Gutiérrez 1 – Cancer 0

Moins de deux ans après avoir contracté un cancer des testicules, Jonás Gutiérrez a fait son retour sur les pelouses anglaises. Il a même marqué avec les jeunes de Newcastle cette semaine. Avant de rejouer avec les pros ?

Modififié
0 7
Il n'a pas encore retrouvé sa queue de cheval, mais ses cheveux ont déjà bien repoussé. Oui, Jonás Gutiérrez va mieux, beaucoup mieux. Lundi soir à Whitley Park, il a même marqué son premier but depuis son retour sur les terrains en décembre. Une belle frappe du droit en lucarne, sans forcer. Certes, ce n'était qu'avec les moins de 21 ans de Newcastle. Certes, son équipe a finalement concédé le nul face aux mini Trotters de Boston (1-1). Mais qu'importe, Jonas vient de remporter le match le plus difficile de sa vie.

Youtube

En septembre dernier, Jonás Gutiérrez fait une annonce qui jette un froid outre-Manche. Il souffre d'un cancer des testicules. Diagnostiquée 18 mois plus tôt, la maladie contraint l'Argentin de 31 ans à mettre sa carrière entre parenthèses pour se faire soigner. Ablation de son testicule gauche, chimiothérapie, le traitement est lourd. Soutenu par ses proches et ses coéquipiers argentins Heinze, Lavezzi, Demichelis et Coloccini, Jonas s'accroche. Il dispute même six matchs au cours de la saison 2013-2014, à Newcastle, puis à Norwich City où il est prêté six mois. Il effectue sa dernière apparition sur un terrain le 5 avril dernier contre West Bromwich Albion avant de rentrer au pays, épuisé. Pendant toute cette période, il tente de cacher sa maladie au public malgré sa perte de cheveux. « Quand les gens me demandaient, je leur disais que je m'étais rasé la tête à cause d'un pari, confie-t-il. Très peu de personnes savaient. Pourquoi je n'en ai pas parlé avant ? Je ne sais pas. » Lorsqu'il révèle sa maladie, l'international argentin (22 sélections) est en phase de rémission. Début novembre, il est officiellement guéri. Mais le combat n'est pas terminé.

« Je suis à nouveau vivant, plus vivant que jamais »


Car Jonás Gutiérrez n'en démord pas, il veut rejouer en pro avec Newcastle, et imiter Matt Duke, gardien de Northampton, Neil Harris, ancien attaquant de Millwall, ou encore Jason Cundy, ex-défenseur de Chelsea et Tottenham, qui avaient tous retrouvé les terrains après leur maladie. Pas de temps à perdre donc, il rechausse les crampons dès le mois de décembre et effectue son match de reprise avec les U21 des Magpies contre West Ham le 22. Devant près de 1000 spectateurs parmi lesquels son grand pote Coloccini, le milieu gauche affiche son légendaire « fighting spirit » malgré un manque évident de rythme et une légère Bodmer au niveau du ventre.


« J'ai vraiment apprécié rejouer après tous mes traitements, se réjouit-il au coup de sifflet final. Ça a été difficile, mais, aujourd'hui, je suis heureux d'être de retour, de m'entraîner avec les gars et de jouer avec les U21 pour retrouver la forme et, si possible, jouer pour l'équipe première. » « C'est agréable de se réveiller le matin en sachant que je dois aller m'entraîner. Avec la chimio et le traitement, je ne pouvais pas. Ça m'a beaucoup manqué et j'en profite plus que jamais. »

En fin de contrat avec Newcastle à l'issue de la saison, Jonás Gutiérrez s'est lancé dans une sacrée course contre-la-montre. Pas de quoi inquiéter celui qui s'est fait tatouer sur le bras droit un extrait de la chanson No Love d'Eminem : «  I'm alive again. More alive than I had been in my whole entire life » (Je suis à nouveau vivant. Plus vivant que je ne l'ai été de toute ma vie). « Quand vous avez un cancer, les autres problèmes deviennent très, très petits, relativise-t-il. Le plus important, c'est que j'ai gagné ce match, ce combat, ce qui était très, très difficile. Je ne sais pas ce qui va se passer à l'avenir. Je dois penser au présent et faire de mon mieux. Ça m'a rendu plus fort. Je suis fier d'être de retour. »


Malheureusement, s'il peut parfois vaciller, le cancer n'est jamais totalement K.O. Jonas le sait et doit vivre avec le risque d'une rechute. Mais après deux ans de galère, il s'éclate à nouveau sur le terrain et se mobilise en dehors. En octobre, il a couru le marathon de Buenos Aires pour récolter des fonds pour la recherche contre le cancer. Il y a quelques jours, il est même allé rendre visite au père mourant d'un supporter de Newcastle. Gutiérrez 1, le cancer 0. En espérant qu'il n'y ait pas de match retour.


Par Quentin Moynet Propos recueillis par TyC Sports, NUFC TV et Daily Mail.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

anteouane Niveau : DHR
L'ERREUR!!! Il a joué avec les jeunes de Newcastle!
Franchement respect à lui, il doit avoir encore plus faim que jamais. J'espère juste que son histoire à Newcastle ne se termine pas avec les U21 ça serait moche, le plus beau serait que le club continue à le soutenir en le prolongeant, ça serait une belle preuve de confiance, perso jsui sur qu'il peut le faire.
Il doit se sentir plus léger
Tottitalia25 Niveau : District
Il lui manque une couille mais la droite doit être plus grosse que jamais.
Gutierrez 1 - Couille 1 - Cancer 0
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
il peut toujours faire carrière dans le vélo
un mec derrière son PC Niveau : National
Note : 1
Bien joué ma couille!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7