1. //
  2. //
  3. // Groupe C
  4. // Benfica/PSG

Habemus Papus

Avec les mises au repos d’Alex et de Thiago Silva et la première place du groupe déjà acquise, c’est Zoumana Camara, dit Papus, qui officiera avec Marquinhos en défense centrale à Lisbonne. Une mise en lumière soudaine pour le « tonton » du groupe. Un homme qui copine avec Ibrahimović et qui roule en Smart.

921 44
Sept ans. Un septennat que Zoumana Camara traîne son crâne au PSG. Facile, ça en fait le joueur le plus ancien de l’effectif. À 34 ans, l’ancien défenseur central de Saint-Étienne n’est pourtant pas en pré-retraire dans la capitale. Dans les vestiaires, Papus est important. Pour ne pas dire incontournable. C’est un fédérateur, un rassembleur. Derrière sa bonne humeur se cache avant tout un joueur de football qui a vu du pays (Leeds, Saint-Étienne, Inter Milan, Marseille, Bastia, Lens). Depuis un an, on a trop simplement catalogué le joueur comme le traducteur de l’escouade. Fort de ses bonnes notions en italien et en anglais, l’homme serait toujours là pour faire la jonction entre les étrangers et le staff. En gros, Zoumana serait le chaouch du groupe. Un vulgaire passe-plat. C’est oublier le solide défenseur de Ligue 1 qu’il est. Costaud, sobre, physiquement au top, Camara est un très bon défenseur central français. Un mec sans fioriture et efficace. Partout ailleurs, il pourrait facilement revendiquer une place de titulaire. L’OL s’était même renseigné l’été dernier. Mais lui, il a préféré prolonger au PSG. Après tout, le mec est quand même chez lui, à Paname (il est natif de Colombes et a fait ses premières armes au Racing).

Le dernier Mohican

Arrivé en 2007 dans un PSG en crise permanente après un long bras de fer avec Saint-Étienne, Camara a tout connu au PSG : Mario Yepes, Amara Diané, Colony Capital, les virages qui chantent, Pauleta, Alain Cayzac, Bernard Mendy et l’arrivée du Qatar et de toutes ses stars. Aujourd’hui, il est chez lui dans un club pourtant tellement différent de ce qu’il a pu connaître en arrivant. Et puis il est avec ses amis. On le sait proche de Christophe Jallet et Nicolas Douchez, mais également de Maxwell et de Zlatan Ibrahimović. Une amitié qui interpelle, d’ailleurs. Il le sait. « Je suis assez proche de lui. C’est marrant, car on a l’impression, de l’extérieur, qu’il ne peut pas avoir d’ami » , confiait-il sur les ondes de France Bleu IDF au cœur de l’automne. Entre le défenseur et le Z, la donne est simple : ça chambre, ça bouffe au restaurant en famille et ça part chasser. Le Suédois apprécie tout chez le Français : son sens de l’humour, son hospitalité, son calme et son vécu. Lors du stage de pré-saison organisé en Suède, Ibrahimović a invité Maxwell – son meilleur pote – et l’ex-Stéphanois à venir passer un jour et demi chez lui. Les trois compères sont, entre autres, allés à la pêche et ont tiré quelques coups au fusil. Des potes, quoi. Entre deux tourtes et un chevreuil, le trio a partagé le pain. Dans le vestiaire, on s’est habitué à la grosse voix du Suédois appelant son ami avec son célèbre « Papus, Papus » . Au-delà du rôle social du joueur, c’est surtout un modèle. Un professionnel à l’ancienne. Le genre de mec qui te conseille sur les crampons, la manière de strapper ta cheville en plein hiver et comment jouer des coudes avec Brandão.

Le trait d’union

« Il fédère, confie Franck Belhassen, son conseiller devenu ami, dans les colonnes du Parisien d’octobre. Quand il a été transféré à l’Inter Milan à 19 ans, Papus a été marqué par la gentillesse et l’attention que lui portaient des grands joueurs comme Bergomi ou Zamorano, alors que lui n’était qu’un gamin. Il était régulièrement invité chez eux, ils étaient là pour lui. Aujourd’hui, Pap fait exactement la même chose avec les joueurs qui débarquent au club. » La bonne vieille recette du « donner et recevoir » . Alors en début de saison, Camara a fait le lien avec Digne, Rabiot, Ongenda, Maignan ou Coman. C’est un guide. Un modèle. En son temps, Zoumana valait une sélection en équipe de France (contre l’Australie en 2001) et les éloges scato de Bernard Tapie qui, au moment de son come back à l’OM, certifiait que le jour où Camara rejouerait au football, de la merde tomberait du ciel. Aujourd’hui, Papus roule en Smart, lance les cris de victoire dans le vestiaire en fin de rencontre – même quand il passe son match en tribunes – et s’apprête à débuter un match de Ligue des champions dans le onze de départ pendant que Bernard Tapie cherche un parapluie doré. Au final, le joueur est mieux qu’un GO bilingue ou une simple roue de secours, c’est un cadre. Un joueur de vestiaire qui ne revendique rien. Ni statut, ni énorme salaire et encore moins de temps de jeu. De nos jours, c’est comme un bon match de Javier Pastore, c’est rare, mais tellement appréciable et jubilatoire.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

bufford tannen Niveau : DHR
un bon camarade,si je puis dire.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Papus, je t'aime !

