1. //
  2. // Équipe de Hongrie

Gyozo Burcsa : « Guy Roux n’a pas essayé de me changer »

Auxerrois durant deux saisons (1985-87) après une finale d’UEFA perdue avec le Videoton, il a installé Casoni sur le banc du « Vidi » en tant que président de l’écurie favorite du Premier ministre hongrois. L’ancien international magyar reconverti en patron d’agence immobilière se souvient des débuts dingos de Canto en Bourgogne, de la quiétude de l’Yonne, de l’œil de lynx bienveillant de l’homme au bonnet, du Mundial 86 caniculaire et du panache de son copain Kálmán Kovács ayant ébloui l’Abbé-Deschamps.

Modififié
Comment passe-t-on de Székesfehérvár à l’AJA sans se mettre à dos le régime communiste ?
Les autorités étaient très strictes là-dessus. Interdiction de quitter le territoire en deçà de la trentaine. En plus, il fallait prévenir un an avant son club, puis obtenir l’aval officiel du Bureau national des sports et de l’éducation physique, ainsi que celui de la Fédération hongroise. Tu ne signais pas comme ça à l’étranger, surtout sans arrêt Bosman pour te couvrir. L’AJA avait évidemment remarqué le parcours extraordinaire du Videoton et voulait un joueur d’expérience venant de l’Est. Ma vieille carcasse de trente et un ans s’est retrouvée parachutée au milieu d’une armée de jeunes incluant Ferreri, Martini, Canto, Boli...

Parmi ces jeunes, tu as direct remarqué Canto que tu jugeais « fou » et « ambitieux » . Tu maintiens ces adjectifs ?
J’aurais pu rajouter « talentueux  » , car il l’était assurément. À l’entraînement, je le testais en shootant quelques ballons un peu compliqués. Il t’attrapait ça magistralement avec un contrôle de la poitrine et agrémentait parfois le truc d’une reprise sensationnelle. En le voyant, je me disais qu’il irait très loin. Eric voulait gagner sa place à tout prix dans l’effectif, quitte à s’emporter comme un gamin. Il tapait dans les poteaux, mettait nerveusement des coups de tête... Sa jeunesse, sa fougue et son caractère lui faisaient parfois perdre les pédales, mais j’ai aimé jouer avec Canto, adorable et déterminé à la fois.


Quel souvenir gardes-tu de Guy Roux qui t’a amené en France ?
Quand tu vois l’énorme boulot qu’il a accompli avec le club et le centre de formation, j’ai déjà tout dit. Il était strict, direct, nature. Toujours le bon mot pour cadrer, jamais éparpillé. Avec lui, c’était « toi ici, toi là  » et on devait tout de suite enregistrer. Malgré sa dureté apparente, Guy était bourré de bonnes intentions. Il n’a pas essayé de me changer de quelque façon que ce soit. Un jour, autour de l’an 2000, je suis venu assister à un amical à l’Abbé-Deschamps. Il m’a reconnu de pratiquement cinquante mètres et a hurlé : « Burxa ! Burxa ! Mon numéro dix ! » On se téléphone encore de temps en temps...

Tu collais parfaitement aux profils qu’il débusquait : européen de l’Est, low-cost...
Janas, Zgutczynski et moi formions une petite bande de l’Est, c’est vrai ! (Rires) Avant eux, y avait Klose, Szarmach et j’en passe... Guy Roux a beau avoir une image de radin qui lui colle à la peau, mon salaire était bien meilleur que ce que je pouvais jamais espérer en Hongrie. Tu sais, je suis issu d’une famille modeste de province. On était six frères à la maison. J’ai débuté jeune et pauvre à Káposvár, le même genre de petite ville tranquille qu’Auxerre. Pour moi, l’étranger était un rêve que j’ai concrétisé. Je me suis enrichi au contact des supporters, des habitants super gentils et du chablis, évidemment...


