1. //
  2. //
  3. // Belfort
  4. // Insolite
  5. // Interview

Haguy : « À la fin, dans l'ascenseur, il faisait chaud » 



Ils sont trois. Trois joueurs de Belfort qui ont failli louper la rencontre de National face à Dunkerque (0-0), vendredi dernier. En cause, l'ascenseur de leur immeuble qui les a retenus pendant près de 25 minutes. Steve Haguy, l'un des trois prisonniers, raconte cet avant-match pour le moins original.

Modififié
630 6
Alors Steve, explique-nous ce qu'il s'est passé vendredi dernier avant ton match face à Dunkerque ?

En fait, j'habite chez Marius (M'Baiam), le temps que je trouve un appart. Et Mev (Mevludin Cuskic) est le voisin de Marius. On partait ensemble pour le match. On avait rendez-vous à 18h30 au stade. Donc vers 18h10, on sort de chez nous. On est rentrés dans l'ascenseur et on s'est rendu compte assez vite qu'on était bloqués. C'est la première fois que ça m'arrivait. Je pense que c'était pareil pour eux. On est restés coincés 20-25 minutes dans l'ascenseur. On a tout de suite appelé le coach (Maurice Goldman) pour le prévenir. Lui, de son côté, il a tenté d'appeler des gens pour qu'on vienne nous décoincer.



Mais ce n'est pas lui qui vous a délivrés au final…

En fait, il y a un jeune homme du bâtiment, qui connaissait apparemment le truc et qui nous a dit que ça avait disjoncté. Il a regardé et a réussi à refaire fonctionner l'ascenseur. Franchement, on l'a remercié, mais, après, on n'a même pas eu le temps de savoir s'il s'intéressait au foot. Sincèrement, on ne lui a pas demandé. Mais s'il veut venir au stade, il n'y a pas de souci (rires). La première personne que l'on a vue en sortant, c'était lui en tout cas. Il y avait aussi un de nos dirigeants qui était venu nous dire qu'il avait prévenu les pompiers. Mais on n'a pas trop calculé car il fallait vite partir. Et c'est moi qui conduisais ensuite.



Personne n'a eu peur dans l'ascenseur ?
Pas du tout, même si on était très serrés dedans. On avait nos sacs de foot en plus. À la fin, il commençait à faire chaud. En fait, on en rigolait plus qu'autre chose. On a été patients. On a essayé d'appeler les gens pour prévenir. On a parlé un peu du match à Dunkerque. On a appelé les réparateurs aussi évidemment. Ils nous ont dit qu'ils allaient envoyer quelqu'un. Le club a également prévenu les pompiers et, en fait, quand on est sorti du bâtiment, les pompiers sont arrivés. C'était trop tard, un peu après la bataille (rires). On n'a même pas pu discuter avec eux, car on était déjà en retard et il fallait aller au stade.




Vos coéquipiers vous ont-ils dit de mettre de l'argent dans la caisse des amendes ?

Non, non, quand même pas. Ils ne nous ont même pas chambrés avec ça, ils étaient déjà très concentrés sur le match.



Est-ce que votre préparation d'avant-match a été perturbée du coup ?

On est arrivés tranquille au match, on a pu faire la reconnaissance du terrain, comme d'habitude. Ensuite, le coach nous a fait rentrer pour faire sa causerie habituelle. Après, le match, je trouve que ça s'est super bien passé d'un point de vue personnel, même si je me suis un peu blessé à la fin. Je pense que c'était un très bon match nul (0-0). Dunkerque, c'est une très grosse équipe.


Pour en revenir à toi, tu viens d'arriver à Belfort…

Mon intégration s'est bien déroulée. Je suis très content d'avoir signé ici, d'avoir retrouvé le National, car en France, on pense un petit peu trop que, dès qu'on a passé un certain âge, le football c'est terminé. C'est pas une revanche, mais j'ai envie de montrer à ces gens que, même à 34 ans, on est encore compétitifs. Y a des joueurs qui sont encore plus vieux que moi et qui évoluent en Ligue 2 ou en Ligue 1, donc bon…



Quels sont les objectifs du club cette saison ?

On vient de monter. Il faut se maintenir. Après, dans le football, on ne sait jamais ce qu'il peut se passer. On va tenter de finir le plus haut possible. Personnellement, j'espère disputer tous les matchs. Je n'ai pas de limites. J'essaye d'abord de me remettre bien physiquement.



Au prochain match, tu passeras par les escaliers ou par l'ascenseur pour partir ?

Je pense que la prochaine fois, on prendra l'ascenseur, mais on le prendra chacun notre tour (rires).


Propos recueillis par Tanguy Le Séviller, @tang_foot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sérieusement, c'est tout ce que vous avez trouvé a dire sur Belfort et le National ?
Une fois j'étais bloqué dans l'ascenseur de mon immeuble pendant 1 heure et j'ai manqué la première période de Lens-Metz. Mais j'ai pas fait d'article dessus...
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Tout ca pour un bon 0-0 des familles. Au moins en France les championnats sont assez homogenes.
Jean-Marcel Colissimo Niveau : DHR
Message posté par twan6273
Une fois j'étais bloqué dans l'ascenseur de mon immeuble pendant 1 heure et j'ai manqué la première période de Lens-Metz. Mais j'ai pas fait d'article dessus...


Pareil que toi en montant, mais ça a duré que 2mn, et comme un con j'ai repris le même ascenseur pour redescendre alors qu'il y en avait 3. Il s'est arrêté une fois de plus 2mn. C'est pas long mais sur le coup ça peut paraitre une éternité. En plus je suis fan de la 4ème dimension et il y a épisode avec un ascenseur, j'y est pensé du coup ! Mais j'ai pas eu peur, j'avais mon portable et il captait.

Haguy tu aurais du avoir un brumisateur, le mien ne me lâche pas depuis le mois de Juillet, toujours bon de l'avoir sur soi quand on est dans un endroit où il fait trop chaud.
Message posté par Jean-Marcel Colissimo


Pareil que toi en montant, mais ça a duré que 2mn, et comme un con j'ai repris le même ascenseur pour redescendre alors qu'il y en avait 3. Il s'est arrêté une fois de plus 2mn. C'est pas long mais sur le coup ça peut paraitre une éternité. En plus je suis fan de la 4ème dimension et il y a épisode avec un ascenseur, j'y est pensé du coup ! Mais j'ai pas eu peur, j'avais mon portable et il captait.

Haguy tu aurais du avoir un brumisateur, le mien ne me lâche pas depuis le mois de Juillet, toujours bon de l'avoir sur soi quand on est dans un endroit où il fait trop chaud.





Là je pense que pour le coup ça aurait mérité un article. Moi j'avais pas le téléphone en plus. Et puis je ne l'ai jamais dit mais c'est moi qui l'ai bloqué en glissant un mouchoir au niveau des portes et comme ça à frotter contre le mur donc il s'est arrêté et s'est mis en sécurité. Y'a quand même des épisodes qui marquent une vie !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
630 6