). 32 parties, 26 titularisations, auxquels on peut ajouter neuf rencontres de Ligue des champions. Toutes compétitions confondues (sélection comprise), l’ancien du Barça a participé à pas moins de 48 matchs, soit son deuxième meilleur total après les 57 de 2013-2014. L’ex-Interiste n’a d’ailleurs jamais paru aussi en forme que depuis 2013. Les trois saisons qu’il vient de livrer sont ses années les plus fastes. Pas mal pour un mec soi-disant cramé.

Le deuxième chef officiel


En réalité, Thiago Motta a encore beaucoup à donner malgré ses 33 ans. Et ça, l’intelligent Unai Emery l’a bien pigé. Raison pour laquelle le nouvel entraîneur de la capitale n’a pas hésité à le nommer vice-capitaine de l’équipe, derrière Thiago Silva. Ce dernier absent contre Lyon, le brassard a donc été confié à l’autre Thiago pour le premier titre de la saison. C’est ainsi que le Brésilien d’origine, naturalisé italien, a soulevé le Trophée des champions après la large victoire contre l’Olympique lyonnais (4-1). Ce bout de tissu autour du biceps, Motta pourrait le porter de nouveau à l’avenir.

Véritable maître de l’équilibre, il est le Parisien qui a touché le plus de ballons, à savoir 80 en 90 minutes, largement devant les 68 de Javier Pastore. À son arc s’additionnent également sept duels gagnés (sur huit), trois interceptions, deux fautes subies et seulement sept passes loupées. Pendant une heure et demi, le sablier a évolué entre David Luiz et Presnel Kimpembe, ses deux arrières centraux, presque sur la même ligne que le premier. Troisième joueur de champ le plus défensif, il n’a pas particulièrement brillé par ses transversales dangereuses ou ses accélérations de jeu. Mais ce n’est pas, ou plus, ce qu’on lui demande. Motta agit en régulateur, un peu comme Busquets à Barcelone.

Verratti a encore besoin de lui


Surtout, son expérience est un atout indispensable pour les ambitions du PSG. À l’heure où Blaise Matuidi est tenté par une expérience à l’étranger, le vécu et la perversité de Motta sont des facteurs difficiles à trouver pour le champion de France. Au milieu, Benjamin Stambouli n’a que 25 ans, Adrien Rabiot a fêté ses 21 printemps en avril, Grzegorz Krychowiak n’a jamais remporté de championnat et Pastore n’a gagné qu’à Paris. Or, Marco Verratti a encore besoin d’apprendre. Pour cela, il lui faut du solide autour de lui. Personne ne niera que le grand Marco est devenu ce qu’il est aujourd’hui en partie grâce à son aîné. Verratti doit d’ailleurs encore s’améliorer niveau mentalité, c’est-à-dire comprendre que la fin justifie parfois les moyens. Motta le gagnant est un expert dans ce domaine-là.

Enfin, l’ex-Interiste a beau être libre dans un an, sa motivation est intacte. Il a également compris que la nouvelle team parisienne avait un joli coup à jouer, et que c’était sûrement son dernier défi personnel. En témoignent ses propos après le Trophée des champions : « On est habitué à gagner et il faut continuer comme ça. C’était important de faire un match comme celui-ci. On a démontré qu’on pouvait avoir des résultats même en changeant de style de jeu. Cette année, on va essayer d’améliorer encore ce qu’on a fait la saison passée. Après, il est trop tôt pour dire si le PSG est plus fort que l’an dernier. Les comptes, c’est à la fin de la saison.  » Comme pour dire que le terrain s’occupera du jugement final. Pour son équipe, mais aussi pour lui.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Boaz Solossa superstar Niveau : DHR
Verratti a pigé depuis très longtemps que la fin justifie les moyens, simplement il a encore à apprendre dans la réalisation, ou plutôt l'art de ne pas se faire choper par la patrouille.
Sidney ★ Niveau : CFA2
La qualité de sa saison dépendra de sa condition physique

Quand il est en pleine possession de ses moyens il est quasi injouable.
Il a peut-être beaucoup joué l'année dernière mais avec la remorque !
Avec un turnover important il pourra sans doute apporter quelque chose dans les gros matchs
Bazibouzouk Niveau : CFA2
"la fin justifie parfois les moyens"

Absolument pas :)
Message posté par Sidney ★
La qualité de sa saison dépendra de sa condition physique

Quand il est en pleine possession de ses moyens il est quasi injouable.


