En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Eredivisie
  3. // FC Twente

Hakim mieux mieux

Depuis deux ans, Hakim Ziyech régale l'Eredivisie en passes décisives, coups francs magiques et chiches monumentales. Si le milieu néerlandais d'origine marocaine est passé cet été du SC Heerenveen au FC Twente, il se pourrait qu'il passe un nouveau cap l'année prochaine. Avant de s'installer confortablement en équipe des Pays-Bas ?

Modififié
Ils ne sont pas nombreux, les adversaires du Feyenoord Rotterdam à avoir été applaudis à De Kuip par son intransigeant et chauvin public. Même Clarence Seedorf y a un jour perdu son indéniable classe en glissant un majeur en l'air du côté du Het Legioen. Hakim Ziyech, lui, a réussi la prouesse de sortir sous les ovations du public rotterdamois. C'était le 15 août dernier à la 85e minute du match Feyenoord-Heerenveen. Vingt minutes avant, sur un coup franc placé à l'entrée de la surface, le jeune joueur (22 ans) des Superfriezen avait déposé avec beaucoup d'amour le ballon dans le petit filet d'Erwin Mulder. Ceci étant, même si l'on ne doute pas de la sincérité d'un public que d'aucuns considèrent comme l'un des meilleurs d'Europe, ces applaudissements ont des allures de flatterie intéressée. Le Feyenoord vient alors de perdre son buteur Graziano Pellè, parti à Southampton, et il se murmure que Jordy Clasie pourrait également faire ses valises. En conséquence, les Rouge et Blanc ont jeté leur dévolu sur la pépite de Dronten, élu meilleur joueur du SC Heerenveen devant Alfred Finnbogason en avril, avant de coller deux buts en U21 avec les Pays-Bas face à l'Écosse. Deux jours après le match de la Sainte-Marie, la nouvelle tombe : Hakim Ziyech a choisi le FC Twente. Le FC Twente, sérieux ? Certes, le club d'Enschede a terminé en troisième position d'Eredivisie, mais la perspective de jouer potentiellement la Ligue des champions avec le Feyenoord aurait dû faire pencher la balance en sa faveur.

Au FC Twente pour porter le 10


Mais pour Hakim Ziyech comme pour Fox Mulder, la vérité est ailleurs. Le désormais ex-joueur de Heerenveen a fait le choix du jeu par-dessus tout. Au Feyenoord, Fred Rutten n'aurait proposé à Ziyech qu'un poste de faux neuf, préférant confier les clés du jeu et le numéro 10 à Lex Immers. Dans un FC Twente amputé de Dušan Tadić (parti à Southampton) et Quincy Promes (vendu 15 millions au Spartak Moscou), Hakim peut s'épanouir au poste de meneur de jeu en délivrant des caviars à Luc Castaignos ou Younes Mokhtar. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le joueur de 22 ans ne regrette pas son choix. Avec le Péruvien Renato Tapia et le Sud-Africain Kamohelo Mokotjo, il forme un trident technique capable de basculer n'importe quelle défense d'Eredivisie quand il ne fait pas parler sa science du coup franc. Si l'on comptabilise sa passe décisive alors qu'il évoluait à Heerenveen en août, Ziyech égale le meilleur passeur du championnat, Jetro Willems (onze assists). Surtout, le natif de Dronten en est à douze buts toutes compétitions confondues, deuxième meilleur buteur du club derrière Luc Castaignos et ses quatorze réalisations, sans oublier de mettre les formes, comme en témoigne ce lob de 50 mètres claqué face à De Graafschap en Coupe des Pays-Bas en décembre dernier. Des stats qui dépareillent avec le niveau actuel affiché par le FC Twente. Mardi dernier, les Tukkers ont grillé leur dernière chance de jouer l'Europe en perdant leur demi-finale de Coupe des Pays-Bas face au PEC Zwolle. Et en Eredivisie, la bande à Ziyech pointe à la onzième place et n'a gagné qu'une seule fois lors de ses neuf derniers matchs.

Futur grand du PSV et de la sélection ?


Si l'on ajoute à ça une situation financière des plus déplorables qui valut récemment au club un retrait de trois points et la dissolution de son équipe réserve, Hakim fait office de produit de l'année du côté d'Enschede. Avant de se transformer en tête de gondole de la braderie du FC Twente inévitablement prévue pour cet été. Malgré un contrat de quatre ans signé l'année dernière, Ziyech reste à la portée des bourses des grosses cylindrées néerlandaises avec ses cinq millions de valeur marchande. Il se dit d'ailleurs que le PSV aurait des vues sur lui pour compenser le départ très probable de Georginio Wijnaldum dans un grand championnat (Manchester United ?). Dans un effectif des Boeren sans doute dépouillé de ses autres stars, en tête desquelles Memphis Depay, Ziyech aura la possibilité de parfaire sa progression tranquillement, mais sûrement. Avant, peut-être, de connaître sa première sélection chez les Oranje ? Une issue qui semble logique. D'abord parce que les capacités footballistiques de Ziyech le lui permettent. Ensuite, parce qu'il est le meilleur espoir de cette jeunesse Marokkans-Nederlandse ( « les Néerlando-Marocains » en néerlandais) qui compose le pays – 16% des jeunes de moins de 25 ans vivant à Amsterdam sont d'origine marocaine – dont les symboles de réussite passent par le football : Dries Boussatta, Ibrahim Afellay et Khalid Boulahrouz avant ; Anwar El Ghazi à l'Ajax, Adam Maher au PSV, Zakaria Labyad au Vitesse Arnhem, Anass Achahbar au Feyenoord maintenant. En attendant, Hakim Ziyech va faire ce qu'il sait faire de mieux : se faire applaudir dans les stades d'Eredivisie.

Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40