En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montée du Red Star

Haddad : « On ne peut pas nous empêcher de grandir »

Officiellement promu en Ligue 2 après son éclatante victoire face à Istres (4-0) vendredi à Bauer, le Red Star peut désormais se tourner vers la prochaine saison. 



Alors que le club audonien n'a toujours pas communiqué officiellement sur le futur stade qui accueillera l'équipe les saisons prochaines (pendant les travaux à Bauer), le président du club, Patrice Haddad, était interrogé sur le sujet au micro de RMC.

« Le Stade de France apparaît surdimensionné  » , note le patron du club qui se refuse à aller au stade Charléty, l'antre du rival qu'est le Paris FC. En fait, Patrice Haddad penche pour le stade Jean-Bouin, « plus adapté » . Mais là aussi, problème : si le Stade Français, le club de rugby résident, était d'accord pour partager l'enceinte, la mairie de Paris bloquerait l'affaire. Trop dangereux de faire cohabiter Redstarmen et fans du PSG à quelques mètres les uns des autres. En tout cas, le président du club a bien précisé que le Red Star n'irait « pas jouer au sud de Paris  » et donc au stade Duvauchelle de Créteil.


« Il y a 700 familles autour du club, c'est un modèle de lien social. On ne peut pas nous empêcher de grandir ! » , regrette Haddad, presque désabusé. « L'avantage d'être à Paris  » garantit tout de même, selon lui, d'échapper au sort de Luzenac. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 48 minutes Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 2
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165