1. //
  2. // Équipe de Hongrie

Gyozo Burcsa : « Guy Roux n’a pas essayé de me changer »

Auxerrois durant deux saisons (1985-87) après une finale d’UEFA perdue avec le Videoton, il a installé Casoni sur le banc du « Vidi » en tant que président de l’écurie favorite du Premier ministre hongrois. L’ancien international magyar reconverti en patron d’agence immobilière se souvient des débuts dingos de Canto en Bourgogne, de la quiétude de l’Yonne, de l’œil de lynx bienveillant de l’homme au bonnet, du Mundial 86 caniculaire et du panache de son copain Kálmán Kovács ayant ébloui l’Abbé-Deschamps.

Modififié
Comment passe-t-on de Székesfehérvár à l’AJA sans se mettre à dos le régime communiste ?
Les autorités étaient très strictes là-dessus. Interdiction de quitter le territoire en deçà de la trentaine. En plus, il fallait prévenir un an avant son club, puis obtenir l’aval officiel du Bureau national des sports et de l’éducation physique, ainsi que celui de la Fédération hongroise. Tu ne signais pas comme ça à l’étranger, surtout sans arrêt Bosman pour te couvrir. L’AJA avait évidemment remarqué le parcours extraordinaire du Videoton et voulait un joueur d’expérience venant de l’Est. Ma vieille carcasse de trente et un ans s’est retrouvée parachutée au milieu d’une armée de jeunes incluant Ferreri, Martini, Canto, Boli...

Parmi ces jeunes, tu as direct remarqué Canto que tu jugeais « fou » et « ambitieux » . Tu maintiens ces adjectifs ?
J’aurais pu rajouter « talentueux  » , car il l’était assurément. À l’entraînement, je le testais en shootant quelques ballons un peu compliqués. Il t’attrapait ça magistralement avec un contrôle de la poitrine et agrémentait parfois le truc d’une reprise sensationnelle. En le voyant, je me disais qu’il irait très loin. Eric voulait gagner sa place à tout prix dans l’effectif, quitte à s’emporter comme un gamin. Il tapait dans les poteaux, mettait nerveusement des coups de tête... Sa jeunesse, sa fougue et son caractère lui faisaient parfois perdre les pédales, mais j’ai aimé jouer avec Canto, adorable et déterminé à la fois.


Quel souvenir gardes-tu de Guy Roux qui t’a amené en France ?
Quand tu vois l’énorme boulot qu’il a accompli avec le club et le centre de formation, j’ai déjà tout dit. Il était strict, direct, nature. Toujours le bon mot pour cadrer, jamais éparpillé. Avec lui, c’était « toi ici, toi là  » et on devait tout de suite enregistrer. Malgré sa dureté apparente, Guy était bourré de bonnes intentions. Il n’a pas essayé de me changer de quelque façon que ce soit. Un jour, autour de l’an 2000, je suis venu assister à un amical à l’Abbé-Deschamps. Il m’a reconnu de pratiquement cinquante mètres et a hurlé : « Burxa ! Burxa ! Mon numéro dix ! » On se téléphone encore de temps en temps...

Tu collais parfaitement aux profils qu’il débusquait : européen de l’Est, low-cost...
Janas, Zgutczynski et moi formions une petite bande de l’Est, c’est vrai ! (Rires) Avant eux, y avait Klose, Szarmach et j’en passe... Guy Roux a beau avoir une image de radin qui lui colle à la peau, mon salaire était bien meilleur que ce que je pouvais jamais espérer en Hongrie. Tu sais, je suis issu d’une famille modeste de province. On était six frères à la maison. J’ai débuté jeune et pauvre à Káposvár, le même genre de petite ville tranquille qu’Auxerre. Pour moi, l’étranger était un rêve que j’ai concrétisé. Je me suis enrichi au contact des supporters, des habitants super gentils et du chablis, évidemment...


