1. //
  2. // Équateur-Haïti

Gustavo Quinteros : « Les sélectionneurs vivent de micro-cycles »

Argentin de naissance, ancien international bolivien, Gustavo Quinteros mène désormais la prometteuse génération de l’Équateur. Interview, en pleine Copa América Centenario, alors que sa sélection joue la qualification contre Haïti.

Modififié
70 1
D’abord, quelle est votre analyse de ce début de Copa América pour l’Équateur ?
Contre le Brésil, on avait un plan clair et bien préparé. On devait presser haut et intensément pour récupérer le ballon rapidement. Mais on a su le faire qu’en deuxième mi-temps. On n'a pas su résoudre le positionnement de Coutinho, qui recevait le ballon un peu partout. Le Brésil a eu seulement deux grosses occasions. J’ai apprécié notre seconde période, en contre-attaque, même si on a manqué d’efficacité et de précision. Sur une de notre grosses occasions, on se fait voler un but totalement valable par l’arbitre. Une erreur qui influe énormément sur le résultat. Mais bon, on ne peut s’en prendre qu’à nous-même sur ce match nul.


Et contre le Pérou ? Votre équipe a su remonter la pente dans un match compliqué.
On a fait une très mauvaise première mi-temps (deux buts péruviens dans le premier quart d’heure, ndlr). Fragiles en défense, sur coups de pied arrêtés, rien ne fonctionnait comme prévu. En deuxième mi-temps, j’ai apprécié le caractère rebelle de mon équipe qui est revenu au score ensuite.

Vous vous êtes prononcé en faveur de la technologie dans le football après l’erreur de l’arbitre contre le Brésil.
Oui, vraiment il est temps. Sur des compétitions comme ça, si bien organisés, il faut le faire. Il y a les moyens, il ne faut pas s’en priver. Il y aura moins d’injustices.


Quel est l’objectif de l’Équateur pour cette Copa ?
« L’Équateur a une histoire négative dans cette compétition, on veut changer ça. »
Il faut passer les poules (l’Équateur joue sa qualification dans la nuit contre Haiti, ndlr). Cela fait très longtemps que la sélection ne se qualifie pas pour les quarts d’une Copa América. L’Équateur a une histoire négative dans cette compétition, on veut changer ça.

Avec le bon début en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, vous n’attendez pas mieux de votre sélection ?
C’est une tout autre compétition, une autre manière de se préparer. Pendant les éliminatoires, on dépend beaucoup de la forme individuelle des joueurs. Parfois, des joueurs arrivent en méforme, un peu blessés, en manque de rythme. Parce qu’ils jouent moins en club. Et la sélection en pâtit, notre rendement est moins bon.

Quelques voix se sont élevées contre la tenue de cette Copa aux États-Unis. Qu’en pensez-vous ?
On sait que le football aux États-Unis est en plein essor, en pleine croissance. Évidemment, on ne trouve pas la même passion qu’en Amérique du Sud. Surtout pour une Copa América. Mais l’organisation est parfaite, les terrains sont bons, on travaille en pleine tranquillité. D’un côté, c’est logique de la jouer ici, le pays est bien préparé. Mais la passion manque, les stades ne sont pas pleins. Il manque cet esprit sud-américain.

Cela fait plus d’un an que vous êtes à la tête de la sélection équatorienne. Que manque-t-il à l’Équateur pour s’asseoir à la table des grands ?
J’ai commencé avec la Copa América au Chili, avec très peu de temps de travail.
« L’équipe est bien constituée, l’idée de jeu est claire. Maintenant, il faut travailler et avancer. »
Cette Copa devait permettre de changer l’idée de jeu, inculquer aux joueurs une nouvelle méthodologie, dans la préparation, dans les entraînements. Même si nous n’avons pas passé les poules, on a atteint quelques objectifs. Maintenant, pour cette Copa América Centenario, c’est différent. L’équipe est bien constituée, l’idée de jeu est claire. Maintenant, il faut travailler et avancer.

En Amérique du Sud, on parle beaucoup de votre idée de jeu. Quels en sont les points principaux ?
Jouer bien plus haut, imposer une pression constante, devenir protagoniste, c’est-à-dire aller chercher un résultat contre n’importe quel adversaire. Je veux qu’on impose notre idée de jeu. Contre le Brésil, on a pu le faire en deuxième période par exemple. Et quand ils nous ont fait reculer, on n’a pas montré le visage que je voulais. Il faut savoir corriger ça et c’est mon travail.


