1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 38e journée

Gutiérrez sauve Newcastle, Walcott signe son retour

Liverpool démoli à Stoke, Newcastle sauvé par son revenant, et Walcott rappelant à tous le buteur qu'il est. On retiendra aussi les adieux de Gerrard, Lampard et de Drogba. Bref, la Premier League, c'est fini pour cette année.

4 3

L'équipe de la journée


Il aura donc fallu attendre sa dernière apparition sous le maillot des Reds pour voir Steven Gerrard et Liverpool encaisser six buts en Premier League. En effet, la dernière fois que les pensionnaires d'Anfield avaient concédé au moins six buts lors d'un match de championnat, c'était lors d'une défaite, 7-2, face à Tottenham, en 1963. Cependant, entre la 23e minute et la mi-temps, les joueurs de Stoke City ont fait vivre à leur adversaire un véritable cauchemar, en inscrivant cinq buts en vingt minutes, dont un, somptueux, de Steven N'Zonzi. Évidemment, les supporters de Liverpool auront beaucoup de questions à se poser sur la fébrilité défensive affichée. Du côté de Stoke, on pourra tranquillement savourer une journée parfaite, où tous les éléments offensifs ont semblé touchés par la grâce. Dans ce marasme, Steven Gerrard aura la maigre consolation d'avoir marqué, et donc sauvé l'honneur pour sa dernière. Pas sûr que cela suffise à rassurer les supporters des Reds, ainsi que les propriétaires, qui pourraient être tentés de dire adieu à Brendan Rodgers. Si comme le dit le You Never Walk Alone, il y a un ciel doré au bout de la tempête, difficile pour l'instant, d'apercevoir les premières éclaircies.

Le joueur de la journée


Il aura passé une saison presque blanche. Alternant blessures, méformes, rechutes et passages sur le banc. Pourtant, aujourd'hui face à West Bromwich, Theo Walcott a rappelé à tous les supporters d'Arsenal à quel point il peut s'avérer précieux lorsqu'il est en pleine possession de ses moyens. Aligné à la pointe de l'attaque en lieu et place de Giroud, le revenant a ainsi montré des qualités bien différentes de celles de l'international français : vitesse, appels en profondeur, sens du placement et rapidité d'exécution, tout cela harmonisé à la perfection, pour un triplé retentissant. La dernière fois qu'il avait inscrit plus d'un but, c'était lors du Boxing Day 2013, face à West Ham (1-3). Et si Arsène avait finalement trouvé son attaquant de pointe pour la saison prochaine ?

Le but de la journée


Évidemment, d'un point de vue esthétique, la demi-volée de Jack Wilshere remporte haut la main le titre de plus beau but de la journée. Mais puisque le football est avant tout une affaire d'émotions suscitées, comment passer à côté du but salvateur de Jonás Gutiérrez ? On joue la 85e minute, et Newcastle mène 1-0 face à West Ham quand, à l'entrée de la surface, l'Italo-Argentin voit sa frappe du gauche légèrement détournée et offrir définitivement le maintien à tout un peuple, en fusion. Plus de deux ans après avoir inscrit son dernier but en Premier League (lors d'une victoire, en février 2013 face à Chelsea), celui qui s'est battu contre le cancer, et qui a toujours eu une attitude irréprochable sur et en dehors des terrains depuis son arrivée chez les Magpies peut exulter : il est bien le héros du jour. Et c'est plus qu'entièrement mérité. Chapeau.

Il a dit...


« J'ai fait tout ce que l'on m'a demandé. C'est probablement le bon moment pour nous deux de se dire au revoir. J'ai vraiment apprécié l'aventure. » Sam Allardyce

Sam Allardyce et West Ham, c'est officiellement terminé. Après quatre ans de bons et loyaux services, Big Sam a en effet été officiellement démis de ses fonctions, comme l'a annoncé le club dans un communiqué. Souvent raillé pour le style de jeu peu académique généralement associé à ses équipes, Allardyce s'était pourtant attiré les faveurs des critiques cette saison, en ayant réussi à développer du beau jeu, et en obtenant de bons résultats, puisque les Hammers étaient classés quatrièmes après 17 journées. Mais onze défaites, sept nuls, et seulement trois victoires plus tard, le beau jeu a une nouvelle fois laissé place aux doutes, et les coéquipiers de Diafra Sakho terminent finalement la saison à la douzième place, sans paniquer donc, mais sans grand motif de fierté. Quoi qu'il en soit, gageons que l'un des derniers dinosaures, dans le bon sens du terme, du championnat anglais ne mettra pas si longtemps à retrouver un banc. See you soon, donc.

