En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-Guingamp (0-3)

Guingamp va de l'Avant contre Rennes

Pas favori sur le papier, l’En Avant de Guingamp a pris son temps pour corriger le Stade rennais sur sa pelouse (0-3). Avec un derby en poche, les Guingampais s’éloignent de la zone rouge.

Modififié

Rennes 0-3 Guingamp

Buts : Diallo (64e), Briand (73e) et Sankharé (77e) pour Guingamp

On joue la 64e minute de jeu au Roazhon Park. Après un premier acte monotone, le Stade rennais met le paquet pour ouvrir le score. Le jeu s’ouvre et le collectif se lâche, pour le plus grand plaisir du public. Oui, mais en face, Guingamp joue le contre aussi bien que le maintien. Déjà averti par une frappe lointaine de Ludovic Blas, Benoît Costil est cette fois en retard sur le tir de Moustapha Diallo. Son tacle désespéré devait servir de trompe-l’œil, mais la montre de Mikael Lesage est formelle : la ligne de but est franchie. Guingamp prend l’avantage et s’achemine vers la victoire.

Forteresse armoricaine


La pyrotechnie donne le coup d’envoi de ce derby breton. Sans réelle assurance, la défense rennaise se fait remarquer dès le départ par le laxisme de ses couvertures. Bien informé de la passivité locale, Marcus Coco joue avec la ligne, mais ne parvient pas à terminer le travail. De l’autre côté du rectangle, Ousmane Dembele voit ses raids solitaires stoppés par les robustes carcasses de Christophe Kerbrat et Moustapha Diallo. Depuis le match aller, Guingamp sait que le jeune international espoir est une dynamite à éteindre le plus rapidement possible. Si le crâne de Guy Stéphan est bien visible en tribunes, le spectacle manque de réjouissance. Une fois la sieste passée sous le soleil, les vingt-deux hommes donnent enfin du grain à moudre, même si la moisson reste modeste. Seul aux six mètres à la réception d’un corner de Dembele, Danzé écrase trop sa reprise pour tromper la vigilance de Jonas Lössl. L’EAG répond du tac au tac, et Jimmy Briand chauffe les gants de Benoît Costil. Au fur et à mesure, les duels physiques prennent le dessus sur la technique. Les profils comme Yoann Gourcuff ou Giovanni Sio mettent le pied sur le ballon, mais uniquement à une bonne cinquantaine de mètres du but adverse. Pas de quoi s’enflammer.

Giresse, gauche caviar


Blessé et remplacé à la pause, Gourcuff observe ses partenaires mettre les bouchées doubles pour rester dans la course à l’Europe. D’un nouveau centre enroulé, Dembele engendre un coup de tête de Benjamin André bien claqué par Lössl en corner. Bien inspiré, le gardien voit ensuite Jacobsen sauver une tête de Mexer sur sa ligne. La pression s’accentue, et Kerbrat s’autorise une prise de judoka pour empêcher Sio de frapper au but à l’entrée de la surface. Accrocheur et imperméable, l’En Avant est récompensé de sa ténacité par Diallo, bien servi par Giresse. Tranchant comme pas deux, le petit Gigi va ainsi s’offrir deux nouvelles passes décisives. La première permet à Jimmy Briand de se claquer une talonnade « à la John Carew » (73e), quand la seconde donne à Younousse Sankharé le rôle du bourreau (77e). Guingamp prend sa revanche. En face, les Rouges viennent de prendre six buts sur leurs deux derniers matchs sans en marquer un seul. Une belle révolution.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 23 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51