Votre équipe a notamment réalisé le match parfait contre l’Argentine (victoire 0-2 de l’Équateur, ndlr) lors des éliminatoires du Mondial 2018. Quel était le plan ?
Ce pressing haut, c’est l’une des clés de notre jeu. Après, on a été extrêmement efficaces contre l’Argentine. On leur a laissé totalement la balle, c’était ça le plan.

Youtube

Certains comparent votre équipe à celle de Bielsa.
(Il coupe) J’ai commencé à travailler avec Bielsa en Argentine pendant ma carrière de joueur. J’ai eu la chance de le côtoyer à Newell’s. C’est vrai que son concept de pression, de transition rapide est très intéressant. Ce sont des caractéristiques que je veux donner à mon équipe. On doit forcément s’inspirer d’entraîneurs comme Marcelo.

Après trois saisons en club à Emelec, vous avez connu des difficultés pour vous réadapter au métier de sélectionneur ?
Oui, clairement. Ce sont deux métiers différents.
« Le travail quotidien en club est plus simple, puisque tu peux corriger au fil des matchs, avec un laps de temps beaucoup plus court. »
Le travail quotidien en club est plus simple, puisque tu peux corriger au fil des matchs, avec un laps de temps beaucoup plus court. Avec la sélection, on a à peine deux jours d’entraînement avec le groupe complet. C’est difficile d’imposer un concept, de le rappeler aux joueurs à chaque entraînement. Les compétitions comme la Copa permettent de mieux travailler, d’habituer les joueurs à mon idée. Les joueurs arrivent de leurs clubs, où ils travaillent différemment et doivent changer de méthode en deux jours. C’est compliqué pour eux aussi. On n’a pas le temps suffisant. Mais c’est intéressant de travailler ainsi, sous cette pression. Je donne souvent l’exemple du Tata Martino.

Lequel ?
Quand il entraînait le Paraguay. On lui a laissé du temps, et les résultats sont arrivés. Il a emmené la sélection en finale de la Copa América en 2011, ils font un super Mondial ensuite. Idem pour le Maestro Tabárez avec l’Uruguay. Après pas mal de temps, il a gagné une Copa, ils ont joué une demi-finale de Coupe du monde. Pareil pour Sampaoli au Chili. Les résultats arrivent souvent après quatre, cinq ans de travail.

Vous parlez souvent de micro-cycles pour décrire votre travail.
Oui, les sélectionneurs vivent de ça. De très courtes périodes, où l’on doit réapprendre aux joueurs à travailler comme on le souhaite, comme je l’ai dit avant. J’ai rencontré deux inconvénients avec l’Équateur. Je voulais imposer des regroupements de joueurs avec la sélection pendant l’année. Mais les clubs n’acceptent pas de libérer les joueurs hors des dates imposées par la FIFA. Le calendrier du football local et sud-américain ne te permet pas de travailler ainsi. Les grosses équipes locales jouent aussi la Libertadores, donc les principaux éléments de la sélection, en plus de ceux qui évoluent à l’étranger, ne pouvaient pas nous rejoindre. J’ai dû renoncer à ça. J’ai dû négocier pour avoir les joueurs un ou deux jours avant chaque rassemblement. Pour justement rendre efficaces ces micro-cycles.


Vous remettez en cause l’organisation du football sud-américain ?
Non, pas vraiment. Mais le nombre de compétitions des clubs réduit forcément notre temps de travail. Il y a des équipes qui jouent plus de 60 matchs par an. C’est un problème de calendrier, pas d’organisation. On doit s’adapter, c’est tout.

Vous avez connu certains problèmes à votre arrivée à la tête de la sélection équatorienne.
Oui, je suis arrivé et j’ai trouvé une sélection décimée après le Mondial du Brésil. Tous les problèmes entre les joueurs, ceux de la Fédération sont sortis dans la presse. Il y avait des problèmes économiques entre les joueurs et les dirigeants. Il fallait recomposer un groupe, unir les joueurs autour d’un objectif commun, leur rappeler les intérêts de la sélection, du pays. J’ai dû présenter un projet fort. Aujourd'hui, les joueurs sont impliqués à cent pour cent. Il n’y a plus de problèmes.

La presse équatorienne a appelé cela « la méthode Quinteros » . Qu’avez-vous fait pour réunifier un groupe comme cela ?
C’est le côté humain qui est essentiel. J’ai rencontré chaque joueur, je leur ai détaillé le projet, quels étaient mes objectifs. Pour que le projet prenne forme, il fallait vraiment faire table rase du passé. Le changement dans la tête a donné des résultats sur le terrain par la suite.