La langue, c’était plus ou moins hardcore que les ballons de blanc sec ?
J’ai appris en autodidacte. Quand Bruno (Martini, ndlr) sortait une expression ou un terme que je ne comprenais pas, je lui demandais directement ce que ça signifiait. Le mot « maintenant  » m’est rentré dans le crâne à force de l’entendre à tout bout de champ. J’étais vraiment dans le bain et je complétais en regardant des émissions de variété ou des films qui n’étaient forcément pas sous-titrés à l’époque. Le cliché des français froids et égoïstes s’est évaporé dès que j’ai commencé à maîtriser la langue. J’entretiens mon niveau pendant mes vacances dans l’Hexagone. J’y retourne tous les deux-trois étés.

Ton autre lien un peu moins connu avec Auxerre, c’est Casoni que tu propulses sur le banc du « Vidi » après avoir pris la présidence du club. Malheureusement, l’expérience n’a pas été hyper concluante.
Le « Vidi » exigeait des résultats sans lui laisser véritablement le temps de s’installer et de s’approprier l’esprit de l’équipe. Le début de saison 2014-2015 s’est révélé mitigé et le propriétaire l’a limogé au bout de quelques matchs. Ils n’ont pas été tendres. Ni avec lui, ni avec moi. Je cherchais un bon entraîneur et j’estimais que Bernard ferait l’affaire. Mes connaissances auxerroises m’en avaient dit beaucoup de bien. Finalement, le « Vidi » termine champion devant le Ferencváros et les autres ténors. Ensuite, j’ai choisi de partir. Les pressions m’énervaient. J’estime que j’ai accompli ma part du contrat.


Avant la D1, il y a cette folle épopée UEFA avec le Videoton où le Real vous bat en finale...
Folle ? Héroïque, oui ! Qui aurait parié cette année-là (1985, ndlr) que le « Vidi » , un club d’Europe de l’Est quasi anonyme débarquant en outsider absolu, éliminerait Manchester United ou le PSG de Rocheteau ? C’est le genre de trucs qui ne t’arrivent qu’une fois dans la vie. Trente-huit mille personnes au stade Sostói pour la confrontation aller contre Madrid (arbitrée par le Français Michel Vautrot, ndlr) ! Et même malgré la défaite (3-1 sur l’ensemble des deux matchs, ndlr), les supporters nous ont applaudis comme des demi-dieux. On ne retrouvera jamais une ambiance aussi extraordinaire dans les travées de Fehérvár. Les tribunes sont à moitié, voire aux trois quarts désertes en championnat magyar.

Vidéo

Au sortir de cette épopée, tu files au Mundial mexicain sous les ordres du très caractériel György Mezey. Il paraît que ses avoinées étaient aussi brûlantes que la température sur place. Vrai ?
Mezey voulait qu’on soit champions du monde. Avec lui, on avait autant d’oxygène qu’au Mexique, c’est-à-dire pas énormément, surtout sous un cagnard pareil. On est rarement habitués à jouer à quarante degrés à l’ombre en Hongrie ! La moindre course un peu longue éreintait nos organismes. J’étais l’un des papys de l’effectif, donc c’était d’autant plus fatigant, tandis que Kálmán (Kovács, ndlr) montrait le bout de son nez avant d’exploser à Auxerre. Enfin bon, canicule ou pas, tu donnes ton maximum quand on t’accorde une place au Mondial. Je n’allais certainement pas laisser passer cette opportunité.

Tu es resté très pote avec Kálmán, d’ailleurs. C’est toi qui l’as introduit à Guy Roux ?
Je n’ai pas directement interagi dans le transfert, mais on m’a effectivement demandé mon avis sur lui. J’ai simplement répondu la vérité, à savoir que Kálmán est un attaquant de grande classe extrêmement dangereux dans les seize mètres doublé d’un être humain altruiste gardant les deux pieds sur terre. Pile-poil ce qui plaît à Guy. Logique qu’il se soit épanoui à Auxerre. C’est exactement ce qu’il lui fallait. Le fait qu’il soit devenu prof d’EPS et mette un point d’honneur à enseigner le vrai sens collectif du foot aux gamins montre combien il se préoccupe de son prochain. Kálmán n’a jamais été égocentrique.