De son envie aussi, parce que l'an dernier il a été très bon jusqu'à ce que son augmentation soit validée.
Allah au Bar Niveau : Loisir
Bien sur que Motta est essentiel. Mais je pense que Emery s en servirá comme Conte avec l'Italie a savoir le faire rentrer dans les 20 dernieres minutes dans les matches a enjeux pour calmer tout le monde,dicter le jeu et faire peter les plombs a l adversaire

Et puis bon Motta en coupe de la ligue, ce será largement suffisant pour la remporter!
Je ne sais pas pourquoi tout cet amour en France. En Italie tout le monde attend qu'il prenne sa retraite internationale après un euro totalement transparent (et pourtant il n'y avait pas beaucoup de fuoriclassi dans l'équipe pour lui faire de l'ombre...)
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par trelin
Je ne sais pas pourquoi tout cet amour en France. En Italie tout le monde attend qu'il prenne sa retraite internationale après un euro totalement transparent (et pourtant il n'y avait pas beaucoup de fuoriclassi dans l'équipe pour lui faire de l'ombre...)


Je sais pas, peut-être car il n'y a pas beaucoup de joueurs comme lui? Capable d'être toujours bien placé pour intercepter, de savoir quand ralentir le jeu, conserver la balle, de relancer proprement malgré un gros pressing voir de casser des lignes via ses passes?
Message posté par trelin
Je ne sais pas pourquoi tout cet amour en France. En Italie tout le monde attend qu'il prenne sa retraite internationale après un euro totalement transparent (et pourtant il n'y avait pas beaucoup de fuoriclassi dans l'équipe pour lui faire de l'ombre...)


Je sais pas. Parce qu'au PSG il a longtemps été la pierre angulaire de l'équipe, celui parc qui tous les ballons passent et que ses coéquipiers aiment bien se servir de lui pour dicter le tempo du jeu et de lui donner une identité propre.

En nazionale, il n'a jamais eu le même rôle. CQFD.
Message posté par LapinCrétin
Je sais pas, peut-être car il n'y a pas beaucoup de joueurs comme lui? Capable d'être toujours bien placé pour intercepter, de savoir quand ralentir le jeu, conserver la balle, de relancer proprement malgré un gros pressing voir de casser des lignes via ses passes?


Je n'ai pas pu m'empêcher de le répondre en voyant son commentaire alors que si j'avais pris le temps de lire tous les commentaires, je me rendrais compte que tu t'en ai chargé.
philfrenhie Niveau : CFA
Message posté par trelin
Je ne sais pas pourquoi tout cet amour en France. En Italie tout le monde attend qu'il prenne sa retraite internationale après un euro totalement transparent (et pourtant il n'y avait pas beaucoup de fuoriclassi dans l'équipe pour lui faire de l'ombre...)


Je ne sais pas où tu as pris tes informations, mais j'ai passé 3 semaines en Italie dont 2 pendant l'euro et dans la gazetta ou tuttosport il n'était pas du tout critiqué....
dizzymusictv Niveau : CFA
La seule raison pour laquelle il a joué autant de matchs, c'est celle qui a causé quelques petits ennuis à Aurier. Le coach était une f***.

On sait ce qu'à été Motta, et on sait clairement ce qu'il ne sera plus.

Il était devenu le symbole du ronronnement de la stratégie prévisiblement foireuse de Blanc. Faire des passes, des passes, et en encore des passes, mais sans jamais prendre de risque, donc toujours vers l'arrière.

Busquets fait ce qu'il savait faire avant, à savoir casser les lignes avec de brillantes passes vers l'avant, et un ingénieux positionnement dans les phases défensives.

Je ne sais pas vraiment ce que vaut Krychoviac, mais au pire, je vois mieux Rabiot accompagner Verratti que Motta.
Boaz Solossa superstar Niveau : DHR
Message posté par dizzymusictv
La seule raison pour laquelle il a joué autant de matchs, c'est celle qui a causé quelques petits ennuis à Aurier. Le coach était une f***.