Ensuite, le scandale de la FIFA a touché l’Équateur, avec l’arrestation de Luis Chiriboga, ancien président de la Fédération équatorienne.
Oui, on a dû vivre et travailler avec ça. C’est très dur, les dirigeants changent. C’est un président qui était très réputé en Équateur. Et les changements amènent souvent des choses positives. Il fallait juste s’assurer que je puisse travailler de la même manière avec la nouvelle fédé. Aujourd'hui, je peux le faire sans problème.

En Argentine, dans votre pays natal, vous n’avez pas eu énormément d’opportunités d’entraîner. C’est une chose que vous souhaitez changer ?
Je suis parti trop tôt, trop vite d’Argentine.
« Très peu de dirigeants acceptent les projets sportifs sérieux. Parce que c’est long, dangereux. Ils ne pensent plus au football. »
Je n’ai pas attendu ma chance. J’ai eu une proposition en Bolivie, en première division, et j’ai décidé de commencer ainsi ma carrière. Je suis ensuite arrivé à la tête de la sélection bolivienne. Pareil en Équateur, j’ai pris un gros club, et maintenant la sélection nationale. Très peu de dirigeants acceptent les projets sportifs sérieux. Parce que c’est long, dangereux. Ils ne pensent plus au football. Mais heureusement en Amérique du Sud, certains clubs font confiance et acceptent de mettre en place un long processus. C’est pour ça que j’ai pu gagner des titres avec mes quatre derniers clubs. J’ai pris un autre chemin, mais l’idée est de revenir un jour en Argentine, pour entraîner un grand club, avec un vrai projet. Mais je suis très heureux en Équateur pour l’instant.


Vous êtes né en Argentine, naturalisé bolivien, et sélectionneur de l’Équateur. Vous avez l’impression que « personne n’est prophète en son pays » ?
C’est peut-être un proverbe qui résume ma carrière. Mais ce que j’ai fait, Martino l’a fait aussi avant moi. On ne peut pas attendre autant de temps en Argentine, il faut chercher un projet à l’étranger. Notre métier est fait ainsi, on ne peut pas rester assis chez soi. Il faut prendre des décisions, des chemins différents.

Le football argentin traverse une grande crise institutionnelle. Quel est votre regard sur ces problèmes ?
Le football argentin est gangrené de problèmes, au sein même de la Fédération surtout. Le football en Argentine se joue et se vit avec passion et cela ne changera jamais. C’est la partie positive. Mais le côté négatif, c’est cette incapacité à changer, à solutionner ces problèmes constants.

C’est une situation qu’on voit souvent en Amérique du Sud.
(Il coupe) Effectivement et c’est triste.
« Peu de fédérations sont en bon état. Heureusement, il y a quelques personnes fiables qui veulent travailler.  »
Pas mal de fédérations sud-américaines ont vécu des crises avec les scandales de la FIFA et de la CONMEBOL. Tout est obscur en Amérique latine. Les conflits présents dans le football, ce sont les mêmes que dans notre société. C’est le reflet parfait des problèmes de notre époque. Peu de fédérations sont en bon état. Heureusement, il y a quelques personnes fiables qui veulent travailler.  Mais on a pu voir aussi la même chose en Europe. Le football sud-américain connaît une période compliquée. Ce sont des problèmes institutionnels.

L’Équateur vient de vivre un tremblement de terre qui a coûté la vie à près de 700 personnes. Vous avez affirmé que la sélection pouvait « aider le pays » .
Bien sûr. On a l’opportunité de donner un peu de joie au pays. On a vécu ce drame à la première personne. Le footballeur peut donner un moment de répit au peuple équatorien. Cela fait partie de nos responsabilités, changer les idées de ceux qui ont souffert.

Propos recueillis par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

adebayorsheyi Niveau : District
Toujours eu une affection particulière pour cette équipe depuis la génération Agustin Delgado, Carlos Tenorio, Ivan Kaviedes, Ulises de la Cruz, A. Valencia et biensur mon favori Edison Mendez sans oublié l'unusable Walter Ayovi!

