Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 24e journée
  3. // Guingamp/Monaco (1-0)

Guingamp s'impose au courage

Malgré un carton rouge sévère en première période, Guingamp enchaîne une cinquième victoire consécutive à domicile, face à Monaco (1-0). Le Rocher ne sait plus marquer depuis 3 matchs. Le podium s'éloigne.

Modififié

Guingamp - Monaco
(1-0)

D. Levêque (51') pour Guingamp


Recevoir un carton rouge peut avoir deux conséquences. Le plus souvent, l'équipe réduite à 10 souffre, concède beaucoup d'occasions, et finit éventuellement par craquer. Mais, de temps en temps, portée par un sentiment d'injustice, c'est toute une équipe qui forme un bloc solide, et punit un adversaire trop confiant. C'est le sort réservé à Monaco cet après-midi dans les Côtes-d'Armor. Pourtant bien aidés par l'arbitre et l'expulsion sévère de Diallo à la 22e minute, et invaincus depuis fin novembre en Ligue 1, les hommes de Jardim se sont peut-être vus trop beaux. Tout le contraire de Guingampais solidaires et séduisants, qui ont finalement trouvé la brèche par l'intermédiaire de Lévêque, leur latéral, et ce, malgré leur infériorité numérique. Un état d'esprit qui est aussi la victoire d'un coach, Jocelyn Gourvennec. L'entraîneur breton a refusé de sortir ses attaquants pour se recroqueviller en défense et a été récompensé. Soutenu par un public qui a parfaitement tenu son rôle de douzième - ou plutôt onzième - homme, Guingamp a plié, mais n'a pas rompu.

Mandanne contre YFC, et M. Buquet...


Avec un duo Mandanne-Beauvue on ne peut plus en forme, Guingamp a des arguments offensifs à faire valoir. Du coup, les Bretons jouent libérés et profitent d'une défense monégasque plutôt lente pour passer dans son dos. Mandanne fait trembler plusieurs fois l'arrière-garde de Jardim (3e, 10e, 32e), mais malheureusement manque à chaque fois de justesse technique. Du côté du club de la Principauté, c'est Yannick Ferreira Carrasco qui donne des frissons. Avec une technique au poil, comme sa coupe de cheveux, le Belge n'est d'ailleurs pas loin d'ouvrir le score sur une frappe puissante des 25 mètres, mais Lössl détourne sur son poteau. Pas découragé pour un sou, YFC se paie même le luxe de quelques raids solitaires dans la surface adverse, mais trouve toujours un pied breton pour le stopper au dernier moment (33e, 34e). Un premier acte intéressant donc, gâché par un arbitre un peu trop zélé. À la 22e minute, M. Buquet sort le rouge direct pour un tacle engagé de Diallo sur Toulalan. Si la faute existe, la sanction est bien trop disproportionnée et laisse des Guingampais à 10 pour plus d'une heure de jeu. Heureusement, à cœur vaillant rien d'impossible, et les hommes de Gourvennec continuent de faire bonne figure pour rentrer aux vestiaires avec un score nul mérité.

842 minutes, et puis un but


Gourvennec est un de ces irréductibles gaulois qui n'a peur de rien. Malgré l'expulsion de son milieu défensif et l'entrée de Kerbrat devant la défense, le coach breton décide de laisser ses deux fers de lance sur le terrain. Bien lui en a pris, puisque qu'à la 51e minute, c'est Beauvue qui centre parfaitement au deuxième poteau pour Dorian Lévêque, qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond des filets. Premier but en L1 pour le latéral breton, premier but encaissé depuis 9 matchs pour Monaco, et fin de série pour Subašić donc, qui doit s'incliner après 842 minutes d'invincibilité. C'est Gaëtan Huard qui doit souffler. Pas déconcentré pour autant, le Croate reste solide face à Beauvue, à l'entrée du dernier quart d'heure. Lössl répond parfaitement au Croate, en étant impérial face à Kondogbia quelques minutes plus tard. Le gardien danois est le héros des dernières minutes, en sauvant les siens à plusieurs reprises. Kurzawa d'abord, Martial ensuite, les deux Monégasques butent à bout portant sur le dernier rempart breton. Après avoir vu Paris tomber, le Roudourou s'offre Monaco, et s'autorise à rêver d'une fin de saison en boulet de canon.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Pierre-Valentin Lefort
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17