On sait ce qu'à été Motta, et on sait clairement ce qu'il ne sera plus.

Il était devenu le symbole du ronronnement de la stratégie prévisiblement foireuse de Blanc. Faire des passes, des passes, et en encore des passes, mais sans jamais prendre de risque, donc toujours vers l'arrière.

Busquets fait ce qu'il savait faire avant, à savoir casser les lignes avec de brillantes passes vers l'avant, et un ingénieux positionnement dans les phases défensives.

Je ne sais pas vraiment ce que vaut Krychoviac, mais au pire, je vois mieux Rabiot accompagner Verratti que Motta.


S'ils ne sont que deux en milieux défensifs, et devant une flopée d'offensifs, il vaut mieux un type un peu physique qui assure derrière.
C'est un grand joueur mais il n'a plus la vivacité et le physique pour lutter à haut niveau.

Ce n'est même plus une charrette qu'il a aux fesses mais un train entier.

S'il reste titulaire, ce n'est pas bon signe pour les remplaçants.

Il est certain que quand il est au top et qu'il a justement un peu plus de vivacité, certes il est indispensable.

Mais c'est fini. Il ne retrouvera pas le petit truc qui fait qu'il était si fort.

On ne voit plus que son vice sur le terrain. Que son expérience. Sa gestion des choses.

C'est mignon mais contre des mecs d'un niveau supérieur, il n'est plus un atout.
Pragmatique Niveau : CFA2
Il n'y a pas un putain d'endroit sur ce site ou poster mes prédictions : 0-3 pour Paris et 2-2 entre Monaco et Guingamp.
Message posté par trelin
Je ne sais pas pourquoi tout cet amour en France. En Italie tout le monde attend qu'il prenne sa retraite internationale après un euro totalement transparent (et pourtant il n'y avait pas beaucoup de fuoriclassi dans l'équipe pour lui faire de l'ombre...)


Parce que lorsqu' il est en forme,c'est le seul joueur de classe mondiale au Psg avec Thiago Silva.
Message posté par trelin
Je ne sais pas pourquoi tout cet amour en France. En Italie tout le monde attend qu'il prenne sa retraite internationale après un euro totalement transparent (et pourtant il n'y avait pas beaucoup de fuoriclassi dans l'équipe pour lui faire de l'ombre...)


Conte a mis en place une équipe de travailleurs.Motta,il commence à faire son âge quand même.Du temps de sa superbe,c'était le meilleur avec Silva.Marco lui doit beaucoup.Il a le talent pour le remplacer.
Et dire que le mec a joué avec Rivaldo, Kluivert, Saviola, Luis Enrique, Overmars, Xavi, Arteta, les frères de Boer au Barca.
Message posté par Thétis
Parce que lorsqu' il est en forme,c'est le seul joueur de classe mondiale au Psg avec Thiago Silva.


Di Maria et Verratti c'est du poulet? J'ai même envie de rajouter Cavani sur la liste, sa baisse de forme ne doit pas faire oublier qu'il fait partie du top 10 des attaquants.
Message posté par Elji haz14
Di Maria et Verratti c'est du poulet? J'ai même envie de rajouter Cavani sur la liste, sa baisse de forme ne doit pas faire oublier qu'il fait partie du top 10 des attaquants.


Di Maria,il ne l'a pas encore prouvé,au Psg.
Un second couteau d'immense qualité mais pas un leader.
Et Verratti,comme je l'ai dit dans le post suivant est entrain de le devenir mais tu auras remarqué que ça fait 6 mois qu'il n'a pas joué.
Quant à Cavani,je ne vais pas débattre de sa place dans la hiérarchie mondiale des attaquants mais qu'il soit numéro 8 ou numéro 12,il n'en est pas pour autant un joueur de classe mondiale.
Et cela,tout le monde l'a remarqué.
Au Bernabeu notamment.
Techniquement beaucoup trop faible même si c'est un excellent joueur de surface.
Et dire qu'il a joué dans le couloir gauche la plupart du temps depuis qu'il est arrivé!!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La fiche de Lille
2k 28