Jamais compris comment ils peuvent être exellents en qualifs de WC et même en phase finale mais n'arrive pas à dépasser le 1er tour de la Copa America depuis des décennies...
Hier à 09:27 Pronostic Manchester City Monaco : jusqu'à 560€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions ! lundi 20 février 315€ à gagner avec City-Monaco, Séville & Caen-Nancy
Hier à 17:21 Le gardien de Sutton contraint de démissionner Hier à 15:58 Chamakh, le Qatar plutôt que l’Italie ? Hier à 15:50 La minasse d'Hulk Hier à 15:39 La femme d'Axel Witsel vend une Ford KA Hier à 15:33 Robert Vittek rebondit à Bratislava Hier à 14:52 Record explosé dans le Ninety-Two Club
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:14 Samuel Eto'o en Chine ? Hier à 11:37 Manuel Neuer a trollé Arsenal ce week-end Hier à 09:38 Des incidents durant un match de D3 anglaise Hier à 09:06 Theo Walcott dans les vestiaires de Sutton pour les féliciter
Hier à 00:00 Wayne Shaw mange sur le banc lundi 20 février Des joueurs de Viry-Chatillon accusés d'avoir parié sur leur match lundi 20 février Une bicyclette en D5 belge lundi 20 février Brésil : l'arbitre annule le match avant de donner le coup d'envoi lundi 20 février Guardiola a hâte de voir Bielsa à Lille lundi 20 février CDM 2018: les sponsors ne se bousculent pas lundi 20 février Acheampong fête la victoire sur un adversaire lundi 20 février Neil Warnock veut qu'on le hue à sa mort lundi 20 février Christian Bassogog part toucher le jackpot en Chine lundi 20 février L'entraîneur d'America joue le douzième homme lundi 20 février Le poirier du coach des Rangers lundi 20 février Une sacrée quetsche en D2 belge lundi 20 février Quand le gardien de Sutton était approché pour poser nu lundi 20 février Une prime de 5000 livres pour les joueurs de Lincoln lundi 20 février La chevauchée fantastique de Mavididi lundi 20 février Berbatov cherche un club lundi 20 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 26e journée lundi 20 février Un joli coup franc du milieu de terrain lundi 20 février Les golazos de Youri Tielemans lundi 20 février Superbe geste technique raté au Mexique lundi 20 février Volés par l'arbitre, ils protestent en laissant leur adversaire marquer trois fois dimanche 19 février Coup du foulard de l'espace chez les U15 de Wigan dimanche 19 février Le golazo d'Insigne face au Chievo dimanche 19 février Le tifo gigantesque des fans du Standard dimanche 19 février Le golazo de Rudy Gestede dimanche 19 février Les supporters de Millwall envahissent la pelouse dimanche 19 février Ancelotti, un homme (de doigt) d'honneur dimanche 19 février Ribéry rend visite à Théo dimanche 19 février Favre en colère contre Letizi dimanche 19 février Chamakh va rebondir en Serie B dimanche 19 février Thibaut Courtois chanté par Shay dimanche 19 février Pronostic PSG Toulouse : jusqu'à 390€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 ce week-end ! samedi 18 février La virgule petit pont de CR7 samedi 18 février Le but somptueux de Thauvin samedi 18 février Ronaldo explique son départ du Barça samedi 18 février Dwight Yorke refoulé des États-Unis samedi 18 février Suspendu six matchs pour avoir bousculé un ramasseur de balle samedi 18 février Cyril Hanouna veut racheter Guingamp samedi 18 février Un club norvégien signe un défenseur grâce au crowdfunding samedi 18 février Momo Sissoko de retour en Europe, en Serie B samedi 18 février CR7 à la télé turque avec Angelina Jolie samedi 18 février André-Pierre Gignac marque enfin samedi 18 février Suspendu 47 matchs pour avoir frappé l'arbitre vendredi 17 février Le coup franc soyeux de Dybala vendredi 17 février Des Iraniens copient Messi et Suárez vendredi 17 février Ronaldinho publie son deuxième clip vendredi 17 février But contre son camp... du milieu de terrain vendredi 17 février Les Ultramarines à l'honneur sur le maillot girondin vendredi 17 février Chabal avec les Chamois niortais vendredi 17 février Lutz Pfannenstiel et les pingouins vendredi 17 février La banderole provocatrice des fans de Thessalonique vendredi 17 février SO FOOT & Mon Petit Gazon vendredi 17 février Les clubs de Championship donnent leur accord pour la goal-line