MaxChampagne Niveau : DHR
On l'aime tous notre Papus, même si sa manière de courir m'hallucine un peu.
Ce joueur a toujours répondu présent quand il jouait et il sait bien remplacer Thiago Silva ou Alex quand il le faut .
C'est grâce à lui qu'il y une bonne cohésion dans cette constellation de stars .
Allez , marque un but ce soir , tu le mérites beaucoup .
Sur Fifa, je vends Jallet, Maxwell, Menez, Lavezzi et d'autres avant le Papus. année 2015, Papus est à -8 en stats et traine environ une note de 65/66 je crois.
Mais Papus est là.
Beefheart Niveau : DHR
Ce titre. Vous avez papus vous en empêcher hein ?
C'est tellement appréciable ce genre de profil... aussi une bonne chose que Paris l'ai gardé. ça me fait penser à Le Crom, qui aurait pu être gardé par le club de la capitale, malgré son âge,pour les entrainements et le vestiaire.

Quoiqu'on dise du club, je pense que beaucoup d'efforts ont été fait pour créer une structure accueillante pour les joueurs, et ce, malgré la tentation de tout régler par les pétro-dollars. Seul ombre au tableau: Sakho, mais je pense qu'en effet il ne se remettait pas assez en question, lui, l'enfant de la capitale.

Allez Papus, sort nous un match propre de daron.
Ludo93130 Niveau : DHR
Il a toujours été très propre, et est indispensable au vestiaire, c'est un peu notre 3ème gardien de l'EDF en fait.
Article sympathique, j'ai particulièrement aimé le titre.
C'est intéressant de voir les joueurs avec lesquels le Z a les plus grosses affinités, en gros des bosseurs, des pros surtout.
On peut ajouter Matuidi à la liste, qu'il a l'air de vraiment apprécier.
Tout le monde aime prépuce..
Il fait vraiment chic type ce Papus avec sa tete de condor.
En plus depuis 3 ans il est atteint du syndrome "moins-je-joue-meilleur-je-suis-les-rares-fois-ou-on-a-besoin-de-moi".
Enfin normalement aapres un article comme ca et que des bons commentaires c'est ce soir qu'il claque un triple contre son camps.
C'est tout à fait ça, c'est un joueur qui ne revendique rien, qui a roulé sa boss, et qui prend les matchs joués comme du bonus. Il joue sans trop de pression, et ça marche bien.
Enfin 2 matches à L'inter et une selection en equipe nationale.
Mais C'est pas le CV qui fait l'homme. Je pense qu'il est au top de sa carrière.
Paris a bien fait de ne pas s'en débarrasser.
Je sens comme un ras-de-bol général de nos journalistes footeux sur le comportement de nos joueurs français... C'est que ça doit être encore pire que ce que l'on sait.

Sofoot s'y met aussi en faisant l'éloge de Papus qui explique dans cet article que c'est un peu un extraterrestre: le mec est professionnel, au service du club et au service du groupe.

Bref à part Ménes, les mecs qui ont passés en Italie semblent avoir appris les valeurs d'un footballeur professionnel. Donc on a un vrai problème en France dans notre formation.
maxleharmek Niveau : CFA
Note : 1
Ben merde alors.
Et moi qui pensait qu'il ne servait à rien..
Je sens comme un ras-de-bol général de nos journalistes footeux sur le comportement de nos joueurs français... C'est que ça doit être encore pire que ce que l'on sait.

Sofoot s'y met aussi en faisant l'éloge de Papus qui explique dans cet article que c'est un peu un extraterrestre: le mec est professionnel, au service du club et au service du groupe.

Bref à part Ménes, les mecs qui ont passés en Italie semblent avoir appris les valeurs d'un footballeur professionnel. Donc on a un vrai problème en France dans notre formation.
Un super état d'esprit, le Papus !!

Message posté par gamma
http://www.youtube.com/watch?v=c14qMbmP9egSeul ombre au tableau: Sakho, mais je pense qu'en effet il ne se remettait pas assez en question, lui, l'enfant de la capitale.


J'suis d'accord avec toi ... ;-)

Surtout quand on entend sa dernière interview où il se dit content d'être à Liverpool, content de la concurrence avec des mecs tous internationaux !! Pourquoi ne l'était il pas à Paris, son club de cœur ??
Message posté par eminhull
Bref à part Ménes,


Pierre Ménes est passé par l'Italie ?? :/
Plus qu'une personnalité importante du vestiaire, c'est surtout un défenseur très propre et toujours au niveau quand on fait appel à lui.
A l'instar des meilleurs cuvées, il a le bon goût de s'améliorer avec le temps en plus.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
921 44