1. // Euro 2012
  2. // Bosnie/France

Hadzibegic : « Les meilleures équipes de la poule »

En attendant de retrouver un poste, Faruk Hadzibegic s'avale des matchs au kilomètre. De quoi nous éclairer sur un Bosnie - France qui lui tient, forcément, à cœur.

Modififié
0 0
Faruk, qu'as-tu pensé du match de la France contre le Bélarus ?


Dans l'analyse du match, il y a beaucoup de critiques. Il faut être patient, lucide. Il faut gérer l'après-Mondial, ce n'est pas évident car les joueurs sont entre deux feux. Ils s'observent, ils ne peuvent pas oublier, se projeter directement dans cette nouvelle aventure. Il doit y avoir encore des rancœurs. Sans compter la pression, qui est énorme. Alors c'est sûr, ce n'est pas un bon résultat. Mais il reste neuf matchs et 27 points.


Quand même, on a l'impression que la seule stratégie, c'était de balancer de longs ballons sur Hoarau. C'est un peu léger.


Il faudra voir l'équipe au complet mais la Biélorussie jouait très bas. Ils ont supprimé la profondeur, ce qui faisait la force de cette équipe de France. Dans ce genre de situation, c'est plus facile de défendre, sauf si on tombe sur des éléments offensifs capables de faire la différence sur un contrôle. Mais Gourcuff, Nasri, Benzema et Ribéry n'étaient pas là... Les mouvements ont donc été moins rapides que prévu, plus prévisibles. On est encore loin de ce que cette équipe peut faire mais ça peut venir. Il suffit d'une victoire.


Pendant ce temps, la Bosnie a pris trois points. Qu'as-tu pensé du match au Luxembourg ?


C'est rare de voir la Bosnie gagner 3-0 à l'extérieur. Surtout au Luxembourg, une équipe qui réussit bien contre les pays d'ex-Yougoslavie qui abordent généralement ces matchs avec trop de confiance. Là, cette première victoire a donné un peu d'euphorie au pays. Le match contre la France va se jouer à guichets fermés. On va être dans la même configuration que la France contre la Biélorussie : il faudrait faire avec une énorme attente du public. On a vu que ça ne portait pas tout le temps chance.


Est-ce que le barrage, perdu, lors des qualifications pour le Mondial a permis à l'équipe d'emmagasiner de l'expérience ?


Lors de ces confrontations contre le Portugal, on a vu qu'il y avait un manque d'expérience, mais là, c'est un concours de circonstances, avec cette victoire à l'extérieur et cette première défaite française, qui place l'équipe en position de force.


Quels sont les points forts de cette équipe de Bosnie ?


Spahic est impérial derrière. Devant il y a Dzeko, bien sûr, mais il est surtout bien servi par Misimovic et Pjanic, qui font ce qu'ils veulent avec la balle. Attention, il y a aussi Ibricic, qui joue à Split, qui est très fort. Ce qui est bien, c'est que le match contre la France sera une belle partie car les deux équipes veulent la victoire. La France va tout faire pour gagner et les supporters bosniaques comprendraient mal qu'on joue le match nul.


Quel serait ton scénario idéal ?


Que les deux équipes fassent le trou rapidement dans le groupe, comme ça, elles seront toutes les deux directement qualifiées pour l'Euro (le meilleur deuxième des groupes évite les barrages, ndlr). C'est possible car c'est de loin les deux meilleures équipes de la poule.



Finalement, ce qui pourrait déstabiliser cette équipe bosniaque, ce sont les rumeurs qui envoient son sélectionneur, Safet Susic, au PSG.


Je ne suis pas au courant de cette rumeur. Je pensais qu'Antoine était bien en place. En tout cas, Safet mérite une chance.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lu, vu et détendu
0 0