1. // Euro 2012
  2. // Groupe D
  3. // France/Ukraine

Guy Roux : « Les journalistes sont des chochottes »

Fidèle à Europe 1 depuis 20 ans, Guy Roux envoie encore de la punchline radiophonique durant l'Euro (Le club Euro 2012, tous les soirs de 20h à 23 h). Et, dans ce domaine, l'ancien entraîneur de l'AJA est un numéro 10 à l'ancienne : précision, classe et efficacité.

Modififié
8 16
Décidément, vous détenez tous les records. En poste à Europe 1 depuis 1992, vous êtes le consultant sport avec la longévité la plus conséquente à la radio.

C'est comme en première division. Personne n'a fait mieux. Ou plus long, plutôt. Depuis l'Euro 1992, en Suède, je suis de toutes les compétitions internationales à Europe 1. J'ai encore en tête cet Euro suédois. L'équipe était dirigée par Platini et avait gagné tous ses matches de qualification. Sauf qu'en phase finale, on s'était ratés. C'est Houllier qui dirigeait tous les entraînements. On avait une belle équipe avec Papin-Cantona devant. Avec Auxerre, on avait envoyé Vahirua, Silvestre et Martini. Cette année, on aurait pu avoir Sagna, Kaboul et Diaby. Visiblement, ce n'était pas notre année...

Qu'avez-vous pensé du match contre l'Angleterre, lundi ?

On était les plus forts. C'est dommage de ne pas avoir insisté plus. On a été trop prudents, je pense. La préparation du match a été beaucoup trop axée sur la faiblesse supposée de notre défense centrale. Dès lors, on a voulu sécuriser l'axe en priorité. Ça s'est vu avec les latéraux. Debuchy a joué avec un frein à main.

Vous êtes confiant avant l'Ukraine ?

Pas tellement. Pendant que nous, on enchaînait les matches amicaux, les Ukrainiens se sont préparés physiquement pendant trois semaines. On peut facilement caler à 20 minutes de la fin et les regarder courir partout. D'autant qu'ils seront chez eux, soutenus par tout un peuple. Il faudra que l'arbitre soit costaud.

Vous en pensez quoi, de cette équipe de France ?

La moitié de l'équipe n'a pas d'expérience. Nous avons une chance sur deux d'aller en quarts de finale. Au-dessus, c'est compliqué. Mais, avec un zeste de chance, on peut d'ores et déjà bien préparer 2014. Si quelque chose se crée à l'Euro, on sera costauds au Brésil. Pour ce faire, il ne faudrait pas s'acharner sur Laurent Blanc en cas d'élimination. Pis, il ne faudrait pas le virer.

Qu'avez-vous pensé des réactions sur le « Ferme ta gueule » de Samir Nasri à certains journalistes de L'Équipe après son but ?

Aujourd'hui, les journalistes sont des chochottes. On ne peut plus les toucher, ni même les frôler, alors que sous leurs plumes, tout est permis. Au pire, on peut avancer que Samir est un sale gosse. Mais il a 23 ans, il ne faut pas l'oublier. Derrière, il est élu homme du match et pas par les Français. Ça veut tout dire, quand même. En France, on en a oublié l'essentiel : le terrain. On est dans une telle logique que certains journalistes sont payés pour faire des papiers. Un joueur passe sous les fenêtres d'un journaliste en toussant, on est capable d'en faire un papier. C'est un peu ça, l'idée.

Et sur son supposé dézonage ?

Pour faire un triangle, il faut être trois. Vous avez déjà essayé de jouer en triangle avec des mecs alignés comme une ligne droite ? Croyez-moi, c'est compliqué. Sur le but, Ribéry, Malouda et Nasri sont sur le côté gauche. Sans cet échange en triangle, dans un petit périmètre, on ne marque jamais. Le dézonage de Nasri est demandé par Blanc. Cette liberté amène le but. Si on laisse Nasri à droite, on n'égalise jamais contre les Anglais.

Quelles équipes ressortent du lot pour l'instant ?

J'ai beaucoup aimé l'Ukraine. Shevchenko notamment. Faire un match comme ça, à la maison, à 36 ans, c'est digne des plus grands. L'Espagne et l'Italie ont été très séduisantes par moments. Les Espagnols jouent comme les Français. Mais plus vite. Par contre, personne ne parle de cette faute professionnelle avant le match Espagne-Italie. Ne pas arroser la pelouse avant une rencontre, c'est un crime. Donner un bon terrain, c'est la moindre des choses et c'est beaucoup plus grave que deux doigts devant la bouche...

Propos recueillis par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"L'Espagne joue comme la France, en plus vite."

LOL. Je serais curieux de voir ce que ça donne de jouer comme la France, en plus lentement...
Note : 5
"Ne pas arroser la pelouse est un crime"...c'est clair, Guy, c'est un crime de lèse-jardinage puni de la peine de mort par la convention de Megève...
"Vous avez déjà essayé de jouer en triangle avec des mecs alignés comme une ligne droite ? "

Oui et ça s’appelle du Baby-foot
RahXephon Niveau : CFA
"Par contre, personne ne parle de cette faute professionnelle avant le match Espagne-Italie."