La langue, c’était plus ou moins hardcore que les ballons de blanc sec ?
J’ai appris en autodidacte. Quand Bruno (Martini, ndlr) sortait une expression ou un terme que je ne comprenais pas, je lui demandais directement ce que ça signifiait. Le mot « maintenant  » m’est rentré dans le crâne à force de l’entendre à tout bout de champ. J’étais vraiment dans le bain et je complétais en regardant des émissions de variété ou des films qui n’étaient forcément pas sous-titrés à l’époque. Le cliché des français froids et égoïstes s’est évaporé dès que j’ai commencé à maîtriser la langue. J’entretiens mon niveau pendant mes vacances dans l’Hexagone. J’y retourne tous les deux-trois étés.

Ton autre lien un peu moins connu avec Auxerre, c’est Casoni que tu propulses sur le banc du « Vidi » après avoir pris la présidence du club. Malheureusement, l’expérience n’a pas été hyper concluante.
Le « Vidi » exigeait des résultats sans lui laisser véritablement le temps de s’installer et de s’approprier l’esprit de l’équipe. Le début de saison 2014-2015 s’est révélé mitigé et le propriétaire l’a limogé au bout de quelques matchs. Ils n’ont pas été tendres. Ni avec lui, ni avec moi. Je cherchais un bon entraîneur et j’estimais que Bernard ferait l’affaire. Mes connaissances auxerroises m’en avaient dit beaucoup de bien. Finalement, le « Vidi » termine champion devant le Ferencváros et les autres ténors. Ensuite, j’ai choisi de partir. Les pressions m’énervaient. J’estime que j’ai accompli ma part du contrat.


Avant la D1, il y a cette folle épopée UEFA avec le Videoton où le Real vous bat en finale...
Folle ? Héroïque, oui ! Qui aurait parié cette année-là (1985, ndlr) que le « Vidi » , un club d’Europe de l’Est quasi anonyme débarquant en outsider absolu, éliminerait Manchester United ou le PSG de Rocheteau ? C’est le genre de trucs qui ne t’arrivent qu’une fois dans la vie. Trente-huit mille personnes au stade Sostói pour la confrontation aller contre Madrid (arbitrée par le Français Michel Vautrot, ndlr) ! Et même malgré la défaite (3-1 sur l’ensemble des deux matchs, ndlr), les supporters nous ont applaudis comme des demi-dieux. On ne retrouvera jamais une ambiance aussi extraordinaire dans les travées de Fehérvár. Les tribunes sont à moitié, voire aux trois quarts désertes en championnat magyar.

Vidéo

Au sortir de cette épopée, tu files au Mundial mexicain sous les ordres du très caractériel György Mezey. Il paraît que ses avoinées étaient aussi brûlantes que la température sur place. Vrai ?
Mezey voulait qu’on soit champions du monde. Avec lui, on avait autant d’oxygène qu’au Mexique, c’est-à-dire pas énormément, surtout sous un cagnard pareil. On est rarement habitués à jouer à quarante degrés à l’ombre en Hongrie ! La moindre course un peu longue éreintait nos organismes. J’étais l’un des papys de l’effectif, donc c’était d’autant plus fatigant, tandis que Kálmán (Kovács, ndlr) montrait le bout de son nez avant d’exploser à Auxerre. Enfin bon, canicule ou pas, tu donnes ton maximum quand on t’accorde une place au Mondial. Je n’allais certainement pas laisser passer cette opportunité.

Tu es resté très pote avec Kálmán, d’ailleurs. C’est toi qui l’as introduit à Guy Roux ?
Je n’ai pas directement interagi dans le transfert, mais on m’a effectivement demandé mon avis sur lui. J’ai simplement répondu la vérité, à savoir que Kálmán est un attaquant de grande classe extrêmement dangereux dans les seize mètres doublé d’un être humain altruiste gardant les deux pieds sur terre. Pile-poil ce qui plaît à Guy. Logique qu’il se soit épanoui à Auxerre. C’est exactement ce qu’il lui fallait. Le fait qu’il soit devenu prof d’EPS et mette un point d’honneur à enseigner le vrai sens collectif du foot aux gamins montre combien il se préoccupe de son prochain. Kálmán n’a jamais été égocentrique.