technology vendredi 17 février Les hooligans du Legia se déchaînent contre l'Ajax vendredi 17 février Les Pogba à Manchester jeudi 16 février La merveille de Bernardeschi jeudi 16 février 203€ à gagner avec Chelsea, Atalanta Bergame & Burnley jeudi 16 février Mark Clattenburg file en Arabie saoudite jeudi 16 février Dégoûtés, les fans d'Arsenal revendent leurs tickets jeudi 16 février La coupe de cheveux fraternelle de Florentin Pogba jeudi 16 février Quand Darmstadt invite Barack Obama jeudi 16 février Infantino n'a pas peur des hooligans jeudi 16 février Un bar ouvre en hommage à Chapecoense jeudi 16 février Baston pendant un entraînement à Boca Juniors jeudi 16 février La boulette du gardien de Newcastle jeudi 16 février Les hooligans russes sont déjà prêts pour « leur » Mondial jeudi 16 février Lemina, lui aussi de retour à l'OM ? jeudi 16 février La compagne de Maradona ne fait pas de dépositions jeudi 16 février Le Bayern enterre Arsenal sur Twitter jeudi 16 février En Suisse, des ultras deviennent sponsor maillot de leur club mercredi 15 février Une étude montre des dommages cérébraux sur six anciens footballeurs mercredi 15 février Ricardo Carvalho signe en Chine mercredi 15 février L'hymne de la Ligue des champions sauce tarentelle mercredi 15 février Le chant de Saint-Valentin des supporters de Cardiff mercredi 15 février Le père de Zizou n'a pas regardé la finale de France 98 mercredi 15 février Maradona a-t-il agressé sa compagne à Madrid ? mercredi 15 février Ces clubs français plus forts que le Barça mercredi 15 février La coupe « non éthique » d'Asamoah Gyan mercredi 15 février Matuidi, sa femme et Google mercredi 15 février 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax mercredi 15 février 216€ à gagner avec le Bayern Munich & Real Madrid - Naples mercredi 15 février Luis Enrique perd son sang-froid face à un journaliste mardi 14 février Craig Gardner offre 50 tickets famille aux supporters de Birmingham mardi 14 février Le corner rentrant de Youssouf mardi 14 février Philadelphie cherche à renforcer son staff avec un tatoueur mardi 14 février Guardiola congratule Arter pour sa future fille mardi 14 février Thierry Froger de la L2 au TP Mazembe mardi 14 février Gignac stoppe une interview de son coéquipier Vargas mardi 14 février Djibril Cissé serait complice dans l'affaire de la sextape de Valbuena mardi 14 février Thomas Tuchel veut attiser la curiosité des joueurs mardi 14 février Quand le fair-play débouche sur un but gag lundi 13 février Le bijou de Sinama-Pongolle lundi 13 février Diaby : la blague de Julien Cazarre ne passe pas lundi 13 février Golazo en D3 espagnole lundi 13 février La finale de la Coupe maintenue au Calderón ? lundi 13 février Le FC Cologne lance un projet de réalité virtuelle lundi 13 février Un fan de Burnley évite un drame en tribune lundi 13 février Un supporter meurt en marge d'un derby de Rio lundi 13 février Pas assez de contrôles antidopage en Angleterre ? lundi 13 février Sankt Pauli : la banderole qui fait mal lundi 13 février 308€ à gagner avec PSG - Barça & Benfica - Dortmund lundi 13 février La célébration ratée de Simon Terodde lundi 13 février Un joueur de Serie B copie Zlatan lundi 13 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 25e journée lundi 13 février Quand un joueur de l'Ajax utilise une blessure pour dribbler son adversaire dimanche 12 février Ligue 1 : une 25e journée record dimanche 12 février La merveille de Torres dimanche 12 février Gareth Bale a repris l'entraînement dimanche 12 février Robbie Brady nettoie les filets de Courtois dimanche 12 février Un joueur amateur décède sur le terrain dimanche 12 février Tolérance zéro contre l'homophobie dans le sport britannique dimanche 12 février Les supporters des Orlando Pirates envahissent la pelouse dimanche 12 février Deux splendides reprises de volée à Norwich dimanche 12 février Le commentaire polémique de Lee Dixon sur Son dimanche 12 février Bilić en tribune pour avoir fracassé un micro dimanche 12 février Morecambe régale (littéralement) ses fans dimanche 12 février Célébration houblonnée en Angleterre dimanche 12 février L'énorme boulette du gardien de La Gantoise