Il devrait venir ici. On en a parlé.
Sacré personnage. A lui tout seul, presque, il a fait vivre l'AJA, l'équipe de France et les vignerons bourguignons. Après son départ, c'est quand même une page du foot qui s'est tournée.

respect au seul écolo de France.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Note : 3
Et pourtant, Bafé et Yoan ont arrosé la pelouse de la madame sans son consentement (apparemmnent) et se retrouvent en garde à vue.
Je suis d'accord avec ce bon vieux Guy pour une fois.
La presse française se croit un peu trop intouchable. Bon j'avoue que Nasri aurait pu éviter de balancer une insulte mais bon, c'est devenu une affaire nationale, faut pas abuser non plus.
Qui plus est, le fait de pas arroser un terrain, ça c'est un problème beaucoup plus sérieux. C'est un élément garant du spectacle.
Sacré Guy Roux toujours a venir faire la leçon a tout le monde. Regarde plutôt dans quels état tu a laissé un club que tu a dirigé et coulé en même temps
Assez bonne analyse de Guy Roux, oui. L'Espagne joue comme la France en plus vite. Et ses défenseurs centraux relancent un peu mieux. Mais sinon c'est un peu ça oui. Je nuancerais juste en disant qu'on est un peu plus rapides sur les ailes, en revanche, mais on perd le ballon plus souvent dans cette zone.
Pour Nasri, oui, sa saute d'humeur est répréhensible, mais ce qui l'est encore plus est d'en faire une affaire d'état pour bien scléroser l'esprit de l'équipe de France. Ce que l'Equipe avait déjà bien réussi à faire sous l'ère Domenech.
Pas en plus vite, en mieux. Les attaquants libres espagnols écartent et/ou plongent dans le dos de l'adversaire. Nous, on est un peu trop focalisé sur la possession, donc ça fait une passe à 10 stérile.
Sinon il a totalement raison sur la presse française.
Note : 1
+1 pour superboy, c pas plus vite, c'est mieux.

les mecs ratent jamais un contrôle passe, c'est ça qui accélère la transmission. qd on voit les contrôles à 3 mètres de nos milieux, forcément on a l'impression que c'est plus lent

quant à guy roux, ce qui est réjouissant c'est de voir un type de 70 berges qui aiment tjs les joueurs de foot même si c'est parfois des sales gosses

franky4fingers Niveau : DHR
Bah voilà Guy Roux a les yeux grand ouverts. Les journalistes sont des chochottes. Tous ceux qui gémissent sur les plateaux tv, à la radios, ou dans les journaux depuis le geste de Nasri. Mais ces mecs attaquent un à un les joueurs de l'équipe de France à coup de vieux tacles dégueulasses en prenant comme base une ou deux performances (jamais un ensemble).

Evra, Gourcuff, Benzema, Ribéry, Malouda, et aujourd'hui Mexès, Rami, Nasri. Tous à un moment ont été contestés par l'immense majorité ou l'ensemble de la presse sans jamais donner d'alternative crédible. Puis ça s'estompe parce que c'est infondé. Au nom de quelle analyse? Aucune. Blanc fait des choix évidents et difficilement contestables? C'est pas grave, on va lui demander pourquoi il joue pas avec deux pointes et pourquoi il change pas sa charnière centrale après le premier match. Bref. L'Equipe s'est offert un coup de pub avec Nasri. Je ne suis pas un fan de ce joueur mais tant qu'il fera des matchs comme ça il aura le droit de dire "ferme ta gueule" à tous journalistes qui veulent sa peau.
Complètement d'accord avec lui à propos de l'attitude des journaleux... Ils racontent n'importe quoi à longueur de saisons (En ce moment c'est les transferts c'est le pon pon), saoulent les joueurs et les téléspectateurs toute la saison avec leurs questions à la con (fin septembre on aura déjà droit au fameux 'Alors machin cette année vous jouez le titre ?... Pov' con ce soir c'était 3 pts la semaine prochaine ce sera pareil et il nous reste une trentaine de matchs à jouer...) Bref ils se la racontent beaucoup...Toujours prêts à juger, mais jamais à entendre la critique...Enfin, il me semble qu'ils pourraient faire profil bas, leur attitude en Afrique du Sud avait aussi été très 'limite'... Et tiens c'est encore le même journal qui est au centre des débats...
Le_Touriste Niveau : DHR
Euh les gars faudrait pas s enflammer non plus . La presse s attaque aux joueurs mais ça fait partie du métier . Je suis désolé mais je ne pense pas que Nasri soit en mesure de faire ce geste quand on voit son niveau actuel . Vous parlez de Mexes ? Le peu qu'il a joué en club il s est troué . Vous parlez de Sagna ? Qui a enfin compris le principe du centre et à qui faudra vraiment apprendre à défendre sans se jeter . Quand on voit Torres qui te claque un double après une très bonne entrée contre l Italie et qui ne dit rien , Sheva qui te claque un double alors que la presse le disait carbonisé . eux n ont pas eu cette réaction stupide . Donc parfois la presse exagére mais quand on voit le niveau actuel et la mentalité de certain je ne pense pas que ça soit les journalistes les vrai " chochottes "
A la fois, Guy Roux c'est un peu le pote de Laurent Blanc...

(Il le soutient, rien de plus normal, mais faut savoir decripter les infos les mecs)
acqua di gio Niveau : DHR
Guy Roux, le type qui donne l'impression d'être un gros paysan voir un "écolo" pour certains...

Alors qu'en fait c'est un gros magouilleur de première ( A lire " Le milieu du terrain", de Denis Robert )
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L’esprit de Noël
8 16