Avant de rentrer définitivement en Hongrie, tu achèves ton aventure hexagonale à Melun puis Arras.
Dans les deux cas, il y avait une ambition, une énergie qui m’ont donné envie de poursuivre en France. Melun venait de fusionner avec Fontainebleau et montait en D2 avec l’idée d’accéder illico à l’élite. Arras était en CFA1 et visait le National. Et dans les deux cas, j’étais celui chargé de passer le témoin, de forger les débutants à l’instar d’un coach jusqu’à devenir entraîneur-joueur au RC Arras. J’ai vécu cinq saisons hexagonales magiques. Partir là-bas a été l’une des meilleures décisions de ma vie. L’expérience et la résilience acquises m’ont servi dans ma carrière d’entraîneur et d’agent immobilier.

On pourrait t’appeler le Stéphane Plaza de Sopron tant ton agence cartonne. Sympa, la préretraite.
Honnêtement, je ne pense pas que mon nom ait favorisé le succès de l’entreprise, mais on tient le coup depuis quinze ans, donc ça veut dire que notre boulot porte ses fruits. D’un côté, les Autrichiens achètent volontiers ici, vu la proximité de la frontière et les prix sensiblement inférieurs. De l’autre, les locaux travaillant en Autriche peuvent s’offrir des logements spacieux avec leurs paies confortables. J’ai coaché le FC Sopron en 95-96 avant de laisser tomber le foot jusqu’à ce que le Videoton me sollicite. L’endroit m’avait séduit et j’ai décidé de me reconvertir ici. Je réfléchis encore pour mes vieux jours...

Par Joël Le Pavous
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

AlvaradoRecoba Niveau : DHR
Des itw que tu ne trouves nulle part ailleurs, c'est surtout pour ça qu'on aime So Foot et vous nous le rendez bien..

Pourvu Burcsa dure..
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Toi je ne comprends pas pourquoi tu as pris un -1!

Non seulement tu as l'air de kiffer Recoba mais en plus rien que pour s'intéresser à cet article on mériterait des +1!
1 réponse à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Merci pour l'article!

Super 10 le Gyozo! Et l'équipe de Videoton 84-84! Quelle merveille!

Avec donc Burcsa en 10 mais aussi plusieurs autres joueurs qui furent sélectionnés pour la coupe du monde 86.

Le défenseur Csongradi (qui n'était pas là en 86), le défenseur Csuhay (qui sera sélectionné pour la CDM 86 mais qui ne jouera pas), le défenseur Laszlo Disztl (idem; et qui jouera à Bruges par la suite) et le gardien Peter Distzl (qui jouera contre la France en en prenant 3 lors de la CDM au Mexique; il en avait pris 6 contre l'Union Soviétique).

La sélection 86 était plus structurée autour du Budapest Honved mais le Videoton en avait envoyé pas mal quand même.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
* Budapest Honved où jouait Kalman Kovacs d'ailleurs
1 réponse à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Dernière chose: les articles de Joël le Pavous c'est vraiment de la bombe.

Mes préférés avec ceux de Maggiori!

Vas donc faire un tour à Szeged cher Joël! Quand j'y vivais il y avait plusieurs affaires assez troubles autour du club de foot local (en plus d'autres types d'affaires...mais cela n'est guère étonnant dans le fin fond de la Hongrie malheureusement).
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Et un article sur Zoltan Czibor svp!!!

Puskas y a eu droit 50 fois, Kocsis, Hidegkuti et Grosics aussi. On attend celui sur Zoltan!
1 réponse à ce commentaire.
il y a 4 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! il y a 2 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 4
il y a 7 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 28 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 28 Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26
Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28