Avant de rentrer définitivement en Hongrie, tu achèves ton aventure hexagonale à Melun puis Arras.
Dans les deux cas, il y avait une ambition, une énergie qui m’ont donné envie de poursuivre en France. Melun venait de fusionner avec Fontainebleau et montait en D2 avec l’idée d’accéder illico à l’élite. Arras était en CFA1 et visait le National. Et dans les deux cas, j’étais celui chargé de passer le témoin, de forger les débutants à l’instar d’un coach jusqu’à devenir entraîneur-joueur au RC Arras. J’ai vécu cinq saisons hexagonales magiques. Partir là-bas a été l’une des meilleures décisions de ma vie. L’expérience et la résilience acquises m’ont servi dans ma carrière d’entraîneur et d’agent immobilier.

On pourrait t’appeler le Stéphane Plaza de Sopron tant ton agence cartonne. Sympa, la préretraite.
Honnêtement, je ne pense pas que mon nom ait favorisé le succès de l’entreprise, mais on tient le coup depuis quinze ans, donc ça veut dire que notre boulot porte ses fruits. D’un côté, les Autrichiens achètent volontiers ici, vu la proximité de la frontière et les prix sensiblement inférieurs. De l’autre, les locaux travaillant en Autriche peuvent s’offrir des logements spacieux avec leurs paies confortables. J’ai coaché le FC Sopron en 95-96 avant de laisser tomber le foot jusqu’à ce que le Videoton me sollicite. L’endroit m’avait séduit et j’ai décidé de me reconvertir ici. Je réfléchis encore pour mes vieux jours...

Par Joël Le Pavous
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

AlvaradoRecoba Niveau : DHR
Des itw que tu ne trouves nulle part ailleurs, c'est surtout pour ça qu'on aime So Foot et vous nous le rendez bien..

Pourvu Burcsa dure..
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Toi je ne comprends pas pourquoi tu as pris un -1!

Non seulement tu as l'air de kiffer Recoba mais en plus rien que pour s'intéresser à cet article on mériterait des +1!
1 réponse à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Merci pour l'article!

Super 10 le Gyozo! Et l'équipe de Videoton 84-84! Quelle merveille!

Avec donc Burcsa en 10 mais aussi plusieurs autres joueurs qui furent sélectionnés pour la coupe du monde 86.

Le défenseur Csongradi (qui n'était pas là en 86), le défenseur Csuhay (qui sera sélectionné pour la CDM 86 mais qui ne jouera pas), le défenseur Laszlo Disztl (idem; et qui jouera à Bruges par la suite) et le gardien Peter Distzl (qui jouera contre la France en en prenant 3 lors de la CDM au Mexique; il en avait pris 6 contre l'Union Soviétique).

La sélection 86 était plus structurée autour du Budapest Honved mais le Videoton en avait envoyé pas mal quand même.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
* Budapest Honved où jouait Kalman Kovacs d'ailleurs
1 réponse à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Dernière chose: les articles de Joël le Pavous c'est vraiment de la bombe.

Mes préférés avec ceux de Maggiori!

Vas donc faire un tour à Szeged cher Joël! Quand j'y vivais il y avait plusieurs affaires assez troubles autour du club de foot local (en plus d'autres types d'affaires...mais cela n'est guère étonnant dans le fin fond de la Hongrie malheureusement).
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Et un article sur Zoltan Czibor svp!!!

Puskas y a eu droit 50 fois, Kocsis, Hidegkuti et Grosics aussi. On attend celui sur Zoltan!
1 réponse à ce commentaire.
il y a 1 heure Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 6
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 55 Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35 Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51