L'analyse définitive


Cette 38e et dernière journée de la saison de Premier League a par moment pris des airs de jubilé géant. Si Gerrard et Lampard ont tous les deux marqué pour leur dernière sur les pelouses anglaises, le scénario fut évidemment plus rose pour l'ancien numéro 8 de Chelsea, sorti sous une belle ovation, sous le regard de son père et de sa famille. À Stamford Bridge, c'est Didier Drogba, qui avait annoncé son départ de Chelsea le matin même sur les réseaux sociaux, qui a eu droit à un hommage vibrant, en étant porté en triomphe par ses coéquipiers lors de son remplacement, à la 30e minute de jeu. À noter enfin, la belle ovation de l'Etihad Stadium pour Yaya Touré, dont on ne sait toujours pas s'il évoluera en Angleterre la saison prochaine. Bref, ce week-end, la Premier League a perdu au moins trois géants, et ouvrira donc une nouvelle page la saison prochaine. En espérant qu'elle soit aussi belle.

Vous avez raté Leicester/QPR et vous n'auriez pas dû


Cette affiche-là faisait partie de celles qui comptaient pour du beurre. Mais pour leur dernière apparition de l'année au King Power Stadium, les Foxes ont tenu à faire le spectacle. Après un premier but de renard du néo-international anglais Jamie Vardy, c'est Albrighton qui s'est chargé de doubler la mise avant la mi-temps d'une superbe frappe sèche. Peu après la pause, Ulloa et Cambiasso ont encore aggravé la marque, avant que Charlie Austin ne réduise le score, de la tête. Kramarić, en toute fin de match, participera au festival en inscrivant le cinquième but des siens. Bref, un match qu'il ne fallait rater sous aucun prétexte. Surtout pour voir un but d'Esteban Cambiasso, ce qui, en soi, n'a pas de prix.

La polémique autour de la théière


Mais qu'est-il bien passé par la tête de Marouane Fellaini ? Alors que le match ne présentait pas de véritable enjeu pour Manchester United, assuré avant le coup d'envoi de terminer quatrième, l'international belge, entré en jeu à la 59e, s'est rendu coupable d'un combo écrasement des parties génitales - coup de genou en pleine tête sur le pauvre Paul McShane, qui a dû passer plusieurs minutes à se faire soigner. La semaine dernière, une statistique indiquait que Fellaini était le joueur à avoir commis le plus de fautes depuis son arrivée en Premier League. Et s'il présente lui-même cette saison 2014-2015 comme celle de la rédemption, force est de constater qu'il y a encore de gros efforts à fournir au niveau comportemental. Ressaisis-toi, Marouane !

La stat inutile


274. Comme le nombre de jours passés par Chelsea en tête du classement cette saison. Un record dans l'histoire de la Premier League.

What else ?


Manchester City est la seule équipe à ne pas avoir terminé un match sur le score de 0-0 cette saison.

John Terry est le deuxième joueur de champ (après Gary Pallister en 92-93) à avoir disputé chaque minute de chaque match disputé par l'équipe championne en Premier League.

Ángel Di María n'a joué que 7 matchs de Premier League dans leur intégralité cette saison.

Pour la 13e saison consécutive, Frank Lampard aura inscrit au moins six buts en Premier League. Costaud.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
Fellaini est juste le mec le plus maladroit au monde... Si on devait noter son agilité elle serait entre 0 et 1 sur 20.

Walcott et Wilshere les WW mérite enfin leur surnom de gunners. Ca fait plaisir, je pense que Walcott va prolonger avec Arsenal, enfin une alternative à Giroud intéressante pour eux avec en plus le petit Welbeck qui peut aider.
Funky_samurai Niveau : CFA2
Pour Newcastle, Sissoko est également le héros. Si il ne la met pas au fond en premier on ne sait pas ce qui se passe ensuite !
Note : 1
Walcott avant-centre, j'ai l'impression qu'on entend ça depuis le départ d'Henry.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 3