dimanche 12 février Un match annulé vire à la bataille de boules de neige samedi 11 février Le perroquet fugueur de Philippe Mexès samedi 11 février Gordon Ramsay prêt à remplacer Mark Warburton samedi 11 février Mertens a hésité à signer en Chine vendredi 10 février La volée de Chumacero vendredi 10 février Le Tchad n'est déjà plus sponsor du FC Metz vendredi 10 février Liverpool a échappé à une catastrophe vestimentaire en 1990 vendredi 10 février Et voilà le maillot des 80 ans du TFC vendredi 10 février John Terry s'amuse avec son chewing-gum vendredi 10 février Dele Alli joueur du mois, Carroll récompensé pour son but vendredi 10 février Des fans déneigent le terrain pour éviter le report du match vendredi 10 février Rétro : Le jour où Griezmann a cisaillé l'OL vendredi 10 février Heitinga et ses pépins financiers vendredi 10 février Thierry Henry joue les chauffeurs pour le groupe Texas vendredi 10 février Kim Källström signe en Suède vendredi 10 février Maradona va travailler avec la FIFA jeudi 9 février 214€ à gagner avec la Roma, Juventus & Sampdoria-Bologne jeudi 9 février Arsenal signe un jeune Nigérian de treize ans jeudi 9 février Royston Drenthe se lance dans le rap jeudi 9 février Čeferin pour une limitation des mandats à la tête de l'UEFA jeudi 9 février Depay et le micro de Saint-Étienne jeudi 9 février Le mythique commentateur de l'AC Milan ému par Deulofeu jeudi 9 février La Premier League s'attaque au streaming illégal jeudi 9 février Rooney et Ibrahimović zlatanent un fromage suisse jeudi 9 février Le but du week-end en Suisse jeudi 9 février Le maillot de Depay dans le musée de l'OL jeudi 9 février Les tops et les flops de Mon Petit Gazon de la 24e journée jeudi 9 février Les excuses du Shanghai Shenhua mercredi 8 février Payet de retour avec un but mercredi 8 février Liverpool rend hommage à Cissé mercredi 8 février Argentine : 50 sponsors sur le même maillot mercredi 8 février Keylor Navas n'aime pas être filmé mercredi 8 février Le président de Boca accusé de pressions sur l'arbitrage mercredi 8 février Le jour où Ronaldo ne valait pas 15 000 dollars mercredi 8 février Exeter, l'équipe la plus intello d'Angleterre mercredi 8 février Théo invité par l'Inter mercredi 8 février Howard Webb va superviser la vidéo aux États-Unis mercredi 8 février Marc Wachs de retour au Dynamo Dresde mercredi 8 février Un ballon de foot dans l'espace mercredi 8 février Pas de contrat pour Freddy Adu mercredi 8 février L'Atlético veut garder Griezmann mercredi 8 février Le Qatar dépense 500 millions de dollars par semaine mardi 7 février Oscar marque son premier but chinois mardi 7 février 321€ à gagner avec la Juventus, Dortmund & Nice - Sainté mardi 7 février Bruxelles peut-elle perdre le match d'ouverture de l'Euro 2020 ? mardi 7 février But gag en Irlande du Nord mardi 7 février Hamouma a refusé l'OM pour des raisons de sécurité mardi 7 février La Ligue 1 a dépensé 225 millions d'euros cet hiver mardi 7 février Les supporters de l'Atlético mettent la pression à leurs joueurs lundi 6 février Robbie Keane à l'entraînement avec Al-Ahli lundi 6 février Quand Joe Hart se fait piéger par une flaque lundi 6 février Leeds et le drapeau de la discorde lundi 6 février MPG : les tops et les flops de la 23e journée dimanche 5 février Le but du sacre par Aboubakar dimanche 5 février Le missile de Cuadrado dimanche 5 février Le golazo de Sergio León dimanche 5 février Le trou de souris flairé par Elneny dimanche 5 février Ça chauffe dès l'arrivée du bus lyonnais dimanche 5 février Un scénario de fou entre Brentford et Brighton dimanche 5 février Un but de 90 mètres venu d'Espagne dimanche 5 février Baston de coachs dans le derby du Yorkshire dimanche 5 février Un triplé en 24 minutes pour Moussa Dembélé dimanche 5 février Les « abdos dans le dos » de Kurt Zouma dimanche 5 février Griezmann : MU, « le scénario idéal » dimanche 5 février Quand Nasri tire son penalty comme un enfant dimanche 5 février Gignac tout près du but du week-end dimanche 5 février Les 100 qui vont faire le foot en 2017 dimanche 5 février Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux dimanche 5 février Hernanes vers la Chine ?
70 1