En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Racing Club

Gutiérrez, les buts et le paintball

Modififié
Teofilo Gutiérrez est un attaquant prolifique. Du genre à claquer 22 buts en 35 rencontres avec le Racing Club argentin, qu'il a rejoint en février 2011. L'international colombien, 26 ans, avait auparavant écumé le championnat de son pays, avant une pige correcte au Trabzonspor. Bon, si tout roule en terme de stats face aux buts, l'attaquant est aussi un mec complètement barré.

Exemple parfait lors de la dernière rencontre du Racing contre Independiente ce samedi. A 2-1 pour les adversaires à la 67ème minute de jeu (c'est lui qui a marqué le but de son équipe...), Gutiérrez se fait expulser après avoir insulté l'arbitre. Un rouge un peu con, le 4ème du genre dans la saison du Colombien. Sauf que là, son équipe a terminé à 9, perdant la rencontre 4-1. De quoi énerver ses coéquipiers, qui lui ont demandé d'arrêter ses conneries pour le bien de tous.

Fallait pas dire ça à Teofilo. Car le mec les a ensuite menacés d'une arme de paintball. Vraiment la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Le président du Racing, Gaston Cogorno, a simplement décidé que l'attaquant ne "porterait plus ce maillot".


Le buteur fou, au sens propre comme au figuré, devra donc trouver un autre club. Et pas sûr que les nombreux clubs européens qui le suivaient (dont Liverpool ou la Fiorentina) oseront miser un kopeck sur ce malade. AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9