1. //
  2. // Barrages retours
  3. // Bayer Leverkusen/Lazio Rome

Hakan Çalhanoglu, maître ès coups francs

Ce soir, le Bayer Leverkusen doit absolument marquer pour espérer une qualification en phase de poules de la Ligue des champions. Face à la Lazio, Hakan Çalhanoğlu et sa patte exceptionnelle seront au centre des attentions. Car depuis quelques saisons, le Turc a fait du coup franc direct sa marque de fabrique.

5 23
La Bundesliga raffole des buts improbables. La saison dernière, Moritz Stoppelkamp (Paderborn) s'était illustré en marquant un but de 83 mètres face à Hanovre. Il y a quelques années, Sebastian Langkamp, alors à Karlsruhe, avait inscrit un but en tacle face au Bayer Leverkusen. Et puis il y a ce coup franc de Hakan Çalhanoğlu face au Borussia Dortmund, qui date du 22 février 2013. Ce jour-là, le BvB est complètement à la rue face au HSV. Profitant du laisser-aller de la fin du match, le Turc inscrit un coup franc complètement fou de 43 mètres. Au vu de son placement, Roman Weidenfeller est en partie fautif. Mais il faut dire que la frappe de Çalhanoğlu est somptueuse : une frappe lourde, et qui change de direction au dernier moment. Une cacahuète qui n'est pas sans rappeler celle de l'homme qui a régalé la France pendant huit saisons : Juninho Pernambucano.

Youtube

Le modèle Juni


Doté d'une patte exceptionnelle, Hakan Çalhanoğlu s'inspire des plus grands pour peaufiner sa technique sur coup franc. Et Juninho fait bien évidemment partie des références. « J'adore regarder en boucle ses vidéos sur Youtube. J'appuye sur "Pause" plusieurs fois, pour copier exactement ses gestes. Sa course, sa technique de tir, tout » , avait déclaré en juillet 2013 celui qui était sur le point de commencer la grande aventure dans l'élite avec le HSV, après avoir bouclé une saison folle en 3. Liga avec Karlsruhe, marquée par 17 buts en 36 rencontres. Bien entendu, dans ces réalisations, il y a des coups francs. Et Hakan savait parfaitement qu'en continuant à travailler ses coups francs, il serait capable d'en inscrire encore face aux gros. Alors chaque jour, après les entraînements, il s'impose des séances où il tire et retire des ballons arrêtés, de n'importe quelle position sur le terrain. Et ça paye : car si le HSV effectue une saison 13/14 dégueulasse (16e, barrages, sauvetage face au Greuther Fürth), le joueur de 20 ans constituera la seule satisfaction des visiteurs de l'Imtech Arena. Le milieu offensif bouclera d'ailleurs sa première saison en 1. Bundesliga avec 11 buts et 6 passes décisives en 32 rencontres. Dont ce coup franc face au Borussia Dortmund, donc.

Au cœur du système Schmidt


Forcément, un talent comme celui-là, ça intéresse les grands clubs du championnat. Et c'est le Bayer Leverkusen qui finira par l'acquérir, dans des circonstances plutôt particulières. Alors qu'il avait déclaré sa flamme au HSV (et prolongé jusqu'en 2018), Çalhanoğlu décidera finalement de faire faux bond au club qui l'a révélé, provoquant l'ire des fans de Hambourg. Il ne se pointera pas à la reprise, et brandira un certificat médical délivré par une psychologue de Heidelberg (non loin de Mannheim, sa ville natale), certificat dans lequel il est indiqué qu'il souffre de stress et autres problèmes liés à la réaction des fans. Dans le même temps, il se procurera un nouveau numéro de téléphone, devenant ainsi injoignable pour le HSV. Finalement, le club de la Hanse le laissera partir pour la banlieue de Cologne, contre un chèque de 14,5 millions d'euros.

Malgré cette aventure (ainsi que cette altercation avec Gökhan Töre en sélection), rien ne semble freiner la progression de Hakan Çalhanoğlu. Bien qu'il évolue dans un registre plus défensif au Bayer, il est indispensable au système de Roger Schmidt. Car le Turc court beaucoup et récupère moults ballons dans les pieds. De plus, il sait très bien protéger son ballon (quitte à parfois trop se regarder jouer) et peut lancer ses attaquants depuis sa moitié de terrain. Et bien entendu, il est de plus en plus dangereux sur coup franc. La saison dernière, Çalhanoğlu a inscrit cinq coups francs. Cette année, il a ouvert son compteur face à Hanovre, ce qui porte son total à 11 réalisations sur coups de pied arrêtés, le tout en 67 matchs de Bundesliga. Soit un but sur coup franc tous les six matchs. C'est mieux que Salihović (10 buts en 176 parties), et ce sera bientôt mieux que Diego, l'ancien meneur du Werder Brême n'ayant marqué que 13 fois en 161 rencontres. Face à la Lazio Rome, on peut être sûr et certain que Hakan Çalhanoğlu sera au centre des attentions : ce sera à lui de lancer les trublions Son et Bellarabi, ou alors de déposer le ballon sur les crânes de ses joueurs dans la surface. À moins qu'il ne se charge directement de la sentence.

Youtube


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Andreï Rublev Niveau : Loisir
Ca c'est du gros transfert, j'espère que Njie aime les ptits fours des tribunes londoniennes...
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Depuis le temps qu'o devrait en parler ce gars...
Sinon Son est annoncé à Tottenham apparemment.

