Haïti, une sélection pour rebondir

0 2
En reconstruction depuis le séisme qui a dévasté le pays en janvier 2010, Haïti peut compter sur sa sélection nationale pour redonner quelques sourires ponctuels à son peuple.

The National revient ainsi sur les premiers succès des Grenadiers dans le groupe F des préliminaires aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Une victoire brillante samedi dernier 6-0 contre les Îles Vierges Américaines à Port au Prince, dans le stade Sylvio Cator, devant environ 20,000 spectateurs bouillants et le président Martelly en loge.

A l'époque de la catastrophe, l'enceinte avait servi de refuge aux sans-abris. Les bureaux de la Fédération de football n'était alors plus qu'un amas de débris et son président Yves Doudou Jean-Bart, blessé, devait reconstruire une sélection où manquait plusieurs joueurs disparus. Ainsi, Haïti s'était dégotté un entraîneur brésilien polyglotte : Edson Tavares, passé par la Suisse, la Chine, le Vietnam et le Moyen Orient, débarque. Ce dernier raconte comment il est parvenu à former une équipe : « j'ai loué une voiture et parcouru cinq pays pour persuader les joueurs de porter les couleurs de leur pays d'origine. Vingt mecs. Certains ne parlent même pas créole mais juste italien ou allemand » .

Parmi les sélectionnés on retrouve Jean-Eudes Maurice du PSG, le manceau Jeff Louis (en attendant Kervens Belfort), Kevin Lefrance des champions de République Tchèque du Viktoria Zizkov et un petit peu de MLS avec Steward Ceus, gardien new-yorkais des Colorado Rapids, et James Marcelin des Portland Timbers.

Après leur première victoire ce weekend, les Grenadiers ont enchaîné mardi avec un succès à l'extérieur contre Curaçao (4-2). Suffisant pour espérer rejoindre le groupe A de la zone CONCACAF composé de nations plus corsées (Jamaïque et USA) et rêver comme le quotidien local, le Nouvelliste, d'une participation au Mondial comme en 1974. On en est encore loin, mais l'histoire est belle.

AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
jean-eudes maurice...les pauvres...enfin je plaisante (un peu)
mais c'est vrai que l'histoire est belle.
le Curaçao, c'est un cocktail, pas une équipe de foot! XD
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2