30M....
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par Andreï Rublev
Ca c'est du gros transfert, j'espère que Njie aime les ptits fours des tribunes londoniennes...


mitigé.

J'ai pas l'impression qu'il a progressé au Bayer, plutot qu'il a gardé son bon niveau d'Hambourg
Grenier était le deuxième choix de Leverkusen l'an dernier derrière Çalhanoğlu je crois.
C'est risible quand on y pense aujourd'hui, surtout que ce dernier a quatre ans de moins (comme Morgan Sanson, dans un profil comparable à Grenier, et qui aura bientôt une expérience comparable avec trois ans d'avance!).

Son, c'est cher, mais ce joueur m'a toujours paru fiable.

Pour Njie, déjà que personne ne misait un kopeck sur lui en début de saison dernière. C'est du quitte ou double pour lui. Perso, j'y crois, comme j'étais le seul à y croire avant.
Après, il part un peu trop tôt mais bon.
Pas vraiment le même profil que Son de toute façon.

https://youtu.be/RSeGhizsSYQ?t=24
Andreï Rublev Niveau : Loisir
Son est encore très jeune et je trouve qu'il a une putain de conduite de balle même s'il est vrai, il a pas été énorme l'an passé!
Mais je ne pense pas qu'à Son pour Njie, je pense à Chadli, Lamela, Townsend..etc
4 qui sont à priori au dessus de lui, ça fait beaucoup mais s'il progresse, qui sait?
Mais c'est tout le problème avec les jeunes joueurs, c'est que s'ils jouent pas à cet âge, ils partent en testicule.
Le batavophile que je suis, le sait mieux que personne.
Clinton a une conduite de balle super approximative (qui varie beaucoup en fait), c'était pas entièrement immérité s'il s'est fait pourrir et traiter de tout droit par les supporters lyonnais quasiment tout l'année (du genre à se prendre pour des esthètes).
Il est encore super frustre comme joueur, raw comme disent les anglais, mais il est capable de mettre le feu (et de se rater en fin de contre par exemple).
C'est pour ça que je l'aime bien.
J'espère juste que Pochettino le voulait vraiment parce que j'en avais fait mon chouchou.
J'oubliais.
Lamela, t'es sérieux?
même townsend... Pourquoi pas Lennon.
Clinton a été recruté pour jouer éventuellement en doublure de Kane au cas où on peut pas prendre Berahino (30M£ allez vous faire mettre WBA). Son sera un pur ailier.
Lamela est sur le départ comme Townsend (super dommage) donc il reste Njie Chadli (voire Eriksen/Dembélé qui peuvent dépanner) en ailiers
Milan_forza18 Niveau : CFA
Se joueur est trop fort le réduire au coup franc est injuste la juve qui recherche un 10 devrait se positionné dessus !
C'est assez fou, cette postérité qu'a Juninho, pour un mec qui, en Europe, n'a jamais joué ailleurs qu'en L1. Pas immérité, loin de là, mais j'ai pas d'autre exemple d'un mec qui a influencé autant de joueurs d'autant de pays sans avoir joué dans un des quatre grands championnats.
Message posté par .Pelusa.
C'est assez fou, cette postérité qu'a Juninho, pour un mec qui, en Europe, n'a jamais joué ailleurs qu'en L1. Pas immérité, loin de là, mais j'ai pas d'autre exemple d'un mec qui a influencé autant de joueurs d'autant de pays sans avoir joué dans un des quatre grands championnats.


Il a réussi à marquer les esprits en Ligue des Champions avec des frappes incroyables contre le Real, le Barça, le Bayern... Quand tu brilles sur la plus grande scène contre les clubs les plus suivis, forcément ça attire les regards.
En parlant de coup de pied arrêté, y avait péno là sur Keita, en espèrant que ça porte pas préjudice à la Lazio.
La malédiction so foot c'est plus ce que c'était, Çalhanoğlu vient d'ouvrir le score.

Je crois vraiment que le marabout Matuidi a inversé la malédiction il y a deux semaines.
Message posté par Milan_forza18
la juve qui recherche un 10 devrait se positionné dessus !


Je pense qu'elle le fait.
Message posté par bofbof2004
En parlant de coup de pied arrêté, y avait péno là sur Keita, en espèrant que ça porte pas préjudice à la Lazio.


En effet ça aurait pu se siffler, mais le fait qu'il continue l'action, moi je trouve pas ça illogique de ne pas avoir sifflé. Certes, s'il n'avait pas été retenu, il aurait peut être fait autre chose, mais il n'avait qu'à pas poursuivre. C'est comme quand tu laisses l'avantage à une faute, s'il permet de poursuivre l'action, tu reviens pas sur la faute.
Des scènes comme ça, y'en a à chaque match, l'attaquant est accroché, il joue quand même le coup, après il se retourne vers l'arbitre pour réclamer la faute. Etant donné la difficulté des arbitres à siffler pour l'attaquant dans ce genre de situations, faut être plus malin et jouer la faute.
2-0 pour Leverkusen qui y va tout droit. La Lazio tente le tout pour le tout en faisant rentrer Kishna. Voilà qui va être intéressant.
Lazio à 10 (Mauricio expulsé), ça se complique sérieusement.
Trop compliqué pour les laziales qui finissent donc par un 3-0 dans les dents.

Mais c'est pas grave, ils gagneront l'europa league comme Monaco.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 23